Notes d'allocution de l'honorable Marc Garneau, ministre des Transports – Célébration à l'aéroport Pearson de Toronto pour accueillir le 40 millionième passager de 2015

Discours

Toronto (Ontario)
Le 14 décembre 2015

La version prononcée fait foi

Je tiens à remercier l’Autorité aéroportuaire du Grand Toronto de m’avoir invité à cette annonce importante.

J’ai le plaisir d’être ici aujourd’hui pour célébrer la visite du 40 millionième passager de l’aéroport Pearson de Toronto en 2015 – le premier aéroport canadien à réaliser cet exploit.

C’est donc dire que plus de gens ont transité par l’aéroport cette année qu’il y a d’habitants au Canada. Et lorsque l’achalandage de la période des Fêtes atteindra son point culminant, dans un peu plus d’une semaine, on aura l’impression que tout le pays est ici. En fait, ce ne sont pas seulement des Canadiens qui transitent par l’aéroport Pearson de Toronto... ce sont des gens de partout dans le monde.

Cet aéroport continue de se développer en tant que centre de transport aérien mondial. Avant même la fin de l’année, le trafic international qui transite ici aura augmenté de 10 pour cent en 2015. Après l’aéroport JFK de New York, c’est Pearson à Toronto qui accueille le plus grand nombre de voyageurs internationaux en Amérique du Nord.

La semaine dernière, les premiers réfugiés syriens accueillis au Canada ont commencé leur nouvelle vie dans notre pays dans une section spéciale de l’aéroport Pearson.

Pour terminer, j’aimerais mentionner que cet aéroport est le plus fréquenté par les gens qui arrivent au Canada, mais il dessert également tout le continent et est l’un des cinq points d’entrée aériens les plus empruntés pour se rendre aux États -Unis.

C’est comme avoir une équipe de baseball à Toronto qui figurerait parmi les cinq meilleures équipes de l’histoire du baseball en Amérique.

C’est vrai, nous avons aussi eu cela cette année.

Bref, dans l’ensemble, l’activité à l’aéroport Pearson de Toronto est plutôt impressionnante.

Une autre chose étonnante est l’intérêt des Canadiens pour la protection de l’environnement. Je salue les efforts déployés pour réduire les répercussions du transport aérien sur notre environnement, tant sur le plan de la qualité de l’air que du bruit.

L’Organisation de l’aviation civile internationale travaille présentement à l’élaboration de normes en vue de réduire les émissions de carbone et de particules provenant des aéronefs. Elle tente également d’élaborer une mesure mondiale axée sur le marché qui permettrait de diminuer les émissions de gaz à effet de serre provenant de l’aviation civile internationale.

En termes d’opérations au sol, je tiens à féliciter l’exploitant de l’aéroport Pearson de Toronto pour avoir réduit ses émissions de gaz à effet de serre de près de 50 pour cent depuis 2006.

L’aéroport a maintenant recours à une électricité plus propre et a amélioré l’efficacité de diverses activités dont le transport des bagages, la climatisation et le chauffage.

Tout compte fait, je pense que l’aéroport Pearson de Toronto sera toujours un important moteur économique pour la région et le pays.

En tant que pays dont l’économie repose sur les liaisons internationales, nous aurons toujours besoin d’aéroports comme celui de Toronto pour demeurer compétitifs et attirer des voyageurs de partout dans le monde.

Une fois de plus, je vous remercie de m’avoir invité.


Recherche d'information connexe par mot-clés

L'hon. Marc Garneau Transports Canada Transport

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :