PICRA 2009 - Rapport annuel

Sommaire

Rapport du Programme intégré canadien de surveillance de la résistance aux antimicrobiens 2009

Le Programme intégré canadien de surveillance de la résistance aux antimicrobiens (PICRA) permet le suivi de certaines bactéries qui résident dans le tractus intestinal des humains et des animaux afin de comprendre les tendances en matière d'utilisation d'antimicrobiens (médicaments utilisés pour traiter les maladies infectieuses) et de résistance à ces médicaments. Le rapport annuel du PICRA de 2009 met en lumière les activités du Programme en matière de suivi de l'utilisation des antimicrobiens et de la résistance à ces médicaments au fil du temps dans différentes régions au Canada. Les points saillants du rapport comprennent des renseignements sur la résistance aux antimicrobiens pour les humains, le bétail, les poulets, les porcs, les dindes, les chevaux et les aliments pour animaux et sur l'utilisation des antimicrobiens chez les humains et les animaux.

La résistance à certains des antimicrobiens considérés comme étant de très haute importance en médecine humaine (catégorie 1) et que l'on continue d'utiliser chez les animaux destinés à la consommation humaine a continué d'augmenter, ce qui présente un intérêt particulier pour la santé publique. En 2009, près de 30 % des isolats de Campylobacter provenant de viande de poulet vendue au détail en Colombie-Britannique étaient résistants à la ciprofloxacine (un antimicrobien extrêmement important). Au Québec, la résistance au ceftiofur dans les colibacilles provenant de viande de poulet vendue au détail a continué d'augmenter comparativement aux années précédentes. Des tendances similaires ont été observées pour d'autres antimicrobiens importants chez divers animaux destinés à la consommation humaine au Canada.

L'utilisation globale d'antimicrobiens chez les humains en 2009 était similaire à ce que nous avions signalé en 2008, mais le montant total des sommes dépensées en médicaments avait augmenté. Les antimicrobiens de catégorie 1 représentaient un pourcentage élevé de la quantité totale d'antimicrobiens utilisés par les humains.

L'utilisation globale des antimicrobiens chez les animaux (quantité de médicaments vendus par les entreprises pharmaceutiques) a été plus faible en 2009 qu'en 2006, et elle était légèrement plus élevée que les chiffres déclarés en 2008. Cela ne tient toutefois pas compte des changements sous-jacents dans la population animale canadienne. Les données sur l'utilisation des antimicrobiens dans les exploitations porcines ont montré que les antimicrobiens étaient plus couramment administrés par l'intermédiaire de la nourriture ou par injection que dans l'eau. Le ceftiofur, un antimicrobien de catégorie 1, continue d'être utilisé chez les porcs. C'est toutefois le seul antimicrobien de catégorie 1 à être utilisé dans les troupeaux participants.

Pour consulter le rapport dans son entier, visitez Publications.gc.ca.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :