Appel de propositions pour le printemps 2022 : Investissement en matière de démence 

Sur cette page

Introduction

Lancé en 2018, l'investissement en matière de démence dans les communautés soutient les projets communautaires qui visent à :

Les projets pourraient, par exemple, accorder la possibilité pour les personnes atteintes de démence et les proches aidants d'acquérir des connaissances, des ressources et des compétences. Les projets qui ne bénéficient pas directement aux personnes atteintes de démence et aux proches aidants ne seront pas pris en compte pour ce financement.

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a le plaisir d'inviter les organismes à soumettre des lettres d'intention pour des projets et des initiatives qui répondent aux objectifs et aux priorités de la sollicitation d'investissement en matière de démence dans les communautés du printemps 2022 (voir la section sur les objectifs). Cette sollicitation est la première étape d'un processus en deux temps qui commence par une lettre d'intention. Les candidats retenus seront informés et passeront à une candidature complète à l'automne 2022. Il est prévu que quatre ou cinq projets soient financés par cet appel à propositions.

Contexte

La démence est un trouble neurocognitif majeur causé par des maladies ou lésions cérébrales qui entraîne la perte des fonctions mentales, ce qui compromet les activités quotidiennes. Plus de 452 000 personnes âgées de 65 ans et plus sont atteintes de démence au Canada. Environ deux tiers des aînés canadiens atteints de démence sont des femmes.

À mesure que la proportion d'aînés par rapport à la population canadienne continue d'augmenter, nous verrons de plus en plus de Canadiens atteints de démence. Bien qu'elle soit plus répandue chez les Canadiens âgés, la démence touche des personnes de tous âges qui peuvent également être atteintes de démence précoce ou occuper un rôle de proche aidant. L'expérience de vie liée à la démence évolue à mesure que la maladie progresse, et les parties prenantes ont indiqué qu'il était important de déterminer les moyens permettant d'assurer la qualité de vie et la dignité des personnes à tous les stades.

Une meilleure connaissance de la démence et des facteurs de risque et de protection qui y sont liés est essentielle pour améliorer le bien-être des personnes atteintes de démence et des proches aidants. De plus en plus de preuves confirment l'existence de 12 facteurs de risque de démence potentiellement modifiables, notamment le tabagisme, la consommation excessive d'alcool, l'inactivité physique, l'hypertension, l'obésité, le diabète, le manque de contacts sociaux, les déficiences auditives, les lésions cérébrales traumatiques, le faible niveau de scolarité et la pollution atmosphérique. Selon les estimations, ces facteurs de risque mis ensemble sont responsables de 40 % des cas de démence dans le monde, qui pourraient théoriquement être évités ou retardés.

Cette demande de propositions est axée sur l'amélioration du bien-être par l'amélioration des comportements en matière de santé des personnes atteintes de démence et des proches aidants.

Objectifs

L'objectif de cette occasion de financement est de soutenir 1 à 2 projets communautaires émergents qui se concentrent sur l'amélioration des comportements de santé associés aux facteurs de risque ou de protection qui peuvent aider à prévenir ou à retarder l'apparition et la progression de la démence chez les participants au projet. Les candidats sont encouragés à se concentrer sur les sous-populations à haut risque (personnes âgées de 55 ans et plus), en particulier celles présentant des facteurs de risque modifiables concomitants.

Principes

Les lettres d'intention seront évaluées selon les principes indiqués ci-dessous. Les lettres d'intention qui correspondent le plus aux principes suivants seront traitées en priorité.

Les demandes doivent prendre en considération et, selon le cas, démontrer la mobilisation des personnes touchées. Les projets doivent faire participer les populations cibles à la planification, la mise en œuvre, la réalisation et l'évaluation des initiatives afin de s'assurer que leurs points de vue sont intégrés. La rémunération des personnes ayant une expérience vécue est encouragée dans les budgets proposés pour les projets.

Les demandes doivent démontrer une approche centrée sur la personne. Les projets reconnaissent que les individus ont des valeurs, des histoires personnelles et des personnalités uniques. Dans le cadre de cette occasion de financement, cela signifie qu'il faut placer « la personne » au centre de l'initiative ou du programme proposé et faire participer au projet les personnes atteintes de démence et les proches aidants.

Les candidats doivent intégrer une optique d'équité en santé. L'équité en santé est favorisée par l'absence de différences injustes, systématiques et évitables dans l'état de santé ou les déterminants sociaux de la santé parmi les groupes de population. Elle prend en compte les éléments suivants :

Les efforts déployés pour répondre aux besoins des populations les plus exposées à de mauvais pronostics de santé peuvent contribuer à réduire les inégalités en matière de santé entre les populations.

Les demandes doivent démontrer des partenariats et une collaboration multisectoriels. Les personnes atteintes de démence et les proches aidants interagissent avec divers secteurs. Dans de nombreux cas, les interventions sont plus efficaces lorsqu'elles rassemblent de manière coordonnée les différentes organisations de ces secteurs pour soutenir les populations. La mobilisation ou la participation multisectorielle peut comprendre, par exemple, les suivants :

Une attention particulière sera accordée aux projets qui peuvent démontrer une collaboration avec d'autres organisations par l'intermédiaire de lettres de soutien et qui ont la capacité d'obtenir des contributions en nature ou financières. Toutefois, les lettres de soutien ne sont pas obligatoires dans le cadre de la présente demande de propositions.

Les demandes doivent démontrer que l'initiative ou le programme proposé est fondé sur des données probantes. Cela désigne une recherche, des données ou une évaluation rigoureuse et scientifique de l'intervention, l'application de recherches pertinentes pour soutenir la pertinence et l'incidence de l'intervention proposée ou l'adaptation de l'intervention à un nouveau contexte ou à une nouvelle population.

Les demandes doivent démontrer que le projet proposé est communautaire. Les membres de la communauté jouent un rôle essentiel dans la conception, le développement et la réalisation des projets proposés. De plus, les ressources et les aides mises en œuvre peuvent être accessibles dans des lieux communautaires tels que les foyers, les lieux de travail et les organismes communautaires qui s'occupent des personnes atteintes de démence et des proches aidants. Il convient de rappeler aux candidats que les projets financés ne sont pas autorisés à fournir des services qui relèvent d'autres compétences, comme des :

Toutefois, les projets peuvent établir des liens avec les fournisseurs de soins de santé, s'il y a lieu.

Les demandes doivent faire preuve, s'il y a lieu, de sensibilité culturelle. La compréhension des contextes culturels des populations est un élément essentiel de la conception et de la prestation de programmes communautaires adaptés à la culture.

Les valeurs et les situations culturelles exercent une forte influence sur les comportements liés à la santé. Dans leur lettre d'intention, les candidats doivent démontrer comment leur proposition de projet tient compte du contexte culturel des populations qu'ils ciblent.

Autres considérations relatives à l'élaboration d'une demande

Exigences en matière de langues officielles

Le gouvernement du Canada est déterminé à :

Les bénéficiaires du financement doivent rendre compte des mesures qu'ils prennent concernant les communautés de langue officielle en situation minoritaire. Les projets doivent être disponibles dans au moins une des deux langues officielles ou dans les deux, selon la portée du projet et le public cible. Pour en savoir plus, consultez la Loi sur les langues officielles.

Collaboration avec les communautés des Premières Nations, des Inuits et des Métis

Les répercussions de la colonisation sur les Premières Nations, les Inuits et les Métis du Canada a eu un effet dévastateur sur leur santé et leur bien-être. Par conséquent, les Premières Nations, les Inuits et les Métis du Canada doivent relever des défis qui leur sont propres et ont une expérience unique des déterminants sociaux de la santé.

Les organisations et les équipes de recherche sont encouragées à soumettre une lettre d'intention si :

Les candidats sont encouragés à faire référence aux modèles ou cadres socioécologiques qui répondent le mieux aux besoins de leur population, comme les suivants :

De plus, diverses approches de la recherche interventionnelle seront examinées, notamment les méthodologies de recherche adaptées aux communautés des Premières Nations, des Inuits et des Métis.

Exigences en matière d'analyse comparative entre les sexes

Le gouvernement du Canada s'est engagé à appliquer l'analyse comparative entre les sexes plus (ACS+). Dans le cadre de l'élaboration de politiques et de programmes, l'ACS+ tient compte non seulement du sexe, mais aussi d'autres facteurs identitaires tels que les suivants :

Les candidats doivent tenir compte de tous ces facteurs dans leur lettre d'intention. Pour plus d'informations sur l'ACS+, consultez le site Web de Femmes et Égalité des genres Canada..

Approbation de l'éthique de la recherche

Tous les projets comprenant de la recherche sur des êtres humains doivent être approuvés par un comité d'examen éthique qui applique l'Énoncé de politique des trois Conseils : Éthique de la recherche avec des êtres humains. De plus, le chef de projet doit consulter le site Web de l'Énoncé de politique des trois Conseils avant le début de la phase de recherche du projet. La recherche est définie comme une activité conçue pour :

Examen externe

Les lettres d'intention peuvent être examinées par des examinateurs externes, comme les suivants :

En soumettant une lettre d'intention, le candidat accepte que sa proposition fasse l'objet d'un examen externe.

Capacité du candidat

Les candidats doivent démontrer que leurs collaborateurs ou eux-mêmes apportent au projet les capacités organisationnelles et l'expertise suivantes.

Note de bas de page

Note de bas de page *

Remarque : Les candidats qui ne sont pas des organisations communautaires doivent démontrer un partenariat significatif avec une organisation communautaire et un minimum de deux ans d'expérience de travail avec les personnes atteintes de démence et leurs proches aidants.

Retour à la référence de la note de bas de page *

Détails et exigences en matière de financement

Les candidats doivent proposer des interventions émergentes.

Pour être une intervention émergente, les projets doivent être fondés sur les pratiques exemplaires, les données probantes ou des fondements théoriques solides et chercher à développer, affiner, adapter, mettre en œuvre et étudier le programme ou l'initiative proposé en vue d'en mesurer l'incidence et de l'étendre à de nouvelles communautés, secteurs ou groupes de population au fil du temps.

Jusqu'à 4 exercices financiers, d'avril 2023-2024 à 2026-2027.

Montant : jusqu'à 250 000 $ par exercice financier.

Financement maximum : 1 000 000 $.

Processus et date limite de soumission

Admissibilité

Bénéficiaires admissibles

Les organismes suivants sont admissibles à un financement :

Les partenariats entre organismes ayant des domaines d'expertise complémentaires sont fortement encouragés.

Dépenses admissibles

Les coûts admissibles comprennent des dépenses comme les suivantes :

Un budget détaillé n'est pas requis dans le cadre de la présente lettre d'intention, mais les candidats invités à soumettre une demande de financement seront invités à fournir un budget à ce moment-là.

Aucune dépense liée à des projets approuvés ne devra être engagée avant l'acceptation de l'accord de contribution par toutes les parties.

Activités et dépenses non admissibles

Les activités et les dépenses ci-dessous ne sont pas admissibles au financement :

Nous joindre

Pour obtenir des informations supplémentaires sur ce processus de lettre d'intention, veuillez écrire à l'adresse phac.cgc.solicitations-csc.aspc@canada.ca.

L'ASPC n'a aucune obligation de conclure un accord de financement découlant de ce processus de lettre d'intention.

L'ASPC se réserve aussi le droit :

À noter que l'ASPC ne remboursera pas les frais engagés par les requérants dans le cadre de la préparation ou de la présentation de leur proposition en réponse à la sollicitation.

Glossaire

Démence

La démence renvoie à un ensemble de symptômes et de signes liés à une détérioration progressive des fonctions cognitives qui compromet les activités quotidiennes. Elle est causée par diverses maladies et lésions cérébrales. La maladie d'Alzheimer est la cause la plus fréquente de la démence. La démence vasculaire, la démence frontotemporale et la démence avec corps de Lewy constituent d'autres types courants. Les symptômes de la démence peuvent comprendre les suivants :

Communautaire

Les membres de la communauté jouent un rôle essentiel dans la conception, le développement et la réalisation des projets proposés. Les ressources et les aides mises en œuvre peuvent être accessibles dans des lieux communautaires tels que les foyers, les lieux de travail et les organismes communautaires qui s'occupent des personnes atteintes de démence et des proches aidants.

Proche Aidant

Dans le contexte de cette demande, ce terme comprend membres de la famille, voisins et amis qui assument un rôle de soignant non rémunéré pour soutenir une personne :

Recherche interventionnelle

L'application des méthodes scientifiques pour créer des connaissances sur les interventions dans les politiques et les programmes tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du secteur de la santé qui sont susceptibles d'avoir une incidence sur la santé au niveau de la population. L'approche de recherche interventionnelle est axée sur l'acquisition de connaissances sur la façon dont le processus d'intervention contribue au changement et le contexte dans lequel l'intervention fonctionne le mieux et pour quelles populations.

Programme ou initiative

Parfois appelé intervention. Il s'agit d'un ensemble d'actions et de stratégies pratiques qui visent à apporter des changements positifs aux individus, aux communautés, aux organisations ou aux systèmes de manière à produire des résultats identifiables et mesurables.

Données probantes

Cela désigne une recherche, des données ou une évaluation rigoureuse et scientifique de l'intervention, l'application de recherches pertinentes pour soutenir la pertinence et l'impact de l'intervention proposée ou l'adaptation de l'intervention à un nouveau contexte ou à une nouvelle population.

Déterminants sociaux de la santé

Large éventail de facteurs sociaux, économiques et environnementaux liés à la place d'un individu dans la société (tels que le genre, la race, le revenu, l'éducation ou l'emploi) et qui déterminent largement la santé des individus et des populations.

Références

Assemblée des Premières Nations et Santé Canada, Cadre du continuum du mieux-être mental des Premières nations, Ottawa (ON), 2015. Disponible à l'adresse : https://thunderbirdpf.org/first-nations-mental-wellness-continuum-framework/?lang=fr

Inuit Tapiriit Kanatami, Stratégie nationale de prévention du suicide chez les Inuits, Ottawa (ON), ITK; 2016. Page 19, figure 6. Disponible à l'adresse : https://itk.ca/wp-content/uploads/2016/07/ITK-National-Inuit-Suicide-Prevention-Strategy-2016.pdf.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :