Sommet de l'aérospatiale canadienne 2015

Discours

Notes d’allocution

L’honorable Judy Foote
Ministre des Services publics et de l’Approvisionnement

Ottawa, Ontario

17 novembre 2015

Le discours prononcé fait foi

Bonsoir, Mesdames et Messieurs. Je suis très contente d’être ici avec vous ce soir.

Il s’agit de mon premier discours public depuis que le premier ministre Trudeau m’a nommée ministre des Services publics et de l’Approvisionnement.

Il se trouve que votre sommet annuel a lieu deux semaines après l’assermentation de notre nouveau gouvernement; le moment est donc bien choisi.

Mais si je me tiens devant vous ici ce soir, ce n’est pas simplement du fait d’une heureuse coïncidence.

Je suis ici parce que notre gouvernement comprend parfaitement le rôle essentiel que joue l’industrie aérospatiale au sein de l’économie canadienne, dans les exportations et pour la création d’emplois.

Cette industrie représente une part considérable de la recherche et du développement au Canada, et elle est une composante charnière de l’économie axée sur l’innovation, essentielle à la croissance future de notre pays.

Pour toutes ces raisons, et alors que notre gouvernement va de l’avant pour respecter ses engagements envers les Canadiens, nous sommes impatients de réaliser ces objectifs en collaboration étroite avec votre industrie.

Au cours des derniers mois, nous avons énoncé très clairement en quoi consistent nos engagements.

Notre objectif est de veiller à ce que les forces armées du Canada disposent de l’équipement dont elles ont besoin pour protéger notre souveraineté et soutenir les opérations de paix, tout en contribuant à la croissance des économies locales.

Notre objectif consiste également à assurer l’approvisionnement plus rapide de l’équipement sous la surveillance étroite du parlement.

Aussi, il consiste à garantir une utilisation juste de l’argent des Canadiens dans le cadre de nos approvisionnements. L’approvisionnement fait maintenant partie de mon titre, et cela se veut le reflet du rôle de premier plan que l’approvisionnement tient au sein du ministère que je dirige.

Je reconnais aussi qu’une grande partie de l’économie canadienne, y compris le secteur de l’aérospatiale, repose sur les petites et moyennes entreprises. Celles-ci forment la base de notre économie.

Ceux d’entre vous qui dirigent ces entreprises, à vrai dire vous tous ici présents ce soir, doivent savoir que la lettre de mandat que j’ai reçue du premier ministre est sans équivoque au sujet de l’approvisionnement.

On m’a chargée de travailler étroitement avec l’industrie pour veiller à ce que l’approvisionnement en matière de défense soit simplifié, équitable, efficace et transparent, et j’encouragerai mon ministère à poursuivre sur cette voie.

Notre objectif est de moderniser les pratiques d’approvisionnement afin de les simplifier, de réduire le fardeau administratif, de mettre en œuvre la fonction moderne de contrôleur et de soutenir nos objectifs en matière de politique économique, y compris l’approvisionnement écologique et l’approvisionnement social.

Comme le premier ministre l’a clairement indiqué dans ma lettre de mandat, nous sommes tenus de collaborer avec le ministère de la Défense nationale et le ministère de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique dans le cadre d’un processus d’appels d’offres ouvert et transparent pour assurer le remplacement de la flotte de CF-18, en nous concentrant sur des options qui correspondent aux besoins du Canada en matière de défense.

Dorénavant, la consultation de l’industrie fera partie des plans d’approvisionnement en chasseurs. Le processus sera axé sur la promotion de l’innovation et des retombées industrielles pour les entreprises au Canada, et visera à garantir le meilleur rapport qualité-prix pour les contribuables canadiens et à fournir à nos forces armées l’équipement dont elles ont besoin.

Tout cela nécessitera une collaboration étroite entre le gouvernement du Canada et l’industrie aérospatiale canadienne.

Pour ce faire, nous établirons un dialogue ouvert et honnête avec vous et les autres parties intéressées, non seulement dans le cadre des approvisionnements individuels, mais aussi en général, pour connaître les propositions et préoccupations de l’industrie.

C’est ce que je ferai en tant que ministre, et je vais encourager les fonctionnaires de mon ministère à poursuivre sur cette voie.

Nous avons l’intention de tirer parti d’un ensemble de conseils et, comme c’est le cas dans toutes les démarches que nous entreprenons, nous adopterons une méthode fondée sur les données probantes pour prendre des décisions.

Tout cela viendra appuyer la prise de décisions efficientes et efficaces à mesure que nous irons de l’avant pour réaliser nos approvisionnements dans le domaine de la défense et pour la Garde côtière canadienne.

Ce que notre gouvernement recherche sur l’ensemble, ce sont des moyens positifs et constructifs de faire progresser le Canada. Nous travaillerons avec les Canadiens à bâtir une économie et un pays forts.

Cette vision impliquera la coopération de chacun des secteurs de l’économie, en particulier celle du secteur de l’aérospatiale.

Nous savons tous que l’approvisionnement dans le domaine de la défense est susceptible de produire des retombées industrielles considérables.

Sur ce, je suis impatiente de vous rencontrer personnellement au cours des semaines et mois à venir.

J’ai très hâte de travailler avec vous tous, car je crois que nous partageons le même objectif de faire du Canada un endroit où il fait bon vivre, travailler et faire des affaires.

Merci.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :