Fonds d'urgence pour l'appui communautaire

De : Emploi et Développement social Canada

Nous avons investi 350 millions de dollars pour améliorer la capacité des organismes communautaires d'aider les Canadiens vulnérables pendant la crise de la COVID-19.

Pour distribuer cet investissement, nous ferons appel à des intermédiaires nationaux qui peuvent rapidement verser les fonds aux organismes communautaires qui offrent des services aux populations vulnérables.

À partir du 19 mai 2020, des organismes communautaires de partout au pays pourront faire une demande de financement pour appuyer diverses activités qui répondent à un besoin pressant d'inclusion sociale ou de bien-être causé par la COVID-19, comme :

Le processus de demande de soutien financier commencera le 19 mai 2020 pour les donataires reconnus (y compris les organismes de bienfaisance) et les organismes sans but lucratif qui offrent des services aux Canadiens vulnérables dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Pour plus de détails sur la façon de présenter une demande, veuillez consulter :

Foire aux questions

Exécution de financement

Nous travaillons avec Centraide Canada, la Croix-Rouge canadienne et Fondations communautaires du Canada, qui agiront comme intermédiaires nationaux pour verser des fonds. Les organismes communautaires pourront demander des fonds par l'entremise de ces partenaires nationaux ou de leurs entités locales.

Nous travaillons avec des intermédiaires nationaux parce qu'ils ont déjà de solides liens avec des organismes communautaires. Ils sont donc sensibles aux enjeux locaux et peuvent utiliser leur connaissance du terrain pour s'assurer que l'aide est accordée aux groupes vulnérables qui en ont le plus besoin. Enfin, nos partenaires financent déjà les donataires reconnus (y compris les organismes de bienfaisance) et les organismes sans but lucratif de façon rapide et efficace.

Répartition du financement

Ensemble, Centraide Canada, la Croix-Rouge canadienne et les Fondations communautaires du Canada sont présents dans toutes les provinces et tous les territoires au Canada.

Ils verseront le financement en tenant compte de la taille de la population ainsi que des besoins régionaux et locaux.

Demande de financement

Le processus de demande de soutien financier commencera le 19  mai  2020 pour les donataires reconnus (y compris les organismes de bienfaisance) et les organismes sans but lucratif qui offrent des services aux Canadiens vulnérables dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Les organismes communautaires admissibles pourront demander des fonds par l'entremise des partenaires nationaux ou de leurs entités locales. Les organismes communautaires intéressés sont invités à consulter régulièrement le site Web des partenaires intermédiaires pour en apprendre davantage sur la façon et le moment de présenter une demande.

Croix-Rouge canadienne

  • Présentation des demandes : Demandes nationales faites par l'entremise du site Web de la Croix-Rouge canadienne
  • Organismes admissibles : Organismes sans but lucratif qui offrent des services aux Canadiens vulnérables
  • Processus décisionnel : À l'échelle nationale (avec représentants régionaux et locaux)

Consultez le site de la Croix-Rouge canadienne

Fondations communautaires Canada

  • Présentation des demandes : demandes nationales et locales faites par l'entremise des Fondations communautaires du Canada
  • Organisme admissible : Donataires reconnus (y compris les organismes de bienfaisance) au service des Canadiens vulnérables
  • Processus décisionnel : À l'échelle locale (fondations communautaires)

Consultez le site de Fondations communautaires Canada

Centraide Canada

  • Présentation des demandes : Demandes nationales et locales faites par l'entremise des organismes locaux de Centraide
  • Organismes admissibles : Donataires reconnus (y compris les organismes de bienfaisance) qui offrent des services aux Canadiens vulnérables
  • Processus décisionnel : À l'échelle locale (organismes de Centraide)

Consultez le site de Centraide Canada

Critères de sélection

Un intermédiaire ne financera la réalisation du projet d'un organisme communautaire que si celui-ci :

  • répond à un besoin pressant d'inclusion sociale ou de bien-être causé par la COVID-19, en répondant à des besoins essentiels ou en soutenant les activités de la vie quotidienne, par exemple en fournissant :
    • du matériel éducatif aux enfants de ménages à faible revenu;
    • des soutiens en santé mentale aux personnes en situation de crise; et
    • des services d'accessibilité aux personnes handicapées
  • vient en aide à une ou plusieurs populations vulnérables durant la pandémie de COVID-19;
  • peut être réalisé dans un court délai avec un budget raisonnable;
  • n'a pas obtenu de fonds pour couvrir les coûts des activités prévues qui ont fait l'objet d'une demande à un autre intermédiaire, à un autre programme fédéral d'intervention en réponse à la COVID-19 ou à une source différente, et que l'organisme peut le prouver.

Soutien aux groupes et organismes vulnérables qui offrent des services aux populations vulnérables

Les intermédiaires prendront leurs décisions en matière de subventions d’après une approche appelée « analyse comparative entre les sexes plus (ACS+)». Grâce à leurs processus de demande et de sélection, les intermédiaires recueilleront des données sur les groupes vulnérables appuyés par l’entremise du Fonds. Par exemple, les données recueillies pourraient donner des renseignements sur les organismes dirigés par les LGBTQ2 qui reçoivent du financement, les organismes servant les régions rurales ou éloignées ou les organismes servant des populations particulières, c’est-à-dire les enfants, les nouveaux arrivants, les minorités racialisées, comme les Canadiens noirs, etc.

Incidence de la COVID-19 sur les Canadiens vulnérables

La COVID-19 a des répercussions disproportionnées sur les populations vulnérables qui risquent davantage de souffrir des conséquences sanitaires, sociales et économiques de la pandémie. Le besoin d’éloignement physique peut causer une augmentation du stress, des difficultés et de la maltraitance, tout en créant des difficultés pour les organismes communautaires qui offrent les services et le soutien dont dépendent de nombreux Canadiens vulnérables, particulièrement en période de difficultés économiques.

Ces fonds peuvent servir à adapter les services de première ligne aux Canadiens vulnérables pendant la crise de la COVID-19, comme :

  • les aînés;
  • les personnes handicapées;
  • les anciens combattants;
  • les nouveaux arrivants;
  • les réfugiés;
  • les femmes;
  • les enfants et les jeunes;
  • les personnes LGBTQ2;
  • les Autochtones;
  • les personnes racialisées, comme les Canadiens noirs;
  • les sans-abris;
  • les personnes vivant dans des régions éloignées ou rurales;
  • les personnes provenant des communautés de langue officielle en situation minoritaire;
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :