Le Canada et le Manitoba investissent plus de 2 millions de dollars pour renforcer la préparation aux éclosions de maladies animales

Communiqué de presse

Un nouveau système de gestion de l'information plus fiable pour mieux protéger l'approvisionnement alimentaire et la santé des humains et des animaux

Le 6 avril 2022 – Winnipeg (Manitoba) – Agriculture et Agroalimentaire Canada 

Les gouvernements du Canada et du Manitoba investissent 2,2 millions de dollars pour moderniser le système de gestion de l'information du laboratoire de santé animale provincial, ont annoncé aujourd'hui la ministre fédérale de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, et le ministre de l'Agriculture du Manitoba, Derek Johnson.

Le SGIL permet la collecte, l'analyse et la communication des résultats des tests pour les utilisateurs et les clients, notamment les producteurs, les vétérinaires privés et provinciaux, les entreprises de l'industrie de l'élevage, les groupements de producteurs spécialisés et les partenaires gouvernementaux, ainsi que les réseaux de surveillance et les chercheurs de l'ensemble du Canada. La modernisation du SGIL permettra : 

  • d'améliorer le programme provincial de surveillance des maladies animales et la prestation globale des services de diagnostics dans le secteur de l'agriculture;
  • d'accroître la capacité du Manitoba à se préparer à l'émergence de nouvelles maladies animales, en améliorant l'efficacité des services de diagnostics et la capacité de diagnostiquer.

Les ministres ont noté que cette initiative met en lumière l'engagement des deux gouvernements d'améliorer la résilience et l'état de préparation aux éclosions de maladies animales. 

Citations

« Les producteurs et les productrices agricoles du Manitoba ont à cœur la santé et le bien-être de leurs animaux. L'investissement dans cet outil innovant d'analyse des données aidera le secteur à contenir rapidement la propagation des maladies. Il aidera les éleveuses et les éleveurs à protéger la santé de leurs animaux et à assurer un approvisionnement constant et de grande qualité d'aliments canadiens. Notre gouvernement continuera de soutenir les initiatives qui renforcent la confiance du public envers l'agriculture canadienne. »

- L'honorable Marie-Claude Bibeau, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire

« Grâce à ce projet de modernisation des technologies de l'information, le laboratoire de santé animale sera plus à même de fournir un diagnostic et des données de surveillance utiles en temps opportun aux intervenants et aux clients, ce qui permettra d'améliorer le processus décisionnel et de réduire les pertes financières associées aux éclosions de maladies animales dans le secteur de l'agriculture. De plus, le projet aidera les vétérinaires, les producteurs et productrices et le gouvernement du Manitoba à prévenir la propagation des maladies et à protéger la santé des humains et des animaux, de même que l'approvisionnement alimentaire. » 

- Derek Johnson, ministre de l'Agriculture du Manitoba 

« Les Services de diagnostics vétérinaires (SDV), et les personnes qui y travaillent, sont des éléments essentiels de la préparation et de la gestion des maladies au Manitoba. L'amélioration de la capacité de diagnostic et de gestion des données de surveillance du laboratoire est accueillie favorablement par les producteurs de porcs du Manitoba, d'autant plus que la réponse efficace aux maladies se mesure en heures et non en jours. Il s'agit d'un investissement important qui rapportera des dividendes pendant de nombreuses années. »

- Rick Préjet, président, Manitoba Pork Council

Faits en bref

  • Le SGIL est une infrastructure informatique de technologie de l'information qui gère tous les renseignements et les résultats de diagnostic des maladies animales générés par les Services de diagnostic vétérinaire (SDV), le laboratoire de santé animale du Manitoba dont la technologie de test de diagnostic existante est à la fin de son cycle de vie.

  • Les tests effectués par les SDV appuient les programmes de diagnostic et de surveillance des maladies des troupeaux et des cheptels à l'échelle de l'industrie pour les maladies nouvelles et émergentes. Chaque année, les SDV reçoivent en moyenne 17 000 demandes de vétérinaires et du secteur de l'agriculture du Manitoba, et ils communiquent plus de 135 000 résultats de tests à des clients et des réseaux de surveillance de la santé animale partout au Canada.

  • Les ministres ont fait remarquer qu'un fournisseur sera sélectionné dans le cadre d'un processus public d'appel d'offres, et un montant pouvant atteindre 2,2 millions de dollars a été réservé pour l'achat, l'installation et la mise en service du logiciel et du matériel.

  • Cette initiative est appuyée par le Partenariat canadien pour l'agriculture (PCA). Le PCA est un engagement de trois milliards de dollars sur cinq ans qu'ont pris les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux pour appuyer le secteur canadien de l'agroalimentaire et des produits agro-industriels. Cet engagement inclut un investissement à coûts partagés – selon un ratio de 60 pour cent (fédéral):40 pour cent (provinces/territoires) – de 2 milliards de dollars dans les programmes conçus et exécutés par les provinces et les territoires.

Liens connexes

Personnes-ressources

Marianne Dandurand
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire 
Marianne.Dandurand@canada.ca 
343-541-9229

Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Ottawa (Ontario)
1-866-345-7972
aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@agr.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter, Facebook, Instagram et LinkedIn
Web : Agriculture et Agroalimentaire Canada

Ross Romaniuk
Attaché de presse
Ministre de l'Agriculture et du Développement des ressources
Gouvernement du Manitoba
Ross.Romaniuk@leg.gov.mb.ca 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :