Des cadres sains pour les jeunes du Canada – L’école

L’école

par Don Klinger et Steven McLagan

L’importance du milieu scolaire

Les jeunes passent une partie importante de leur temps à l’école. Les recherches ont révélé que leur vie à l’école influait de façon importante, tant positivement que négativement, sur leur développement et leur santé en général, et notamment sur leurs comportements liés à la santé.1

Outre l’enseignement direct de connaissances et de compétences qu’ils reçoivent durant les cours réguliers offerts à l’école, les élèves ont la possibilité d’y établir des rapports sociaux qui auront un effet durable sur leur vie.

La vie à l’école avec les enseignants et les camarades peut être une expérience positive, en aidant les élèves à nouer de solides liens affectifs et à acquérir de l’assurance. Les élèves qui éprouvent un sentiment d’appartenance à leur école ou qui se trouvent bien à leur école sont moins susceptibles de se livrer à des activités dangereuses pour la santé.Note de bas de page 2 Note de bas de page 3 Les jeunes ont besoin de se sentir acceptés par leurs camarades. Un sentiment de rejet peut avoir un effet extrêmement nuisible sur la confiance en soi et l’image de soi d’un adolescent.Note de bas de page 4 Note de bas de page 5 Aussi les activités auxquelles se livrent les élèves s’accordent elles étroitement à celles de leurs camarades.

Pour un certain nombre de jeunes, l’école est malheureusement un endroit menaçant et peu attirant. Comme nous le verrons dans le présent rapport, ces jeunes ont tendance à s’associer à des camarades qui ont la même attitude négative à l’égard de l’école. Les comportements à risque pour la santé sont aussi plus fréquents chez ces jeunes, qui par ailleurs réussissent beaucoup moins bien tant du point de vue du rendement scolaire que dans la vie en société.Note de bas de page 6 Note de bas de page 7

Comment le milieu scolaire est il évalué dans l’Enquête HBSC?

La satisfaction des jeunes à l’égard de la vie à l’école est dans une large mesure déterminée par la façon dont ils voient leurs classes et leurs enseignants. Des recherches ont révélé que les élèves des classes où les enseignants ont créé un cadre favorable sont plus susceptibles d’être satisfaits de l’école.8

Nous avons posé aux participants à l’enquête des questions concernant leurs notes les plus récentes, l’opinion de leurs enseignants à l’égard de leur rendement scolaire, leur participation à la vie scolaire et leur opinion quant à l’équité de ce qui se passe à l’école, leur degré de satisfaction, leur sentiment d’être en sécurité à l’école, leur sentiment d’appartenance à l’égard de l’école, leur sentiment d’être acceptés par leurs camarades de classe, l’attitude de leurs enseignants à leur endroit en tant que personnes, la pression qu’ils éprouvent à cause du travail scolaire ainsi que la mesure dans laquelle ils peuvent compter sur leurs parents pour les aider et les encourager en ce qui touche à l’école.

Sur quoi la présente section porte-t-elle?

Dans les pages qui suivent, nous examinons les facteurs liés à la vie à l’école qui révèlent la progression scolaire et le développement social des jeunes d’âge scolaire et qui peuvent avoir une incidence sur leur santé émotionnelle et physique. Ces facteurs sont le rendement scolaire, la satisfaction à l’égard de l’école, le sentiment d’appartenance à l’école et le sentiment d’y être en sécurité, divers aspects des relations avec les enseignants, les camarades et les parents qui ont une incidence sur la vie à l’école ainsi que la pression éprouvée à l’école.

Le rendement scolaire

Figure 2.12: Le rendement scolaire

La figure 2.12 indique les pourcentages d’élèves qui ont répondu que leurs professeurs pensaient que leur rendement scolaire était bon ou très bon par rapport à celui de leurs camarades. On remarque des différences selon les groupes d’âge, un plus grand nombre d’élèves plus jeunes jugeant leur rendement bon ou très bon par rapport à celui de leurs camarades. Ces pourcentages sont inférieurs à ceux obtenus dans les enquêtes HBSC de 1994, 1998 et 2002 (données non présentées), mais ils montrent que les élèves canadiens continuent d’avoir une opinion favorable concernant l’opinion de leurs enseignants à l’égard de leurs travaux scolaires.



Équivalent textuel - Figure 2.12




Les élèves ont fourni une autre indication de leur rendement scolaire en répondant à la question concernant leur note moyenne dans leur dernier bulletin (figure 2.13). Le pourcentage d’élèves qui ont indiqué avoir obtenu les meilleures notes diminue légèrement dans les classes supérieures. Pour toutes les années d’études, les pourcentages de filles qui ont indiqué avoir obtenu les meilleures notes sont supérieurs à ceux des garçons, un écart qui cadre avec l’opinion des élèves quant à ce que leurs enseignants pensent de leur rendement scolaire (voir la figure 2.12).

Figure 2.13: Le rendement scolaire, selon l'année d'études et le sexe

Bibliographie


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :