Le Canada impose de nouvelles sanctions contre des personnes et des entités impliquées dans l’annexion illégale de la Crimée

Communiqué de presse

Le 29 mars 2021 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada

Le ministre des Affaires étrangères, l’honorable Marc Garneau, a annoncé aujourd’hui de nouvelles sanctions contre 2 personnes et 4 entités en vertu du Règlement sur les mesures économiques spéciales visant la Russie et du Règlement sur les mesures économiques spéciales visant l’Ukraine. Cette annonce est en réponse à l’annexion et à l’occupation illégales par la Russie de la République autonome de Crimée.

Depuis qu’il a annexé la Crimée en 2014 et qu’il l’occupe illégalement, le gouvernement russe a continuellement violé la souveraineté, l’intégrité territoriale et l’indépendance de l’Ukraine. La Russie a soumis les personnes vivant en Crimée à d’importantes violations des droits de la personne et à des abus. Elle a aussi renforcé la présence de son armée sur la péninsule, installé des centaines de milliers de citoyens russes en Crimée, et continue de détruire le patrimoine historique des peuples ukrainien et tatare de Crimée. Le Canada déplore, dans les termes les plus forts, les graves violations du droit international humanitaire et des droits de la personne qui se poursuivent sans relâche en Crimée sous l’occupation russe.

L’annonce d’aujourd’hui appuie l’engagement inébranlable du Canada à l’égard de la souveraineté de l’Ukraine et de son peuple, qui continue de défendre avec force ses droits contre les agressions russes. Le Canada continue de demander à la Russie de cesser son occupation illégale et de libérer tous les prisonniers politiques illégalement détenus.

Les nouvelles mesures du Canada s’harmonisent avec les mesures prises par l’Union européenne et le Royaume-Uni, sont annoncées de concert avec l’Australie et s'ajoutent aux sanctions précédemment imposées. 

Citations

« La Russie ignore systématiquement, et ce depuis 7 ans, les appels de la communauté internationale à mettre fin à ses violations de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine ainsi que du droit international. Le peuple ukrainien mérite un avenir meilleur, un avenir qu’il puisse lui-même bâtir, libre de toute ingérence de la Russie. C'est pourquoi nous prenons des mesures aujourd'hui, et serons prêts à en prendre de nouvelles au besoin avec nos alliés et partenaires. »

- Marc Garneau, ministre des Affaires étrangères

Faits en bref

  • Depuis l’annexion illégale de la Crimée par la Russie en 2014, le Canada a sanctionné plus de 440 personnes et entités, dont beaucoup en collaboration avec ses alliés. Les sanctions canadiennes imposent un gel des avoirs et une interdiction de transactions.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Syrine Khoury
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Affaires étrangères
syrine.khoury@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada – Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :