Une campagne d'inspection de bijoux conduit à la correction d'indications fausses sur la qualité de l'or

Communiqué de presse

Des boucles d’oreille plaquées or ne sont pas faites d’or massif

Le 15 décembre 2016 — OTTAWA (Ontario) — Bureau de la concurrence

À la suite d’une campagne d’inspection de bijoux menée par le Bureau de la concurrence, un distributeur qui vendait des boucles d’oreille plaquées or en indiquant qu’elles étaient faites d’or massif a corrigé les marques appliquées sur les bijoux, de sorte que les consommateurs se rendant chez les détaillants canadiens et en ligne disposeront de renseignements exacts juste à temps pour le magasinage des Fêtes.

Quelque 5 000 paires de boucles d’oreille étaient marquées et annoncées de manière erronée comme étant de l’or à 10 et 14 carats, alors qu’elles étaient en réalité constituées de plastique recouvert d’une couche d’or. Le distributeur a pris des mesures correctives volontairement en affichant des avis en ligne et en magasin, en ajoutant des cartes d’information à chaque article emballé et en s’engageant à marquer et à annoncer les futurs articles correctement. Ces mesures ont répondu aux préoccupations du Bureau et aucune autre mesure d’application n’a donc été nécessaire.

Le Bureau continuera de surveiller le marché dans le cadre d’inspections similaires pour veiller au respect de la Loi sur le poinçonnage des métaux précieux (LPMP) et son règlement, de sorte que les renseignements fournis aux consommateurs sur la qualité des métaux précieux soient exacts.

Les faits en bref

  • En avril, le Bureau a terminé sa campagne d’inspection de bijoux à l’échelle du Canada. Il a détecté cinq produits vendus au détail au Canada qui ne respectaient pas les marques de qualité annoncées. Le Bureau a travaillé avec chaque détaillant pour régler ce problème.
  • Le fait de poinçonner et d’annoncer des bijoux plaqués comme étant de l’or massif est une infraction majeure en vertu de la LPMP et de son règlement.
  • Les consommateurs qui croient avoir été trompés par la marque de qualité d’un article en métaux précieux (or, palladium, platine et argent et toute combinaison de ces métaux et de tout autre métal) ou par une publicité connexe peuvent communiquer avec le Bureau pour déposer une plainte.

Citation

« En général, les consommateurs n’ont pas les outils pour distinguer les bijoux faits de plastique des bijoux en or massif, mais le Bureau dispose de ces outils. Voilà pourquoi nous menons des opérations sur le terrain et continuerons ce travail en vue de promouvoir et d’assurer le respect de la loi. Que les entreprises soient mal informées ou qu’elles essaient de contourner leurs obligations juridiques, nous n’hésiterons pas à intervenir. ».

Matthew Boswell
Sous‑commissaire principal de la concurrence

Renseignements connexes

Liens connexes

Contacts


Renseignements à l'intention des médias :
Relations avec les médias
Téléphone : 819‑994‑5945
Courriel : ic.media‑cb‑bc.ic@canada.ca

Renseignements généraux :
Centre des renseignements
Bureau de la concurrence
Téléphone : 819‑997‑4282
Sans frais : 1‑800‑348‑5358
ATS (malentendants) : 1‑866‑694‑8389
www.bureaudelaconcurrence.gc.ca
Demande de renseignements/Formulaire de plainte
Restez branchés

Le Bureau de la concurrence, en tant qu’organisme d’application de la loi indépendant, veille à ce que les entreprises et les consommateurs canadiens prospèrent dans un marché concurrentiel et innovateur.


Recherche d'information connexe par mot-clés
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :