L’impact du Programme d’aide préscolaire aux Autochtones dans les collectivités urbaines et nordiques (PAPACUN) sur la maturité scolaire 

Selon une étude menée par l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) pendant l’année scolaire 2010–2011, le Programme d’aide préscolaire aux Autochtones dans les collectivités urbaines et nordiques (PAPACUN) a un impact positif sur la maturité scolaire de ses participants.

Des habiletés liées à la maturité scolaire ont été mesurées au début et à la fin de l’année scolaire et une amélioration significative a été constatée dans les trois domaines évalués, soit les habiletés langagières, motrices et académiques.

Qu’est-ce que la maturité scolaire?

  • La maturité scolaire peut se définir comme la capacité d’un enfant d’apprendre à l’école et de répondre aux exigences scolaires.Note de bas de page 1
  • Il s’agit d’un concept holistique qui touche plusieurs aspects du développement de l’enfant : la santé physique et le bien-être; les compétences sociales; la maturité affective; le développement cognitif et langagier; les aptitudes à communiquer; et les connaissances générales.Note de bas de page 2
  • Les cinq premières années de vie sont cruciales pour permettre à un enfant de commencer l’école avec de bonnes aptitudes d’apprentissage et une bonne santé, ce qui favorise un cheminement scolaire réussi ainsi qu’une bonne santé tout au long de la vie.Note de bas de page 3

Le Programme d’aide Préscolaire aux  Autochtones dans les collectivités urbaines et nordiques (PAPACUN)

  • Le Programme d’aide préscolaire aux Autochtones dans les collectivités urbaines et nordiques (PAPACUN) est un programme communautaire national d’intervention précoce financé par l’Agence de la santé publique du Canada.
  • Créé en 1995, le PAPACUN appuie la mise en œuvre de programmes communautaires consacrés au développement des jeunes enfants autochtones (Premières Nations, Inuits et Métis) ainsi que leurs familles, vivant hors réserve. Il soutient les stratégies de développement de la petite enfance adaptées à la culture des participants.
  • À chaque année, plus de 4 600 enfants et leurs familles participent au PAPACUN à l’un des 128 sites où le programme est mis en œuvre au Canada.
  • Les sites du PAPACUN sont gérés à l’échelle locale et les activités sont conçues localement afin de permettre une certaine adaptation aux besoins particuliers de chaque communauté.
  • En général, les sites offrent des programmes préscolaires structurés d’une demi-journée à l’intention des enfants de 3 à 5 ans.
  • Le PAPACUN s’articule autour de six composantes : la culture et les langues autochtones; l’éducation et la maturité scolaire; la promotion de la santé; la nutrition; le soutien social; et la participation des parents.

Télécharger le format de rechange
(Format PDF, 1.03 Mo, 2 pages)

Organisation :
Date publiée : 2017

Qu’est-ce que l’étude du PAPACUN portant sur la maturité scolaire?

La figure 1. Compétences scolaires ont été évaluées dans une approche en deux phases.

Compétences scolaires ont été évaluées dans une approche en deux phases.

Figure 1 - Description textuel

Les habiletés liées à la maturité scolaire chez les participants âgés de trois à cinq ans ont été évaluées en deux étapes. Elles ont été évaluées par les professeurs du PAPACUN au début de l’année scolaire, soit à l’automne 2010 (phase 1), et une seconde fois à la fin de l’année scolaire, soit au printemps 2011 (phase 2).

Comment a-t-on mesuré la maturité scolaire?

Combien d’enfants et de sites du PAPACUN ont participé à l’étude?

Qu’avons-nous appris?

1. Les participants ont fait des progrès significatifs sur le plan de la maturité scolaire au cours de l’année.

La figure 2. Tous les groupes d’âge se sont significativement améliorés pendant l’année scolaire
Les participants se sont améliorés de façon significative dans les trois domaines évalués
Figure 2- Description textuel

Entre la phase 1 et la phase 2, les habiletés liées à la maturité scolaire se sont améliorées chez les enfants âgés de trois, de quatre et de cinq ans.

>La figure 3. Les participants se sont améliorés de façon significative dans les trois domaines évalués

La figure 3. Tous les groupes d’âge se sont significativement améliorés pendant l’année scolaire

Figure 3 - Description textuel

Description – Entre la phase 1 et la phase 2, les habiletés des participants se sont grandement améliorées dans les trois domaines mesurés, y compris leurs habiletés motrices, langagières et scolaires.

Les participants avec ou sans besoins spéciaux ont fait des progrès significatifs

Bien que les participants ayant un besoin spécial (diagnostiqué ou suspecté) aient obtenu des résultats considérablement plus faibles que les autres participants dans les trois domaines évalués aux deux phases, les deux groupes ont progressé de façon significative pendant l’année scolaire.

Les filles et les garçons se sont significativement améliorés au cours de l’année scolaire

Les filles ont obtenu des résultats légèrement supérieurs à ceux des garçons dans les Phases 1 et 2. Toutefois, tant les garçons que les filles ont fait des progrès significatifs au cours de l’année scolaire.

Les enfants qui présentaient un niveau inférieur de maturité scolaire au départ ont fait des progrès considérables

Les participants qui ont obtenu les résultats les plus faibles au début de l’année scolaire (Phase 1) se sont améliorés davantage que les participants qui ont obtenu des résultats plus élevés à la Phase 1.

2. Le PAPACUN a un impact positif sur la maturité scolaire.

Afin de déterminer si les progrès observés étaient attribuables au PAPACUN ou tout simplement à la maturation (c.-à-d. le développement normal de l’enfant, peu importe sa participation ou non au PAPACUN), deux types de comparaisons ont été effectuées :

  1. les scores des participants du PAPACUN ont été comparés à des scores normatifs pour des enfants de leur âge; les scores des nouveaux participants du PAPACUN au début de l’année scolaire ont été comparés à ceux qui étaient inscrits au programme l’année précédente.
  2. les scores des nouveaux participants du PAPACUN au début de l’année scolaire ont été comparés à ceux qui étaient inscrits au programme l’année précédente.

Ces comparaisons ont fourni des résultats probants qui indiquent que le PAPACUN a un impact positif sur la maturité scolaire de ses participants.

Lorsque comparés aux normes, les participants du PAPACUN ont fait d’importants progrès pendant l’année scolaire

Les résultats des participants ont été comparés à des normes spécifiques à l’âge; ces normes représentent les scores « typiques » des enfants dans chacun des domaines d’habiletés.

Selon les résultats de cette comparaison, les participants du PAPACUN ont commencé l’année scolaire avec des résultats inférieurs aux normes et ont progressé jusqu’à ce qu’ils obtiennent, à la fin de l’année scolaire, des résultats similaires aux normes pour des enfants de leur âge.

Progrès relatif des participants de l’étude : Comparaison avec les normes spécifiques à l’âge.

Les participants qui avaient participé au PAPACUN l’année précédente ont obtenu de meilleurs résultats au début de l’année scolaire.

Les participants qui avaient déjà participé au PAPACUN, avant l’année scolaire 2010-2011, ont obtenu de meilleurs résultats à la Phase 1 que les participants qui en étaient à leur première année de participation au programme.

Ces résultats semblent indiquer que les progrès sur le plan de la maturité scolaire faits pendant l’année précédente au sein du programme étaient encore observables et mesurables au début de l’année scolaire suivante.

La figure 4. Progrès relatif des participants de l’étude : Comparaison avec les normes spécifiques à l'âge

La figure 4. Progrès relatif des participants de l’étude : Comparaison avec les normes spécifiques

Figure 4 - Description textuel

L’examen du progrès relatif des participants au cours des phases 1 et 2 a été réalisé en comparant les résultats normalisés de la norme par âge. Cette comparaison a démontré que les participants du PAPACUN commençaient l’année scolaire avec une note en deçà des résultats normalisés de la norme par âge. La cote de maturité scolaire des participants du PAPACUN s’élevait à 68, comparativement à la cote moyenne de 77 établie selon les résultats normalisés de la norme par âge.

Toutefois, la cote des participants du PAPACUN s’est améliorée pendant l’année scolaire, pour atteindre une cote similaire à la norme. À la fin de l’année scolaire, la cote moyenne des participants du PAPACUN s’élevait à 81 comparativement à la cote moyenne de 80 établie en fonction de la norme.

3. L’outil de dépistage de Brigance a été utile pour les éducatrices et les sites du PAPACUN

En plus d’appuyer l’évaluation de programme, l’outil de dépistage de Brigance peut être utile pour les sites du PAPACUN. En permettant d’évaluer diverses compétences, cet l’outil peut aider les éducatrices à identifier des difficultés d’apprentissage potentielles, ainsi que les forces et les faiblesses de chaque enfant.

Il peut aussi aider le personnel des sites à décider si un enfant devrait être référé vers d’autres ressources pour une évaluation plus approfondie ou si certains participants bénéficieraient d’un soutien accru dans certains domaines.

Enfin, l’outil de dépistage peut aider à planifier les leçons, mesurer les progrès tout au long de l’année ou alimenter les discussions avec les parents et les gardiens au sujet du développement de leur enfant.

En résumé

Remerciements

Ce projet a été réalisé grâce à l’appui de plusieurs personnes et groupes. Tout d’abord, nous tenons à remercier les enfants et les parents ainsi que les sites du PAPACUN et leur personnel qui ont participé à cette étude. Sans leur participation active, cette initiative n’aurait pas été possible. Nous aimerions aussi remercier les membres du Conseil national du Programme d’aide préscolaire aux Autochtones (CNPAPA) et les consultants en programmes de l’ASPC, qui ont appuyé cette initiative et ont offert des conseils tout au long du projet.

La mise en œuvre de cette initiative nationale a été guidée par l’expérience obtenue à partir des initiatives d’évaluation réalisées par le Conseil d’aide préscolaire aux Autochtones du Grand Nord (WAAHSC) dans les Territoires du Nord-Ouest, le Conseil d’aide préscolaire aux Autochtones du Yukon (YAHSC), le Conseil d’aide préscolaire aux Autochtones destinée aux Inuits du Nunavut (NIHSC), le Comité provincial du PAPACUN de l’Alberta, ainsi que le Comité du PAPACUN de l’Atlantique. Ces initiatives communautaires ont grandement contribué à orienter nos travaux.

Soulignons en dernier lieu le travail des firmes d’experts-conseils Goss Gilroy Inc. et Dale McMurchy Consulting, qui ont contribué à cette étude, ainsi que celui de la Dre Jennifer Chalmers, qui a partagé son expertise au cours du projet.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :