Discours de la ministre des Affaires étrangères, l’honorable Chrystia Freeland, concernant l’imposition de tarifs douaniers sur l’acier et l’aluminium par les États-Unis

Discours

Le discours prononcé fait foi. Le présent discours a été traduit en conformité avec la politique sur les langues officielles du gouvernement du Canada, et il a été révisé en vue d’être affiché et distribué en conformité avec sa politique de communication.

Le 31 mai 2018 - Ottawa, Canada

La décision prise par les États-Unis d’imposer des droits de douane sur l'acier et l'aluminium canadien est inacceptables.

En réponse à ces restrictions, le Canada entend imposer des surtaxes sur les importations d’acier, d’aluminium et d’autres produits provenant des États-Unis correspondant à la valeur totale des exportations canadiennes en 2017 touchées par les mesures américaines, soit 16,6 milliards de dollars. Pour chaque dollar imposé par les États-Unis sur les importations canadiennes, nous imposerons en retour une taxe équivalente.

25 % et 10 % sont les taux de tarifs douaniers imposés aujourd'hui par les États-Unis contre le Canada.

Nous publions aujourd’hui deux listes de produits assujettis aux contre-mesures : les produits sur la première liste seront assujettis à une surtaxe de 25 %, et les produits sur la deuxième liste, à une surtaxe de 10 %. Ces contre-mesures ne s’appliqueront qu’aux produits originaires des États-Unis. Elles prendront effet le 1er juillet 2018 et resteront en vigueur jusqu’à ce que les États-Unis éliminent leurs mesures commerciales restrictives contre le Canada.

Nos travailleurs de l'acier et de l'aluminium ont l’appui total de notre gouvernement. C'est pourquoi nous avons inclus les produits américains d'acier et d'aluminium dans nos listes. Et pour ce qui est des autres produits énumérés aujourd'hui, nous avons veillé à ce que ceux-ci puissent être facilement obtenus auprès d’entreprises canadiennes ou de partenaires commerciaux non-américains, afin d'éviter que les familles et les consommateurs canadiens n’aient à assumer les coûts de ces mesures.

Nous entamons aujourd'hui une période de consultation de 15 jours auprès des Canadiens afin qu'ils puissent exprimer leur soutien, ou leur inquiétude, à l'égard des contre-mesures proposées, et des listes des produits. Ces listes de produits seront rendues publiques, immédiatement, et mises en ligne pour tous les Canadiens.

Ces restrictions commerciales unilatérales imposées par les États-Unis contreviennent aussi aux règles commerciales de l'ALENA et de l'OMC. Le Canada lancera donc des procédures de règlement des différends en vertu du chapitre 20 de l'ALENA et du Mémorandum d'accord sur le règlement des différends de l'OMC. Le Canada collaborera aussi étroitement avec des membres de l'OMC qui voient les choses de la même façon, y compris l'Union européenne, pour contester, dans le cadre de l’OMC, ces mesures américaines illégales et contreproductives.

Il est tout à fait inapproprié de considérer tout commerce avec le Canada comme une menace à la sécurité nationale des États-Unis.

Je veux que les Canadiens sachent que leur gouvernement défendra toujours les travailleurs canadiens et les entreprises canadiennes.

 


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :