Le renforcement du pouvoir des femmes et des filles au cœur des rencontres des ministres du Développement des pays du G7

Communiqué de presse

Le 2 juin 2018 - Whistler, Colombie‑Britannique - Affaires mondiales Canada

Promouvoir l’égalité des genres est l’approche la plus efficace pour éradiquer l’extrême pauvreté et bâtir un monde plus pacifique, plus inclusif et plus prospère. Selon de récentes estimations, les pays perdent 160 billions de dollars en richesse en raison des écarts entre les revenus gagnés au cours d’une vie par les femmes et les hommes. Ensemble, le Canada et ses partenaires du G7 sont déterminés à renforcer le pouvoir des femmes et des filles dans les politiques de développement et en matière d’aide internationale.

Aujourd’hui, la ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Marie-Claude Bibeau, a conclu la rencontre avec ses homologues du G7 sur le thème général des dirigeants du G7, soit « Investir dans la croissance économique qui profite à tout le monde ». Cette rencontre, qui s’est tenue du 31 mai au 2 juin 2018 à Whistler, en Colombie‑Britannique, ont marqué une occasion précieuse et bien venue de proposer des solutions aux enjeux mondiaux pressants en matière de développement et de réaliser des progrès vers les priorités communes, notamment l’égalité des genres en matière d’action humanitaire, le soutien aux adolescentes en tant qu’importantes agentes de changement pour l’égalité et la prospérité futures, et la stimulation de l’innovation pour maximiser les retombées de l’aide au développement.

Le Canada a réuni autour de la table du G7 de jeunes femmes leaders, dans le but de donner voix aux solutions novatrices proposées par les personnes touchées par ces enjeux, pour un véritable changement et des résultats positifs.

Les résultats de cette rencontre serviront de base aux discussions des dirigeants du G7 dans Charlevoix, portant notamment sur l’éducation des filles et des femmes et sur le financement novateur du développement durable. Les membres du Conseil consultatif sur l’égalité des sexes qui conseille la présidence canadienne du G7 ont été invitées à participer à certaines des discussions des ministres.

La ministre Bibeau et ses homologues du G7 ont adopté quatre déclarations à Whistler et convenu d’un certain nombre de mesures concrètes en vue d’apporter des changements positifs dans le domaine de l’aide internationale, notamment :

  • mettre l’égalité des genres au cœur de la coopération pour le développement;
  • redonner du pouvoir aux adolescentes en matière de développement durable au moyen d’approches intégrées pour éliminer les multiples obstacles qui limitent ce pouvoir et pour leur permettre d’exercer leurs droits en tant qu’êtres humains;
  • s’occuper de l’égalité des genres en matière d’action humanitaire de manière à ce qu’une telle action tienne compte des capacités et des besoins distincts;
  • accroître la protection contre l’exploitation sexuelle et les mauvais traitements dans le domaine de l’aide internationale;
  • stimuler l’innovation pour les retombées du développement, en encourageant de nouvelles façons de faire, en investissant dans les solutions locales, en appuyant les décisions sur des données probantes, en prenant des risques intelligents, en faisant la promotion de l’inclusion et en mobilisant les femmes et les filles comme bénéficiaires et sources d’innovation.

Citations

« Le Canada est fermement résolu à collaborer avec ses partenaires du G7 pour mettre au cœur des efforts de développement l’égalité des genres et le renforcement du pouvoir des femmes et des filles. Les six jeunes meneuses qui ont participé à la réunion nous ont rappelé à quel point la consultation des collectivités locales et la participation des femmes et des filles à la prise de décisions sont importantes. Leur participation, leurs idées et leur passion ont donné une dimension humaine à la réunion et rendu les enjeux bien réels pour nos invités du G7. »

- Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie

Faits en bref

  • Il s’agissait de la première rencontre des ministres du Développement des pays du G7 depuis 2010, et de la première depuis que les dirigeants du monde entier ont approuvé divers plans d’action mondiaux de référence dans le domaine du développement et de l’aide internationale, comme le Programme à l’horizon 2030, le Programme d’action d’Addis-Abeba, le Cadre d’action de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe, le Programme d’action pour l’humanité et le Grand Compromis.

  • Le G7 est un groupe informel composé de sept pays du monde développé, soit le Canada, la France, les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Japon et l’Italie, de même que l’Union européenne.

  • Coprésidé par Melinda Gates, cofondatrice de la Fondation Bill et Melinda Gates, et par l’ambassadrice du Canada en France, Isabelle Hudon, le Conseil consultatif sur l’égalité des sexes prodigue des conseils au Canada dans le contexte de sa présidence du G7 sur l’intégration de l’égalité des genres et du renforcement du pouvoir des femmes à l’ensemble des thèmes, des activités et des initiatives. 

Liens connexes

Personnes-ressources

Le Service des relations avec les médias
Bureau de gestion des sommets
(Affaires mondiales Canada)
1-833-CAN-G718 (1-833-226-4718)
G72018_media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @G7 | Facebook : @G7Canada | Instagram : @G7Canada | Snapchat : @G7Canada

Justine Lesage
Attachée de presse
Cabinet de la ministre du Développement international et de la Francophonie
343-203-5977
justine.lesage@international.gc.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Please select all that apply:

Thank you for your help!

You will not receive a reply. For enquiries, contact us.

Date de modification :