Faits et mythes relatifs à la traite des personnes

De Sécurité publique Canada

Il existe plusieurs idées fausses à propos de la traite des personnes au Canada. Renseignez-vous sur les perceptions erronées fréquentes et les réalités de la traite des personnes.

Faits et mythes relatifs à la traite des personnes

Mythe ou fait?

La traite des personnes implique que de personnes franchissent des frontières volontairement, dans des conteneurs.

Mythe

La traite des personnes n’est pas la même chose que le trafic d’êtres humains. La traite des personnes se produit sans le consentement des personnes et peut se dérouler à l’intérieur ou à l’extérieur des frontières, ou encore sans aucun transport des victimes.

La traite des personnes existe au Canada.

Fait

La traite des personnes se produit dans des collectivités partout au Canada. Entre 2009 et 2019, plus des deux tiers des cas de traite des personnes ont été signalés en Ontario. En général, les cas de traite des personnes ont tendance à se produire dans les centres urbains, notamment à Toronto, Ottawa, Montréal et Halifax Note de bas de page 1.

Les trafiquants de personnes ciblent le plus souvent des étrangers pour exploiter leurs victimes.

Les deux

Les victimes peuvent être exploitées par quelqu’un qu’elles connaissent : un partenaire actuel ou ancien, un membre de la famille, un ami, un collègue ou un patron. Mais les trafiquants de personnes peuvent également cibler des étrangers et utiliser des méthodes qui peuvent inclure l’intimidation ou la manipulation, notamment des offres d’emploi apparemment légitimes, ou prétendre avoir un intérêt romantique pour une victime potentielle afin d’en prendre le contrôle.

Les victimes de la traite des personnes peuvent être des hommes et des garçons.

Fait

Personne n’est à l’abri de la traite des personnes. Alors que la majorité des victimes sont des femmes et des filles, les hommes et les garçons sont également victimes de la traite des personnes. Des personnes de tous les genres et de toutes les identités sexuelles peuvent être exploitées.

La traite des personnes implique toujours de la violence physique.

Mythe

La traite des personnes peut impliquer de la violence physique, mais souvent ce n’est pas le cas. Les trafiquants de personnes peuvent contrôler leurs victimes en profitant de leur vulnérabilité, par exemple en les menaçant d’expulsion, en les soumettant à des violences psychologiques, en les manipulant et en abusant de leur confiance ou de leur pouvoir.

Est-ce que vous ou quelqu’un que vous connaissez êtes victime de traite des personnes?

Si vous pensez que vous ou quelqu’un que vous connaissez pourriez être victime de traite des personnes. Obtenez de l’aide maintenant.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :