Infographie : Inégalités chez les enfants de familles à faible revenu au Canada

thumbnail

Télécharger le format de rechange
(Format PDF, 933 Ko, 1 page)

Organisation : Agence de la santé publique du Canada

  • Cat. : HP35-113/4-2019F-PDF
  • ISNN : 978-0-660-29685-2
  • Pub. : 180803

Initiative pancanadienne sur les inégalités en santé

Inégalités chez les enfants de familles à faible revenu au Canada

Environ un enfant sur six vit dans un ménage touché par la pauvreté.Note de bas de page *

Un faible revenu nuit à la capacité de vivre dans un logement adéquat et d’avoir accès à des aliments sains, et il est associé à des effets négatifs sur la santé physique et mentale au fil de la croissance de l’enfant.Note de bas de page 1Note de bas de page 2

La proportion d’enfants vivant dans des familles à faible revenu est :

  • 2,2 fois plus élevée chez les immigrants récents (≤10 ans au Canada) que chez les non-immigrants
  • 2,7 fois plus élevée chez les Canadiens noirs
  • 2,0 fois plus élevée chez les Canadiens arabes, de l’Asie du Sud/de l’Asie de l’Ouest
  • 1,7 fois plus élevée chez les Canadiens de l’Asie de l’Est/du Sud-Est

Que chez les Canadiens blancs

Les enfants autochtones sont particulièrement susceptibles de vivre dans des familles à faible revenu, où la proportion est :

  • Premières Nations
    • 2,6 fois plus élevée
  • Métis
    • 1,4 fois plus élevée
  • que les enfants non autochtones.

Les iniquités vécues par les membres des Premières Nations, les Inuits et les Métis sont le résultat direct des politiques et des pratiques coloniales qui incluent la relocalisation massive forcée, la perte de terres, la création du système de réserves, l’interdiction des langues et des pratiques culturelles autochtones ainsi que la création du système des pensionnats. Les traumatismes intergénérationnels non résolus s’ajoutent aux défis auxquels sont confrontés les peuples autochtones.

En plus d’augmenter le revenu des ménages au-dessus du seuil de la pauvreté, d’autres stratégies pourraient contribuer à réduire les inégalités dans l'enfance, notammentNote de bas de page 3 :

  • Des logements et communautés sécuritaires
  • Des aliments nutritifs abordables
  • Du soutien parental et un niveau de scolarité plus élevé chez les parents
  • Des opportunités à un service de garde et à l’éducation à la petite enfance
  • L’accès aux loisirs, sports, activités culturelles et sociales

Suivez-nous @GouvCanSante

Source : Enquête nationale auprès des ménages (2011)

Pour d’autres données sur les inégalités en santé, consultez le site :
www.sante-infobase.canada.ca/Inegalites-en-sante

Citation suggérée : Agence de la santé publique du Canada, Réseau pancanadien de santé publique, Statistique Canada et l’Institut canadien d’information sur la santé. (2018). Outil de données sur les inégalités en santé à l’échelle du Canada.

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par la ministre de la Santé, 2019 | Cat. : HP35-113/4-2019F-PDF | ISNN : 978-0-660-29685-2 | Pub. : 180803

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :