La ministre des Affaires étrangères se rendra à Miami pour assister à la Conférence sur la prospérité et la sécurité en Amérique centrale

Communiqué de presse

Le 15 juin 2017 - Oulu, Finlande - Affaires mondiales Canada

Le Canada est déterminé à améliorer la vie des personnes les plus vulnérables en Amérique centrale grâce à des programmes qui abordent les défis en matière d’économie, de sécurité et de gouvernance et qui renforcent la coopération régionale.

Dans ce but, la ministre des Affaires étrangères, l’honorable Chrystia Freeland, a annoncé aujourd’hui qu’elle participera à la Conférence sur la prospérité et la sécurité en Amérique centrale, qui aura lieu le 16 juin 2017, à Miami, en Floride.

La Conférence est organisée par le secrétaire d’État américain, M. Rex W. Tillerson, et le secrétaire américain à la Sécurité intérieure, M. John F. Kelly, en partenariat avec le secrétaire mexicain des Affaires étrangères, M. Luis Videgaray Caso, et le secrétaire mexicain de l’Intérieur, M. Miguel Ángel Osorio Chong. La Conférence réunira des représentants gouvernementaux et des chefs d’entreprise provenant de l’Amérique centrale, des États-Unis, du Canada et du Mexique.

Pendant la Conférence, les discussions porteront sur les défis à relever et les occasions à saisir pour la population du Salvador, du Guatemala et du Honduras, pays également connus sous le nom de Triangle du Nord de l’Amérique centrale. La Conférence a pour but de rendre la région plus sécuritaire et plus prospère afin qu’elle puisse créer des emplois et surmonter les difficultés posées par la criminalité transnationale.


Citations

« Cette conférence nous offre l’occasion d’assurer une coordination et une coopération efficaces pour soutenir la population d’Amérique centrale. La participation du Canada à la résolution des problèmes régionaux en matière de sécurité et de développement est essentielle pour rendre l’hémisphère plus sûr et faire en sorte que tous les citoyens des Amériques en profitent, y compris les Canadiens. »

- L’hon. Chrystia Freeland, C.P., députée fédérale, ministre des Affaires étrangères

Faits en bref

  • Les pays d’Amérique centrale, en particulier ceux qui forment le Triangle du Nord (Salvador, Guatemala et Honduras), sont particulièrement touchés par la violence associée aux activités criminelles et affichent les taux d’homicides les plus élevés dans le monde. 

  • L’engagement et les programmes du Canada dans la région visent à améliorer la vie des personnes les plus vulnérables, en particulier les femmes et les peuples autochtones. Ils concordent avec le Plan de l’Alliance pour la prospérité dans le Triangle du Nord, conçu par les gouvernements du Salvador, du Guatemala et du Honduras afin de traiter les causes sous-jacentes de la violence, de l’insécurité et de la migration.

  • Les programmes canadiens axés sur la sécurité en Amérique centrale offrent un soutien à des projets et à des organismes tels que la Commission internationale contre l’impunité au Guatemala et la Mission d’appui à la lutte contre la corruption et l’impunité au Honduras, afin d’aborder le trafic illicite de biens et de personnes, le blanchiment d’argent, la corruption, la réforme du système de sécurité et la prévention de la criminalité.

Liens connexes

Personnes-ressources

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada – Affaires mondiales Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :