ARCHIVÉ - Étude des blessures chez les enfants et les jeunes, Édition 2009 - Pleins feux sur la sécurité des produits de consommation

 

Table des matières

  • Remerciements
  • Avant-propos
  • Introduction
  • Résumé
  • Aperçu des blessures
    • 1. Décès consécutifs à des blessures non intentionnelles
    • 2. Hospitalisations consécutives à des blessures non intentionnelles
    • 3. Consultations aux services d’urgence : Système canadien hospitalier d’information et de recherche en prévention des traumatismes (SCHIRPT)
  • Pleins feux sur la sécurité des produits de consommation
    • 4. Blessures associées aux produits de consommation
    • 5. Lits superposés
    • 6. Aimants
    • 7. Marchettes pour bébés
    • 8. Autres produits domestiques
  • Annexes
    • Annexe A : Groupements des causes externes de blessures
    • Annexe B : Méthodologie du rapport

Remerciements

Le présent rapport a été produit par l'Agence de la santé publique du Canada, en collaboration avec Santé Canada et SécuriJeunes Canada.

À propos de la Section des blessures et de la violence envers les enfants, Agence de la santé publique du Canada

La Section des blessures et de la violence envers les enfants gère les programmes de surveillance nationale de la santé des enfants, y compris les blessures non intentionnelles. La collaboration avec les partenaires, dont ceux mentionnés ci dessous, appuie la recherche sur les blessures et fournit de l'information sur les blessures et leurs facteurs de risque à des fins de promotion, fondée sur des données probantes, de la sécurité et de la sensibilisation aux blessures.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de la Section, veuillez consulter le site d'Agence de la santé publique du Canada.

Pour obtenir des données supplémentaires sur la surveillance des blessures, veuillez consulter le site Surveillance des blessures en direct (SBED). Le site Web de SBED présente les statistiques les plus récentes sur les blessures au Canada, et les utilisateurs peuvent
personnaliser leurs requêtes selon la province et le territoire, le groupe d'âge, et au fil du temps. Veuillez consulter le site suivant: Surveillance des blessures en direct

À propos du Bureau de la sécurité des produits de consommation, Santé Canada

Le Bureau de la sécurité des produits de consommation veille à la protection des Canadiens en effectuant des recherches et des évaluations, et en collaborant à la gestion des risques pour la santé et la sécurité associés aux nombreux produits de consommation et produits cosmétiques que les Canadiens utilisent tous les jours.

Le Bureau de la sécurité des produits de consommation participe activement à la prévention des blessures et, à cette fin, fait la promotion de la sécurité et de l'utilisation sans risque des produits auprès des consommateurs, fournit à l'industrie des renseignements sur les
dangers et de l'information technique, assure le respect de la législation par l'entremise d'enquêtes et d'inspections, et prend des mesures correctives.

Pour obtenir de plus amples renseignements :

Veuillez consulter le site Web du Bureau de la sécurité des produits de consommation pour de plus amples renseignements destinés aux consommateurs et aux professionnels:
Santé Canada

Pour obtenir une liste des rappels de produits de consommation, veuillez consulter le site suivant : Rappels de produit de consommation

Pour signaler une plainte d'un consommateur, ou pour toute demande de renseignements, veuillez composer le 1-866-662-0666 ou 613-952-1014 ou transmettre un courriel à l'adresse suivante : CPS-SPC@hc-sc.gc.ca

À propos de SécuriJeunes Canada

Il est possible de prévenir les blessures graves chez les enfants. SécuriJeunes Canada collabore avec ses partenaires dans tout le pays en vue de réaliser des travaux de recherche, de sensibiliser, d'informer les familles et de réclamer l'amélioration de la sécurité des milieux pour protéger les enfants des blessures. En tant que chef de file national, SécuriJeunes Canada assure la promotion de stratégies efficaces de prévention des blessures non intentionnelles. SécuriJeunes Canada fait progresser la sécurité et réduit le fardeau des blessures pour les enfants et les jeunes du Canada par la création de partenariats et l'adoption d'une approche globale.

Téléphonez au 1-888-SAFE-TIP (723-3847) ou consultez le site Web à l'adresse suivante : www.securijeunescanada.ca

SécuriJeunes Canada est le programme national de prévention des blessures du Hospital for Sick Children. Il est financé généreusement par des commanditaires du secteur privé qui soutiennent les programmes de sécurité des enfants. SécuriJeunes Canada fait partie de Safe Kids Worldwide, un mouvement mondial visant à prévenir les blessures chez les enfants.

Avant-propos

Message de l'administrateur en chef de la santé publique du Canada

Chief Public Health Officer Dr. David Butler-Jones

J'ai le plaisir de vous présenter le rapport intitulé Étude des blessures chez les enfants et les jeunes, Édition 2009 – Pleins feux sur la sécurité des produits de consommation. Ce rapport contient de l'information sur les efforts de surveillance et de prévention à l'échelle nationale en ce qui a trait aux blessures non intentionnelles chez les enfants et les jeunes au Canada. Certaines blessures importantes liées aux produits de consommation y font l'objet d'une attention particulière. Ce rapport est le fruit de la collaboration entre l'Agence de la santé publique du Canada, Santé Canada et SécuriJeunes Canada.

Les blessures chez les enfants et les adolescents constituent un défi important de santé publique pour le Canada. Bien que les taux de décès et d'hospitalisation provoqués par une blessure non intentionnelle aient considérablement diminué au cours des deux dernières décennies, il reste du travail à faire. Nous espérons que ce rapport contribuera à l'efficacité des politiques, des programmes et des activités de prévention des blessures et de promotion de la sécurité ciblant les enfants et les adolescents du Canada.

Ce rapport contient aussi de l'information et des conseils importants à l'intention des parents, des fournisseurs de soins et de toute personne désirant contribuer à la prévention des blessures chez les enfants et les adolescents.

Docteur David Butler-Jones
Administrateur en chef de la santé publique
Agence de la santé publique du Canada

Introduction

Les blessures non intentionnelles sont la principale cause de décès chez les enfants et les jeunes âgés de 1 à 19 ans au CanadaNote en bas de page 1. Les bébés âgés de moins d'un an sont exclus de cette statistique puisque les causes de décès les plus courantes chez ce groupe d'âge lui sont bien particulières. Les principales causes de mortalité chez les bébés de moins d'un an sont l'immaturité, suivie des anomalies congénitalesNote en bas de page 2; toutefois, les taux de blessure chez les bébés sont également préoccupants. En 2005, 720 Canadiens âgés de moins de 20 ans sont décédés des suites d'une blessureNote en bas de page 3. En outre, 29 142 hospitalisations découlant d'une blessure ont eu lieu chez ce groupe d'âge au cours de l'année 2005/06. Les blessures représentaient la troisième cause en importance des hospitalisations chez les enfants et les jeunes, derrière les maladies respiratoires et digestivesNote en bas de page 4. De nombreuses blessures non mortelles entraînent des invalidités comme la cécité, des traumatismes à la colonne vertébrale, et des déficits intellectuels causés par des traumatismes crâniens. En 2004, le fardeau économique global que représentaient les blessures intentionelles et les blessures non intentionnelles chez les Canadiens de tous les ages, était estimé à 19,7 milliards de dollars, incluant les coûts directs et les coûts indirectsNote en bas de page 5.

Le présent rapport, Étude des blessures chez les enfants et les jeunes, est divisé en deux parties. La partie intitulée Aperçu des blessures présente des renseignements fondés sur l'analyse, par l'Agence de la santé publique du Canada, des données nationales les plus récentes disponibles auprès de Statistique Canada (données sur la mortalité, 2005) et de l'Institut canadien d'information sur la santé (données sur les hospitalisations, 2005/06). Il est fondé sur la 10e révision de la Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes (CIM-10)Note en bas de page 6. Pour les besoins du présent rapport, seules les données sur les blessures non intentionnelles ont été analysées. Les groupements de codes de cause externe de blessure suivants ont été utilisés dans l'analyse :

  • Toutes les blessures non intentionnelles, à l'exclusion des événements indésirables (EEI) :
    • Circulation routière (CR-toutes) : Collisions survenant sur une voie ou une rue publique, qui peuvent être subdivisées comme suit :

      • CR - Occupant : Conducteur ou passager d'un véhicule motorisé, blessé dans une collision.
      • CR - Cycliste : Cycliste blessé dans une collision avec un véhicule motorisé.
      • CR - Piéton : Piéton blessé dans une collision avec un véhicule motorisé.
    • Chute
    • Empoisonnement
    • Suffocation
    • Feu/Objet chaud/substance (p. ex. incendie de maison, brûlure sur une cuisinière ou avec un liquide chaud)
    • Noyade
    • Frappé par/contre (p. ex. frappé par une rondelle, collision avec quelqu'un d'autre)

Le présent rapport fournit également des renseignements sur les consultations aux services d'urgence qui ont été recueillis par l'entremise du Système canadien hospitalier d'information et de recherche en prévention des traumatismes (SCHIRPT). L'analyse porte sur les Canadiens âgés de 19 ans et moins (avec quelques exceptions).

La seconde partie du rapport, intitulée Pleins feux sur la sécurité des produits de consommation, est fondée sur les données détaillées issues du SCHIRPT. Les rapports et les profils relatifs aux blessures liées aux produits de consommation contenus dans le SCHIRPT sont généralement de nature descriptive et offrent des données préliminaires en vue de l'établissement d'hypothèses et d'études plus poussées. SécuriJeunes Canada favorise une sensibilisation accrue à la sécurité des produits de consommation pour les enfants en ciblant ce thème dans le cadre de sa campagne de la Semaine SécuriJeunes 2009. Chacun des produits de consommation fait l'objet d'une discussion sur les mesures à prendre du point de vue des consommateurs et sur les activités de réglementation, de conformité et d'application.

La prévention des blessures est une question complexe. Le présent rapport contribuera à nos connaissances en fournissant à la fois un aperçu de toutes les blessures non intentionnelles, ainsi que des profils détaillés issus du SCHIRPT axés sur un groupe particulier de blessures sélectionnées en relation avec certains produits de consommation. Comprendre l'ampleur, les tendances et la nature des blessures est une première étape cruciale sur la voie vers un Canada plus sûr.

Se reporter à l'annexe A pour tous les groupements de causes externes de blessure de la CIM-10 et à l'annexe B pour des détails complets sur la méthodologie utilisée (y incluant les abréviations).

Résumé

Contexte

Le présent rapport vise à donner un aperçu des blessures non intentionnelles chez les jeunes Canadiens, en mettant particulièrement l'accent, dans la deuxième partie, sur les blessures associées aux produits de consommation.

Les données présentées sont fondées sur l'analyse par l'Agence de la santé publique du Canada des données nationales les plus récentes disponibles auprès de Statistique Canada (mortalité, 2005), de l'Institut canadien d'information sur la santé (hospitalisations, 2005/06) et des données recueillies (1990-2007) auprès des services d'urgence par l'entremise du Système canadien hospitalier d'information et de recherche en prévention des traumatismes (SCHIRPT).

La collaboration avec SécuriJeunes Canada et Santé Canada a permis de fournir des lignes directrices destinées aux consommateurs sur la prévention des blessures, ainsi que des renseignements généraux sur les activités en cours au Canada en matière de réglementation, de conformité et d'application.

Aperçu des blessures chez les enfants et les jeunes au Canada

  • Les blessures non intentionnelles sont la principale cause de décès chez les enfants et les jeunes âgés de 1 à 19 ans au Canada.
  • En 2005, 720 jeunes Canadiens (19 ans et moins) sont décédés des suites de blessures : cela représente une diminution d'un par plus de 40 % depuis 1990, qui est principalement attribuable à la baisse des collisions de la route.
  • En 2005/06, 29 142 hospitalisations ont eu lieu à des fins de traitement de blessures (19 ans et moins) : cela représente une diminution de presque 40 % depuis 1994/95.
  • Entre 1990 et 2007, il y a eu plus de 1,6 million de consultations aux services d'urgence pour traiter des blessures dans les 16 hôpitaux participant aux SCHIRPT (19 ans et moins).
    • Au cours des dernières années, près de la moitié de ces consultations aux services d'urgence étaient liées aux produits de consommation (p. ex. meubles, couvre-fenêtres, jouets).

Blessures associées aux produits de consommation

Les données issues du SCHIRPT ont été analysées afin d'établir le profil de nombreux types de blessures associées aux produits de consommation chez les enfants et les jeunes. Des détails ont été fournis sur les circonstances entourant les blessures associées aux lits superposés, aux aimants, aux marchettes pour bébés et à d'autres dangers domestiques.

Lits superposés

  • Les lits superposés présentent de nombreux dangers de blessures pour les jeunes enfants comme les chutes et l'étranglement.
  • Entre 1990 et 2007, 5 403 cas de blessures associées aux lits superposés ont été recensés.
  • Les patients ayant subi des blessures mettant en cause le lit du haut étaient presque deux fois plus susceptibles d'être hospitalisés comparativement à la moyenne du SCHIRPT (10,8 % comparativement à 6,8 %).

Aimants

  • Les blessures associées aux aimants sont montées en flèche au cours des dernières années.
  • Entre 1993 et 2007, 328 cas d'enfants âgés de 13 ans ou moins ayant subi des blessures associées aux aimants ont été recencés.
  • Un peu plus de la moitié de ces incidents étaient liés à l'ingestion d'un aimant.
  • Environ 60 % des aimants provenaient d'un jouet et environ le quart provenaient de bijoux.

Marchettes pour bébés

  • En avril 2004, Santé Canada a pris des mesures pour interdire la vente, la publicité et l'importation des marchettes pour bébés au Canada.
  • Entre 1990 et 2007, 2 192 blessures associées aux marchettes pour bébés sont survenues chez les enfants âgés de 5 à 14 mois, représentant 2,6 % de la totalité des blessures chez ce groupe d'âge.
  • Parmi les enfants qui ont fait une chute dans les escaliers ou d'une certaine hauteur alors qu'ils étaient installés dans une marchette pour bébés, 88,8 % ont subi des blessures à la tête et 8,2 % ont dû être hospitalisés.

Autres produits domestiques

  • Il existe de nombreux dangers dans la maison et ses alentours qui présentent un risque de blessure pour les enfants et les jeunes.
  • Les blessures associées aux trampolines sont devenues de plus en plus courantes au cours des dernières années en raison de l'accessibilité à des modèles d'extérieur relativement peu coûteux. Les chutes au sol à partir de trampolines sont les plus graves, provoquant presque les deux tiers de la totalité des fractures et l'hospitalisation d'un patient sur cinq.
  • Des noyades et des quasi-noyades peuvent survenir lors de l'utilisation de sièges de bain, plus particulièrement lorsqu'un enfant est laissé sans surveillance.
  • Les enfants qui jouent à proximité de cordons pendants de stores ou de rideaux sont exposés à un risque d'étranglement.
  • Les meubles, les téléviseurs et les gros appareils électroménagers sont souvent associés aux blessures subies à domicile.
  • Entre 1990 et 2007, les blessures mettant en cause des meubles, des téléviseurs et de gros appareils électroménagers représentaient en moyenne environ 9 000 cas par année, dont 71 % sont survenus chez des enfants âgés de moins de cinq ans.

Bibliographie

  • 1 Agence de la santé publique du Canada. Données concernant les blessures. Ottawa. Récupéré en février 2009 dans le site Web
    www.phac-aspc.gc.ca/injury-bles/facts-fra.php
  • 2 Agence de la santé publique du Canada. Rapport sur la santé périnatale au Canada, édition 2008. Ottawa 2008.
  • 3 Agence de la santé publique du Canada. Analyse des données de Statistique Canada sur la mortalité par la Section des blessures et de la violence envers les enfants. Ottawa, Ontario, Canada. Janvier 2009.
  • 4 Agence de la santé publique du Canada. Analyse des données de l'Institut canadien d'information sur la santé sur les hospitalisations par la Section des blessures et de la violence envers les enfants. Ottawa, Ontario, Canada. Janvier 2009.
  • 5 SAUVE-QUI-PENSE, Le fardeau économique des blessures au Canada. Sous presse 2009.
  • 6 Organisation mondiale de la Santé. Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes (dixième révision). Genève, Organisation mondiale de la Santé;1996.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :