Infographie : Inégalités relatives à la mortalité attribuable à des blessures non intentionnelles au Canada

thumbnail

Télécharger le format de rechange
(Format PDF, 1.79 Mo, 1 page)

Organisation : Agence de la santé publique du Canada

  • Cat. : HP35-113/7-2019F-PDF
  • ISNN : 978-0-660-29691-3
  • Pub. : 180797

Initiative pancanadienne sur les inégalités en santé

Inégalités relatives à la mortalité attribuable à des blessures non intentionnelles au Canada

Les blessures non intentionnelles constituent une des principales causes de décès au Canada.Note de bas de page * Chaque année, plus de 30 personnes pour 100 000 meurent à la suite de blessures non intentionnelles au Canada.

Les facteurs ayant une incidence sur la mortalité attribuable à des blessures non intentionnelles :

  • Comportement (p. ex. prise de risques)
  • Facteurs psychosociaux (p. ex. travailleurs exténués)
  • Facteurs socioéconomiques (p. ex. logement sécuritaire et adéquat)
  • Environnement (p. ex. accès réduit à des services essentiels comme les hôpitaux)

Des niveaux de revenu et d’éducation faibles sont associés à des taux accrus de mortalité attribuable à des blessures non intentionnelles.

Mortalité attribuable à des blessures non intentionnelles selon le revenu
Revenu Taux de mortalité pour 100 000
Revenu le plus faible 38
  32
  30
  29
Revenu le plus élevé 27
Mortalité attribuable à des blessures non intentionnelles selon le niveau de scolarité
Niveau de scolarité Taux de mortalité pour 100 000
Hommes Femmes
Niveau de scolarité le plus faible 53 25
  43 23
  41 22
  38 21
Niveau de scolarité le plus élevé 33 18

Le taux de mortalité attribuable à des blessures non intentionnelles augmente avec l’âge, et on constate une hausse fulgurante chez les personnes âgées de 80 ans ou plus. Les taux de mortalité attribuable à des blessures non intentionnelles sont plus élevés chez les hommes que chez les femmes :

Groupe d’âgé Taux de mortalité pour 100 000
Hommes Femmes
0 à 11 ans 4 3
12 à 17 ans 11 5
18 à 34 ans 30 9
35 à 49 ans 29 10
50 à 64 ans 31 12
65 à 79 ans 55 32
80 ans et plus 325 286

Comparativement aux personnes nonautochtones, les peuples autochtones courent un plus grand risque de mortalité attribuable à des blessures non intentionnellessont particulièrement exposés à la mortalité attribuable à des blessures non intentionnelles :

  • Membres des Premières Nations
    • 3,5 fois plus élevée
  • Inuits
    • 3,2 fois plus élevée
  • Métis
    • 2,7 fois plus élevée

Les iniquités vécues par les membres des Premières Nations, les Inuits et les Métis sont le résultat direct des politiques et des pratiques coloniales qui incluent la relocalisation massive forcée, la perte de terres, la création du système de réserves, l’interdiction des langues et des pratiques culturelles autochtones ainsi que la création du système des pensionnats. Les traumatismes intergénérationnels non résolus s’ajoutent aux défis auxquels sont confrontés les peuples autochtones.

La mortalité attribuable à des blessures non intentionnelles est

  • 1.6 fois plus élevée chez les Canadiens vivant dans les zones les plus défavorisées sur le plan matériel que chez les Canadiens vivant dans des zones les moins défavorisées sur le plan matérielNote de bas de page **;
  • 1.9 fois plus élevée dans les régions éloignées que dans les centres urbainsNote de bas de page ***.

Réduire la mortalité attribuable à des blessures non intentionnelles nécessite de se pencher sur les facteurs comportementaux, socioéconomiques et environnementaux.

Suivez-nous @GouvCanSante

Source : Statistique de l’état civil : Base de données sur les décès (2009-2011)

Pour d’autres données sur les inégalités en santé, consultez le site suivant :
www.sante-infobase.canada.ca/Inegalites-en-sante

Citation suggérée : Agence de la santé publique du Canada. Les principales inégalités en santé au Canada : un portrait national. Ottawa, Agence de la santé publique du Canada, 2018.

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par la ministre de la Santé, 2019 | Cat. : HP35-113/7-2019F-PDF | ISNN : 978-0-660-29691-3 | Pub. : 180797

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :