ARCHIVÉ - Cryptosporidiose

 


À déclaration obligatoire à l’échelle nationale depuis : 2000

1.0 Déclaration à l’échelle nationale

Seuls les cas confirmés de la maladie devraient être déclarés.

2.0 Type de surveillance

Déclaration systématique de chaque cas aux autorités fédérales.

3.0 Classification du cas

3.1 Cas confirmé

Confirmation en laboratoire de l’infection symptomatique ou non symptomatique à partir d’un échantillon clinique approprié (p. ex. selles, liquide intestinal ou biopsie de l’intestin grêle) :

  • mise en évidence d’oocystes de Cryptosporidium
    OU
  • détection de l’ADN de Cryptosporidium
    OU
  • mise en évidence d’antigènes de Cryptosporidium au moyen d’une méthode approuvée (p. ex. EIA, immunochromatographie [ICT])

3.2 Cas probable

Maladie clinique chez une personne ayant un lien épidémiologique avec un cas confirmé

4.0 Laboratoire — Commentaires

Bien que Cryptosporidium parvum et Cryptosporidium hominis soient les principales causes de cryptosporidiose, d’autres espèces connues sont à l’origine de maladies diarrhéiques chez les sujets immunodéprimés.

5.0 Manifestations cliniques

La maladie clinique se caractérise par une diarrhée (souvent profuse et aqueuse), des crampes abdominales, une anorexie, de la fièvre, des nausées, un malaise général et des vomissements.

6.0 Code(s) de la CIM

6.1 Code(s) de la CIM 10

A07.2
Cryptosporidiose

6.2 Code(s) de la CIM 9/CIM-9-MC

007.4
Cryptosporidiose

7.0 Type de déclaration à l’échelle internationale

8.0 Commentaires

Les définitions de cas probable sont fournies à titre indicatif pour faciliter la recherche de cas et la gestion de la santé publique et ne doivent pas être utilisées pour la déclaration à l’échelle nationale

9.0 Références

Date de la dernière révision :

mai 2008


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :