ARCHIVÉ - Étude canadienne sur l’incidence des signalements de cas de violence et de négligence envers les enfants 2008

Avant-propos

Voilà maintenant plus de 15 ans que l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a songé et commencé à préparer la collecte des données sur la violence et la négligence envers les enfants 2008. L’Étude canadienne sur l’incidence des signalements de cas de violence et de négligence envers les enfants 2008 (ECI-2008) constitue le troisième cycle de surveillance qui a débuté en 1998.

Bien qu’il puisse sembler banal que l’ASPC participe à la collecte de telles données à l’échelle nationale, cela représente des aspects particulièrement importants à prendre en considération. La violence et la négligence envers les enfants 2008 sont généralement considérées comme un problème social qui ne compte habituellement pas dans l’éventail de problèmes de santé et de maladies surveillés couramment par un organisme de santé publique. L’ASPC a fait preuve de leadership en incluant la violence envers les enfants à sa surveillance régulière de la santé des enfants au Canada. L’ECI-2008 a adopté une approche multidisciplinaire en ayant recours à un ensemble de compétences au sein du Comité directeur national de l’ECI-2008, comprenant des professionnels des secteurs de la santé, de l’éducation, de la justice et des services sociaux, des Autochtones, des jeunes, des chercheurs et des représentants provinciaux et territoriaux. Le Comité directeur national de l’ECI-2008 a joué un rôle important en guidant les activités de planification, de mise en oeuvre et de communication pour appuyer l’excellent travail de l’équipe de recherche et du personnel de l’ASPC. Cette approche a permis de s’assurer que l’ECI-2008 tient compte de l’évolution des besoins des enfants, encourage la formation des professionnels et sensibilise davantage le public à ce problème de santé important.

L’ECI-2008 fournit des données nationales. Il s’agit là d’une réalisation de taille qui est importante pour de nombreuses raisons. La grande majorité de l’information sur la protection de l’enfance est offerte à l’échelle provinciale ou territoriale seulement et ne peut être regroupée. En conséquence, notre compréhension des principaux thèmes et tendances dans le développement des enfants est limitée et il est impossible de déterminer comment se portent les enfants canadiens. La collecte de données nationales sur cet important problème de santé est une exception remarquable. Nous sommes très heureux que l’ensemble des provinces et territoires aient participé activement à l’ECI-2008 et que plusieurs provinces aient saisi l’occasion pour agrandir leur échantillon afin de créer leurs propres rapports. L’essor de la composante des Premières nations de l’étude, qui est axée sur la situation unique des enfants des Premières nations, constitue une initiative également encourageante.

Nous aimerions profiter de l’occasion pour remercier tous les membres du Comité directeur national de l’ECI-2008 pour leurs efforts et leur dévouement intarissables à l’égard de l’amélioration de la vie des enfants vulnérables au Canada. Coprésider une telle entreprise importante avec un groupe impressionnant a été un honneur. Nous sommes très reconnaissants de l’énorme travail d’un groupe de chercheurs talentueux répartis dans les universités du Canada grâce à qui l’ECI-2008 a été possible.

Les efforts du Canada pour soutenir les enfants et les familles doivent reposer sur un solide bagage de connaissances sur ce qui fonctionne le mieux. Des investissements constants dans la recherche et l’amélioration des connaissances sont nécessaires pour permettre aux Canadiens de voir comment les enfants évoluent.

L’ECI-2008 est un exemple exceptionnel de collecte de données grandement pertinentes sur un aspect décisif du développement de l’enfant. Elle permet aux Canadiens, aux gouvernements et aux organismes de prendre des décisions éclairées sur les meilleures politiques et les programmes les plus appropriés pour les enfants et leurs familles. Les résultats contribuent à discuter ouvertement des préoccupations relatives à la protection des enfants afin de comprendre les meilleures façons de prévenir la maltraitance des enfants, d’intervenir ainsi que de faire en sorte qu’elle disparaisse.

Anne-Marie Ugnat, Ph.D. & Peter Dudding, MM, MSW, RSW
Coprésidents
Comité directeur national de l’ECI-2008

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :