Ce qu’il faut pour planter un arbre

Planter un arbre, c’est facile, mais en planter des milliers de manière durable et inclusive, c’est toute autre chose. Il faut une bonne planification et s’assurer de planter le bon arbre au bon endroit pour les bonnes raisons. Il faut emboîter le pas et avoir recours à des dizaines de personnes. Ce processus prend des années.

Un processus par étape

Pour commencer, il faut un terrain et un plan. Pour trouver le bon arbre pour le bon endroit, il faut analyser le sol et l’écosystème où l’arbre va pousser.

Il faut aussi tenir compte des objectifs des propriétaires fonciers. L’objectif est-il de créer une grande canopée dans une rue? De restaurer un écosystème? D’améliorer la biodiversité en milieu agricole? De réduire le risque de feu de forêt? Ce ne sont là que quelques-unes des nombreuses questions figurant dans un plan complet pour définir les bons arbres et les activités requises pour assurer leur survie et leur santé. En règle générale, une espèce d’arbre indigène au Canada est le meilleur choix, mais dans certains cas, comme dans les villes, une espèce d’ailleurs peut très bien convenir.

Ensuite, il faut trouver et collecter les graines des différentes espèces d’arbres, puis les planter et les faire pousser en pépinière pendant plusieurs années jusqu’à ce que les plants soient assez solides pour survivre dans leur nouvel environnement. En même temps, le terrain doit être préparé pour la plantation, par exemple, l’assainir, enlever les vieux débris ou créer une route d’accès temporaire, sans compter les nombreux autres facteurs selon le type de terrain et la géographie. Ce n’est qu’après tout ça que l’on peut commencer la plantation.

Et ce n’est pas tout! Dans beaucoup de cas, peu importe le contexte – arbre de ville, terrain auparavant utilisé à d’autres fins ou en pleine forêt – il faut continuer à surveiller la santé des jeunes arbres après les avoir plantés. Ainsi, il sera possible d’intervenir au besoin.

Exemple de chronologie de plantation d’arbres


Calendrier de plantation des arbres
Version texte
  • Année 0 - Décision du propriétaire foncier de planter des arbres : Les provinces, les territoires et les municipalités, les organisations à but lucratif et à but non lucratif, les organisations autochtones doivent d’abord décider de planter des arbres et définir leurs objectifs et échéanciers.
  • Année 1 - Collecte de semences : Les semences choisies doivent être recueillies ou achetées, le cas échéant.
  • Années 1-3 - Croissance des semis en pépinières : Les semis sont cultivés en pépinières jusqu’à ce qu’ils soient prêts à être plantés soit de 1 à 3 ans pour les arbres destinés au reboisement et jusqu’à 10 ans pour les arbres en milieux urbains.
  • Années 2-3 jusqu’à l’année 15 - Préparation des sites : Il faut entre 6 et 12 mois pour préparer les sites avant la plantation. La préparation des sites vise à créer les meilleures conditions de survie possible.
  • Années 2-3 jusqu’à l’année 15 - Plantation des arbres
  • Chaque année - Surveillance et gestion après la plantation : Début de la surveillance pour maintenir la santé et assurer la survie des plants. Des mesures peuvent être prises dans les premières années pour assurer un meilleur taux de survie comme la gestion de la végétation environnante.
  • Années 7+ - Croissance des semis : Les semis sont matures et poursuivent leur croissance.

 

Plusieurs facteurs doivent être pris en compte pour déterminer les espèces à planter;

Le rapport L’état des forêts au Canada fait le point sur l’état des forêts et du secteur forestier au pays sous les angles sociaux, économiques et environnementaux.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :