Le Canada nomme un nouvel ambassadeur en Chine

Communiqué de presse

Le 10 mars 2017 - Ottawa, Ontario - Affaires mondiales Canada

Le Canada a placé au cœur de ses priorités l’établissement de relations à long terme plus fortes et plus stables avec la Chine. La ministre des Affaires étrangères, l’honorable Chrystia Freeland, a annoncé aujourd’hui la nomination diplomatique ci-dessous.

L’honorable John McCallum a été nommé ambassadeur du Canada auprès de la République populaire de Chine. Il remplace M. Guy Saint-Jacques à ce poste.

La nomination de M. McCallum illustre l’importance que le Canada accorde à ses relations avec la Chine, relations que viendront rehausser l’expérience remarquable qu’a accumulée M. McCallum dans les secteurs public et privé pendant sa longue carrière au service du Canada.

Dans la foulée des visites réciproques des dirigeants des deux pays l’année dernière et de l’ouverture d’un dialogue sur la coopération, M. McCallum dirigera les initiatives de l’ambassade pour élargir et renforcer nos relations au bénéfice de tous les Canadiens.

Le Canada et la Chine entretiennent des relations de longue date dans de nombreuses sphères, y compris la politique, le commerce, les sciences, la culture, et le milieu universitaire. Le nouvel essor donné aux relations Canada-Chine contribuera à stimuler l’économie et à renforcer la classe moyenne. Les deux pays continueront à accroître leur coopération sur d’importantes questions bilatérales et multilatérales, au moyen d’échanges réguliers, francs et respectueux portant sur les possibilités et les défis qui s’offrent à eux. 


Citations

« La nomination de M. McCallum accroît l’importance que nous attachons à nos relations avec la Chine. Il est un ami de longue date, un mentor et un collègue, et je sais très bien à quel point son expérience dans le secteur privé, dans le milieu universitaire et au sein du gouvernement est sans égale. En tant que récent ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, il a dirigé les efforts pour accueillir plus de 40 000 réfugiés syriens au Canada. Son engagement envers le Canada a été une source d’inspiration pour nous tous et un exemple pour le monde. Je serai ravie de continuer de travailler avec lui. »

- L’hon. Chrystia Freeland, C.P., députée fédérale, ministre des Affaires étrangères

Faits en bref

  • Les relations Canada-Chine sont axées sur cinq secteurs prioritaires : la gouvernance et les valeurs (dont les droits de la personne et l’état de droit), le commerce et l’investissement, l’énergie, l’environnement, la santé et l’éducation.

  • Plus de 1,3 million de résidents canadiens sont d’origine chinoise, et plus de 110 000 étudiants chinois ont étudié dans des établissements d’enseignement canadiens en 2014.

  • Le chinois est la troisième langue parlée au Canada après l’anglais et le français, et les personnes nées en Chine (y compris dans la région administrative spéciale de Hong Kong) représentent l’un des principaux groupes d’immigrants au pays.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada - Affaires mondiales Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :