La démence au Canada, y compris la maladie d’Alzheimer

Télécharger le format de rechange
(Format PDF, 457 ko, 6 pages)

Organisation :
Agence de la santé publique du Canada

Type : Fiche d’information

Date publiée : 2017

Cat. : HP35-84/2017F-PDF

ISBN : 978-0-660-08719-1

Pub. : 170099

Faits saillants du Système canadien de surveillance des maladies chroniques

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, 47,5 millions de personnes sont atteintes de démence, y compris la maladie d’Alzheimer, à l’échelle de la planèteNote de bas de page 1. À mesure qu’elles progressent, ces affections deviennent très débilitantes et ont des répercussions majeures sur la santé. Compte tenu de l’accroissement et du vieillissement de la population, le nombre de Canadiens atteints de démenceNote de bas de page i devrait augmenter dans les prochaines décennies, ce qui aura des effets sur les besoins en soins de santé et sur leur utilisation. D’ici 2031, on prévoit que les coûts annuels liés aux soins de santé des Canadiens atteints de démence doubleront et passeront, en l’espace de vingt ans, de 8,3 à 16,6 milliards de dollarsNote de bas de page 2.

À l’aide des données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques (SCSMC, encadré 1), l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) peut effectuer une surveillance nationale de la démence diagnostiquée, y compris la maladie d’Alzheimer, en appui à la planification et à l’évaluation des politiques, des programmes et des services connexes. La présente fiche d’information donne un aperçu de ces nouvelles données sur la démence diagnostiquée, ainsi que des principales répercussions de cette affection sur la santé selon l’Étude nationale de la santé des populations relative aux maladies neurologiquesNote de bas de page 3.

Que sont la démence et la maladie d’Alzheimer?

La démence correspond à un ensemble de signes et de symptômes associés à une détérioration progressive des fonctions cognitives qui a des répercussions sur les activités quotidiennes. La démence est causée par diverses maladies ou lésions qui affectent le cerveau. La maladie d’Alzheimer est la cause de démence la plus courante. La démence vasculaire, la démence fronto-temporale et la démence à corps de Lewy sont d’autres formes répandues. Les symptômes de la démence peuvent inclure des pertes de mémoire, des problèmes de jugement et de raisonnement, ou encore des changements de comportement, de l’humeur ou de l’aptitude à communiquerNote de bas de page 4.

Combien de Canadiens sont atteints de démence, y compris la maladie d’Alzheimer (prévalence), et combien de nouveaux cas sont diagnostiqués (incidence) chaque année?

Selon les données les plus récentes (encadré 1), la démence touche plus de 402 000 personnes âgées (de 65 ans et plus) au Canada (à l’exclusion de la Saskatchewan), ce qui correspond à une prévalence de 7,1 %. Les femmes représentent près des deux tiers des personnes âgées qui sont atteintes de démence au Canada. Chaque année, environ 76 000 nouveaux cas de démence sont diagnostiqués au pays. L’incidence se chiffre donc à 14,3 nouveaux cas pour 1 000 personnes âgées de 65 ans et plus. L’incidence est plus élevée chez les femmes que chez les hommes. La prévalence et l’incidence augmentent en fonction de l’âge, tout comme l’écart entre les estimations de la prévalence et de l’incidence chez les hommes par rapport aux femmes (tableau 1).

Tableau 1 : Prévalence et incidence de la démence diagnostiquée, y compris la maladie d’Alzheimer, chez les Canadiens de 65 ans et plus, selon le groupe d’âge et le sexe, Canada, 2013–2014
Âge
(années)
Prévalence, %
(intervalle de confiance à 95 %)
Incidence, pour 1 000 personnes
(intervalle de confiance à 95 %)
Hommes Femmes Total Hommes Femmes Total
65–69 0,8 (0,8–0,8) 0,7 (0,7–0,8) 0,8 (0,8–0,8) 3,0 (2,9–3,1) 2,8 (2,6–2,9) 2,9 (2,8–2,9)
70–74 2,4 (2,3–2,4) 2,4 (2,4–2,5) 2,4 (2,4–2,4) 5,7 (5,6–5,9) 5,7 (5,5–5,9) 5,7 (5,6–5,9)
75–79 5,6 (5,6–5,7) 6,1 (6,0–6,1) 5,9 (5,8–5,9) 13,1 (12,8–13,5) 13,3 (12,9–13,6) 13,2 (13,1–13,4)
80–84 11,4 (11,2–11,5) 13,1 (13,0–13,2) 12,4 (12,3–12,4) 25,6 (25,0–26,2) 27,3 (26,7–27,8) 26,5 (26,2–26,9)
85 et plus 20,4 (20,3–20,6) 26,9 (26,7–27,0) 24,6 (24,5–24,7) 45,9 (45,0–46,7) 53,1 (52,4–53,8) 50,4 (49,9–51,0)
Total 5,6 (5,6–5,6) 8,3 (8,3–8,4) 7,1 (7,1–7,1) 12,4 (12,3–12,6) 15,8 (15,7–15,9) 14,3 (14,2–14,4)

Remarque : Les données n’incluent pas celles de la Saskatchewan. L’intervalle de confiance à 95 % correspond à une plage de valeurs estimée dans laquelle la valeur réelle devrait se situer 19 fois sur 20.

Source des données : Agence de la santé publique du Canada, d’après les fichiers de données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques fournis par les provinces et les territoires, avril 2017.

Sur une période de dix ans (2003–2004 à 2013–2014), la prévalence standardisée selon l’âge de la démence a augmenté de 21,2 %. Pendant la même période, des fluctuations de l’incidence ont été observées. Les données relatives aux médicaments, l’un des critères servant à la détermination des cas (encadré 1), sont devenues accessibles en Alberta et à l’Île-du-Prince-Édouard en 2009–2010, ce qui a contribué à la hausse temporaire de l’incidence cette année-là. Depuis, les données semblent indiquer que l’incidence diminue (figure 1).

Bien que les données du SCSMC reflètent les changements de l’état de santé de la population, elles pourraient également inclure des changements apportés aux méthodes de collecte de données, aux systèmes de codage et de classification, ou aux pratiques cliniques et de facturation. Ces facteurs doivent aussi être pris en considération dans l’interprétation des tendances au fil du temps.

Figure 1 : Prévalence et incidence standardisées selon l’âge de la démence diagnostiquée, y compris la maladie d’Alzheimer, chez les Canadiens de 65 ans et plus, selon le sexe, Canada, 2003–2004 à 2013–2014

Figure 1 : Prévalence et incidence standardisées selon l’âge de la démence diagnostiquée, y compris la maladie d’Alzheimer, chez les Canadiens de 65 ans et plus, selon le sexe, Canada, 2003–2004 à 2013–2014. La description textuelle suit.

Description textuelle : Figure 1
Figure 1 : Prévalence et incidence standardisées selon l’âge de la démence diagnostiquée, y compris la maladie d’Alzheimer, chez les Canadiens de 65 ans et plus, selon le sexe, Canada, 2003–2004 à 2013–2014
Sexe Année
financière
Prévalence standardisée selon
l’âge (%)
Incidence standardisée selon
l’âge (pour 1 000 personnes)
Femmes 2003–2004 6,0 16,1
2004–2005 6,2 16,0
2005–2006 6,4 15,5
2006–2007 6,5 15,9
2007–2008 6,7 15,8
2008–2009 6,9 16,4
2009–2010 7,1 17,1
2010–2011 7,2 16,3
2011–2012 7,2 16,2
2012–2013 7,3 15,9
2013–2014 7,3 15,4
Hommes 2003–2004 5,0 15,1
2004–2005 5,2 15,2
2005–2006 5,4 14,5
2006–2007 5,5 15,1
2007–2008 5,6 14,8
2008–2009 5,8 15,1
2009–2010 5,9 15,5
2010–2011 6,0 15,0
2011–2012 6,1 15,1
2012–2013 6,1 14,6
2013–2014 6,1 14,3

Remarque : Les données n’incluent pas celles de la Saskatchewan. Les estimations ont été standardisées selon la structure d’âge de la population canadienne en 2011. L’intervalle de confiance à 95 % correspond à une plage de valeurs estimée dans laquelle la valeur réelle devrait se situer 19 fois sur 20.

Source des données : Agence de la santé publique du Canada, d’après les fichiers de données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques fournis par les provinces et les territoires, avril 2017.

Mortalité toutes causes confondues

Les taux de mortalité toutes causes confondues augmentent avec l’âge. En 2013–2014, chez les Canadiens atteints de démence, on comptait 75,5 décès pour 1 000 personnes dans le groupe des 65 à 69 ans. Ce taux atteignait 207,2 décès pour 1 000 personnes chez les 85 ans et plus. Cependant, parce que la mortalité globale s’accroît avec les années chez les Canadiens atteints de démence comme chez ceux qui n’en sont pas atteints, les taux des deux groupes tendent à converger. Autrement dit, le ratio des taux de mortalité toutes causes confondues (comparant les taux de mortalité toutes causes confondues des Canadiens atteints de démence à ceux qui n’en sont pas atteints) diminue avec l’âge. En 2013–2014, le ratio des taux était de 7,6 dans le groupe des 65 à 69 ans, et il passait à 2,9 dans celui des 85 ans et plus.

Depuis 2003–2004, les taux de mortalité toutes causes confondues ont diminué dans l’ensemble de la population canadienne. Chez les Canadiens atteints de démence, en revanche, ces taux ont diminué plus lentement. Ainsi, entre 2003–2004 et 2013–2014, on a remarqué une hausse du ratio des taux. En 2013–2014, le taux de mortalité toutes causes confondues standardisé selon l’âge était environ quatre fois supérieur chez les personnes âgées atteintes de démence que chez celles qui n’en étaient pas atteintes (figure 2).

Figure 2 : Taux et ratios des taux de mortalité, toutes causes confondues, standardisés selon l’âge, chez les Canadiens de 65 ans et plus atteints ou non de démence diagnostiquée, y compris la maladie d’Alzheimer, Canada, 2003–2004 à 2013–2014

Figure 2 : Taux et ratios des taux de mortalité, toutes causes confondues, standardisés selon l’âge, chez les Canadiens de 65 ans et plus atteints ou non de démence diagnostiquée, y compris la maladie d’Alzheimer, Canada, 2003–2004 à 2013–2014. La description textuelle suit.

Description textuelle : Figure 2
Figure 2 : Taux et ratios des taux de mortalité, toutes causes confondues, standardisés selon l’âge, chez les Canadiens de 65 ans et plus atteints ou non de démence diagnostiquée, y compris la maladie d’Alzheimer, Canada, 2003–2004 à 2013–2014
Année
financière
Taux de mortalité, toutes causes
confondues, standardisés selon
l’âge, chez les personnes âgées
atteintes de démence, y compris
la maladie d’Alzheimer
Taux de mortalité, toutes causes
confondues, standardisés selon
l’âge, chez les personnes âgées
sans démence ou maladie
d’Alzheimer
Ratios
des taux
2003–2004 130,4 34,2 3,8
2004–2005 126,6 32,5 3,9
2005–2006 119,0 30,7 3,9
2006–2007 121,5 30,4 4,0
2007–2008 116,9 29,3 4,0
2008–2009 116,7 28,9 4,0
2009–2010 109,9 27,9 3,9
2010–2011 110,7 27,7 4,0
2011–2012 106,6 26,5 4,0
2012–2013 108,5 26,3 4,1
2013–2014 107,4 25,3 4,3

Remarque : Les données n’incluent pas celles de la Saskatchewan. Les estimations ont été standardisées selon la structure d’âge de la population canadienne en 2011. L’intervalle de confiance à 95 % correspond à une plage de valeurs estimée dans laquelle la valeur réelle devrait se situer 19 fois sur 20.

Source des données : Agence de la santé publique du Canada, d’après les fichiers de données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques fournis par les provinces et les territoires, avril 2017.

Répercussions sur la santé

En plus des données du SCSMC sur le fardeau de la démence diagnostiquée, y compris la maladie d’Alzheimer, d’autres renseignements sur les répercussions de ces maladies sur la santé ont été recueillis par l’Enquête sur les personnes ayant des problèmes neurologiques au CanadaNote de bas de page 5. Près de la moitié (48,4 %) des Canadiens de 35 ans et plus atteints de démence ont affirmé avoir un état de santé général passable ou mauvais, et près du tiers (29,7 %) d’entre eux ont déclaré avoir des troubles de l’humeur. La démence était associée à des niveaux élevés d’incapacité globale et d’incapacités fonctionnelles précises. Entre autres, 58,4 % des répondants ont déclaré avoir une mobilité réduite, et 37,0 % d’entre eux ont dit ressentir des douleurs modérées ou sévères et de l’inconfort. Plus de la moitié (56,8 %) des Canadiens atteints de démence ont aussi fait état d’une incontinence urinaire, tandis qu’environ le tiers (31,7 %) d’entre eux ont affirmé souffrir d’incontinence intestinale. On estime que les hommes atteints de démence perdent en moyenne 16,0 années de vie en pleine santé en raison des incapacités et des décès prématurés, comparé à 15,2 années pour les femmesNote de bas de page 2.

Prévention et traitement

Les causes précises de la démence sont encore mal connues, et la maladie d’Alzheimer, la forme de démence la plus répandue, reste à ce jour incurable. Des facteurs de risque non modifiables, comme l’âge, le sexe et l’hérédité, sont associés à l’apparition de la démence. Les recherches indiquent aussi que des facteurs de risque évitables contribuent au développement de certains types de démence, entre autres les facteurs de risque de maladie vasculaire (p. ex. l’hypertension, l’hypercholestérolémie, l’hyperglycémie), une alimentation malsaine, l’inactivité physique, les lésions cérébrales graves et certains facteurs environnementaux. L’adoption d’un mode de vie sain, la maîtrise des facteurs de risque vasculaires, un niveau d’études plus élevé, la participation à des activités cognitives stimulantes et à des activités sociales, ainsi que la prise de médicaments pourraient aider à retarder l’apparition de ces affections, ralentir leur progression, atténuer leurs symptômes et améliorer la qualité de vie des personnes touchées. Toutefois, d’autres recherches sont nécessaires pour mieux comprendre les causes des différents types de démence et les mesures les plus efficaces pour les prévenir, les détecter et les traiterNote de bas de page 4,Note de bas de page 6,Note de bas de page 7,Note de bas de page 8,Note de bas de page 9.

Pour en apprendre davantage sur la démence, y compris la maladie d’Alzheimer, au Canada

Visitez
Canada.ca et recherchez « Démence, y compris la maladie d’Alzheimer »
Lisez
Établir les connexions : Mieux comprendre les affections neurologiques au Canada
Obtenez des données
infobase.phac-aspc.gc.ca/CCDSS-SCSMC
Suivez-nous
@ASPC_GC
Aimez-nous
Page Facebook de l’Agence de la santé publique du Canada
Consultez aussi

Encadré 1 : à propos des données

Toute source de données comporte des avantages et des limites. Ainsi, les études sur la population fournissent différentes estimations de la démence, en fonction de facteurs tels que la définition de la démence, le type de données et les méthodes employées. Les données présentées dans ce document proviennent du Système canadien de surveillance des maladies chroniques (SCSMC). Ce réseau de collaboration des systèmes provinciaux et territoriaux de surveillance des maladies chroniques est géré par l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC). Le SCSMC permet de recenser les cas de maladies chroniques dans les bases de données administratives sur la santé des provinces et des territoires, lesquelles incluent les réclamations de facturation des médecins et les dossiers de sorties des patients des hôpitaux, qui sont jumelées aux registres de l’assurance-maladie des provinces et des territoires à l’aide d’un identifiant unique. Les données sur tous les résidents admissibles au régime d’assurance-maladie provincial ou territorial (qui représentent environ 97 % de la population canadienne) sont saisies dans les registres de l’assurance-maladie. Les données de la Saskatchewan sur la démence diagnostiquée, y compris la maladie d’Alzheimer, ne sont pas versées dans le SCSMC, en raison de différences liées à l’utilisation des codes de la Classification internationale des maladies (CIM) qui entraîneraient une sous-estimation de l’incidence et de la prévalence dans cette province.

Définition de la démence diagnostiquée, y compris la maladie d’Alzheimer, selon le SCSMC

Les Canadiens de 65 ans et plus sont considérés comme étant atteints de démence diagnostiquée, y compris la maladie d’Alzheimer, s’ils satisfont à l’un des critères suivants : ils ont au moins un dossier d’hospitalisation ou au moins trois réclamations de facturation de médecin (à intervalle d’au moins 30 jours) sur une période de deux ans comprenant un code CIM-9 ou CIM-10 correspondant à la démence, y compris la maladie d’Alzheimer, ou ils ont au moins un dossier d’ordonnance pour un médicament contre la démenceNote de bas de page 10.

Retour au haut de la page

Remerciements

Ce travail a été rendu possible grâce à la collaboration entre l’ASPC et l’ensemble des gouvernements provinciaux et territoriaux du Canada, ainsi qu’à la contribution des spécialistes du Groupe de travail sur les maladies neurologiques du SCSMC. Les résultats et les interprétations présentés dans cette fiche d’information n’engagent que les auteurs. Ils ne doivent pas être perçus comme étant endossés par les provinces et les territoires.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :