Fonds du programme de maladies infectieuses et de changements climatiques

De : Agence de la santé publique du Canada

À propos de ce fonds

À propos de ce fonds

Le Fonds du programme de maladies infectieuses et de changements climatiques (FPMICC) traite des répercussions des changements climatiques sur la santé humaine au Canada en :

  • augmentant la capacité d'intervention pour répondre à l'accroissement des demandes concernant les maladies infectieuses d'origine zoonotique (transmissibles aux humains par les animaux et les insectes), alimentaire et hydrique liées au climat
  • permettant aux Canadiens et les communautés aient accès en temps opportun à de l'information exacte afin de mieux comprendre les risques et prennent des mesures pour prévenir l'infection
  • améliorant la capacité d'adaptation et la résilience aux effets sur la santé des maladies infectieuses liées au climat par le biais d'activités de surveillance et de suivi ainsi que par l'accès à des outils d'information et de sensibilisation afin d'équiper :
    • les professionnels de la santé avec des renseignements dont ils ont besoin pour pouvoir offrir à leurs patients des directives et des conseils exacts sur les maladies infectieuses liées au climat
    • les Canadiens et les communautés avec des outils pour se protéger contre les risques pour la santé associés aux maladies infectieuses d'origine zoonotique, alimentaire et hydrique liées au climat

Domaines prioritaires

Surveillance et suivi

  • Établir des données de base et améliorer les connaissances et l'expertise afin de comprendre, de prédire et de surveiller les risques actuels et futurs au moyen d'approches novatrices de surveillance, de détection et d'analyse des maladies infectieuses liées au climat
  • Mettre en place des approches collaboratives et novatrices pour la collecte, le partage et l'utilisation des données à l'appui de mesures de santé publique fondées sur des données probantes qui fournissent aux Canadiens les outils et les moyens dont ils ont besoin pour s'adapter

Éducation et sensibilisation

  • Promouvoir l'élaboration, l'adoption et la distribution du matériel d'éducation et de sensibilisation à l'intention des professionnels de la santé
  • Faciliter l'éducation, la sensibilisation et la diffusion d'outils et de pratiques exemplaires dans toutes les collectivités canadiennes ou au sein des populations vulnérables
Appel de propositions

Appel de propositions

L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) est heureuse de lancer notre prochaine demande de soumissions pour la réalisation de projets dans le cadre du Fonds du programme de maladies infectieuses et de changements climatiques. L’ASPC accepte présentement les lettres d’intention des demandeurs souhaitant lutter contre les répercussions des changements climatiques sur la santé humaine.

Objectifs de l'appel d'offres

Les projets doivent être conformes à l'un des trois volets suivants. Le volet sélectionné doit tenir compte de l'objectif principal des activités du projet proposé.

Volet 1 : Renforcer les capacités sur les risques principaux

Renforcer et/ou étendre les capacités sur les maladies actuelles et futures transmises par les tiques et les moustiques dans un contexte de changements climatiques. Ce volet vise à tabler sur les connaissances, les outils et les ressources et à continuer de les améliorer sur les risques de maladie prioritaires.

Volet 2 : Améliorer les connaissances

Améliorer les connaissances relatives aux agents pathogènes ou aux maladies infectieuses inexplorées, insuffisamment étudiées ou émergentes dans un contexte de changements climatiques. Ce volet vise à soutenir de nouvelles approches pour étudier et explorer ces agents pathogènes ou maladies infectieuses, nouvelles ou moins connues, et leurs répercussions sur la santé humaine.

Volet 3 : Faire progresser la collaboration intersectorielle

Faire progresser la collaboration multidisciplinaire et multisectorielle afin de mieux comprendre les risques, stimuler l'action liés aux maladies infectieuses, Une Santé et aux changements climatiques. Ce volet se concentre sur la mise en place de mécanismes de collaboration, de plateformes et de partenariats pour utiliser ces divers réseaux et perspectives, soutenir la transmission et l'échange de connaissances et amplifier les activités en cours pour stimuler l'action.

Qui est admissible

Seules les demandes de financement provenant de demandeurs canadiens pouvant s'intégrer à l'une ou plusieurs des catégories suivantes seront évaluées :

  • les entreprises et les organismes bénévoles sans but lucratif;
  • les groupes, les sociétés et les coalitions non constitués;
  • les gouvernements et les organismes provinciaux, territoriaux et régionaux, ainsi que les administrations et organismes municipaux;
  • les Premières nations, les Inuits et les Métis;
  • les organismes et les établissements appuyés par les gouvernements provinciaux et territoriaux (autorités sanitaires régionales, écoles, établissements postsecondaires, etc.);
  • les personnes jugées aptes à mener les activités qui relèvent du champ d'application, des objectifs et des priorités du Fonds de programme de maladies infectieuses et de changements climatiques (FPMICC).

Non admissibles :

  • Les ministères et les employés du gouvernement fédéral canadien ne sont pas admissibles à ce processus. Ils ne peuvent pas demander de financement ni aider à la préparation d'une demande de financement. Toutefois, ils peuvent fournir un soutien en nature (non financier) qui n'exerce aucune influence (une lettre de soutien indiquant cette intention sera requise).
  • Les organismes et sociétés à but lucratif.
  • Les organismes internationaux, personnes morales, groupes, sociétés et coalitions.

À propos du processus de demande

Détails et processus relatifs au financement

Les fonds sont décaissés grâce à des accords de financement d'un an et, le cas échéant, pluriannuels. Les projets pluriannuels doivent être d'une durée maximale de trois ans et ne doivent pas dépasser un maximum de 150 000 $ par année de financement.

Il s'agit d'un processus de demande en deux étapes :

  • Lettre d'intention : les demandeurs doivent fournir suffisamment de renseignements à l'égard de chaque critère d'évaluation de manière à donner un aperçu éloquent de chaque aspect du projet.
  • Demande de financement complet : les demandeurs qui ont fourni avec succès les renseignements requis seront invités à soumettre une demande de financement complet.

Les projets dont le financement a été approuvé devraient commencer avril 2023.

Comment présenter sa candidature

Si vous souhaitez présenter une demande au Fonds du programme de maladies infectieuses et de changements climatiques, veuillez communiquer avec le Centre de subventions et contributions de l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) à l'adresse cgc.solicitations-csc@phac-aspc.gc.ca pour obtenir un dossier de demande.

Dans un souci d'ouverture, de transparence et de cohérence, les questions ou les demandes d'éclaircissement doivent être adressées par courriel au Centre de subventions et contributions de l'ASPC à l'adresse électronique susmentionnée.

Toutes les demandes de lettres d'intention doivent être soumises par courrier électronique. Aucune prolongation de délai ne sera accordée. Le Centre de subventions et contributions accusera réception des dossiers de proposition par courrier électronique.

La date limite pour soumettre une demande de lettre d'intention est le jeudi 10 février 2022 à 23 h 59 de votre fuseau horaire respectif.

Projets financés

Projets financés

Voici une liste de projets actuellement financés par le Fonds du programme de maladies infectieuses et de changements climatiques :

  • Université Acadia : Évaluation de l'expansion de l'aire de répartition des moustiques et du potentiel des vecteurs en Nouvelle-Écosse
    • Projet de surveillance des moustiques en Nouvelle-Écosse pour améliorer les données de référence sur les espèces présentes dans la province et leur potentiel de transmission de maladies. Nous utiliserons les techniques de surveillance traditionnelles (c.-à-d. l'échantillonnage aquatique pour les stades larvaires et le piégeage aux stades adultes) ainsi que les nouvelles technologies moléculaires qui détecteront l'ADN des moustiques dans les échantillons aquatiques sans exiger un échantillonnage exhaustif des organismes (p. ex. l'analyse de l'ADN environnemental). Le site Web et les médias sociaux serviront à mobiliser le public et à diffuser de l'information afin d'éduquer et de servir toutes les communautés de la province. 

      Financement : 238 498 $
      Durée : avril 2020 à mars 2023

  • Université Bishop : Surveillance citoyenne d'Ixodes scapularis et d'autres tiques en utilisant eTick.ca, une plateforme Web dédiée à l'identification des tiques basée sur l'image
    • Ce projet novateur, qui met la science entre les mains des Canadiens, est une plateforme publique bilingue pour l'identification au moyen d'images et la surveillance de la population de tiques au Canada. En envoyant une photo de tique sur eTick.ca ou par l'intermédiaire de la nouvelle application mobile eTick, vous pouvez obtenir une identification de l'espèce par du personnel qualifié dans un délai d'un jour ouvrable, afin de savoir si vous ou votre animal de compagnie avez pu être potentiellement exposés à des maladies transmises par les tiques, comme la maladie de Lyme. Une fois la tique identifiée, votre soumission apparaîtra automatiquement sous forme de point sur une carte de distribution interactive et des documents de sensibilisation/d'éducation sera partagé.

      Financement : 719 811 $
      Durée : septembre 2018 à mars 2022

  • Université de Brandon : Surveillance des agents pathogènes négligés transmis par les moustiques et les tiques dans les prairies canadiennes
    • Cerner et cataloguer les agents pathogènes négligés qui infectent les vecteurs de moustiques et de tiques manitobains et déterminer leur prévalence. Ces données permettront d'orienter les modèles d'évaluation des risques liés au climat pour les pathogènes émergents ainsi que la mise en œuvre de stratégies de prévention des tiques et des moustiques.

      Financement : 251 957 $
      Durée : avril 2020 à mars 2023

  • Association canadienne des écoles de sciences infirmières : Donner à la prochaine génération de professionnels de la santé les connaissances, les compétences, les outils et le soutien nécessaires pour lutter contre les maladies infectieuses liées aux changements climatiques au Canada
    • Élaborer un ensemble d'outils et de ressources électroniques nationaux reposant sur des données probantes et fondés sur le consensus à l'intention du personnel infirmier en début de carrière, afin de renforcer ses connaissances et sa capacité de participer à des activités de santé publique liées aux maladies infectieuses transmises par les insectes et les tiques en émergence ou en croissance au Canada en raison des changements climatiques.

      Financement : 512 243 $
      Durée : juillet 2018 à mars 2021

  • Association canadienne de santé publique : Créer un forum national d'échange de connaissances, de renforcement des capacités et de collaboration pour lutter contre les maladies infectieuses et les changements climatiques
    • Tenir deux forums nationaux (2021 et 2022) qui réuniront des professionnels de la santé publique et des soins de santé ainsi que des professionnels et des fournisseurs multidisciplinaires (p. ex. urbanistes, parcs et loisirs) pour présenter des données probantes et des solutions actuelles pour faire face aux maladies infectieuses et aux changements climatiques. Les forums serviront à évaluer les connaissances et les besoins en matière de renforcement des capacités ainsi qu'à établir des collaborations locales et nationales sur les maladies infectieuses et les changements climatiques. Élaborer et mettre en œuvre un concours national d'affiches sur la maladie de Lyme à l'intention des étudiants, ce qui comprend l'élaboration et la diffusion de ressources pédagogiques appropriées pour les enseignants.

      Financement : 508 792 $
      Durée : mai 2020 à mars 2023

  • Association canadienne des médecins vétérinaires : Enquête nationale de référence sur la sensibilisation aux maladies transmises par les tiques.
    • Ce projet permettra de mener une enquête et de recueillir des données de base sur le niveau de sensibilisation aux maladies transmises par les tiques au sein de trois populations : les vétérinaires, les propriétaires d'animaux de compagnie et les chasseurs et pêcheurs à la ligne. Forte de ces nouvelles connaissances, la communauté vétérinaire canadienne comprendra mieux les risques associés aux maladies transmises par les tiques, comme la maladie de Lyme, et sera en mesure d'informer de manière crédible les communautés d'intervenants à haut risque, notamment les propriétaires d'animaux de compagnie.
      Financement : 100 000 $
      Durée du projet : mars 2021 à décembre 2021
  • Centre for Effective Practice : Trousse d'outils cliniques sur la maladie de Lyme
    • La maladie de Lyme, qui est déjà la maladie transmise par les tiques la plus fréquente au Canada, est en augmentation en raison de la croissance de la population de tiques à pattes noires. L'amélioration du diagnostic et du traitement de la maladie de Lyme à un stade précoce permettra d'éviter que les patients n'évoluent vers un stade avancé de la maladie. Ce projet vise a élaboré un outil clinique sur la prise en charge de la maladie de Lyme au stade précoce pour aider les prestataires de soins de santé à diagnostiquer et à traiter la maladie de Lyme localisée à un stade précoce. Une ressource complémentaire pour les patients sera également élaborée pour fournir des informations aux patients qui ont été piqués par une tique ou chez qui la maladie de Lyme a été diagnostiquée à un stade précoce.

      Financement : 195 782 $
      Durée : septembre 2018 à mars 2020

  • Conseil de la Nation huronne-wendat : Enquête et sensibilisation auprès de la Nation huronne-wendat au risque d'acquisition de la maladie de Lyme et participation à la surveillance active des tiques
    • Collecte, identification et analyse des tiques sur le territoire du Nionwentsïo, territoire ancestral de la Nation huronne-wendat, afin de déterminer les facteurs de risque et les membres à risque de la Nation huronne-wendat (c.-à-d. les chasseurs, les jeunes, etc.), et d'accroître la sensibilisation pour prévenir et réduire au minimum le risque de contracter la maladie de Lyme.

      Financement : 347 879 $
      Durée : octobre 2018 à mars 2022

  • Conseil des Abénakis de Wôlinak : Recherche et suivi sur la maladie de Lyme sur le territoire des Abénakis de Wôlinak
    • Déterminer si la maladie de Lyme est présente sur le territoire de Ndakinna, le territoire ancestral de la nation Abénaki.

      Financement : 45 045 $
      Durée : juin 2018 à mars 2021

  • Régie de la santé des Premières Nations : WATCH : Prendre soin ensemble des ressources alimentaires. Récolte sécuritaire des aliments marins dans le contexte des changements climatiques
    • Établir un programme de surveillance du phytoplancton dans les zones d'autorécolte des communautés des Premières Nations de la C.-B. et élaborer un programme scientifique pour appuyer l'établissement plus vaste de programmes de surveillance communautaires qui réduiront la maladie, amélioreront la connaissance des répercussions des proliférations d'algues nuisibles et accroîtront la résilience des communautés locales et du système de santé publique.

      Financement : 448 113 $
      Durée : mai 2020 à mars 2023

  • Gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador : Déterminer le fardeau environnemental de la maladie de Lyme à Terre-Neuve-et-Labrador
    • Déterminer le fardeau environnemental de la maladie de Lyme à Terre-Neuve-et-Labrador au moyen d'une surveillance passive, active et sentinelle, et prévenir les cas de maladie de Lyme au moyen d'activités à l'échelle individuelle et à celle de la population, et favoriser le dépistage précoce de la maladie de Lyme par les médecins et les vétérinaires.

      Financement : 90 773 $
      Durée : avril 2019 à mars 2020

  • Institut national de santé publique du Québec : Élaboration d'une formation visant la surveillance des vecteurs de maladie des moustiques indigènes et exotiques dans les parcs canadiens et la sensibilisation des travailleurs et de la population
    • Élaborer et offrir de la formation aux gestionnaires des parcs du Québec pour leur permettre de former les travailleurs afin qu'ils effectuent des activités de surveillance des populations de moustiques. Sensibiliser les gestionnaires des parcs, les travailleurs, les bénévoles et les visiteurs aux risques de maladies transmises par les moustiques dans les parcs du Québec et aux mesures de prévention efficaces.

      Financement : 176 784 $
      Durée : septembre 2020 à décembre 2021

  • Institut national de santé publique du Québec : Développement d'une formation visant la surveillance des tiques Ixodes scapularis dans les parcs canadiens et la sensibilisation des travailleurs et de la population générale aux risques liés à la maladie de Lyme
    • Élaborer une formation sur la maladie de Lyme à l'intention des responsables des parcs canadiens qui informeront ensuite les gestionnaires, les employés, les bénévoles, les utilisateurs et les visiteurs de ces parcs au sujet du risque de la maladie de Lyme et des mesures de prévention. La formation permettra également aux employés de surveiller les populations de tiques (Ixodes scapularis) dans les parcs.

      Financement : 129 143 $
      Durée : janvier 2019 à décembre 2019

  • Université Lakehead : Prévention et contrôle des maladies infectieuses liées à des événements météorologiques extrêmes : promotion des compétences au moyen d'interventions éducatives auprès d'apprenants divers et multisectoriels
    • Outiller les médecins résidents du Nord de l'Ontario et les autres apprenants multisectoriels en santé et professionnels non liés à la santé dans d'autres administrations (p. ex. en partenariat avec l'Université de Toronto) avec les connaissances et les compétences nécessaires pour aider les personnes et les collectivités à prévenir et à contrôler les maladies infectieuses zoonotiques, d'origine alimentaire et d'origine hydrique causées par des phénomènes météorologiques extrêmes.

      Financement : 112 152 $
      Durée : juillet 2018 à mars 2020

  • Université Memorial de Terre-Neuve : Une étude sur la diversité et la distribution des populations de moustiques, les pathogènes viraux et l'impact potentiel du changement climatique sur les risques pour la santé humaine dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador et le territoire français d'outre-mer de Saint-Pierre-et-Miquelon
    • Examiner la répartition d'espèces indigènes et invasives de moustiques (Culex pipiens et Aedes japonicas) dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador ainsi que dans le territoire d'outre-mer français de Saint-Pierre-et-Miquelon, en raison de sa proximité avec la province. Les secteurs ciblés pour la recherche seront ceux où il y a une population humaine importante, ainsi que ceux qui ont été sous-étudiés (comme les communautés des Premières Nations de Sheshatshiu et de la rivière Coone).

      Financement : 91 318 $
      Durée : juin 2018 à décembre 2021

  • Université Mount Allison : Incidence, localisation, espèces de réservoirs fauniques et modélisation biogéographique de la leptospirose dans les Maritimes canadiennes
    • Surveiller l'incidence de la Leptospirose dans les provinces maritimes du Canada. La leptospirose est une maladie bactérienne infectieuse qui survient chez les rongeurs, les chiens et d'autres mammifères et qui peut être transmise aux humains. Les rongeurs et d'autres animaux sauvages sont d'importants réservoirs d'infection susceptible de transmettre la maladie. En raison des changements climatiques, bon nombre de ces espèces élargissent leurs habitats traditionnels vers le nord du pays.

      Financement : 101 915 $
      Durée : juin 2018 à mars 2021

  • Université Mount Allison : Surveillance sur le terrain des populations de tiques grâce à des partenariats scientifiques citoyens comme moyen d'acquérir des données de surveillance communautaire à haute densité et de faciliter l'éducation communautaire
    • Le projet utilisera les données de deux grandes collections de données longitudinales existantes du Nouveau-Brunswick et de la Colombie-Britannique pour valider la résilience du modèle Ogden. Recruter et former des bénévoles disposés à effectuer un échantillonnage concentré à long terme dans des zones géographiques précises du pays.

      Financement : 55 632 $
      Durée : juin 2018 à mars 2021

  • Ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick : Renforcement des capacités du secteur des soins de santé (fournisseurs et établissements) pour les maladies d'origine climatique transmises par les tiques au Nouveau-Brunswick
    • Les changements climatiques contribuent à accentuer la portée géographique des tiques Ixodes scapularis et le risque de maladie transmise par les tiques. L'incidence de la bactérie Borrelia burgdorferi progresse et cette tendance devrait se poursuivre au Nouveau-Brunswick. Le projet vise à renforcer les capacités du secteur de la santé par le développement d'un service de laboratoire de diagnostic des tiques, par le déploiement d'activités de surveillance et de contrôle et par l'adoption de stratégies de communication (ciblant les médecins, les vétérinaires et le public). Les professionnels de la santé disposeront ainsi d'outils et de renseignements fondés sur des données probantes nécessaires pour établir les diagnostics et les modalités thérapeutiques permettant d'optimiser les résultats cliniques pour les patients.

      Financement : 292 300 $
      Durée : septembre 2018 à mars 2022

  • Provincial Health Services Authority (BCCDC) : Les changements climatiques et les maladies transmises par les tiques : adoption d'une approche « Une santé » en Alberta, en Colombie-Britannique et en Saskatchewan
    • Il est urgent d'améliorer la capacité des collectivités, du personnel de la santé de première ligne, des praticiens de la santé publique et des établissements de soins de santé de l'ouest du Canada de prévoir les maladies transmises par les tiques (nouvelles et existantes) d'intervenir et d'atténuer ces maladies (c.-à-d. Borrelia spp., Anaplasma spp., Ehrlichia spp.). Ce projet multiprovincial vise trois objectifs : 1) renforcement de la capacité intersectorielle de détection, de contrôle et de surveillance des tiques et des maladies transmises par les tiques d'importance pour la santé humaine; 2) renforcement de la capacité de prédiction et d'intervention pour les professionnels de la santé et les collectivités à risque de zoonoses transmises par les tiques qui sont induites par le climat; 3) renforcement de la capacité de l'approche « Une santé » de s'occuper de façon plus large des maladies infectieuses qui sont induites par le climat.

      Financement : 417 427 $
      Durée : octobre 2019 à mars 2023

  • Université Ryerson : Répercussions des changements climatiques sur la qualité des cours d'eau destinés aux loisirs en Ontario : modélisation épidémiologique et prédictive à l'appui de l'adaptation aux changements climatiques et de l'intervention des autorités locales de santé publique
    • Dans le cadre du projet, les répercussions des changements climatiques seront étudiées, en particulier le risque de maladies infectieuses d'origine hydrique que comporte la baignade dans les cours d'eau fraîche destinés aux loisirs de deux régions de l'Ontario : Niagara et Toronto. Les répercussions potentielles seront étudiées au moyen de modèles et d'analyses épidémiologiques novateurs à l'appui de l'adaptation et de l'intervention des autorités locales de santé publique.

      Financement : 251 430 $
      Durée : mai 2020 à mars 2022

  • Scouts Canada : Campagne de sensibilisation aux maladies transmises par les tiques et à la maladie de Lyme
    • Les tiques et les maladies transmises par les tiques présentent un risque pour les membres et les bénévoles du scoutisme qui fréquentent les régions du Canada reconnues comme zones endémiques pour les maladies transmises par les tiques et la maladie de Lyme. Scouts Canada créera une campagne de sensibilisation aux tiques et à la maladie de Lyme comprenant des ressources éducatives, des outils et des formations. Le programme comprendra un badge d'accomplissement personnel, dans le cadre duquel les jeunes peuvent utiliser du matériel éducatif en matière de sécurité et de prévention contre les morsures de tiques et recevoir un badge à la fin du programme, un module d'apprentissage en ligne et la distribution de matériel de sensibilisation à la maladie de Lyme lors d'événements organisés par Scouts Canada.
      Financement : 120 000 $
      Durée du projet : février 2020 à décembre 2022
  • Institut de recherche Sunnybrook : Surveillance des arbovirus en Ontario; comprendre la bioécologie et l'épidémiologie des agents pathogènes et des vecteurs dans le contexte des changements climatiques
    • L'activité des agents pathogènes transmis par les arthropodes est largement tributaire de l'abondance et de la distribution vectorielles. En raison des effets des changements climatiques sur l'épidémiologie des vecteurs et des arbovirus, le Canada se concentre généralement sur le virus du Nil occidental et les données de surveillance de base sont déficientes dans le cas pour d'autres pathogènes viraux, ce qui entrave la modélisation prédictive et la réaction des intervenants à risque, notamment les travailleurs en plein air. Le projet propose d'étudier les Orthobunyavirus, pouvant représenter une menace pour la santé, en guise de modèle pour prédire l'activité des arbovirus chez les moustiques non Culex en tenant compte des changements climatiques. Une équipe multidisciplinaire de virologistes, d'entomologistes, de chercheurs en épidémiologie des zoonoses, de modélisateurs, de géographes et de praticiens de la santé est réunie pour relever ce défi complexe.

      Financement : 300 913 $
      Durée : septembre 2019 à mars 2023

  • La Société des obstétriciens et gynécologues du Canada : Aide de Lyme : Aider les femmes enceintes et leurs prestataires de soins de santé à prévenir la maladie de Lyme et d'autres maladies transmises par les tiques pendant la grossesse
    • Examiner les données probantes actuelles sur les effets de la maladie de Lyme et d'autres maladies transmises par les tiques sur la grossesse et les résultats de la grossesse, déterminer les connaissances et les pratiques actuelles des prestataires de soins de santé en matière de prévention et de traitement, et créer et diffuser des ressources pour les femmes et leurs prestataires de soins de santé dans le but de prévenir l'exposition.

      Financement : 588 914 $
      Durée : octobre 2018 à mars 2021

  • Université de Sherbrooke : Épidémiologie de l'infection fongique à Blastomyces dermatitidis au Québec : une maladie à réservoir environnemental
    • Étude rétrospective multicentrique panquébécoise sur l'épidémiologie de la blastomycose, une infection fongique à blastomyces dermatitidi, pour déterminer le rôle de la virulence clinique et moléculaire, les hôtes et les facteurs environnementaux dans l'émergence de cet agent pathogène et l'augmentation observée du nombre de cas graves chez les humains.

      Financement : 293 402 $
      Durée : juillet 2018 à septembre 2020

  • Université de Guelph, Département de médecine de la population : Évaluation des compétences « Une santé » : Les professionnels actuels et futurs sont-ils préparés aux changements climatiques?
    • Les changements climatiques constituent un enjeu complexe qui a des répercussions directes et indirectes sur la santé des humains, des animaux et de l'environnement. Ce projet permettra d'élaborer un cadre d'évaluation des compétences des étudiants inscrits aux programmes « Une santé » à l'Université de Guelph. Le Canada a besoin de professionnels qualifiés formés pour travailler dans diverses disciplines, appliquer la pensée systémique et interpréter, convertir et utiliser des données complexes sur la santé afin d'élaborer et d'éclairer des politiques et des programmes efficaces et durables en matière de climat.

      Financement : 221 251 $
      Durée : mai 2020 à mars 2023

  • Université de Guelph, Collège de médecine vétérinaire de l'Ontario : Élaborer et évaluer la faisabilité de l'application d'une approche « Une santé » à la surveillance de la leptospirose en Ontario
    • La leptospirose est une maladie bactérienne infectieuse qui survient chez les rongeurs, les chiens et d'autres mammifères et qui peut être transmise aux humains. Une approche de surveillance des maladies « Une santé » qui intègre les données sur les humains, les animaux et l'environnement pourrait aider à mieux cerner et surveiller les répercussions du climat sur la prévalence et la distribution de la leptospirose ainsi qu'à intervenir. Ce projet permettra d'élaborer et d'évaluer la faisabilité de l'utilisation d'une approche « Une santé » pour la surveillance de la leptospirose en Ontario ainsi que son applicabilité à d'autres zoonoses domestiques.

      Financement : 201 072 $
      Durée : juin 2020 à mars 2023

  • Université d'Ottawa : Pratiques exemplaires en matière de planification urbaine dans le contexte des changements climatiques et des maladies émergentes transmises par les tiques
    • Les populations des villes canadiennes - en particulier les populations des banlieues - sont de plus en plus exposées aux maladies transmises par les tiques en raison de l'expansion des zones touchées par les tiques et des agents pathogènes transmis par les tiques, ce qui est attribuable aux changements environnementaux découlant du développement urbain. Les initiatives d'écologisation urbaine visant à atténuer les effets de la chaleur et des inondations causés par les changements climatiques dans les villes peuvent avoir d'autres impacts non intentionnels sur les maladies transmises par les tiques. Ce projet permettra de caractériser et de surveiller les changements dans les populations de tiques et la transmission des maladies transmises par les tiques dans le contexte du développement urbain et de l'écologisation à l'aide d'une approche « Une santé ». En fin de compte, il permettra d'orienter la production d'un rapport sur les pratiques exemplaires en matière de planification urbaine saine dans le contexte des maladies transmises par les tiques

      Financement : 406 728 $
      Durée : septembre 2019 à août 2022

  • Université de la Saskatchewan : L'impact des techniques mortelles de lutte contre les rats (Rattus spp.) sur l'écologie des pathogènes zoonotiques à vecteur transmis par le climat et les risques associés pour la santé humaine dans les centres urbains
    • Examiner les effets des techniques mortelles de lutte contre les rats mortels sur l'écologie de Bartonella spp (une zoonose transmise par les puces) chez les rats sauvages du quartier Downtown Eastside de Vancouver pour éclairer et réviser les stratégies de lutte contre les rats afin de s'assurer que les villes sont mieux préparées à gérer les risques de maladies zoonotiques, en particulier celles qui vont probablement augmenter en raison des changements climatiques.

      Financement : 81 814 $
      Durée : septembre 2018 à août 2020

  • Université de la Saskatchewan : 5e Congrès International One Health
    • Le 5e Congrès international One Health s'est tenu à Saskatoon (du 22 au 25 juin 2018) et a réuni quelque 1 000 décideurs scientifiques et praticiens clés des universités, des gouvernements et de l'industrie qui travaillent à des approches intégrées et à des interventions efficaces pour relever des défis complexes en matière de santé mondiale.

      Financement : 200 000 $
      Durée : mai 2018 à mars 2019

  • Université de la Saskatchewan : Surveillance des animaux de compagnie : Données probantes « Une santé » pour l'évaluation des risques pour la santé humaine dans l'Ouest canadien
    • Selon des données probantes, jusqu'aux deux tiers des organismes pathogènes humains sont zoonotiques, et jusqu'aux trois quarts des nouveaux pathogènes humains proviennent de réservoirs animaux, y compris les animaux de compagnie. Le changement climatique est en voie de modifier fondamentalement la nature et les sources des organismes pathogènes. Les animaux ont été des sentinelles efficaces pour évaluer les risques pour la santé humaine, servant de populations accessibles pour surveiller les niveaux de risque attribuables à l'évolution des facteurs environnementaux. Bien que 50 % à 60 % des ménages urbains du Canada comptent au moins un animal de compagnie (p. ex. chien, chat, oiseau, reptile, cheval, etc.), il n'y a aucune surveillance active de cette population à l'heure actuelle. Ce projet permettra d'élaborer et de mettre sur pied une initiative de surveillance des animaux de compagnie dans les provinces des Prairies et de cerner les pratiques exemplaires en matière de communication de l'information sur l'occurrence des maladies et les facteurs de risque aux intervenants en santé animale et en santé publique.

      Financement : 295 040 $
      Durée : mai 2020 à mars 2023

  • Université de Winnipeg, Centre climatique des prairies : Histoires de santé et d'espoir: changements climatiques, maladies infectieuses et adaptation communautaire
    • Les récits de santé et d'espoir rassembleront des données scientifiques et des récits sur les changements climatiques, les maladies infectieuses et la façon dont ces enjeux se combinent pour influer sur la santé publique. Le projet offrira des possibilités de mobilisation et d'apprentissage à divers intervenants, notamment des dirigeants autochtones, des experts, des citoyens, des praticiens et des décideurs, pour soutenir la résilience communautaire. Au moyen d'ateliers, d'entrevues et de dialogues, le projet documentera les diverses répercussions sur la santé et les adaptations dans divers secteurs/d'ampleur variée et nous résumerons les constatations à l'aide d'approches multimédias et de pratiques exemplaires en matière de communications sur le climat et la santé. Ces résultats seront communiqués dans l'Atlas climatique du Canada et appuieront la mise en œuvre du Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques.

      Financement : 500 000 $
      Durée : mars 2018 à mars 2022

  • Bureau de santé du comté de Windsor-Essex : Étude exploratoire de la présence d'espèces de moustiques envahissantes à Leamington (Ontario)
    • Ce projet permettra d'accentuer les activités de surveillance et de contrôle des moustiques à Leamington (Ontario). Il faudra également coordonner avec Parcs Canada le lancement d'un programme de surveillance des moustiques dans le parc national de la Pointe-Pelée. La surveillance des moustiques adultes et les tests viraux fourniront de précieux renseignements sur les types d'espèces de moustiques résidant dans la région, la présence d'espèces de moustiques envahissantes et la documentation s'y rattachant ainsi que les lieux d'activité des maladies vectorielles au moyen de tests des populations de moustiques.

      Financement : 265 098 $
      Durée : septembre 2019 à mars 2022

Pour obtenir plus d’information au sujet du Programme ou le Fonds, veuillez communiquer avec le Programme, à idccp_pmicc@phac-aspc.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :