Discours de la ministre Freeland pour marquer le début de la réunion des femmes ministres des Affaires étrangères

Discours

Le 25 septembre 2018 - Montréal, Québec

Le discours prononcé fait foi. Ce discours a été traduit en conformité avec la Politique sur les langues officielles du gouvernement du Canada et révisé aux fins d’affichage et de distribution conformément à sa politique sur les communications.

J’aimerais souhaiter la bienvenue à tous et chacun un chacun dans la ville de Montréal pour cette rencontre des femmes ministres des Affaires étrangères. Je voudrais commencer par reconnaître que nous sommes sur le territoire traditionnel de la nation Kanien’keha:ka et je voudrais remercier l’Aînée Annie Konwaronhia:wi Deer, que nous venons tout juste d’entendre, de nous accueillir si merveilleusement et si poétiquement ici aujourd’hui. Elle m’a dit, pendant que nous nous apprêtions à débuter, qu’une réunion réunissant un ensemble des femmes leaders doit être très puissante. Elle était très heureuse de lancer avec nous cette réunion et je pense qu’elle a fait un travail formidable.

Aujourd’hui et demain, nous discuterons de questions clés en matière de politique étrangère et de défis pressants auxquels le monde est confronté. Dans le monde de la politique, il est important de joindre nos voix et de discuter de ces sujets ensemble. C’est une occasion d’envoyer un message puissant que nous, les femmes ministres des Affaires étrangères ainsi que toutes les femmes dans le monde, sommes impliquées à tous les échelons de la société. Nous représentons des maillons essentiels pour trouver des solutions aux défis politiques, économiques et sociaux auxquels nos sociétés font face.

Cela fait un moment déjà que ma coprésidente, Federica Mogherini, et moi-même parlions de tenir une rencontre comme celle-ci. Depuis le premier moment où nous avons annoncé ces rencontres, lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères du G7 à Toronto en avril 2018 jusqu’à maintenant, c’a été vraiment un plaisir de voir notre vision prendre forme.

Nous croyons que c’est la première fois que les femmes ministres des Affaires étrangères du monde se réunissent pour une réunion formelle. C’est un moment historique et je suis vraiment fière et ravie d’être avec vous tous pour ce moment. En tant que ministres des Affaires étrangères, nous jouons toutes un rôle crucial dans la représentation de nos pays dans le monde. Je pense que nous apprécions toutes personnellement le travail difficile que ce poste représente dans le monde d’aujourd’hui.

Nous savons toutes que la prospérité, la paix et la sécurité sont plus probables dans les endroits où les femmes et tous les membres de nos sociétés peuvent participer activement à la vie politique et où les droits fondamentaux de tous sont respectés. Au Canada, l’une des premières choses que le premier ministre Trudeau a faites après notre élection en 2015 a été l’annonce de la création du premier Cabinet du Canada équilibré entre hommes et femmes. Comme il l’a dit lorsque nous sommes sortis de Rideau Hall, il l’a fait parce que nous étions en 2015.

Nous sommes très fiers que les femmes ici au Canada participent non seulement de manière égale aux plus hauts échelons au sein de notre Cabinet, mais que nous pouvons également utiliser leurs expériences en tant que femmes pour façonner et influencer les importantes décisions politiques de notre pays. Les femmes peuvent utiliser leurs connaissances pour apporter un autre point de vue sur la manière dont les politiques peuvent influencer différemment les femmes et les filles. C’est pourquoi le Canada a poursuivi une politique étrangère féministe. Je suis heureuse aussi que la ministre des Affaires étrangères de la Suède, madame Margot Wallström, soit avec nous puisqu’elle a été une pionnière de cette idée voulant que nous pouvons avoir une politique étrangère féministe — l’idée que l’égalité des femmes et des hommes, des garçons et des filles, peut être un objectif central, un moment déterminant de ce que nous faisons en tant que ministres dans le monde.

Le Canada a fait de l’égalité des genres une priorité de sa présidence du G7. Lors du sommet de juin, nous avons collaboré avec d’autres pays du G7 et le monde en vue d’obtenir un investissement de 3,8 milliards de dollars aux fins de l’éducation des femmes et des filles en situation de crise et de conflit. Notre politique d’aide internationale est explicitement une politique d’aide internationale féministe, et nous avons un plan d’action national ambitieux sur les femmes, la paix et la sécurité, qui est l’une des questions dont nous allons discuter ici. Dans le cadre de cet effort, nous avons lancé l’Initiative Elsie sur les femmes dans les opérations de paix afin d’accroître le rôle des femmes dans le maintien de la paix.

En tant que ministre des Affaires étrangères et en tant que féministe convaincue, je sais que tous nos efforts qui sont consacrés à faire avancer nos priorités diplomatiques, commerciales, de sécurité ou de développement doivent tenir pleinement compte des besoins des femmes et des filles. Je vais toujours promouvoir la représentation égale et le respect des droits des femmes et des filles, ainsi qu’un accès à des positions de leadership et des occasions égales au pays comme à l’étranger.

Parce que lorsque nous sommes toutes impliquées dans les processus décisionnels, nos sociétés deviennent alors plus fortes, nos économies et notre classe moyenne plus prospères et nos pays plus sûrs.

Je tiens sincèrement à vous remercier toutes de tout cœur. Je sais à quel point chacune d’entre vous êtes occupée. Merci d’être ici, d’être venues au Canada, d’être venues à Montréal et de participer à ce qui je crois, sera, et j’en suis convaincue, une discussion formidable et importante.

Personnes-ressources

Adam Austen
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Affaires étrangères
Adam.Austen@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada - Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :