Le Canada accueille favorablement l’appui manifeste de la communauté internationale à l’égard de la population iranienne et des réformes des droits de la personne en Iran

Communiqué de presse

Le 14 novembre 2017 – Ottawa, Ontario – Affaires mondiales Canada

La ministre des Affaires étrangères, l’honorable Chrystia Freeland, a accueilli favorablement aujourd’hui l’adoption, par la Troisième Commission de l’Assemblée générale des Nations Unies (72e session), de la Résolution sur la situation des droits de l’homme en Iran :

« Les droits de la personne n’ont pas de frontières. En adoptant cette résolution, le Canada et la communauté internationale expriment leur appui solide à l’égard de la population de l’Iran et demandent au gouvernement iranien de s’acquitter de ses propres obligations internationales en matière de droits de la personne. L’Iran doit veiller à ce que sa population puisse profiter des droits et libertés auxquels elle a droit.

« Le Canada exhorte le gouvernement de l’Iran à nouer le dialogue de manière constructive avec la communauté internationale afin de remédier aux graves préoccupations touchant les droits de la personne qui ont été soulevées dans cette résolution. »

Faits en bref

  • Depuis 2003, le Canada pilote une résolution annuelle de l’Assemblée générale des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme en Iran.

  • Présentée par le Canada et 43 coparrains, la résolution de cette année a été adoptée par la Troisième Commission de l’Assemblée générale des Nations Unies le 14 novembre 2017, et 83 États membres ont voté en sa faveur.

  • La résolution sera présentée aux fins d’adoption par l’Assemblée générale des Nations Unies au cours d’une séance plénière qui aura lieu à la mi-décembre.

  • La résolution permet à la communauté internationale de parler d’une même voix, d’exprimer ses préoccupations profondes à l’égard du triste bilan de l’Iran en matière de droits de la personne et d’inciter l’Iran à respecter ses obligations internationales à cet égard. Le Canada a collaboré avec un groupe interrégional de pays pour assurer un appui solide en faveur de la résolution.

  • Malgré certains progrès, le rapport du Secrétaire général des Nations Unies et celui de la Rapporteuse spéciale sur la situation des droits de l’homme en Iran indiquent que l’étendue et la gravité des violations des droits de la personne en Iran restent extrêmement élevées.

  • Voici certaines des situations particulièrement préoccupantes : le nombre élevé d’exécutions, y compris d’exécutions de personnes qui avaient moins de 18 ans au moment où elles ont commis l’infraction; les nombreux cas d’arrestations et de détention arbitraires; l’absence de procédures d’application de la loi; les graves restrictions imposées à la liberté d’expression; l’intimidation de défenseurs des droits de la personne; et la discrimination continue à l’égard des femmes et des membres des minorités ethniques ainsi que des minorités religieuses reconnues et non reconnues.

Liens connexes

Personnes-ressources

Adam Austen
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Affaires étrangères
Adam.Austen@international.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada – Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :