Le gouvernement du Canada fournit de l’aide aux femmes à risques dans le sud de l’Okanagan

Communiqué de presse

Le 24 avril 2019
Penticton (Colombie-Britannique)
Sécurité publique Canada

Le gouvernement du Canada s’engage à soutenir les femmes à risques et à garantir que les personnes en situation vulnérable ont accès à l’aide dont elles ont besoin pour vivre en sécurité et en santé. Aujourd’hui, Stephen Fuhr, le député de Kelowna—Lake Country, au nom de l’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, a annoncé un financement de 2,13 millions de dollars pour le programme SAFE eXiting from the Sex Trade (SAFEXST), mis en œuvre par la South Okanagan Women in Need Society (SOWINS).

SAFEXST aide les personnes qui veulent sortir du commerce du sexe en offrant des programmes personnalisés afin qu’elles puissent surmonter les obstacles avec dignité et autonomie dans un environnement de respect.

Ce projet quinquennal, lancé en 2017, rejoindra jusqu’à 200 participants de tous âges. 

Citations

« Notre gouvernement s’engage à assurer la sécurité de nos collectivités et de nos citoyens en offrant des programmes communautaires qui réduisent la criminalité et les méfaits dans la vallée de l'Okanagan. Nous sommes fiers de soutenir de différents programmes comme ceux offerts par la South Okanagan Women in Need Society. Ces programmes donnent aux personnes à risques les moyens de prendre des décisions saines et positives parce qu’elles ont désormais accès au soutien et à la possibilité de sortir du commerce du sexe. Je suis convaincu que ces programmes feront une différence importante. »

- Stephen Fuhr, député fédéral de Kelowna — Lake Country 

« Ce financement alloué au programme SAFEXST nous permet de soutenir sans obstacle un groupe démographique résilient, bien que très vulnérable. Nous croyons que l’approche de réduction des méfaits que nous avons adoptée nous permet de répondre aux besoins de ces personnes. La camionnette d’intervention dessert toute la région du sud de l’Okanagan et offre ainsi du matériel de réduction des méfaits et d’autres besoins essentiels. De plus, elle fournit des séances de formation pour la prévention des surdoses. Le Centre est une ressource pour les femmes qui dépendent, ou risque de dépendre, du commerce du sexe comme moyen de survie et nous nous consacrons à aider ses femmes pour qu’elles puissent vivre une vie saine, positive et sécuritaire. Nous sommes fiers d’être une ressource pour la promotion de la santé et de la réduction des méfaits dans les collectivités du sud de l’Okanagan et nous continuerons d’améliorer l’accessibilité de ces services et de réduire les obstacles liés au commerce du sexe. »

- Debbie Scarborough, Directrice executive, South Okanagan Women in Need Society

Faits en bref

  • Le financement a été accordé dans le cadre du Fonds d’action en prévention du crime (FAPC), qui appuie les projets destinés aux enfants et aux adolescents à risques, ainsi qu’aux délinquants à risques élevés dans les collectivités.

  • Du 1er avril 2018 au 31 mars 2019, le gouvernement du Canada a soutenu 59 projets du FAPC partout au Canada.

  • Jusqu’à 35,4 millions de dollars ont été consacrés en 2018-2019 pour appuyer le FAPC dans la mise en œuvre et l’évaluation des programmes de prévention du crime.

Liens connexes

Personnes-ressources

Scott Bardsley
Responsable des médias et des communications
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-998-5681
scott.bardsley@canada.ca

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657
ps.mediarelations-relationsaveclesmedias.sp@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :