Le Canada se joint aux grandes nations numériques du D7

Le Canada se joint aux grandes nations numériques du D7 - Transcription

Bonjour.

Ce que le Canada apporte à ce sommet, et au groupe D5, c’est la compréhension qu’un gouvernement existe pour améliorer la vie de ses citoyens.

Et que la révolution numérique donne suite à des possibilités qu’on ne pouvait pas imaginer auparavant, sur la manière dont le gouvernement peut jouer ce rôle fondamental.

Un gouvernement numérique a tout à voir avec l’engagement de mieux habiliter, outiller et servir les gens.

À une époque où les gouvernements démocratiques partout dans le monde font face à des défis en matière de légitimité, le numérique crée de nouvelles occasions de rendre les gouvernements pertinents à la vie de leurs citoyens.

Au Canada, nous sommes déterminés à offrir aux Canadiens les services numériques fiables, accessibles et sécurisés dont ils sont en droit de s’attendre au 21e siècle, sur leurs téléphones intelligents et leurs tablettes, à un moment et un endroit qui leur conviennent.

En tant qu’organisme du 21e siècle, « soit vous êtes numérique, soit vous êtes mort ». Si une entreprise manque le virage numérique, elle fait faillite.

Mais si un gouvernement manque le virage numérique, il perd contact avec ses citoyens. Notre pertinence pour nos citoyens est mise en péril si nous ne pouvons pas offrir de services gouvernementaux numériques de premier ordre.

Pour ce faire, nous devons faire les choses différemment.

Nous avons adopté un état d'esprit numérique moderne.

Nous devons axer la prestation de services sur les véritables besoins des utilisateurs.

Et nous devons adopter l’innovation et l’expérimentation en ce qui concerne la conception ou la réinvention de nos services, afin de trouver la meilleure façon de répondre à ces besoins.

C’est pourquoi je suis si content que le groupe D5 ait invité le Canada à participer.

En se joignant au réseau D5, le Canada aura de nouvelles occasions d’apprendre des chefs de file mondiaux en matière de gouvernement numérique.

En même temps, l’invitation de la Nouvelle-Zélande de nous joindre au groupe D5 est une reconnaissance de nos propres efforts pour favoriser le gouvernement numérique au Canada.

L’accès à l’expertise des autres nations numériques ne peut que venir appuyer tous nos progrès. C’est également un témoignage, non seulement du travail qui s’effectue depuis de nombreuses années partout au Canada, mais aussi de notre ambition et de notre détermination d’aller encore plus loin en matière de gouvernement numérique.

Je peux vous assurer que je m’implique personnellement, et je suis extrêmement emballé pour l’avenir du gouvernement numérique.

Nous sommes tout simplement ravis que notre engagement nous ait valu une place à cette table avec des dirigeants internationaux.

Nous avons hâte d’apprendre de vous et de travailler avec vous pour continuer à faire avancer les principes et les pratiques numériques, afin de mieux servir nos citoyens.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :