Infographie : Inégalités relatives aux travailleurs à faible revenu au Canada

thumbnail

Télécharger le format de rechange
(Format PDF, 660 Ko, 1 page)

Organisation : Agence de la santé publique du Canada

  • Cat. : HP35-113/2-2019F-PDF
  • ISNN : 978-0-660-29681-4
  • Pub. : 180807

Initiative pancanadienne sur les inégalités en santé

Inégalités relatives aux travailleurs à faible revenu au Canada

Les travailleurs à faible revenu sont des Canadiens qui éprouvent de la difficulté à joindre les deux bouts.

7,6 %Note de bas de page * des Canadiens âgés de 18 à 64 ans sont des travailleurs à faible revenu.Note de bas de page **

Les travailleurs canadiens à faible revenu sont plus susceptibles :

  • d’occuper des emplois instables
  • d’avoir un horaire de travail imprévisible
  • d’avoir moins d’avantages sociaux (p. ex. régimes d’assurance dentaire, de couverture de médicaments et d’assurance invalidité)
  • d’avoir plus de problèmes de santé

Des niveaux plus faible de scolarité sont associés à une proportion accrue de travailleurs à faible revenu, surtout chez les femmes.

Niveau de scolarité Prévalence (%)
Hommes Femmes
Sans diplôme d’études secondaires 10 13
Diplôme d’études secondaires 7 8
Certificat d’un collège communautaire/d’une école technique/d’une université 5 6
Diplôme universitaire 5 4

La proportion de travailleurs à faible revenu est :

  • 2,0 fois plus élevée chez les immigrants récents que chez les non-immigrants.

La proportion de travailleurs à faible revenu comparativement à celle chez les Canadiens blancs est :

  • 2,2 fois plus élevée chez les Canadiens noirs
  • 1,5 fois plus élevée chez les Canadiens de l’Asie de l’Est/du Sud-Est
  • 1,5 fois plus élevée chez les Canadiens arabes, de l’Asie du Sud/de l’Asie de l’Ouest

Les membres des Premières Nations, qu’ils vivent sur une réserve ou non, ont :

  • une proportion 2,1 fois plus élevée de travailleurs à faible revenu que les personnes non autochtones.

Les iniquités vécues par les membres des Premières Nations, les Inuits et les Métis sont le résultat direct des politiques et des pratiques coloniales qui incluent la relocalisation massive forcée, la perte de terres, la création du système de réserves, l’interdiction des langues et des pratiques culturelles autochtones ainsi que la création du système des pensionnats. Les traumatismes intergénérationnels non résolus s’ajoutent aux défis auxquels sont confrontés les peuples autochtones.

Pour réduire les inégalités chez les travailleurs à faible revenu, il est nécessaire de fournir un accès à l'éducation, à des conditions de travail sécuritaires, à une sécurité d'emploi, à un filet de sécurité (y compris des prestations et des avantages sociaux), et de lutter contre la discrimination.Note de bas de page 1

Suivez-nous @GouvCanSante

Pour d’autres données sur les inégalités en santé, consultez le site suivant :
www.sante-infobase.canada.ca/Inegalites-en-sante

Citation suggérée : Agence de la santé publique du Canada. Les principales inégalités en santé au Canada : un portrait national. Ottawa, Agence de la santé publique du Canada, 2018.

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par la ministre de la Santé, 2019 | Cat. : HP35-113/2-2019F-PDF | ISNN : 978-0-660-29681-4 | Pub. : 180807

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :