Discours de la ministre des Affaires étrangères en conférence de presse avec le secrétaire d’État des États-Unis

Discours

Le 22 août 2019 – Ottawa (Ontario)

Le discours prononcé fait foi. Ce discours a été traduit en conformité avec la Politique sur les langues officielles du gouvernement du Canada et révisé aux fins d’affichage et de distribution conformément à sa politique sur les communications.

Merci à vous tous d’être ici avec nous aujourd’hui.

J’aimerais d’abord souligner que nous sommes sur le territoire traditionnel du peuple algonquin.

À mon collègue, le secrétaire d’État Mike Pompeo, merci d’être venu à Ottawa aujourd’hui et pour les discussions fructueuses que nous avons eues ce matin.

Avant nos rencontres ici au magnifique Centre national des Arts, le secrétaire Pompeo et moi avons visité le Monument commémoratif de guerre du Canada, le cénotaphe symbolisant le sacrifice de tous les membres des Forces armées canadiennes qui ont servi le Canada en temps de guerre.

Cela m’a rappelé que si souvent, lorsque les Canadiens et les Canadiennes servent leur pays, ils le font aux côtés de nos amis et alliés américains. Que ce soit pendant la Première ou la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Corée, la Première Guerre du Golfe, la guerre des Balkans ou en Afghanistan, les Canadiens sont fiers d’avoir été à vos côtés.

Aujourd’hui, le Canada et les États-Unis sont des alliés indispensables dans la défense du territoire nord-américain et, par le biais du NORAD, de l’espace aérien nord-américain.

Et bien sûr, nous sommes des alliés dans le monde.

Au sein de l’OTAN, nous travaillons ensemble pour décourager l’agression russe en Europe de l’Est, le Canada dirigeant un solide groupement tactique multinational en Lettonie et les États-Unis faisant de même en Pologne.

L’OTAN est la pierre angulaire de la sécurité et de la défense de l’Atlantique Nord; surtout maintenant, alors que nous sommes aux prises avec des menaces anciennes et nouvelles à la sécurité nord-américaine et mondiale, notamment l’extrémisme violent, les cyberattaques et les efforts déployés par des acteurs malveillants pour saper nos démocraties.

Aujourd’hui, aux côtés de nos alliés américains, des navires et des aéronefs de patrouille maritime des Forces armées canadiennes sont déployés dans le cadre de l’opération NEON afin de s’assurer que des sanctions soient imposées contre la Corée du Nord.

En tant qu’amis et alliés, le Canada et les États-Unis collaborent de bien des façons pour assurer la sécurité de notre frontière, de nos populations et de nos pays. Nous travaillons ensemble pour soutenir la paix et la sécurité, le développement durable et la croissance économique.

La géographie et l’histoire nous ont donné une relation commerciale spéciale et durable, qui a grandement contribué à la création d’emplois et à la prospérité dans nos deux pays.

Chaque jour, des biens et des services d’une valeur de 2,6 milliards de dollars transitent entre nos deux pays.

Et quand nous aurons tous deux ratifié le nouvel ALENA, les Canadiens et les Américains continueront de tirer parti de relations économiques uniques et profitables.

La suppression de droits de douane en vertu de l’article 232 [sur l’acier et l’aluminium] dans les deux directions, plus tôt cette année, a eu un autre effet positif sur le commerce entre le Canada et les États-Unis.   

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le Canada et les États-Unis ont mis sur pied un système qui défend la liberté et la démocratie, et empêche les conflits régionaux de se transformer en guerre totale. Aujourd’hui, le secrétaire Pompeo et moi avons eu l’occasion de discuter d’un certain nombre de questions d’une importance capitale, notamment :

  • La réunion annuelle des dirigeants du G7 à Biarritz, en France, ce week-end
  • La crise au Venezuela
  • Les manifestations et la violence en cours à Hong Kong
  • Le soutien à l’Ukraine face à l’agression russe en cours
  • La situation au Cachemire
  • L’Arctique
  • Le Japon et la Corée du Sud
  • La voie vers la ratification du nouvel ALENA

Je profite de l’occasion pour vous remercier personnellement, Mike, pour le travail acharné que vous avez accompli, qui a contribué à l’obtention de bons résultats en ce qui concerne l’ALENA et l’article 232. Cela a fait une grande différence. Et je veux également vous remercier pour votre soutien continu à Michael Kovrig et à Michael Spavor.

Et je profite de l’occasion pour remercier nos amis américains de rendre hommage à l’ambassadrice Kelly Craft. Aujourd’hui est son dernier jour au Canada. Merci de nous avoir donné une si grande ambassadrice, et merci beaucoup, Kelly, de votre travail dévoué ici. Nous l’avons vraiment apprécié.

En somme, le Canada et les États-Unis ont bénéficié d’un partenariat solide pour l’ensemble de leur histoire commune — et nous sommes déterminés à renforcer ce partenariat à l’avenir.

Nous sommes voisins. Nous sommes amis. Et nous sommes un exemple pour le monde de ce que devrait être une relation bilatérale forte. Merci donc, Mike, d’être venu nous rendre visite à Ottawa aujourd’hui.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :