Fonds de partenariat d'immunisation : Accroître la confiance, à l'égard des vaccins contre la COVID-19, leur acceptation et leur adoption

La présente invitation à soumettre une lettre d'intention est maintenant fermée. Les renseignements suivants sont à titre d'information seulement.

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) est heureuse d'inviter les organisations admissibles à soumettre une lettre d'intention (LI) pour des projets à durée limitée visant à accroître la confiance à l'égard des vaccins contre la COVID-19, leur acceptation et leur adoption par les Canadiens.

Le présent appel de propositions repose sur un processus en deux étapes. La première étape consiste à présenter une lettre d'intention qui offre un aperçu du projet proposé. Les demandeurs dont la lettre d'intention satisfait à tous les critères d'admissibilité et correspond le mieux aux objectifs de cette possibilité de financement seront invités à passer à la deuxième étape en soumettant une proposition complète.

Les lettres d'intention doivent être soumises au plus tard le 5 mars 2021.

Les demandes doivent être soumises au moyen du modèle de lettre d'intention du Fonds de partenariat d'immunisation de l'ASPC. Pour obtenir un exemplaire du modèle de lettre d'intention, veuillez communiquer avec : phac.cgc.solicitations-csc.aspc@canada.ca en indiquant comme objet : « LI - Fonds de partenariat d'immunisation ».

Section 1: Aperçu

La pandémie de COVID-19 a de profondes répercussions sur la santé et le bien-être social et économique des Canadiens et des gens de partout dans le monde. Elle a généré des changements fondamentaux dans nos vies quotidiennes. La vaccination avec des vaccins sûrs et efficaces contre la COVID-19 est essentielle pour un retour à la « normalité ».

Veiller à ce que tous les Canadiens aient accès à de l'information sur l'importance de la vaccination est un objectif difficile, mais crucial. De nombreux Canadiens, y compris ceux qui ont été historiquement sous-desservis et marginalisés par les services de santé et de santé publique, et ceux dont la vie est touchée négativement par toute une gamme de déterminants sociaux de la santé (DSS), y compris le genre, l'origine ethnique, la profession, l'itinérance et l'incarcération peuvent avoir besoin de soutiens pour les aider à comprendre l'importance de ces vaccins et à y accéder. Par exemple, certains groupes au Canada font face à des obstacles à l'accès aux vaccins en raison du manque d'information pertinente sur le plan culturel. Les nouveaux arrivants, les Autochtones et ceux qui vivent dans des collectivités éloignées ou isolées peuvent avoir besoin de mesures de soutien ou de renseignements précis qui reflètent leurs réalités uniques. Les mécanismes de la société dominante peuvent ne pas être en mesure de joindre d'autres groupes marginalisés; ces derniers peuvent nécessiter des stratégies communautaires adaptées.

La réticence face à la vaccination et la diffusion de mésinformation au sujet des vaccins constituent également un défi persistant depuis de nombreuses années, qui été amplifié ces dernières années par les plateformes sociales numériques. Il peut être particulièrement difficile d'inspirer la confiance dans les vaccins contre la COVID-19 compte tenu de la diffusion de la mésinformation liée à ces vaccins. Pour susciter la confiance et l'acceptation, il faudra adopter des approches novatrices.

La campagne de vaccination contre la COVID-19 est la plus vaste campagne de vaccination de masse jamais entreprise. Il s'agit donc d'une occasion de cerner et d'éliminer les obstacles systémiques de longue date à la vaccination, y compris de faire accepter et adopter d'autres vaccins que ceux qui préviennent la COVID-19. Il faut des interventions nouvelles et repensées pour mettre au point ou perfectionner des outils, du matériel éducatif et des soutiens à l'intention des fournisseurs de soins de santé, ainsi que des stratégies et des ressources pour soutenir les solutions communautaires. Il n'y a pas de solution universelle, et une approche multidimensionnelle, fondée sur la diversité du Canada, est essentielle pour toucher tous les Canadiens.

Section 2: Objectifs de la présente possibilité de financement

L'ASPC est heureuse d'inviter les organismes admissibles à soumettre des lettres d'intention pour des projets d'une durée limitée visant à aider les fournisseurs de soins de santé à promouvoir la vaccination et à conseiller les patients à cet égard, ainsi qu'à accroître la confiance des Canadiens dans les vaccins et à éliminer les obstacles à l'acceptation et à l'adoption des vaccins contre la COVID-19.

Les projets financés dans le cadre de ce programme doivent soutenir l'un des objectifs suivants :

Types d'activités de projet

Tous les projets doivent comprendre des stratégies permettant de saisir et d'échanger les leçons apprises et les pratiques prometteuses sur les approches efficaces, y compris les outils et les ressources élaborés.

Pour les projets axés en particulier sur les vaccins contre la COVID-19, des stratégies théoriques devraient être incluses pour l'adaptation ou l'applicabilité élargie du projet ou de l'intervention proposée, en vue d'appuyer l'adoption des vaccins en général, s'il est démontré qu'une stratégie peut favoriser l'acceptation et l'adoption des vaccins contre la COVID-19.

Compte tenu de l'incertitude persistante entourant la pandémie et de la possibilité d'autres mesures de confinement, les demandeurs devraient inclure dans leurs projets des stratégies d'atténuation et des approches innovatrices, afin de s'assurer que la pandémie n'entrave pas les activités planifiées.

Programmes, interventions ou activités inadmissibles.

Cette possibilité offre un financement limité dans le temps pour des activités axées sur des projets. Les projets à la recherche d'un financement de base pour des activités permanentes ou autonomes ne seront pas appuyés. Parmi ces activités, notons les conférences, les symposiums et les ateliers, ainsi que les productions audiovisuelles lorsqu'ils ne font pas partie des activités financées du projet.

Section 3: Qui peut présenter une demande

Les types d'organismes suivants peuvent présenter une demande de financement :

Il incombe à l'ASPC de déterminer l'admissibilité de chaque demandeur, de son projet et des dépenses liées au projet.

Les demandes de financement peuvent excéder les ressources disponibles. Si votre organisation est admissible, la présentation d'une demande ne garantit pas le financement.

Projets en collaboration avec les collectivités des Premières Nations, des Inuits et des Métis

L'ASPC reconnaît l'importance d'appuyer les programmes dirigés par les Autochtones. Les projets visant les populations des Premières Nations, des Inuits ou des Métis devraient être dirigés par des organisations autochtones ou des organisations qui peuvent fournir des preuves d'une collaboration significative et culturellement sécuritaire avec une collectivité de Premières Nations, d'Inuits ou de Métis.

Exigences en matière de capacité du demandeur

Dans le cadre de la présente possibilité de financement, les demandeurs et leurs collaborateurs doivent avoir l'expérience et les connaissances nécessaires pour mener à bien le projet. Cela comprend les exigences en matière d'expérience et de capacité pour :

Les demandeurs sont encouragés à établir des relations de collaboration pour assurer la capacité nécessaire à l'exécution du projet. Par exemple, un organisme de prestation de services pourrait collaborer avec un partenaire de recherche pour intégrer à la fois les programmes et la capacité de recherche. La collaboration est encouragée de l'étape de l'élaboration de la proposition jusqu'à la mise en œuvre du projet, si elle est financée.

Section 4: Principales exigences

Les projets financés dans le cadre de cette possibilité de financement doivent comprendre les exigences clés suivantes.

Approche fondée sur des données probantes

Les données probantes sont un élément important de cette possibilité de financement, afin de garantir que les projets sont axés sur les résultats. Des données probantes sont nécessaires pour justifier le projet ou l'intervention proposé, la population ciblée et l'intervention mise en œuvre. Les données probantes peuvent comprendre l'examen de la littérature actuelle examinée par des pairs et de la littérature grise liée aux études scientifiques de toutes les disciplines (par exemple, épidémiologie, sciences sociales). Lorsqu'il n'y a pas de preuve de l'efficacité d'une intervention proposée (par exemple, parce que l'intervention est nouvelle), l'approche proposée doit reposer sur une base théorique claire et plausible.

Équité en santé

Bien que cet appel de propositions soit ouvert aux projets portant sur l'accès aux vaccins et la réticence à l'égard des vaccins parmi n'importe quelle population au Canada, l'ASPC s'engage à promouvoir l'équité et à réduire les disparités en santé. Cette possibilité de financement vise à promouvoir l'équité en santé en éliminant les obstacles systémiques qui entravent l'évaluation équitable des vaccins et, par conséquent, vise à réduire les disparités dans les résultats en matière de santé parmi les groupes de population au Canada. Les demandeurs doivent démontrer qu'ils comprennent et prennent en considération les effets disproportionnés des facteurs socioéconomiques qui touchent certains groupes de population au Canada. Par exemple, l'application d'une optique d'équité en santé permettrait de reconnaître les différences fondées sur le sexe et le genre, les origines ethniques ou culturelles, les antécédents migratoires, les emplacements géographiques, l'éducation et le statut socioéconomique.

Sécurité culturelle

Pour promouvoir et améliorer la sécurité culturelle, il faut comprendre les contextes sociaux, politiques et historiques afin de concevoir des politiques, des recherches et des pratiques qui sont sécuritaires sur les plans physique, mental, émotionnel et spirituel. Les demandeurs doivent démontrer leur connaissance et leur compréhension des facteurs culturels pertinents à leur projet et intégrer la sécurité culturelle dans la conception, la mise en œuvre et l'évaluation du projet proposé.

Section 5: Montant et durée du financement

L'enveloppe budgétaire annuelle totale de ce programme est d'environ 9 millions de dollars par année. La valeur du financement par projet est d'un minimum de 100 000 $ au total jusqu'à un maximum de 500 000 $.

Les projets doivent durer au moins un an. Tous les projets doivent être terminés d'ici le 31 mars 2023.

Les demandeurs seront évalués en fonction de leur capacité à tirer parti des contributions en nature et financières qui contribueront à l'élaboration et à la mise en œuvre de leur projet. Un ratio de financement de contrepartie particulier n'est pas requis. Les demandeurs devront démontrer que ces contributions sont obtenues s'ils sont invités à présenter une proposition complète.

Section 6: Processus de demande

Le présent appel de propositions repose sur un processus en deux étapes. La première étape consiste à présenter une lettre d'intention qui offre un aperçu du projet proposé. Les demandeurs dont la lettre d'intention satisfait à tous les critères d'admissibilité et correspond le mieux aux objectifs de cette possibilité de financement seront invités à passer à la deuxième étape en soumettant une proposition complète. Les demandeurs dont la lettre d'intention est inadmissible, incomplète ou rejetée ne seront pas invités à présenter une proposition complète.

Les demandes doivent être soumises au moyen du modèle de lettre d'intention du Fonds de partenariat d'immunisation de l'ASPC. Pour obtenir un exemplaire du modèle de lettre d'intention, veuillez communiquer avec : phac.cgc.solicitations-csc.aspc@canada.ca en indiquant comme objet : « LI - Fonds de partenariat d'immunisation ».

On prévoit que les projets financés dans le cadre de cet appel de propositions commenceront à l'été 2021. Veuillez noter que les échéanciers peuvent être modifiés.

Section 7: Autres considérations

Exigences en matière de langues officielles

Le gouvernement du Canada s'engage à améliorer la vitalité des collectivités linguistiques anglophones et francophones en situation minoritaire (les francophones vivant à l'extérieur du Québec et les anglophones vivant au Québec), à appuyer leur développement et à y contribuer ainsi qu'à favoriser une pleine reconnaissance et utilisation des deux langues officielles dans la société canadienne. Les projets doivent être offerts dans l'une des deux langues officielles, ou dans les deux, selon la portée et le public cible. Pour plus de renseignements, consultez la Loi sur les langues officielles.

Exigences en matière d'analyse comparative entre les sexes

Le gouvernement du Canada s'est engagé à utiliser l'analyse comparative entre les sexes plus (ACS+). L'ACS+ tient compte du sexe ainsi que d'autres facteurs identitaires comme l'âge, la scolarité, la langue, la géographie, la culture et le revenu dans l'élaboration des politiques et des programmes. On s'attend à ce que les demandeurs intègrent ces considérations dans leur lettre d'intention. Pour plus de renseignements concernant l'ACS+, consultez le site Web Femmes et Égalité des genres Canada.

Titre de propriété intellectuelle

Les bénéficiaires du financement et leurs partenaires communautaires conserveront la propriété et le contrôle des données et des outils et ressources mis au point dans le cadre du projet, et seront responsables de la publication, de la diffusion et de la mobilisation des connaissances acquises dans le cadre des projets financés.

Section 8: Communiquez avec nous

Pour obtenir plus de renseignements sur cette possibilité de financement, veuillez communiquer avec phac.cgc.solicitations-csc.aspc@canada.ca, en indiquant comme objet « Fonds de partenariat d'immunisation ».

Glossaire des termes

La réticence à l'égard des vaccins désigne une hésitation à recevoir la vaccination recommandée en raison de préoccupations ou de doutes au sujet des vaccins, ce qui peut retarder la vaccination ou entraîner le refus d'un, de plusieurs ou de tous les vaccins.

L'acceptation et l'adoption des vaccins font référence à la nécessité d'éliminer les obstacles potentiels à l'accès aux vaccins, tout en reconnaissant les problèmes liés à l'hésitation ainsi que de nombreux autres facteurs sur le plan de l'acceptation. Cela comprend aussi l'aspect important du maintien de la confiance dans les vaccins et de la détermination à demeurer au fait de l'état de vaccination d'une personne.

Les opérations en cours désignent les activités de base de l'organisation qui ne sont pas directement liées au projet financé.

Un projet est un ensemble de mesures et de stratégies concrètes qui visent à apporter des changements positifs dans les personnes, les collectivités, les organisations ou les systèmes d'une manière qui produit des résultats identifiables et mesurables. Aux fins de la présente possibilité de financement, les termes sont utilisés de façon interchangeable.

Les activités sont considérées comme des activités autonomes lorsqu'il n'y a pas d'intervention de programme auprès d'un public cible du projet. Il peut s'agir, par exemple, de conférences, de symposiums et d'ateliers, de production audiovisuelle ou de développement et de maintenance d'applications pour un site Web ou un téléphone intelligent, lorsqu'ils ne font pas partie des activités financées du projet.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :