Les détaillants canadiens pourront désormais offrir des rabais sur les livres numériques de trois importantes maisons d'édition

Communiqué de presse

Le Bureau de la concurrence poursuit un quatrième éditeur, HarperCollins, devant le Tribunal de la concurrence

Le 20 janvier 2017, OTTAWA (Ontario), Bureau de la concurrence

Le Bureau de la concurrence a annoncé aujourd’hui qu’il prenait des mesures afin de rétablir la concurrence dans la vente au détail des livres numériques au Canada.

Le commissaire de la concurrence félicite Apple et trois éditeurs importants, soit Hachette, Macmillan et Simon & Schuster, d’avoir signé des ententes par voie de consentement afin d’éliminer ses préoccupations quant à leur comportement dans le marché des livres numériques. Grâce à ces consentements, les détaillants canadiens, y compris Amazon et Kobo, pourront offrir des rabais sur les livres numériques publiés par ces éditeurs.

Étant donné qu’aucun accord n’a été conclu avec un quatrième éditeur, HarperCollins, le commissaire a déposé une demande au Tribunal de la concurrence visant à interdire son comportement anticoncurrentiel présumé.

L’enquête du Bureau a établi qu’une entente anticoncurrentielle entre HarperCollins, ses concurrents et Apple a ultimement entraîné des prix plus élevés pour les consommateurs canadiens.

Les faits en bref

  • HarperCollins, Hachette, Macmillan et Simon & Schuster publient un grand nombre de livres numériques à succès au Canada.
  • L’inscription aujourd’hui des ententes de consentement avec Apple, Hachette, Macmillan et Simon & Schuster au Tribunal de la concurrence leur confère l’effet d’une ordonnance judiciaire.
  • L’annonce d’aujourd’hui fait suite à deux ans de litige lié à la contestation par Kobo d’un consentement antérieur. Ce consentement a été annulé par le Tribunal en juin 2016.

Citation

« Le but de cette enquête est de protéger les consommateurs canadiens et d’assurer la concurrence et l’innovation dans l’économie numérique. Je félicite Apple, Hachette, Macmillan et Simon & Schuster d’avoir conclu ces ententes de consentement qui dissipent mes préoccupations quant à leur comportement. Étant donné qu’aucune entente n’a été conclue avec HarperCollins, je prends des mesures aujourd’hui afin de réagir à ses pratiques restrictives sur la concurrence au Canada. »

John Pecman,
Commissaire de la concurrence

Renseignements à l'intention des médias :
Relations avec les médias
Téléphone : 819‑994‑5945
Courriel : ic.media‑cb‑bc.ic@canada.ca

Renseignements généraux :
Centre des renseignements
Bureau de la concurrence
Téléphone : 819‑997‑4282
Sans frais : 1‑800‑348‑5358
ATS (malentendants) : 1‑866‑694‑8389
www.bureaudelaconcurrence.gc.ca
Demande de renseignements/Formulaire de plainte
Restez branchés

Le Bureau de la concurrence, en tant qu’organisme d’application de la loi indépendant, veille à ce que les entreprises et les consommateurs canadiens prospèrent dans un marché concurrentiel et innovateur.


Recherche d'information connexe par mot-clés
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :