Prévenir la résistance aux antibiotiques – La perspective d’un professional de la santé - Vidéo description

Transcription

Transcription - Prévenir la résistance aux antibiotiques – La perspective d'un professional de la santé - Vidéo description

(La pharmacienne Christine Landry apparaît en entrevu à l'écran en milieu hospitalier)

Je m'appelle Christine Landry. Je suis pharmacienne en milieu hospitalier maintenant depuis plus de 15 ans  et puis je travaille à  Montfort à Ottawa

(Des flacons d'antibiotiques sont sur un comptoir)

La résistance aux antibiotiques c'est un phénomène que se développe lorsqu’on utilise les antibiotiques et que les bactéries sont exposé à ces quantités d’antibiotiques là puis qui peuvent développer un mécanisme d’adaptation qu’on appelle la  résistance.

(Christine Landry en entrevu)

Ont cré alors des super-bactéries ou des bactéries multi-résistantes qui sont difficiles à traiter avec des antibiotiques que l’on a de disponibles présentement.

(La pharmacienne Christine Landry est à son bureau au téléphone)

Plus les bactéries développe des résistances, plus on a la difficulté à traiter les infections donc ça peut devenir un risque à long terme de ne pas avoir d’options d’antibiotiques fiable pour traiter certains types d’infections.

(Christine Landry en entrevu)

Donc, ce qui peut être expliqué en faites c’est que souvent les gens vont avoir la conception que lorsqu’ils ont une infection ils ont besoin d’un antibiotique.

C’est important de savoir que ce n’est pas tous les types d’infections qui ont besoin d’un antibiotique.

(Des antibiotiques sont  sur le comptoir. La pharmacienne Christine Landry sélectionne l'un des flacons et lit l'étiquette)

Les antibiotiques c’est contre les bactéries et beaucoup des infections communes sont causer par des virus. Les virus ne peuvent pas être traités  par des antibiotiques.

(Christine Landry en entrevu)

Donc il y a déjà des bactéries qui sont identifié comme étant problématiques et qui dans quelques années auront très peu de solutions antibiotiques pour les traiter.

Donc, oui ça devient une priorité,  ça devient un priorité des organisations mais aussi des patients, de leurs familles, de leurs communautés, pour s’assurer qu’on comprends bien l’utilisation des antibiotiques dans les bon moments, pour les bonnes infections avec les bons agents et les bonnes doses et les bonnes durées pour s’assurer qu’on exposes pas inutilement les gens à des antibiotiques lorsque c’est non requis.

Texte à l'écran: Agence de la santé publique du Canada)
(Le logo du Canada apparaît sur le logo)

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :