Bulletin des agents pathogènes des voies respiratoires émergents – numéro 25 janvier 2019

Télécharger le format de rechange
Format PDF (581 Ko)

Organisation : Agence de la santé publique du Canada

Publiée : 2019-02-14

Analyse de la situation mensuelle des maladies des voies respiratoires émergents affectant les humains

Mise à jour sur les problèmes de santé publique liés aux agents pathogènes des voies respiratoires émergents chez l’humain (31 janvier 2019)
Nouveaux virus grippaux1 Nbre cumulatif de cas2 Décès % du taux de létalité3
A(H7N9) 1,567 613 39%
A(H5N1) 860 454 53%
A(H9N2) 48 1 2%
A(H5N6) 23 15 65%
A(H1N2) 2 0 0%
A(H7N4) 1 0 0%
H3N2v 435 1 <1%
H1N2v 26 0 0%
H1N1v 22 0 0%
SRMO-CoV1 Nbre cumulatif de cas2 Décès % du taux de létalité3
Nombre de cas à l'échelle mondiale 2,298 811 35%
Arabie saoudite 1,915 735 38%
 

Date du premier cas déclaré d’infection humaine : SRMO-CoV : février 2013 (étude rétrospective de cas, septembre 2012). A(H7N9) : mars 2013. A(H5N1) : 1997. A(H9N2) : 1998. A(H5N6) : 2014. A(H7N4) : février 2018 (étude rétrospective de cas, décembre 2017). H3N2v avec le gène M du virus pH1N1 : 2011. H1N2v : 2005. H1N1v : 2005.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Nombre cumulatif de cas : actualisés avec les données signalées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) (les virus grippaux aviaires et d’origine porcine, le MRES-CoV), et les centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis (CDC) (virus grippaux d’origine porcine), et du ministère de la Santé de l’Arabie saoudite (SRMO-CoV).

Retour à la référence de la note de bas de page 2

 

Taux de létalité : pourcentage des cas ayant entraîné la mort.

Retour à la référence de la note de bas de page 3

Dans ce Bulletin

Mises à jour sur les virus grippaux aviaires

Grippe Aviaire A(H7N9)

Le cas le plus récent d’infection par le virus H7N9 a été recensé en février 2018, en Chine, chez une femme de 59 ans [Figure 1]. Au total, 3 cas d’infection humaine par le virus H7N9 ont été signalés à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au cours de  la sixième vague (d’octobre 2017 à septembre 2018). Les cas signalés dans la sixième vague sont survenus dans 3 des 34 régions administratives de la Chine, ce qui représente une diminution par rapport aux 12 des 29 régions dans lesquelles des cas avaient été signalés entre les première et cinquième vagues. Cette diminution du nombre de cas pourrait s’expliquer par le lancement en Chine d'un vaccin bivalent contre le virus H5 et le virus H7 chez la volaille, qui a été déployé après le grand nombre de cas humains survenus pendant la cinquième vague. Au total, 1 567 cas, dont au moins 613 décès, ont été signalés dans le monde depuis 2013. Deux cas reliés à des voyageurs ont été recensés au Canada en janvier 2015.

Figure 1. Répartition dans le temps des cas humains d’influenza aviaire A (H7N9) en Chine, entre le 25 juin 2016 et le 31 janvier 2019
Figure 1. Répartition dans le temps des cas humains d’influenza aviaire A (H7N9)  en Chine, entre le 25 juin 2016 et le 31 janvier 2019
Figure 1 - Équivalent textuel
Année Mois Cas Décès
2016 Juin 2 0
Juil 4 0
Août 0 0
Sep 0 0
Oct 2 0
Nov 10 2
Déc 114 39
2017 Janv 197 29
Févr 93 13
Mars 70 12
Avr 72 24
Mai 50 6
Juin 19 4
Juil 2 0
Août 3 2
Sep 1 0
Oct 0 0
Nov 0 0
Déc 1 0
2018 Janv 1 1
Févr 1 0
Mars 0 0
Avr 0 0
Mai 0 0
Juin 0 0
Juil 0 0
Août 0 0
Sep 0 0
Oct 0 0
Nov 0 0
Déc 0 0
2019 Janv 0 0

Une figure indiquant la distribution temporelle de la grippe aviaire A(H7N9) en Chine, du 25 juin 2016 au 31 janvier 2019. La cinquième vague a commencé le 1er octobre 2016 et s'est terminée en septembre 2017. Huit cas ont été signalés entre le 1er octobre et le 30 novembre 2016. La sixième vague a commencé le 1er octobre 2017 et s'est terminée en septembre 2018.

Remarque : Le graphique a été préparé par le Centre de l’immunisation et des maladies respiratoires infectieuses (CIMRI) à partir des données de l’OMS provenant des évaluations mensuelles des risques grippaux liés à l’interface entre l’homme et l’animal. Le graphique reflète les données de ces évaluations en date du 31 janvier 2019.

Grippe Aviaire A(H7N4)

Le 14 février, L’OMS a signalé le premier cas connu d’infection humaine par H7N4. Aucun cas n’a été signal depuis lors.

Grippe Aviaire A(H9N2)

En janvier 2019, la Chine a signalé un nouveau cas d’infection par le virus H9N2 chez une femme de 32 ans de la province du Guangdong.  Cette patiente a commencé à être malade le 19 décembre 2018; elle  été hospitalisée le 25 décembre 2018 pour cause de maladie bénigne. Elle a affirmé ne pas avoir été en contact avec de la volaille vivante. Au total, 48 cas, dont un décès, ont été déclarés à l’échelle mondiale depuis 1998.

Grippe Aviaire A(H5N1)

Le cas le plus récent d’infection par le virus H5N1 a été signalé en septembre 2017, en Indonésie. Au total, 860 cas, dont 454 décès, ont été déclarés à l’échelle mondiale depuis 1997. Un décès des suites de la grippe A(H5N1) a été déclaré au Canada en janvier 2014; le cas était lié à un voyage.

Grippe Aviaire A(H5N6)

Le cas le plus récent d’infection par le virus H5N6 a été signalé en novembre 2018, en Chine. Au total, 23 cas, dont 15 décès, ont été recensés à l’échelle mondiale depuis 2014 et tous les cas se sont produits en Chine.

Mises à jour sur les virus grippaux d’origine porcine

Grippe A(H3N2)v d'origine porcine

Le cas le plus récent d'infection par le virus grippal variant A(H3N2)v d’origine porcine a été signalé en juin 2018, aux États-Unis. Au total, 435 cas, dont 1 décès, ont été signalés dans le monde. Un cas de grippe H3N2v contractée localement a été signalé au Canada en décembre 2016.

Grippe A(H1N2)v d’origine porcine

Le cas le plus récent d'infection par le virus grippal variant A(H1N2)v d’origine porcine a été signalé en août 2018, aux États-Unis. Depuis 2005, 26 cas confirmés d’infection par le virus grippal H1N2v ont été recensés aux États-Unis. Pour la plupart, les symptômes étaient bénins.  

Grippe A(H1N1)v d’origine porcine

Le plus récent cas d’infection par le virus grippal variant A(H1N1)v d'origine porcine a été signalé en janvier 2018, en Suisse. Au total, 22 cas ont été signalés depuis 2005.

Mises à jour sur le virus grippal saisonnier réassorti

Infection par le virus grippal saisonnier réassorti A(H1N2)

En janvier 2019, l'OMS a signalé un cas d’infection par le  virus grippal saisonnier réassorti A (H1N2) en Suède, chez une personne âgée de 65 ans. Un prélèvement d’échantillon a été effectué le 26 décembre 2018 en raison d'une suspicion de pneumonie. Le patient s’est rétabli. L'OMS a déclaré que les vaccins actuels contre la grippe saisonnière assureraient sans doute une protection contre ce virus réassorti. La saison dernière, un cas aux Pays-Bas a également été signalé. L’enfant de deux ans avait une maladie bénigne et s’est rétabli.

Mises à jour sur le coronavirus du syndrome respiratoire du moyen-orient

Coronavirus du syndrome respiratoire du moyen-orient (SRMO-CoV)

En janvier 2019, 19 nouveaux cas d’infection par le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (SRMO-CoV) ont été recensés en Arabie saoudite et à Oman [Figure 2]; 74% (14/19) provenaient d'Arabie saoudite [Figure 3]. Parmi ces cas, 68% (13/19) étaient ceux d’hommes, l'âge médian était de 53 ans (plage d’âge : de 30 à 86 ans). Parmi les cas saoudiens, 14% (2/14) ont signalé avoir été en contact avec des chameaux. Les enquêtes sur les antécédents d'exposition dans  les cas omanais sont toujours en cours. Au total, 2 298 cas confirmés en laboratoire d’infection par le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (SRMO-CoV), dont 811 décès, ont été signalés dans le monde entier depuis 2012 par l'OMS et le Royaume d'Arabie saoudite. Aucun cas n’a été déclaré au Canada.

Figure 2 Répartition dans le temps des cas humains d’infection par le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (SRMO-CoV) signalés à l'OMS, dans le monde, entre le 1er janvier 2017 et le 31 janvier 2019.
Figure #. La version textuelle suit.
Figure 2 - Équivalent textuel
Année Mois Cas Décès
2017 Janv 19 7
Fév 20 9
Mars 22 6
Avr 15 3
Mai 21 5
Juin 59 12
Juil 11 3
Août 32 7
Sept 8 5
Oct 14 2
Nov 13 4
Déc 14 3
2018 Janv 17 11
Fév 14 2
Mars 17 4
Avr 8 5
Mai 13 2
Juin 10 1
Juillet 7 3
Août 6 2
Sept 14 6
Oct 9 2
Nov 7 1
Déc 5 0
2019 Janv 19 5

Remarque : Ce graphique a été préparé par le Centre de l’immunisation et des maladies respiratoires infectieuses (CIMRI) à partir des données des Bulletins sur les flambées épidémiques de l’OMS et du ministère de la Santé de l’Arabie saoudite. Il reflète les données disponibles le 31 janvier 2019.

Figure 3 Répartition dans l’espace des cas humains d’infection par le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (SRMO-CoV) signalés entre le 1er janvier 2018 et le 31 janvier 2019.
Une figure indiquant la répartition spatiale des cas signalés de MERS de 1 janvier 2018 au 31 août 2018.
Figure 3 - Équivalent textuel

La répartition spatiale des cas déclarés de MERS entre 1 janvier 2018 et le 31 janvier 2019 est présentée dans la figure 4. Entre le 1 janvier 2018 et le 31 janvier 2019, le plus grand nombre de sujets ont toujours été signalés en Arabie Saoudite. En 2018 et 2019, jusqu'au 31 janvier, 2019, l'Arabie saoudite a signalé jusqu'à présent 58 à 679 cas.

Remarque : Cette carte a été préparée par le Centre de l’immunisation et des maladies respiratoires infectieuses (CIMRI) à partir des données de l’OMS provenant des évaluations mensuelles des risques grippaux liés à l’interface entre l’homme et l’animal. La carte reflète les données de ces évaluations le 31 janvier 2019.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :