Comment assurer votre sécurité si vous êtes victime de violence

Assurez votre sécurité si vous êtes victime de violence

Il est important que vous soyez prêts à assurer votre sécurité et celle de votre enfant. Demandez à un ami, un voisin ou un collègue en qui vous avez confiance, ou communiquez avec les services locaux. Il existe également des outils en ligne pour vous aider et des façons de naviguer pour assurer votre sécurité.

Tu es un enfant ou un adolescent qui a besoin d'aide?
Communique avec Jeunesse, J'écoute au 1-800-668-6868.

L'appel est gratuit et tu n'as pas à te nommer.

Même si vous n’avez pas l’intention de quitter votre partenaire, un plan de sécurité peut être utile si la situation s’aggrave. Vous pourriez devoir quitter votre domicile en vitesse. Assurez-vous de prendre des mesures qui vous conviennent, par exemple, une à la fois ou par étape, et qui sont sécuritaires pour votre enfant et vous‑même.

Cinq étapes pour établir votre plan

  1. Faites une recherche
  2. Déterminez comme vous pouvez partir rapidement  - ou restez en toute sécurité
  3. Parlez à votre enfant
  4. Réunissez vos biens importants
  5. Soyez prudent avec votre ordinateur

1.  Faites une recherche

  • Parlez à votre famille, à vos amis ou à un professionnel en qui vous avez confiance qui peut vous aider à établir un plan.
  • Obtenez des conseils juridiques au sujet de vos droits.
  • Trouvez des services dans votre région, comme des refuges et de l’aide financière.

2.   Vivez en sécurité et planifiez un départ hâtif
Si vous restez – trucs pour vivre en sécurité

  • Parlez de votre situation à quelqu’un en qui vous avez confiance.
  • Réfléchissez aux moments où votre partenaire a fait usage de la force. Cela vous aidera à prédire des types de danger auxquels votre enfant ou vous-même pourriez faire face et à déterminer à quel moment vous devriez partir.
  • Établissez un plan pour quitter votre domicile de façon sécuritaire et pratiquez-le avec votre enfant.
  • Choisissez un endroit à proximité où vous appellerez à l’aide – un café ou la maison d’un voisin.
  • Décidez où vous irez (par exemple, la maison d’un ami ou un refuge local, une maison d’hébergement ou une maison de transition) et déterminez comment vous vous y rendrez.
  • Demandez à vos voisins, vos amis et votre famille d’appeler la police s’ils entendent des bruits associés à la violence et de prendre soin de vos enfants en cas d’urgence.
  • Stationnez votre véhicule à reculons dans votre allée et assurez-vous qu’il y a toujours de l’essence.
  • Cachez vos clés, votre cellulaire et de l’argent près de votre chemin de fuite.
  • Dressez une liste de numéros de téléphone à composer pour obtenir de l’aide.
  • Demandez à votre refuge local ou à la police si vous pouvez obtenir une alarme ou un téléphone en cas d’urgence.
  • Assurez-vous que toutes les armes et les munitions sont cachées ou ont été retirées de la maison.

En cas d’urgence

  • Si une querelle survient, déplacez-vous dans un endroit que vous pourrez quitter facilement : trouvez des portes ou des fenêtres par lesquelles vous pourrez fuir rapidement.
  • Dressez la liste des pièces dans lesquelles vous pourriez être prisonnière ou dans lesquelles se trouvent des armes, comme des couteaux, qui pourraient être utilisées contre vous – tâchez d’éviter de vous trouvez dans ces pièces lors d’un épisode de violence.
  • Si vous êtes blessé, rendez-vous dans un cabinet de médecin ou à l’urgence et faites part de ce qui vous arrive. Demandez à ce que votre visite soit consignée dans un dossier.
  • Si vous êtes blessé, protégez votre visage avec vos bras en les plaçant le long de votre tête et en croisant les doigts. Ne portez pas d’écharpes ou de longs bijoux.

Si vous avez l’intention de partir (situation non urgente)

  • Communiquez avec un refuge local pour femmes [remarque : même si les refuges ne sont pas en mesure d’accueillir les hommes victimes de violence, ils offriront de l’information aux victimes. Indiquez que vous avez l’intention de quitter une relation violente et demandez au personnel d’appuyer votre plan.
  • Songez à communiquer avec la police. Demandez à parler avec un agent qui se spécialise dans les cas de violence conjugale.
  • Réunissez tous vos documents importants.
  • Consultez un avocat. Conservez toutes les preuves de violence physique (comme des photos). Consignez dans un journal tous les incidents violents, en prenant en note les dates, les menaces et le nom des témoins.
  • Réunissez les photos, les bijoux et les objets ayant une connotation sentimentale, comme des jouets pour rassurer votre enfant.
  • Arrangez-vous avec quelqu’un pour qu’il prenne soin temporairement de vos animaux de compagnie jusqu’à ce que vous ayez trouvé un nouveau domicile. Un refuge peut vous aider.
  • Rappelez-vous d’effacer le dernier numéro composé pour éviter que votre agresseur n’utilise la fonction de recomposition.
  • Effacez l’historique de votre ordinateur. 

Au moment de partir

  • Demandez à la police de vous escorter ou demandez à un ami, un voisin ou un membre de la famille d’être présent.
  • Ne dites pas à votre partenaire que vous partez.
  • Quittez rapidement votre domicile.
  • Prévoyez une solution de rechange si votre partenaire découvre où vous allez.

Après être parti
Vous trouverez ci-dessous des mesures que vous pouvez prendre après que votre partenaire ou vous‑même avez mis fin à la relation.

  • Si vous conservez la maison, changez les serrures et obtenez un numéro de téléphone et un identifiant anonymes et bloquez votre numéro lorsque vous faites des appels.
  • Changez le mot de passe de votre ordinateur et tout autre mot de passe (lien vers la sécurité informatique).
  • Étudiez la possibilité d’obtenir une injonction ou de conclure une ordonnance de bonne conduite qui interdit à votre partenaire d’approcher votre enfant ou vous-même. Ayez‑le sur vous en tout temps.
  • Donnez à la police une copie de toutes les injonctions que vous avez.
  • Changez tous les fournisseurs de service que vous partagez avec votre ancien partenaire.
  • Ayez toujours avec vous une photo de votre agresseur et de votre enfant.
  • Prenez de plus amples précautions au travail, à la maison et dans la rue. Songez à parler de la situation à votre superviseur.
  • Réfléchissez aux endroits et aux habitudes que votre ancien partenaire connait et essayez de les changer. Par exemple, rendez-vous dans une autre épicerie.
  • Si vous ne vous sentez pas en sécurité en marchant seul, demandez à un voisin, à un ami ou à un membre de la famille de vous accompagner.
  • Ne retournez pas dans votre domicile à moins d’être accompagné par la police. Ne confrontez jamais votre agresseur.

3.   Parlez à votre enfant
En avance

  • Apprenez à votre enfant que la violence n’est jamais acceptable, même si elle est infligée par quelqu’un qu’ils aiment.
  • Dites-lui que la violence n’est pas de sa faute ni de la vôtre; ni vous ni lui ne l’avez causé.
  • Apprenez-lui qu’il est important de se protéger s’il subit des mauvais traitements.
  • Indiquez à votre enfant comment obtenir de l’aide et faites-lui comprendre de ne pas s’interposer entre vous et votre conjoint lors d’un épisode de violence.
  • Créez un plan pour quitter votre domicile de façon sécuritaire et pratiquez-le avec votre enfant.
  • Ensemble, choisissez un endroit sécuritaire dans la maison où il pourra se cacher en cas d’épisode violent – idéalement dans une pièce avec une porte verrouillable et un téléphone que l’agresseur ne peut pas voir.
  • Entendez-vous sur un mot clé signifiant qu’il doit appeler à l’aide.

Lors d’une urgence

  • Apprenez à l’enfant comment appeler la police et rester en ligne jusqu’à ce que la police arrive.
  • Apprenez-lui à dire son nom et son adresse et à dire ce qui passe.
  • Ne vous rendez pas à l’endroit où se trouve vos enfants, votre partenaire pourrait les blesser.
  • Choisissez un endroit sécuritaire où vous pourrez facilement vous retrouver.

4.  Réunissez vos biens importants

Documents gouvernementaux (originaux ou copies)

  • Certificats de naissance, carte d’assurance sociale, permis de conduire, cartes d’assurance-maladie, passeports, injonctions de la cour, papiers d’immigration ou cartes de traité.  

Papiers financiers

  • Hypothèque ou bail, renseignements sur les prêts ou les actifs.
  • Argent, y compris des cartes de crédit, des cartes de débit et des chèques.

Affaires personnelles

  • Numéros de téléphone importants (amis, services, refuges).
  • Téléphone, clés, médicaments (ou une liste si vous n’avez pas le temps de réunir ces articles).
  • Autres articles, comme des articles de toilette, des jouets, des photos ou des objets ayant une valeur sentimentale.

Si vous ne pouvez pas conserver ces objets dans votre maison de peur que votre partenaire les trouve, pensez à faire une copie et à les donner à quelqu’un en qui vous avez confiance. Le refuge pour femmes de votre région les conservera également. Si vous avez des enfants, assurez-vous que leur école ou garderie est au courant de la situation et a des copies des documents pertinents.

5.  Soyez prudent avec votre ordinateur

  • Tout ce que vous écrivez sur un ordinateur sera conservé dans l’historique et vous ne pourrez pas contrôler qui a accès à ces renseignements.
  • Un agresseur peut surveiller vos activités en ligne et votre historique. Utilisez un ordinateur au travail, chez un ami ou à la bibliothèque.
  • Déconnectez-vous de vos profils et effacez votre historique.
  • Ne partagez jamais vos mots de passe.
  • Les médias sociaux (Facebook, Twitter, etc.) peuvent être particulièrement dangereux :
    • N’utilisez pas votre nom et ne publiez pas d’information personnelle;
    • Assurez-vous que vos paramètres de protection de la vie privée sont à jour;
    • Songez à fermer vos comptes.

Comment effacer votre historique

Votre ordinateur contient des renseignements essentiels qui pourraient vous mettre en danger! Voici comment utiliser votre ordinateur de façon anonyme :

  • Internet Explorer : Dans le menu Outils, cliquez sur Options Internet. Dans l'onglet Général, au champ Fichiers temporaires, cliquez sur Supprimer. Dans le champ Historique, cliquez sur Supprimer, puis sur OK.
  • Firefox : Dans le menu Modifier, cliquez sur Préférences. À l'onglet Vie privée, sélectionnez Historique et cliquez sur Effacer votre historique. Cliquez ensuite sur Cache et Effacer les caches.
  • Safari : Dans le menu principal, cliquez sur Effacer les caches et sur Effacer. Faites dérouler l'historique et cliquez sur Effacer l'historique, puis sur Effacer.
  • Chrome : Dans le coin supérieur droit, cliquez sur l'icône , cliquez sur Outils et sur Effacer les données de navigation. Dans la boîte qui apparaîtra, cochez les cases des types de renseignements que vous souhaitez effacer (historique, cookies, cache). Utilisez le menu déroulant du haut pour choisir la quantité de données à supprimer. Choisissez Tous pour effacer toutes les données, puis cliquez sur Effacer les données de navigation.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :