Le Canada impose des sanctions supplémentaires au régime du Bélarus

Communiqué de presse

Le 22 novembre 2022 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada

Aujourd’hui, à l’occasion de la visite de la chef de l’opposition du Bélarus, Sviatlana Tsikhanouskaya, la ministre des Affaires étrangères, l’honorable Mélanie Joly, a annoncé que le Canada impose des sanctions supplémentaires au régime de Loukachenko pour avoir facilité et permis l’invasion illégale et la tentative d’annexion du territoire ukrainien par la Russie.

En laissant son territoire servir de rampe de lancement pour les attaques odieuses de la Russie contre l’Ukraine, les dirigeants du Bélarus permettent au régime russe de commettre des violations des droits de la personne dans des endroits comme Boutcha, Izioum et Marioupol, et contribuent à la douleur et à la souffrance éprouvées par des millions de personnes dans le monde entier, qui résultent de la militarisation de l’alimentation et de l’énergie par le président Poutine.

Le mépris total du président Loukachenko pour les droits de la personne, tant à l’échelle nationale qu’internationale, est injustifiable. Le Canada impose donc des sanctions à 22 autres fonctionnaires du Bélarus, y compris ceux qui sont complices du stationnement et du transport du personnel et du matériel militaires russes impliqués dans l’invasion de l’Ukraine. Le Canada impose également des sanctions à 16 autres entreprises bélarussiennes impliquées dans la fabrication de matériel militaire, la technologie, l’ingénierie, les activités bancaires et le transport ferroviaire.

Ces mesures exerceront une pression supplémentaire sur les dirigeants bélarussiens. Le président Loukachenko doit cesser d’être un instrument du régime russe.

Ces nouvelles sanctions sont le dernier exemple des efforts déployés par le Canada pour se tenir aux côtés de ses partenaires internationaux afin de soutenir l’Ukraine. Le Canada continuera de coordonner ses mesures avec celles prises par ses partenaires afin d’exercer davantage de pression sur le président Poutine et ses complices.

Citations

« Dire la vérité aux détenteurs du pouvoir n’est pas toujours facile, mais c’est nécessaire. Les Canadiens s’inspirent des défenseurs des droits de la personne et des dirigeants comme Sviatlana Tsikhanouskaya, qui ont le courage de défendre ce qui est juste. Ses actions, ainsi que celles des Ukrainiens, nous rappellent que nous devons travailler ensemble pour créer le monde dans lequel nous voulons vivre. Ceux qui permettent les violations des droits de la personne ne peuvent pas être autorisés à piétiner la Charte des Nations Unies, et le Canada dénoncera toujours ceux qui permettent de telles violations. »

- Mélanie Joly, ministre des Affaires étrangères

Faits en bref

  • Depuis l’occupation illégale et la tentative d’annexion de la Crimée par la Russie en 2014, le Canada a imposé des sanctions à plus de 2 000 personnes et entités. Bon nombre de ces sanctions ont été adoptées en coordination avec les alliés et les partenaires du Canada.

  • Depuis la nouvelle invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février 2022, le Canada a imposé des sanctions à plus de 1 500 personnes et entités supplémentaires se trouvant en Russie, en Ukraine et au Bélarus, ou provenant de ces pays.

  • En septembre 2022, la Commission d’enquête du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a conclu que la Fédération de Russie avait commis des crimes de guerre en Ukraine. Le Canada continue d’appuyer une enquête complète sur les crimes de guerre russes.

Liens connexes

Personnes-ressources

Adrien Blanchard
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Affaires étrangères
Adrien.Blanchard@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada – Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :