La grippe au Canada : le point sur la saison 2005-2006

Relevé des maladies transmissibles au Canada

le 15 février 2006

Volume 32
Numéro 04

Introduction

Le système national de surveillance de la grippe au Canada, le programme FluWatch, en est maintenant à sa 10e année. FluWatch est coordonné par la Division de l'immunisation et des infections respiratoires (DIIR), Agence de santé publique du Canada. Il recueille des données et de l'information auprès de diverses sources afin de brosser un tableau de l'activité grippale à l'échelle nationale.

Ce rapport résume l'activité grippale au Canada au cours de la période du 28 août 2005 au 14 janvier 2006, inclusivement, de la saison 2005-2006.

Méthodologie

Les rapports FluWatch comprennent des données et de l'information provenant de cinq sources principales :

  1. les rapports de laboratoire de tests positifs pour le virus grippal au Canada;

  2. les rapports des médecins sentinelles sur les consultations pour un syndrome grippal (SG);

  3. les niveaux d'activité grippale à l'échelle régionale établis par les représentants provinciaux et territoriaux de FluWatch;

  4. les données de surveillance en milieu hospitalier de la grippe chez les enfants fournies par le Programme de surveillance active des effets secondaires associés aux vaccins (IMPACT);

  5. les rapports de systèmes internationaux de surveillance de l'activité grippale (CDC, EISS, OMS).

Résultats

Détection de virus respiratoires
Chaque semaine, 33 laboratoires d'un bout à l'autre du Canada soumettent à la DIIR des données sur la détection de virus respiratoires. Depuis le 28 août 2005, la DIIR a reçu des rapports sur 25 685 tests de laboratoire pour la grippe dont 454 (1,8 %) étaient positifs pour le virus grippal : 232 (51,1 %) pour le virus grippal de type A et 222 (48,9 %) pour le virus grippal de type B. La distribution provinciale des tests positifs figure au tableau 1. La plupart des isolats du virus grippal de type A (65,1 %) provenaient de la Colombie-Britannique, tandis que la plupart de ceux du virus grippal de type B (93,2 %) provenaient de l'Alberta. Le pourcentage de détection du virus grippal est faible jusqu'ici comparativement à celui des deux saisons précédentes (1,8 % en 2005-2006 par rapport à 9,7 % et 17,7 %, respectivement, en 2004-2005 et 2003-2004), ce qui indique que la saison grippale n'est pas très active jusqu'à maintenant.

Tableau 1. Nombre total de tests de dépistage de la grippe effectués et nombre de tests positifs selon la province/le territoire du laboratoire d'analyse, Canada, 2005-2006

Province des laboratoires déclarant les cas Saison jusqu’ici : du 28 août 2005 au 14 janvier 2006
Nbre total de tests de dépistage de la grippe Nbre de tests positifs Total
Virus de type A Virus de type B
Terre-Neuve-et-Labrador T.-N.-L. 253 0 0 0
Île-du-Prince-Edouard Î.-P.-É. 58 0 0 0
Nouvelle-Écosse N.-É. 342 0 0 0
Nouveau-Brunswick N.-B. 423 0 0 0
Québec Qc 5,337 18 4 22
Ontario Ont. 8,070 33 2 35
Manitoba Man. 942 1 0 1
Saskatchewan Sask. 2,113 14 2 16
Alberta Alb. 6,097 15 207 222
Colombie-Britannique C.-B. 2,050 151 7 158
Canada   25,685 232 222 454

Des rapports épidémiologiques détaillés sur des cas individuels ont été envoyés à la DIIR pour 367/454 (80,8 %) cas de grippe confirmés en laboratoire par six provinces (Colombie-Britannique, Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Ontario et Québec) et un territoire (Yukon). Parmi les infections signalées, 155 (42,2 %) étaient attribuables au virus de type A et 212 (57,8 %), au virus de type B. La majorité des cas de grippe de type A appartenaient aux groupes plus âgés; en effet, 22 % des cas avaient de 25 à 44 ans; 19 %, de 45 à 64 ans et 26 %, ≥ 65 ans; le fait qu'une majorité des éclosions déclarées en Colombie-Britannique et en Ontario aient été recensées dans des établissements de soins de longue durée (ESLD) cette saison en témoigne. En revanche, la majorité des infections par le virus de type B qui ont été déclarées concernaient des enfants; en effet, 25,0 % des cas avaient < 5 ans, 27 %, de 5 à 9 ans et 24 %, de 10 à 14 ans, et la plupart des éclosions attribuables au virus grippal de type B ont frappé des écoles de l'Alberta.

Identification des souches de virus grippal et correspondance du vaccin

Jusqu'à maintenant, le Laboratoire national de microbiologie (LNM) a caractérisé les antigènes de 96 virus de la grippe : 56 étaient apparentés à A/California/07/2004 (H3N2); un était apparenté à A/New Caledonia/ 20/1999 (H1N1); 36 étaient apparentés à B/Hong Kong/330/2001; et trois étaient analogues à B/Shanghai/361/2002. Les 57 (100 %) souches de type A caractérisées par le LNM correspondaient aux souches présentes dans le vaccin canadien de la saison 2005-2006.

Depuis le milieu des années 80, les virus grippaux de type B ont évolué pour former deux lignées distinctes sur le plan antigénique représentées par les virus analogues à B/Yamagata/16/1988 et à B/Victoria/2/1987. Des 39 virus grippaux de type B caractérisés par le LNM jusqu'à maintenant, trois (8 %) étaient apparentés à B/Shanghai/361/2002, de la lignée B/Yamagata/166/1988, et correspondaient à la composante du virus de type B du vaccin de 2005-2006. La plupart des virus grippaux de type B caractérisés jusqu'ici étaient cependant analogues à B/Hong Kong/330/2001 (36/39 ou 92 %), de la lignée B/Victoria/2/1987, et ne correspondent pas à la composante du virus de type B du vaccin actuel.

Résistance aux antiviraux

L'Agence de la santé publique du Canada recommande aux professionnels de la santé du Canada de ne pas prescrire d'amantadine pour traiter et prévenir la grippe pendant la saison grippale actuelle. La recommandation provisoire, diffusée le 16 janvier 2006, faisait suite aux tests du LNM établissant que la plupart des isolats du virus grippal de type A (H3N2) analysés au Canada et aux États-Unis étaient résistants à ce médicament. L'ASPC recommande actuellement d'opter pour l'oseltamivir (Tamiflu) ou le zanamivir (Relenza) s'il y a lieu d'avoir recours à un antiviral pour le traitement ou la prévention de la grippe pour le reste de la saison 2005-2006.

Les résultats rappellent à juste titre que les antiviraux, qui ne confèrent pas d'immunité, ne doivent pas remplacer l'immunisation annuelle contre la grippe à titre préventif. L'immunisation annuelle contre la grippe demeure le plus sûr moyen d'éviter la grippe si elle s'accompagne d'une hygiène adéquate incluant un lavage des mains fréquent et la précaution de demeurer à la maison en cas de maladie1.

Consultations pour un SG signalées par les médecins sentinelles

Pendant une journée de clinique chaque semaine, les sites sentinelles sont invités à signaler le nombre total de patients ayant consulté pour quelque motif que ce soit (dénominateur) et le nombre total de patients répondant à la définition de cas nationale normalisée du SG (numérateur). Les données provenant des médecins sentinelles sont pondérées selon la population estimée du secteur de recensement qu'elle représente chaque semaine. On additionne ensuite les taux pondérés pour créer chaque semaine un taux national de SG. Les taux hebdomadaires de SG sont demeurés égaux ou inférieurs aux niveaux de base depuis le début de la saison. La figure 1 représente une comparaison entre, d'une part, les taux de consultation pour un SG au Canada standardisés pour l'âge et pondérés selon le secteur de recensement pour la saison actuelle et, d'autre part, le taux moyen et les intervalles de confiance à 95 % pour les 9 années précédentes du programme FluWatch. Le taux de participation médian des sites sentinelles a été assez bon jusqu'ici, s'établissant à 71,8 % (intervalle : 47,2 à 79,8 %) par semaine. En général, les taux de participation sont à leur plus bas pendant les mois d'été et les vacances de Noël.

Figure 1. Comparaison entre les taux de consultation pour un SG standardisés pour l'âge et pondérés selon le secteur de recensement, selon la saison grippale et la semaine de déclaration, Canada, 2005-2006, et les taux des saisons 1996-1997 à 2004-2005 inclusivement (moyenne avec intervalles de confiance à 95 %)

Figure 1. Comparaison entre les taux de consultation pour un SG standardisés pour l'âge et pondérés selon le secteur de recensement, selon la saison grippale et la semaine de déclaration, Canada, 2005-2006, et les taux des saisons 1996-1997 à 2004-2005 inclusivement (moyenne avec intervalles de confiance à 95%)

Niveaux d'activité grippale à l'échelle régionale évalués par les épidémiologistes provinciaux et territoriaux

La saison 2005-2006 a été relativement peu active jusqu'à maintenant. Une activité essentiellement sporadique a été signalée dans l'ensemble du Canada, sauf dans les provinces de l'Atlantique, où aucune activité n'a été signalée. C'est la Colombie-Britannique qui, la première, a signalé des cas sporadiques à la fin d'août 2005, tandis que la Saskatchewan a été la première à signaler une activité grippale localisée de la fin septembre à la mi-octobre 2005 en raison d'une éclosion de grippe dans un ESLD. D'autres éclosions ont été signalées à la fin de novembre dans des ESLD de la Colombie-Britannique et des écoles de l'Alberta. Dans le premier cas, elles étaient associées au virus grippal de type A, tandis que dans le deuxième, elles étaient associées au virus de type B. Une seule région, soit le sud de l'Alberta, a signalé jusqu'ici une activité grippale étendue, survenue au cours de la semaine 51 et associée aux éclosions de grippe de type B dans les écoles.

Hospitalisations d'enfants en raison de la grippe

Le réseau du Programme de surveillance active des effets secondaires associés aux vaccins (IMPACT) assure la surveillance des cas de grippe confirmés en laboratoire chez des enfants qui ont dû être admis dans des hôpitaux pédiatriques sentinelles dans l'ensemble du Canada. Jusqu'à maintenant, 23 cas en tout ont été déclarés par l'entremise du réseau IMPACT. La majorité des cas ont été signalés par des hôpitaux pédiatriques de Vancouver (15, 65 %) et d'Edmonton (5, 22 %). Les sites d'Ottawa, de Québec et de Montréal ont signalé un seul cas chacun. Le virus grippal de type A a été identifié chez 70 % (16/23) des cas et le virus grippal de type B, chez les 30 % qui restent (7/23). Les cas de virus grippal de type B provenaient d'Edmonton dans une proportion de 86 % (6/7). Au total, 65 % (15/23) des hospitalisations d'enfants signalées jusqu'à maintenant sont survenues au cours des 3 dernières semaines de décembre à Vancouver et à Edmonton. Trente pour cent de ces enfants avaient de 10 à 16 ans et 26 % avaient < 1 an. Aucun décès d'enfant associé à la grippe n'a été signalé jusqu'à maintenant au Canada.

International

États-Unis

Aux États-Unis, l'activité grippale est demeurée faible d'octobre 2005 jusqu'au début de décembre 2005, mais s'est accrue de façon constante tout au long de janvier 2006, principalement dans les régions montagneuses et la région du Pacifique. Depuis le début de décembre 2005, la proportion de patients qui ont consulté les médecins sentinelles pour un syndrome grippal a dépassé les niveaux de base, sauf à la mi-janvier 2006, où la proportion est descendue sous les niveaux de base. La proportion de décès attribuables à une pneumonie et à la grippe est demeurée sous les niveaux de base depuis le début de la saison. À ce jour, les CDC ont reçu des rapports sur 10 décès d'enfants liés à la grippe. Depuis octobre 2005, les CDC ont analysé 43 434 échantillons pour y détecter le virus grippal, et des résultats positifs ont été obtenus avec 2 092 (4,8 %) de ces échantillons. Parmi ces derniers, 2 026 (96,8 %) renfermaient le virus de la grippe de type A et 66 (3,2 %), le virus de type B. De plus, les CDC ont procédé à une caractérisation antigénique de 77 souches de virus grippal et ont obtenu les résultats suivants : 65 virus de type A(H3N2), un de type A(H1) et 11 de type B. Des 65 virus de type A, 54 étaient des virus apparentés à A/California/07/2004 (H3N2) et 11 étaient des virus apparentés à H3N2 montrant une réduction de titres avec un antisérum produit contre les virus apparentés à A/California/07/2004 (H3N2). L'hémagglutinine du virus de type A(H1) était similaire sur le plan antigénique à l'hémagglutinine de la souche vaccinale A/New Caledonia/20/ 1999 (H1N1). Des 11 virus de type B, 8 appartenaient à la lignée B/Yamagata/16/1988 (un virus analogue à B/Shanghai/361/2002 et sept virus apparentés à B/Florida/07/2004) et trois, à la lignée B/Victoria/2/19872.

Activité mondiale

Du début de décembre 2005 au début de janvier 2006, l'activité grippale a augmenté dans plusieurs pays d'Amérique du Nord et d'Asie du Sud-Est, alors que des cas sporadiques ont été déclarés dans certains pays d'Asie centrale et d'Europe. Toutefois, l'activité grippale globale est demeurée faible. Dans les pays où on a noté une activité grippale à la hausse, les virus identifiés jusqu'à maintenant sont les suivants : types A(H1) et B en China; type A(H3N2) au Japon et en Mongolie; type A(H1) à Madagascar et en Tunisie; types A(H3N2) et B au Canada; et types A(H3 et H1) et B aux États-Unis3.

En Europe, l'activité grippale clinique enregistrée à ce jour demeure égale ou inférieure aux niveaux de base, sauf aux Pays-Bas, où elle est légèrement supérieure. Depuis le début de la saison, des virus de types A et B ont été détectés en Europe; cependant, au début de janvier 2006, on avait signalé dans l'ensemble, en Europe, plus de virus de type B (64 %) que de type A (36 %), ce qui ne s'était pas vu depuis 19964.

Les rapports FluWatch sont publiés chaque semaine pendant la saison grippale (octobre à mai) et toutes les 2 semaines pendant la saison morte (juin à septembre). Ils sont accessibles sur le site Web de FluWatch, Agence de la santé publique du Canada.

Veuillez noter que les graphiques ci-dessus pourraient varier en raison de la réception tardive de rapports.

Références

* Le vaccin canadien de la saison 2005-2006 contient une souche analogue à A/New Caledonia/20/1999 (H1N1), une souche analogue à A/California/7/2004 (H3N2) et une souche apparentée à B/Shanghai/362/2002.

  1. Agence du santé publique du Canada. Recommandation temporaire concernant l'utilisation de l'amantadine contre la grippe. Janvier 2006.

  2. Centers for Disease Control and Prevention. Weekly report: Influenza summary update, week ending January 7, 2006 - week 1. URL: <http://www.cdc.gov/flu/weekly/>.

  3. World Health Organization. Seasonal influenza activity in the world, 2005/2006 - January 18,2006. URL: <http://www.who.int/csr/disease/influenza/update/en/index.html>.

  4. European Influenza Surveillance Scheme. EISS weekly electronic bulletin, Influenza season 2005-2006. 20 January 2006, Issue No 171. URL: <http://www.eiss.org/cgi-files/bulletin_v2.cgi

Source : GC Jayaraman, PhD, MPH, Centre de prévention et de contrôle des maladies infectieuses, Agence de la santé publique du Canada; Dr AE Singh, FRCPC, MSc, Alberta Health and Wellness, Capital Health Region; N Yiannakoulias, MA, Alberta Health and Wellness; J Gratrix, IA, MSc, B Anderson, IA, MSc, Dr M Johnson, FRCPC, Capital Health Region; L Svenson, MSc, et B Kress, IA, Alberta Health and Wellness; GJ Tyrrell, PhD, Provincial Laboratory for Public Health (Microbiology); Dr T Wong, FRCPC, MPH, Centre de prévention et de contrôle des maladies infectieuses, Agence de santé publique du Canada, Ottawa (Ontario).


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :