Le ministre Carr se réjouit de la sanction royale accordée à l’Accord de libre-échange Canada-Israël

Communiqué de presse

Le 27 mai 2019 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada

Dans le cadre de l’approche ambitieuse du Canada en matière de commerce international, nous diversifions les marchés et en exploitons de nouveaux pour qu’un plus grand nombre de Canadiens puissent soutenir la concurrence et se tailler une place à l’échelle mondiale, créant ainsi davantage d’emplois de qualité pour la classe moyenne au pays.

Aujourd’hui, le ministre de la Diversification du commerce international, l’honorable Jim Carr, a salué la sanction royale accordée au projet de loi C-85, Loi modifiant la Loi de mise en œuvre de l’Accord de libre-échange Canada-Israël et apportant des modifications connexes à d’autres lois.

Une fois en vigueur, l’Accord de libre-échange Canada-Israël (ALECI) modernisé réduira les droits de douane, assouplira les restrictions frontalières sur les biens, accroîtra la transparence de la réglementation, réduira les formalités administratives et aidera les petites et moyennes entreprises (PME) à accroître leurs activités dans les deux pays.

Le Canada et Israël ayant maintenant achevé leur processus de ratification interne, les deux pays fixeront une date pour l’entrée en vigueur de l’accord modernisé.

Grâce à un accès accru aux marchés, à des conditions commerciales plus prévisibles et à de nouveaux éléments inclusifs mis en évidence dans quatre chapitres mis à jour et neuf nouveaux chapitres, l’ALECI modernisé veillera à ce que les gains économiques soient non seulement plus importants, mais aussi durables et inclusifs.

Citations

« La modernisation de l’ALECI représente un autre jalon dans les relations commerciales entre le Canada et Israël, et ouvre la voie à des relations plus étroites pour les années à venir. Un ALECI modernisé améliorera l’accès au marché israélien pour les entreprises canadiennes, créant ainsi les conditions propices à la compétitivité et au succès des petites et moyennes entreprises. »

- Jim Carr, ministre de la Diversification du commerce international

Faits en bref

  • Depuis l’entrée en vigueur de l’ALECI initial en 1997, le commerce bilatéral de marchandises entre les deux pays a plus que triplé, s’élevant à plus de 1,9 milliard de dollars en 2018.

  • Une fois en vigueur, l’ALECI modernisé élargira l’accès aux marchés en réduisant davantage et en éliminant les droits de douane sur les exportations canadiennes vers le marché israélien, notamment grâce à un accès nouveau et amélioré aux marchés pour presque 100 % des exportations canadiennes de produits agricoles, de produits agroalimentaires, de poissons et de fruits de mer.

  • Les nouveaux chapitres ont été ajoutés pour aider à éliminer les obstacles non tarifaires, à faciliter le commerce et à le rendre plus prévisible, et à réduire les formalités administratives et certains des coûts pour les entreprises.

  • Les nouveaux chapitres couvrent le commerce électronique, la propriété intellectuelle, la main-d’œuvre, l’environnement, les mesures sanitaires et phytosanitaires, les obstacles techniques au commerce et la facilitation du commerce.

  • Des nouveaux chapitres sur l’égalité des genres et les PME ont également été ajoutés. Ceux-ci visent à ce que les avantages et les possibilités découlant du commerce et de l’investissement soient plus largement partagés. De même, un nouvel article encourage les entreprises à être socialement responsables.

Liens connexes

Personnes-ressources

Isabella Brisson-Urdaneta
Attachée de presse
Cabinet du ministre de la Diversification du commerce international
343-203-7332
Isabella.Brisson-Urdaneta@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CommerceCanada
Aimez-nous sur Facebook : Le commerce international du Canada - Affaires mondiales Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :