Budget de 2019 : Aider les Canadiens à trouver et à conserver de bons emplois 

Communiqué de presse

Le 26 mars 2019 - Sherbrooke (Québec) - Agriculture et Agroalimentaire Canada

Depuis 2015, le gouvernement du Canada axe ses efforts sur le renforcement et la croissance de la classe moyenne et sur l’offre d’une aide véritable aux personnes qui travaillent fort pour en faire partie. Ce plan fonctionne : grâce au travail acharné des Canadiens, plus de 900 000 nouveaux emplois ont été créés depuis novembre 2015.

Le budget de 2019 constitue la prochaine étape du plan du gouvernement visant à s’assurer que la classe moyenne bénéficie de la croissance économique du pays. Il aide plus de Canadiens à se trouver un logement abordable, à se préparer à occuper de bons emplois bien rémunérés, à pouvoir prendre leur retraite en toute confiance et à obtenir des médicaments sur ordonnance abordables dont ils ont besoin.

Aujourd’hui, à Sherbrooke, la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, a mis en relief la façon dont les investissements prévus dans le budget de 2019, Investir dans la classe moyenne, aiderait les Canadiens à trouver et à garder de bons emplois dans un marché du travail qui change rapidement et dans une économie mondiale de plus en plus compétitive. 

Dans le budget de 2019, le gouvernement prend des mesures concrètes en vue d’appuyer les étudiants et les travailleurs de tout âge par les moyens suivants :

  • Aider les travailleurs à acquérir de nouvelles compétences en créant la nouvelle Allocation canadienne pour la formation, qui fournira aux travailleurs une aide financière au titre du coût d’une formation ainsi qu’une aide au revenu pendant la formation pouvant aller jusqu’à quatre semaines tous les quatre ans, et qui prévoit, avec la collaboration des provinces et des territoires, l’instauration de dispositions relatives aux congés permettant aux travailleurs de s’absenter du travail pour suivre une formation sans mettre à risque leur sécurité d’emploi.
  • Offrir aux jeunes Canadiens plus d’occasions d’apprentissage intégré à l’emploi en permettant d’offrir jusqu’à 84 000 nouveaux stages pratiques pour les étudiants par année d’ici 2023-2024, une étape importante vers l’objectif que tous les étudiants qui souhaitent acquérir une expérience pertinente applicable au monde du travail puissent faire un stage pratique.
  • Améliorer le soutien pour la formation d’apprenti, ce qui encouragera un plus grand nombre de personnes à envisager de suivre une formation et de travailler dans les métiers spécialisés.
  • Créer des occasions intéressantes, par l’entremise du nouveau Service jeunesse Canada, pour que les jeunes canadiens puissent acquérir de nouvelles compétences et de l’expérience de leader tout en contribuant au bien-être de leur communauté.
  • Soutenir l’éducation postsecondaire chez les personnes autochtones avec des mesures conçues pour aider les étudiants inuits, métis et des Premières Nations à acquérir les compétences et l’expérience dont ils ont besoin pour réussir, ce qui mènera à une plus forte croissance économique au profit de tous les Canadiens.
  • Créer pour les jeunes canadiens des possibilités de voyager, de travailler et d’étudier à l’étranger et d’acquérir des compétences dont ils ont besoin pour réussir dans une économie mondialisée.

Les travailleurs canadiens sont parmi les plus scolarisés et les plus qualifiés au monde et, grâce au budget de 2019, le gouvernement veille à ce que les compétences des Canadiens demeurent pertinentes afin qu’ils puissent bâtir de bonnes carrières et profiter de l’économie croissante du Canada. 

Citations

« La nature du travail évolue partout dans le monde. Les emplois sont de plus en plus axés sur les compétences, et les travailleurs devront posséder une plus grande capacité d’adaptation tout au long de leur carrière. Dans le budget de 2019, notre gouvernement aide les travailleurs canadiens – actuels et futurs – à s’adapter à l’économie de demain. Grâce à nos investissements, les Canadiens, incluant ceux qui vivent ici à Sherbrooke, auront la formation, les compétences et l’expérience dont ils ont besoin pour trouver et conserver les bons emplois qui sont créés chaque année. »

- Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire

« L'Allocation canadienne pour la formation est tout à fait à propos et nécessaire, souligne Mme Marie-France Bélanger, directrice générale du Cégep de Sherbrooke. La situation actuelle de plein emploi apporte un défi supplémentaire en matière de formation continue. Que ce soit pour du perfectionnement ou un changement de carrière, les travailleuses et travailleurs sont moins enclins à venir chercher de nouvelles qualifications puisque l'accès à l'emploi leur est favorable. Pourtant, il faut rappeler que dans un contexte où les processus de travail changent et que la technologie évolue rapidement, l'apprentissage tout au long de la vie demeure très important tant pour le développement individuel que collectif. Ainsi, toutes les initiatives visant à encourager le perfectionnement en continu sont évidemment les bienvenues. »

- Marie-France Bélanger, Directrice générale du Cégep de Sherbrooke

Faits en bref

  • L’Organisation de coopération et de développement économiques estime qu’environ un emploi canadien sur dix présente un risque élevé d’automatisation, et qu’un emploi sur trois connaîtra probablement des changements importants en raison de l’automatisation.   

  • Le gouvernement a déjà mis en place diverses mesures afin d’aider les travailleurs canadiens à trouver et à conserver de bons emplois dès aujourd’hui et à se préparer pour occuper les bons emplois de demain :

    • le budget de 2016 a accru le montant des bourses d’études canadienne de 50 % et en a élargi les critères d’admissibilité, ce qui permet à un plus grand nombre d’étudiants de recevoir une aide financière qu’ils n’auront pas à rembourser;  
    • dans le budget de 2017, le gouvernement a présenté son Plan pour l’innovation et les compétences, un plan qui met l’accent sur les gens et qui tient compte du caractère changeant de l’économie;
    • Action Compétences, une série de mesures annoncées dans les budgets de 2017 et de 2018, joue un rôle clé pour que le gouvernement puisse offrir des programmes de perfectionnement des compétences qui aident les apprenants adultes réussir sur le marché du travail;
    • le budget de 2018 a présenté le nouveau Programme de préparation à la formation d’apprenti, qui aide les personnes des groupes qui sont actuellement sous-représentées dans les domaines des métiers, y compris les femmes, les jeunes, les personnes autochtones, les nouveaux arrivants et les personnes handicapées, à se préparer à suivre une formation d’apprenti;
    • le budget de 2018 a aussi présenté la Subvention incitative aux apprentis pour les femmes qui appuie les femmes qui entreprennent, qui poursuivent et qui complètent une formation dans des métiers désignés Sceau rouge où elles sont sous-représentées.

Liens connexes

Personnes-ressources

Les médias peuvent s’adresser à :

Katie Hawkins
Directrice des communications
Cabinet de la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire
613-773-1059
katie.hawkins@canada.ca

Demandes de renseignements généraux

Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Ottawa (Ontario)
613-773-7972
1-866-345-7972
aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@canada.ca
Suivez-nous sur Twitter : @AAC_Canada
Aimez-nous sur Facebook : AgricultureCanadienne

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :