Allocution du ministre Goodale sur une menace terroriste contrecarrée

Discours

Bureau régional de Sécurité publique à Regina

Le 11 août 2016

(priorité au discours prononcé)

Bonjour. Comme vous le savez, hier, la GRC, se basant sur des renseignements crédibles relativement à une menace terroriste imminente, a pris des mesures rapides pour assurer la sécurité publique.

Je tiens à louer la Gendarmerie royale du Canada, le Service canadien du renseignement de sécurité, le service de police local et les organismes d’application de la loi pour le travail exceptionnel qu’ils ont accompli en prenant les mesures appropriées pour assurer la sécurité des Canadiens. J’aimerais particulièrement remercier le FBI de son aide.

J’ai parlé avec le premier ministre Justin Trudeau, ainsi qu’avec mes homologues Loretta Lynch, la procureure générale des États‑Unis, et Amber Rudd, la secrétaire de l’Intérieur du Royaume‑Uni. Ces dernières ont transmis leurs félicitations à nos organismes policiers et de sécurité pour une opération réussie.

Cet événement troublant nous rappelle que lorsqu’il s’agit de menace terroriste, le Canada n’en est pas à l’abri. Une vigilance inébranlable est de mise.

Il est important que les Canadiens sachent que chaque fois que des renseignements crédibles sont obtenus au sujet d’une possible menace terroriste, nos organismes policiers de sécurité prennent les mesures appropriées pour assurer la sécurité de nos citoyens. Ces organismes ont agi efficacement au cours de la situation qui est survenue hier.

Aucune responsabilité du gouvernement n’est plus importante que celle d’assurer la sécurité du public. Bien que je ne puisse commenter les détails opérationnels, je puis assurer aux Canadiens que le gouvernement du Canada surveille toutes les menaces possibles et a mis en place des mesures robustes pour les contrer.

Les Canadiens devraient toujours demeurer attentifs au danger lié au terrorisme et signaler toute activité suspecte en communiquant avec le Réseau info-sécurité nationale (1-800-420-5805) ou avec leur service de police local.

Les événements d’hier soulignent la nécessité que le Canada développe une expertise de classe mondiale dans la lutte contre la radicalisation.

Voilà pourquoi le gouvernement fédéral ouvrira, dans un avenir rapproché, un nouveau bureau national et centre d’excellence destiné à la sensibilisation et à la mobilisation communautaires. Cet emplacement aura pour but de faire acquérir et de coordonner l’expertise nécessaire pour identifier les personnes qui pourraient être vulnérables à la radicalisation, ainsi qu’entrer en contact avec elles pour prévenir les tragédies avant qu’elles ne surviennent.

Je tiens à profiter de cette occasion pour répéter qu’à la lumière de tous les renseignements pertinents – y compris les événements des 24 dernières heures – les principaux responsables de la sécurité n’ont pas modifié le niveau national de menace terroriste pour le Canada, qui demeure « moyen », où il se situe depuis l’automne 2014.

La perte d’une vie est tragique, mais le résultat d’hier a permis d’en éviter un beaucoup plus grave.

Le Canada demeure un pays sécuritaire et pacifique. Nous continuerons de prendre les mesures appropriées afin d’assurer la sécurité des Canadiens et de protéger les valeurs canadiennes.

Je vous remercie. Je répondrai à vos questions avec plaisir.


Recherche d'information connexe par mot-clés

L'hon. Ralph Goodale Sécurité publique Canada Gouvernement et vie politique

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :