Une opération conjointe de l'ASFC et de la GRC permet de saisir plus de 16 kilos de cocaïne présumée sur un navire commercial

Communiqué de presse

Le 2 juin 2020, les agents de l'ASFC ont saisi 11 paquets de cocaïne présumée emballés individuellement, pesant au total 16,84 kg.

Le 11 août 2020           
Victoria (Colombie-Britannique)
Agence des services frontaliers du Canada/
Gendarmerie royale du Canada

Aujourd'hui, l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) et la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ont annoncé avoir saisi de la cocaïne présumée sur un navire commercial en Colombie-Britannique (C.-B.).

Le 2 juin 2020, le navire commercial est arrivé au Canada au mouillage de Constance Bank, près de Victoria, en Colombie-Britannique. Des agents de l'équipe mobile de l'exécution de la loi de l'ASFC de l'île de Vancouver, des Opérations maritimes de l'ASFC à Victoria et de la Section du renseignement de la région du Pacifique de l'ASFC sont montés à bord du navire pour procéder à un examen.

Les agents de l'ASFC ont trouvé 11 paquets emballés individuellement dans la salle des machines du navire. Une analyse du contenu sur le terrain a permis d'identifier la substance blanche comme étant de la cocaïne présumée. Au total, 16,84 kg de cocaïne présumée ont été saisis.

Le 3 juin 2020, l’équipe mobile a poursuivi l'examen du navire en collaboration avec l'équipe de plongée de la GRC de l'île de Vancouver.

L'équipe de plongée de la GRC de l'île de Vancouver a mené une opération de plongée complète sous la ligne de flottaison du navire. Des preuves d'altération ont été trouvées, ce qui laisse entendre qu'il y avait probablement plus de drogue sur ce navire et qu'elle a été récupérée sous l'eau quelque temps avant l'intervention des forces de l'ordre. Aucun autre stupéfiant n'a été découvert à bord.

Le navire menait des activités légitimes, voyageant entre l'Amérique du Sud, l'Europe, les Caraïbes et les États-Unis, avant d'arriver dans les eaux de la Colombie-Britannique. Une équipe du programme Shiprider de la GRC s'est rendue sur place et a pris en charge l'enquête criminelle. Aucune arrestation n'a été effectuée et aucune accusation n'a été portée.

La valeur estimée de 16,84 kg de cocaïne est de 875 000 $.

- 30 -

Citations

« Le travail d'équipe et la collaboration de nos équipes à l'Agence des services frontaliers du Canada et à la Gendarmerie royale du Canada montrent que lorsqu'il s'agit de protéger les Canadiens, nous nous serrons les coudes. Toute saisie de drogue, petite ou grande, est importante et contribue à assurer la sécurité de nos collectivités. »

– Nina Patel, directrice générale régionale intérimaire, région du Pacifique, Agence des services frontaliers du Canada

« La GRC et l'ASFC se tiennent au courant des méthodes de dissimulation utilisées pour la contrebande et s'adaptent continuellement aux nouvelles tendances. La mise en commun des pratiques exemplaires et la communication efficace nous permettent d’obtenir de précieux renseignements pour continuer à perturber les activités des groupes du crime organisé. »

Surintendant Bert Ferreira, officier responsable du Programme d'intégrité des frontières de la GRC en Colombie-Britannique

Faits en bref

Personnes-ressources

Kristine Wu
Agente de communications, Ouest canadien
Agence des services frontaliers du Canada
Courriel : Kristine.Wu@cbsa-asfc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter @FrontiereCanPAC


Cap. Daniel Michaud
Agent des relations avec les médias
Groupe fédéral des crimes graves et du crime organisé
Bureau : 778-290-4657
Courriel : daniel.michaud@rcmp-grc.gc.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :