Lancement de l’exposition « Canada : Qui sommes nous? »

Discours

Notes d'allocution

Guy Berthiaume, Bibliothécaire et archiviste du Canada

Lancement de l’exposition « Canada : Qui sommes nous? »

Ottawa (Ontario)

Le 5 juin 2017

Sous réserve de modifications


Bonsoir et bienvenue à tous.

J’aimerais commencer par souligner le fait que nous nous trouvons aujourd’hui en territoire traditionnel algonquin.

Merci, Richard, d’être notre maître de cérémonie ce soir.

Je souhaite chaleureusement la bienvenue à M. Sean Casey, secrétaire parlementaire de la ministre du Patrimoine canadien; à M. Andrew Campbell, directeur exécutif principal du Secrétariat fédéral de Canada 150; et à tous nos distingués invités.

***

Le 150e anniversaire de la Confédération fournit aux Canadiens une occasion unique de mieux se connaître eux-mêmes.

Notre pays vit, en effet, un moment charnière de son évolution.

La notion des deux nations « fondatrices », dominante au moment du 100e anniversaire, s’est considérablement enrichie au fil des ans.

Les Premières Nations ainsi que les Métis et les Inuits sont enfin reconnus comme des composantes essentielles de l’identité canadienne.

De plus, l’arrivée importante de nouveaux Canadiens provenant de tous les horizons et de toutes les conditions participe fortement à une redéfinition fondamentale de l’identité canadienne, dorénavant marquée en permanence au coin de l’inclusion et de la diversité.

Le 150e anniversaire nous fournit aussi une occasion privilégiée de prendre acte du rôle des institutions de mémoire comme les bibliothèques, les centres d’archives et les musées, qui représentent la mémoire de notre passé ancien aussi bien que de notre histoire récente.

Sur nos étagères et sur nos murs, sur nos écrans et dans nos boîtiers d’exposition se trouvent des objets et autant d’histoires qui illustrent d’où nous venons et où nous allons.

Et comme nous célébrons notre anniversaire dans moins d’un mois, je ne saurais imaginer un meilleur moment pour partager ces histoires et en faire comprendre la valeur.

* * *

Bienvenue à Canada : Qui sommes-nous?

L’exposition de ce soir, mise sur pied par Bibliothèque et Archives Canada à l’occasion du 150anniversaire de la Confédération, vous réserve de nombreuses surprises.  

Nous voulions amener les Canadiens à se poser la question suivante : être Canadien, qu’est-ce que cela veut vraiment dire?

Pour nourrir leur réflexion, nous avons créé cette exposition ‒ notre plus ambitieuse depuis longtemps ‒, qui met en vedette de fascinants articles rarement exposés.

Et il semble qu’un anniversaire n’arrive jamais seul!

L’édifice où nous nous trouvons ‒ le « 395 », cher au cœur de tant de gens ‒ soufflera bientôt ses bougies : le 20 juin 1967, juste à temps pour le centenaire du Canada, il a officiellement ouvert ses portes en tant que nouvelle demeure de la Bibliothèque et des Archives nationales.

Je vous invite à écouter sur notre site Web les cérémonies d’ouverture, dont émane un sentiment de fierté bien palpable.

Je vous invite aussi à visiter l’exposition temporaire à ce sujet, dans la salle Pellan, au deuxième étage.

Ça vaut le détour!

Mais revenons à ce qui nous amène ici aujourd’hui.

Je remercie tout spécialement notre conservatrice, Madeleine Trudeau, ainsi que tous les employés qui ont partagé leurs idées, leur temps et leur expertise pour cette exposition exceptionnelle.

L’installation comme telle a posé un certain nombre de défis, et je me dois de souligner la contribution de Myriam Godin et de Serge Tessier dans ce domaine.  

Tout ce travail a vraiment été fait avec passion. À elle seule, la restauration des premières armoiries officielles du Canada (une pièce en bois sculpté datant de 1923 environ) a exigé plus de 400 heures de travail.

J’aimerais souligner l’apport des membres de notre équipe de restauration : Susannah Kendall, Doris Saint‑Jacques, Manise Marston, Tania Passafiume, Mary Piper Hough et Véronique Gendron, pour les nombreuses heures qu’elles ont consacrées à la restauration des articles afin qu’ils soient présentés sous leur meilleur jour.

Je remercie aussi Kristen Stanley et Jean‑Michel Smith, qui se sont occupés de la gestion de la collection.

Enfin, merci aux employés chargés de la passation de marchés, de la sécurité et des communications.

Je suis ravi que nous puissions exposer tous ces originaux ici même au 395, rue Wellington.

Parce qu’aucune reproduction n’inspire les mêmes sentiments qu’un original!

***

Commencez votre visite en jouant au jeu de société Oh! Canada ou en regardant un extrait de la série télé R.C.M.P., puis suivez les pistes de raquette jusqu’à la salle C, notre « salle aux trésors », où vous pourrez admirer de rares originaux, entre autres :

  • un exemplaire des Voyages du sieur de Champlain, relié en cuir, avec sa carte en annexe
  • le seul journal de la pionnière Catharine Parr Traill qui soit parvenu jusqu’à nous
  • ou encore, les pinceaux que Paul Kane aurait utilisés lors de ses expéditions dans l’Ouest!

Et ce ne sont là que quelques exemples!

***

Notre exposition ne se limite pas aux 150 dernières années. On y retrouve aussi des documents de périodes plus anciennes, alors que des personnages aussi visionnaires que Samuel de Champlain imaginaient un pays aussi nouveau qu’utopique.

Le passé apparaît parfois dé-passé, si on me permet ce jeu de mots facile.

Un portrait de la famille canadienne typique datant de 1944 fait aujourd’hui beaucoup sourire.

Moins drôles, on retrouve aussi des représentations qui peuvent apparaître irrespectueuses, en ce qu’elles sont le reflet d’attitudes passées à l’égard de l’immigration et des Premières Nations.

Tous ces objets témoignent du rôle unique et permanent joué par Bibliothèque et Archives Canada en tant que mémoire officielle et miroir de notre pays.

Notre collection brosse un tableau aussi complet que possible de l’histoire canadienne.

L’exposition en témoigne de façon éloquente, avec des articles provenant de divers secteurs de notre collection : art héraldique, enregistrements musicaux, timbres, peintures à l’huile et documents du recensement. 

Des livres et des documents publiés côtoient des manuscrits inédits.

Et, bien sûr, des documents de simples citoyens et des dossiers du gouvernement du Canada.

Ensemble, tous ces objets rappellent aux visiteurs le rôle important que joue Bibliothèque et Archives Canada dans la préservation de l’histoire nationale.

Je vous remercie


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :