La ministre Monsef annonce un soutien au renforcement du pouvoir et des droits politiques des femmes au Pakistan

Communiqué de presse

Le 24 juillet 2019 - Ottawa (Ontario) - Affaires mondiales Canada

Les femmes du monde entier devraient participer activement aux processus démocratiques de leur pays. C’est pourquoi le gouvernement du Canada s’efforce de promouvoir les droits civils et politiques.

Hier, dans le cadre du 36e gala anniversaire du Conseil de commerce Canada-Pakistan, la ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, l’honorable Maryam Monsef, a annoncé cinq nouveaux projets pour promouvoir la participation politique des femmes au Pakistan. Grâce à ces initiatives, d’une valeur totale de 21 millions de dollars sur quatre ans, le Canada pourra miser sur l’héritage de ses programmes de renforcement du pouvoir des femmes au Pakistan et cherchera à éliminer les obstacles sociaux et structurels nuisant à la participation démocratique des femmes.

Les projets sont conformes à la Politique d’aide internationale féministe du Canada et visent à accroître la participation des femmes aux élections en tant qu’électrices et candidates. Les projets visent également à accroître le nombre de femmes au pouvoir et à renforcer les organisations locales de la société civile qui participent au processus démocratique dans 60 districts du Pakistan.

Citations

« La promotion de l’égalité des genres est au cœur de notre aide internationale. Accroître la participation des femmes aux processus démocratiques est une étape cruciale dans la promotion de l’égalité des genres. Le Canada est heureux de pouvoir aider les femmes à participer pleinement à la vie sociale et politique, en particulier les jeunes femmes marginalisées. »

- Maryam Monsef, ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres

Faits en bref

  • Selon la Commission électorale du Pakistan, 44 % des 106 millions d’électeurs inscrits en 2018 au Pakistan étaient des femmes, mais le nombre de celles qui ont voté était nettement inférieur.

  • Entre 2013 et 2018, l’écart entre le nombre d’hommes et le nombre de femmes inscrits sur les listes électorales est passé de 11 millions à 12,5 millions, et la représentation globale des femmes au parlement était de 19,7 %.

  • Les cinq projets annoncés aujourd’hui renforceront la capacité de près de 400 organisations locales de former et d’appuyer jusqu’à 1,5 million de femmes et d’hommes, et ce, en vue de favoriser la participation politique des femmes et d’augmenter d’un nombre pouvant atteindre 1 million le nombre de femmes inscrites sur les listes électorales.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @DevCanada
Aimez-nous sur Facebook : Le développement international du Canada - Affaires mondiales Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :