Membres du Conseil

Les membres du Conseil jeunesse du premier ministre (CJPM) proviennent de régions à travers le Canada, et possèdent diverses expériences scolaires, professionnelles et personnelles. Ils siègent sur le Conseil en plus de maintenir leurs engagements scolaires, professionnels et familiaux.

Membres actuels

La 6e cohorte – de février 2023 à mars 2025

Sunint Bindra

Sunint Bindra

Originaire de Calgary, en Alberta, Sunint étudie en science de l’informatique et en économie au Dartmouth College. En tant que membre du Conseil jeunesse du premier ministre, il espère acquérir une meilleure compréhension des enjeux auxquels font face les jeunes au Canada et mettre à profit ses compétences et son expérience pour aider à élaborer des politiques qui profiteront à toute la population canadienne. Sunint est déterminé à collaborer avec ses pairs au sein du Conseil pour apporter de nouveaux points de vue et des solutions novatrices. Par son militantisme, il espère amplifier la voix des personnes qui sont souvent négligées et travailler à la création d’une société plus équitable pour tous. Au cours de son mandat, Sunint vise à être un catalyseur d’impact positif à mettre en œuvre des réformes significatives.

Contactez Sunint : sunint.bindra@cjpm-pmyc.ca

Mira Buckle

Mira Buckle

Mira est originaire de Terre-Neuve-et-Labrador et étudie actuellement en sciences politiques, en immersion française, en tant que titulaire des Bourses d’études TD pour le leadership communautaire à l’Université d’Ottawa. Elle milite pour la représentation des jeunes à tous les ordres de gouvernements. Elle est également la fondatrice du Comité consultatif des jeunes de Corner Brook et une ancienne membre du Conseil jeunesse du premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador. Mira est animée d’une passion pour la réalisation de films comme moyen de créer des changements positifs dans sa communauté. Grâce à une subvention reçue dans le cadre de sa participation au Programme du duc d’Édimbourg niveau or, elle a pu financer son premier film sur la citoyenneté numérique. Dans le cadre de son engagement à l’égard de la revitalisation culturelle autochtone, elle a réalisé un deuxième court métrage qui met en vedette les jeunes autochtones et les récits concernant leur façon d’établir des liens avec leur culture mi’kmaq. Mira a étudié l’histoire de la Première et de la Seconde Guerre mondiale ainsi que les liens entre les deux événements dans le cadre du programme du Prix Vimy Beaverbrook et se fait un devoir de préserver l’unicité de l’histoire militaire du Canada.

Contactez Mira : mira.buckle@cjpm-pmyc.ca

LinkedIn : Mira Buckle

Noah Campbell

Noah Campbell

Noah est diplômé de l’Université de Windsor, et le premier membre du Conseil jeunesse du premier ministre à être originaire de Windsor, en Ontario. Il est titulaire d’un baccalauréat spécialisé en science de l’informatique (enseignement coopératif) avec mention. Noah figure également au palmarès des 50 meilleurs pirates informatiques au monde de Major League Hacking. Il possède de l’expérience professionnelle pertinente, notamment chez Blackberry, à son poste actuel dans le domaine du marketing technique d'élite. Il a également acquis de l’expérience en dirigeant le programme de formation BlackBerry Bootcamp. En outre, il a participé à la création de contenu pour de la formation en cybersécurité, utilisé par 17 des 20 gouvernements membres du Groupe des Vingt (G20), et a établi des partenariats de recherche. Noah est aussi chercheur auxiliaire en cybersécurité au St. Clair College et entrepreneur. Ses expériences antérieures comprennent l’obtention de plus de 23 millions de dollars de financement pour des projets de connexion internet et de développement économique rural. Il se réjouit à l’idée de faire progresser les mesures visant à offrir aux jeunes des possibilités d’emploi et d’apprentissage par l’expérience, ainsi que de créer de nouveaux moyens pour soutenir la participation des jeunes à l’innovation. Il souhaite aussi leur faciliter l’accès aux services gouvernementaux, qu’ils vivent en milieu rural ou métropolitain. Noah est également un aumônier habileté à célébrer des mariages en Ontario.

Contactez Noah : noah.campbell@cjpm-pmyc.ca

LinkedIn : Noah Campbell

Lilianna Coyes-Loiselle

Lilianna Coyes-Loiselle

Lilianna est née et a grandi sur le territoire du Traité no 6 à Edmonton, en Alberta, et est une fière membre de l’Association des Métis de l’Alberta. Elle travaille à la Victoria International Development Education Association (VIDEA), un organisme de développement international situé à Victoria, en Colombie-Britannique, à titre de gestionnaire de la mobilisation des jeunes autochtones et de la réconciliation. Dans le cadre de ses fonctions, Lili coordonne et collabore à plusieurs programmes portant sur les enjeux qui lui tiennent le plus à cœur, notamment l’inégalité entre les sexes, la justice climatique et la violence coloniale. Récemment diplômée de l’Université de Calgary, Lili est titulaire d’un baccalauréat ès arts avec double majeure en études du développement mondial et en études autochtones internationales. Active dans les communautés du Canada, de l’Ouganda et de la Zambie, Lili déploie beaucoup d’efforts pour créer des espaces sûrs et accessibles où les groupes marginalisés peuvent faire entendre leur voix dans le cadre de processus décisionnels. Elle est ravie de poursuivre son travail au sein du Conseil jeunesse du premier ministre, en insistant sur l’inclusion et la représentation de toutes les voix des jeunes.

Contactez Lilianna : lilianna.coyesloiselle@cjpm-pmyc.ca

Santana Dreaver

Santana Dreaver

Santana est une femme saulteaux et crie des plaines de la Nation des Saulteaux de Kinistin et de la Nation des Nehiyawak de Mistawasis, en Saskatchewan. Elle a étudié en sciences politiques avec une mineure en sociologie à l’Université de la Saskatchewan, tout en décrochant un certificat en gouvernance et en politique autochtones. À l’heure actuelle, Santana est stagiaire comme conseillère en politiques au ministère de la Gestion des urgences et de la Préparation aux changements climatiques de la Colombie-Britannique, au sein de l’équipe chargée des politiques sur les peuples autochtones. En tant que petite-fille du chef Mistawasis, l’un des principaux négociateurs du Traité no 6, et en tant que femme autochtone, le dernier groupe démographique à avoir obtenu le droit de vote au Canada il y a seulement 63 ans, Santana s’est jointe au Conseil jeunesse du premier ministre pour veiller à ce que les voix et les initiatives stratégiques autochtones soient mises de l’avant au plus haut niveau de gouvernement du Canada. Elle se passionne pour les relations découlant des traités, la défense des droits fonciers et l’autonomisation des jeunes et des femmes autochtones. Dans le cadre du Conseil jeunesse du premier ministre, Santana espère sensibiliser la population à ces questions.

Contactez Santana : santana.dreaver@cjpm-pmyc.ca

Sasha Emery

Sasha Emery

Sasha est née dans les Territoires du Nord-Ouest et a grandi à Whitehorse, au Yukon. Elle poursuit un baccalauréat en études de l’environnement à l’Université d’Ottawa afin d’approfondir son intérêt pour cette cause qui lui tient à cœur. Active au sein du Comité jeunesse sur les changements climatiques du gouvernement du Yukon et du Conseil jeunesse de Ressources naturelles Canada, Sasha désire instaurer les objectifs de développement durable de l'Organisation des Nations Unies dans les processus décisionnels, afin de créer des communautés plus durables et équitables. Elle souhaite aussi améliorer les droits des francophones en milieu minoritaire. D’ailleurs, Sasha a participé aux consultations pancanadiennes sur les langues officielles et est impliquée auprès de la Fédération de la jeunesse canadienne-française. Passionnée d’histoire, elle a remporté le Prix du pèlerinage à Vimy et a travaillé pour Parcs Canada afin d’encourager les jeunes à s’intéresser au patrimoine. Sasha souhaite inspirer les jeunes à se mobiliser pour bâtir un avenir qui leur appartient.

Contactez Sasha : sasha.emery@cjpm-pmyc.ca

LinkedIn : Sasha Emery

Maïa Feki

Maïa Feki

Maïa est une étudiante de 18 ans qui réside à Chelsea, au Québec. Elle a immigré au Canada avec sa famille depuis la Tunisie lorsqu’elle était plus jeune. Maïa débute maintenant ses études au doctorat en médecine à l’Université McGill – Campus Outaouais. Elle est également impliquée dans sa communauté, par exemple au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais. D’ailleurs, elle souhaite devenir médecin en santé publique. Maïa s’est jointe au Conseil jeunesse du premier ministre dans l’espoir de faire valoir les intérêts de sa ville, de sa région et de sa province au niveau national tout en donnant une voix à la jeunesse. Au cours de son mandat, elle aimerait pouvoir travailler sur divers projets concernant l’accès aux soins de santé pour les jeunes et stimuler les discussions sur les inégalités dans le système d’éducation canadien.

Contactez Maïa : maia.feki@cjpm-pmyc.ca

Elinam Kamassah

Elinam Kamassah

Elinam est un professionnel des soins aux enfants et aux jeunes, un défenseur des droits et un leader communautaire d’origines africaine, antillaise et canadienne qui réside actuellement à Mississauga. Pendant son enfance, il a été victime d’intimidation à l’école et au sein des équipes de basketball dont il faisait partie. Elinam a réussi à transformer ces expériences négatives en résultats positifs en devenant entraîneur de basketball et en encadrant les jeunes de la façon dont il aurait voulu lui-même être encadré. Passionné de basketball et de travail auprès des jeunes, il a trouvé sa vocation dans le programme de baccalauréat en soins aux enfants et aux jeunes du Collège Humber. Elinam a toujours aimé s’impliquer dans les associations étudiantes des écoles qu’il fréquentait, notamment en tant que vice-premier ministre du conseil étudiant de son école secondaire et en tant que capitaine de classe actuel pour son programme de baccalauréat à Humber. Aujourd’hui, il joue au basketball au sein de l’équipe de son collège et aspire à faire partie d’une initiative qui utilise le sport pour le développement du caractère.

Contactez Elinam : eli.kamassah@cjpm-pmyc.ca

LinkedIn : Elinam Kamassah

Alexander MacLean

Alexander MacLean

Alexander est né et a grandi à Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard. Il fréquente actuellement l’université de sa ville natale, l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard. En plus d’avoir toujours été un insulaire, il est un Mi’kmaq membre de la Première Nation de Lennox Island. Alexander travaille présentement comme agent de programme étudiant pour l’Agence des services frontaliers du Canada, où il interagit chaque jour avec des gens formidables tout en contribuant à soutenir son pays. Lorsqu’il n’est pas au travail ou en train de passer du temps avec sa famille, il est dans sa communauté, cherchant à établir de nouveaux liens et à mieux comprendre les problèmes auxquels font face les habitants de son île. Alexander y parvient par le biais de groupes consultatifs et de spectacles qu’il interprète avec un groupe d’acteurs connu sous le nom de Mi’kmaq Legends.

Contactez Alexander : alex.maclean@cjpm-pmyc.ca

Malena Mokhovikova

Malena Mokhovikova

Ayant fui la Russie en tant que réfugiée en 2012, Malena a vu les meilleurs et les pires côtés de l’humanité. Le soutien qu’elle a reçu au Canada a stimulé sa passion pour l’égalité raciale, l’égalité des sexes, l’accessibilité aux services de santé mentale et l’édification d’un avenir meilleur pour les réfugiés et les communautés déplacées de force. Elle habite actuellement à Vancouver, sur les territoires traditionnels et non cédés des Sḵwx̱wú 7mesh (Nation des Squamish), des Selí̓lw̓itulh (Tsleil-Waututh), des Xʷməθkʷəy̓əm (Musqueam) et des Nations salish de la Côte. Malena est membre du Groupe consultatif des jeunes du ministère de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté du Canada. Elle est aussi boursière du Prix Humanitaire Terry Fox, auteure pour le site Stories from Newcomers to Canada et gestionnaire des médias sociaux du programme RefugeAid de l’Université de Toronto. Au cours de la dernière décennie, et inspirée par la gentillesse et le soutien dont elle a bénéficié en tant que nouvelle arrivante à Vancouver-Est, elle a fait du bénévolat pour de nombreux organismes, a raconté son histoire par écrit et sur scène, et a encadré des jeunes femmes, des nouveaux arrivants et des jeunes de divers milieux. Malena termine actuellement son baccalauréat spécialisé en sciences humaines à l’Université de Toronto.

Contactez Malena : malena.mokhovikova@cjpm-pmyc.ca

LinkedIn : Malena Mokhovikova

Idmane Moussa Ali

Idmane Moussa Ali

Idmane est une Canadienne d’origine djiboutienne. Elle a complété un baccalauréat en développement international à l’Université d’Ottawa et elle a obtenu récemment un diplôme de maîtrise en géopolitique et prospective. Actuellement, elle est bénévole auprès de l’Organisation des Nations Unies. Idmane a beaucoup défendu la francophonie et le bilinguisme en tant que vice-présidente aux affaires francophones de son association étudiante à l’université ou encore au Conseil jeunesse de l’Ontario. Pour elle, être membre du Conseil jeunesse du premier ministre représente une chance inouïe de faire entendre sa voix et, par la même occasion, celle de beaucoup d’autres jeunes. Idmane souhaite encourager les jeunes à s’engager davantage dans leur communauté et à faire preuve de leadership sur des questions de société susceptibles d’assurer un avenir meilleur et équitable aux jeunes.

Contactez Idmane : idmane.moussaali@cjpm-pmyc.ca

LinkedIn : Idmane Moussa Ali

Maria Nhema

Maria Nhema

Maria est originaire de l’Éthiopie et du Zimbabwe et a déménagé au Canada en 2020. Elle est actuellement en 12e année et travaille comme hôtesse à temps partiel. Maria a toujours adoré la politique et a voulu en apprendre davantage à ce sujet, ce qui l’a amenée à découvrir le Conseil jeunesse du premier ministre. Elle espère profiter de l’occasion pour exprimer ses préoccupations et représenter d’autres jeunes. La question qui la passionne le plus est celle des changements climatiques, car, ayant grandi dans un pays axé sur l’agriculture, elle a été un témoin de premier plan des effets de ces changements climatiques. Maria a découvert que ce phénomène cause des dommages profonds et irréversibles aux personnes les plus vulnérables. Son objectif, pour son mandat au Conseil, est de pouvoir par la suite regarder en arrière et contaster qu’elle a réussi à changer les choses.

Contactez Mariamawit : maria.nhema@cjpm-pmyc.ca

Jordan Anglin-Reimer

Jordan Anglin-Reimer

Jordan, alias « Jordy », étudie l’histoire et l’anthropologie à l’Université du Manitoba. Elle a grandi dans la région de Saint-Boniface, à Winnipeg, où elle vit toujours.Elle se consacre à l’amélioration de sa collectivité pour elle-même et pour les autres. Jordy était considérée comme une personne influente dans son école secondaire, son objectif étant d’aider ses pairs LGBTQ. Elle s’est battue pour obtenir des toilettes neutres, a hissé le drapeau arc-en-ciel pour le Mois de la fierté et a peint une murale pour la communauté. Elle continue d’être une membre active du Rainbow Pride Centre de son université et a organisé la cérémonie du centre pour la Journée du souvenir trans. Jordy travaille à la Société historique de Saint-Boniface pour préserver l’histoire francophone et métisse de l’Ouest du Canada. Elle a également œuvré auprès de Folklorama pour promouvoir le multiculturalisme de Winnipeg et avec des coordonnateurs locaux pour éduquer les enfants sur l’histoire de leur région. Jordy s’emploie maintenant à aider tous les Canadiens.

Contactez Jordan : jordan.reimer@cjpm-pmyc.ca

Ganiyat Sadiq

Ganiyat Sadiq

Canadienne née au Nigéria, Ganiyat est une militante qui se passionne pour l’élimination des obstacles systémiques avec lesquels sont aux prises les communautés marginalisées. Ses intérêts se reflètent dans @IAmXMovement, une communauté sociale qu’elle a fondée pour sensibiliser la population aux injustices que rencontrent les Noirs, les Autochtones et les personnes racisées, et pour offrir à ces derniers un espace sûr où raconter leurs expériences. Elle est également cofondatrice et présidente de la Black Inclusion Association, un nouvel organisme sans but lucratif qui vise l’équité et la justice sociale pour les Noirs de l’Alberta. Actuellement, Ganiyat a obtenu un baccalauréat spécialisé en sciences politiques et un baccalauréat ès arts en relations internationales avec un certificat intégré en pluralisme et citoyenneté mondiale. Elle entamera bientôt une maîtrise en politique de développement international à l'Université Carleton. En tant que membre du Conseil jeunesse du premier ministre et personnalité influente au sein des communautés qu’elle représente, elle espère amplifier la sensibilisation aux enjeux de l’islamophobie, de la lutte contre le racisme envers les Noirs, de l’insécurité alimentaire et d’autres questions de justice sociale.

Contactez Ganiyat : ganiyat.sadiq@cjpm-pmyc.ca

LinkedIn : Ganiyat Sadiq

Yasi Shahidian

Yasi Shahidian

Yasi est une Canadienne d’origine iranienne née à Vancouver qui a grandi dans une région rurale du Manitoba. Diplômée de l’École communautaire Gilbert-Rosset, elle a développé une passion pour la langue française. Yasi s’est jointe au Conseil jeunesse du premier ministre pour améliorer la vie des jeunes en milieu rural. Elle s’intéresse particulièrement au soutien à la revitalisation rurale et à la défense de divers enjeux touchant les jeunes des milieux ruraux. Fille de réfugiés iraniens, elle se passionne pour la création de réseaux de soutien des jeunes réfugiés, des immigrants et des nouveaux arrivants. Yasi milite également pour des soins de santé inclusifs et intersectionnels en matière de santé sexuelle et reproductive. Elle a à cœur de tracer des voies pour les jeunes des milieux ruraux vers les études postsecondaires en sciences, en technologie, en ingénierie et en mathématiques. Elle étudie actuellement à Queen’s University à titre de boursière en sciences de la famille Chernoff. Pendant son mandat au sein du Conseil jeunesse du premier ministre, Yasi travaillera avec des organismes locaux pour aborder ces questions et trouver des solutions concrètes et efficaces.

Contactez Yasaman : yasi.shahidian@cjpm-pmyc.ca

LinkedIn : Yasaman Shahidian

Maverick Simba-Canadien

Maverick Simba-Canadien

Maverick est un jeune autochtone des Territoires du Nord-Ouest qui s’identifie comme Déné. Il a vécu la plus grande partie de sa vie dans sa ville natale de Kakisa, où il est facilitateur, leader, conférencier et défenseur des droits des Autochtones. Il s’acquitte de ses responsabilités de jeune leader tout au long de l’année en donnant l’occasion aux enfants de participer à des activités éducatives et physiques. Récemment, Maverick a assisté à des réunions de la Première Nation aux côtés de son grand-père, qui est le chef de sa communauté. Il a été question d’idées qui touchent la souveraineté, des droits et des valeurs de leur communauté et dont celle-ci peut bénéficier. Il habite actuellement l’île de Vancouver et fréquente le Collège du Pacifique Lester B. Pearson, aux côtés d’étudiants originaires de 150 pays différents. Maverick est particulièrement passionné par l’équité pour les peuples autochtones, les services de santé mentale pour les jeunes dans le Nord et l’égalité des chances pour les jeunes des communautés nordiques et isolées.

Contactez Maverick : maverick.simbacanadien@cjpm-pmyc.ca

LinkedIn : Maverick Simba-Canadien

La 5e cohorte – de juillet 2021 à juin 2023

Haleema Ahmed 

Haleema Ahmed

Haleema a grandi à Markham, en Ontario, et elle étudie en sciences biomédicales à l’Université York. Précédemment, elle a été la présidente de l’Association des étudiants musulmans ainsi que la préfète des études du Middlefield Collegiate Institute. Qu'il s'agisse d'écrire des articles sur l'éducation, l'islamophobie et la justice sociale pour des médias de presse canadiens, de diriger les arts de la jeunesse musulmane à « MY Voice Canada », ou d'interviewer des scientifiques réputés à la radio SciSection, elle est passionnée par l'utilisation du journalisme comme vecteur de changement et par le rapprochement du travail des associations et des organismes à but non lucratif locaux et nationaux avec les dirigeants fédéraux. Les valeurs de Haleema sont façonnées par son travail bénévole auprès des hôpitaux locaux, des organismes à but non lucratif et des masjids où elle se sent le plus chez elle.

Contactez Haleema : haleema.ahmed@cjpm-pmyc.ca

Marianne Arseneau

Marianne Arseneau

Marianne est étudiante à la maitrise en histoire à l'Université d'Ottawa. Originaire de Fredericton au Nouveau-Brunswick, elle est une fière Acadienne toujours prête à être la voix des francophones hors Québec en toutes circonstances. Marianne ne craint pas d’exprimer ses opinions. Lorsqu’elle était plus jeune, elle a participé à plusieurs présentations pour sensibiliser les élèves de son école aux enjeux 2SLGBTQIA+. Marianne est passionnée de culture et d’environnement et a d’ailleurs animé pendant un été une émission portant sur ces sujets à la radio communautaire de Fredericton. Elle s’intéresse également à la politique et au parlementarisme canadien. Elle a participé à 6 simulations parlementaires pour lesquelles elle a écrit des projets de loi sur le financement des arts et sur la réduction de l’empreinte écologique en Acadie. Pendant ces simulations Marianne s’est efforcée d’être une mentore pour les plus jeunes participants et de les encourager à parler en public et à exprimer leurs opinions.

Contactez Marianne : marianne.arseneau@cjpm-pmyc.ca

Abhinav Dhillon

Abhinav Dhillon

Abhinav est natif d’Edmonton, en Alberta. Il fréquente actuellement l’Université de l’Alberta où il poursuit un baccalauréat en neurosciences. Abhinav est un passionné de technologie et cherche toujours à associer ses activités communautaires à ses intérêts techniques pour en faire profiter sa communauté. Étudiant chercheur, Abhinav utilise ses compétences informatiques pour développer des applications sur la collecte de données à distance dans le cadre des travaux de recherche en cours portant sur la névralgie du trijumeau et la maladie de Parkinson. Dans le but de partager sa passion pour les sciences et la technologie avec les élèves du secondaire, Abhinav est également le directeur du concours scientifique interdisciplinaire TeamUP Science. Ardent défenseur de la science des données, il vise aussi à doter les jeunes de compétences techniques essentielles dans une société de plus en plus axée sur les données. Enfin, Abhinav fait preuve de leadership dans le domaine de la santé mentale et du bien-être des jeunes au sein du Conseil jeunesse de la ville d’Edmonton et de l’organisme à but non lucratif OwlPod axé sur la santé mentale.

Contactez Abhinav : abhinav.dhillon@cjpm-pmyc.ca

LinkedIn : Abhinav Dhillon

David He

David He

David est né et a grandi en Colombie-Britannique et rendre le Canada plus inclusif et équitable pour tous est une passion pour lui. En 2017, il a fondé « Global Spotlight », une initiative mondiale dont l’objectif est de transformer les jeunes en artisans du changement à l’aide d’histoires et d’activités de mentorat. Depuis, David a dirigé de nombreux projets communautaires, y compris des bibliothèques humaines, des conférences et des assemblées publiques. À titre de membre de l’Équipe jeunesse Canada auprès de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC), il a aussi plaidé en faveur d’une reprise post-pandémique plus inclusive. Ayant traversé une série de transformations personnelles, David croit que le changement vient de l’intérieur. Il a fièrement partagé son histoire à travers 3 conférences TEDx, dans l’espoir d’inspirer les autres à revendiquer leurs droits ainsi que ceux de leur communauté. David a vécu et a étudié au Pearson College UWC côtoyant des étudiants de plus de 150 nationalités. Aujourd'hui, David poursuit un baccalauréat en économie en tant que boursier Terry Fox au Bates College, un établissement d'arts libéraux aux États-Unis. Pendant son temps libre, David aime la randonnée, le canoë et est un DJ passionné de musique de toutes les cultures.

Contactez David : david.he@cjpm-pmyc.ca

LinkedIn : David Yang He

Maël Houck

Maël Houck

Maël habite à Montréal, dans la province de Québec. Dès son plus jeune âge, il s’est distingué en tant que personne polyvalente et dotée de solides compétences en leadership. Il a aidé des gens de différents horizons à acquérir des compétences, y compris des adolescents qui apprennent à sauver des vies, à faire du sauvetage et à faire preuve de leadership; des immigrants récents à la recherche d’un perfectionnement professionnel pour trouver un emploi au Canada; et des détenus qui se préparent à réintégrer la société. Bénévole depuis de nombreuses années au YMCA, Maël a fait partie du premier comité de stratégie jeunesse; un groupe d’employés et de bénévoles qui aident les jeunes à se faire entendre et à influencer le changement au sein de l’organisation.  Il a également collaboré avec la Société de sauvetage du Québec et la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada pour aider à développer et à assurer la qualité des programmes, ainsi que l’information partagée avec le public, dans le but d'améliorer la sécurité et la santé publiques.

Contactez Maël : mael.houck@cjpm-pmyc.ca

LinkedIn : Maël Houck

Ira Mamis

Ira Mamis

Ira est née aux Philippines et a immigré au Canada en 2005. Elle vit actuellement sur le territoire traditionnel de la Première Nation des Kwanlin Dün et des Ta’an Kwäch’än à Whitehorse, au Yukon. Ira poursuit un baccalauréat en travail social à l’Université de Regina et un diplôme en justice et criminologie du Nord à l’Université du Yukon. Ce qui passionne Ira, ce sont les nouveaux arrivants, les immigrants et les réfugiés; les enfants et les jeunes; le renforcement des communautés; et les Objectifs de développement durable. Elle copréside le Comité consultatif des étudiants et des anciens du projet ImpAct de Collèges et instituts Canada et est directrice des communications externes du réseau jeunesse du Conseil canadien pour les réfugiés. De plus, elle siège au conseil d’administration de l’Association canado-philippine du Yukon. Récemment, elle a cofondé YukonFilCanYouth, un organisme dirigé par des jeunes et pour les jeunes Philippins du Yukon. Leader solide et défenseure de sa communauté, Ira espère pouvoir amplifier la voix des jeunes au Yukon (et dans le Nord) dans son travail au sein du Conseil jeunesse du premier ministre. Elle veut aider les jeunes à devenir des leaders eux aussi et des artisans du changement afin de construire un avenir meilleur, plus inclusif et durable pour sa génération et les générations à venir.

Contactez Ira : ira.mamis@cjpm-pmyc.ca

LinkedIn : Ira Mamis

Sarah Mazhero

Sarah Mazhero

Sarah est une Zimbabwéenne canadienne née à Vancouver, en Colombie-Britannique, et a grandi à Chesterfield Inlet, au Nunavut, ainsi qu’à Montréal, au Québec. Récemment diplômée de l’Université Concordia, elle détient un baccalauréat ès arts en sciences politiques avec des mineures en psychologie, en droit et société et études des Premières Nations. En tant que membre active de sa communauté universitaire, Sarah a été la coordonnatrice académique et de défense des intérêts de l’Association étudiante de Concordia ainsi que la présidente de l’Association des étudiants en sciences politiques. Sarah est passionnée par la défense des droits, le droit, les politiques publiques et les droits de la personne. Son implication dans diverses organisations étudiantes a été motivée par son désir de défendre et de promouvoir l’inclusion des minorités. En tant que leader dans sa communauté, Sarah a publiquement exprimé à divers médias les obstacles auxquels font face les communautés marginalisées et la responsabilité de la société canadienne d’aider à éliminer ces obstacles systémiques.

Contactez Sarah : sarah.mazhero@cjpm-pmyc.ca

LinkedIn : Sarah Mazhero

Jenna Robar

Jenna Robar

La passion de Jenna, c’est d’être une leader et une artisane du changement dans ses communautés, tant à Toronto que sur le territoire Mi’kma’ki. Pendant plusieurs années, elle a fait du bénévolat pour des événements communautaires, des organismes locaux et à travailler en étroite collaboration avec les ordres de gouvernement pour la justice et l’égalité des peuples autochtones. Jenna est une employée de YMCA Canada et une conférencière. Elle voyage d’un coin à l’autre de l’Île de la Tortue, pour discuter avec des organisations et des groupes de défense des droits. Jenna a également travaillé avec l’Association canadienne pour les Nations Unies et la Commission de vérité et réconciliation du Canada pour sensibiliser les Canadiens aux appels à l’action et à la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. Jenna se concentre actuellement sur des projets à Toronto et en Nouvelle-Écosse qui visent le rapprochement entre les jeunes nouveaux arrivants et les jeunes autochtones afin d’améliorer leurs expériences en tant que groupes vulnérables en gardant la santé mentale et leur bien-être au centre de ses préoccupations.

Contactez Jenna : jenna.robar @cjpm-pmyc.ca

LinkedIn : Jenna Robar

Nalyn Tindall

Nalyn Tindall

Nalyn est originaire de Camrose, en Alberta et étudie actuellement le journalisme à l'Université métropolitaine de Toronto. Elle est une ardente défenseure du droit des élèves à se faire entendre, de la santé mentale ainsi que des questions 2SLGBTQIA+. Nalyn est actuellement bénévole pour le syndicat de son cours et utilise son travail pour mettre en lumière les questions qui lui tiennent à cœur. À l'école secondaire, elle a fondé son club de débat et s'est également impliquée dans la communauté artistique locale via des chorales et comédies musicales tout en faisant partie de plusieurs comités étudiants.  Elle a fait du bénévolat auprès de plusieurs organismes afin d’améliorer sa communauté rurale. Elle est une ancienne du Conseil jeunesse du ministre de l'Alberta et a passé deux ans à travailler avec le ministre de l'Éducation à l'élaboration d'une législation sur les questions relatives à l’éducation dans sa province. Elle est ravie de continuer à apporter des changements à l’échelle nationale.

Contactez Nalyn : nalyn.tindall@cjpm-pmyc.ca

Topaza Yu

Topaza Yu

Topaza (comme la pierre précieuse) Yu (elle/she/her/hers) est une étudiante en première année de doctorat en psychologie à l'Université du Dakota du Nord. Elle est originaire de Saskatoon, en Saskatchewan, qui est le territoire visé par le traité n° 6 et la patrie des Métis. Ses domaines d'expertise comprennent l'autonomisation des jeunes, la santé et droits sexuels et reproductifs (SDSR). Son dévouement envers la SDSR est démontré par sa participation au conseil d'administration d'Action Canada sur la santé et les droits sexuels et par son travail communautaire portant sur des questions clés sur ce sujet, comme l'amélioration de l'accessibilité des ressources en matière de SDSR pour les jeunes. Après ses études doctorales, elle souhaite continuer à avoir un impact positif sur la SDSR par le biais de la psychologie du conseil, de la défense des droits et de l'entrepreneuriat.

Contactez Topaza : topaza.yu@cjpm-pmyc.ca

LinkedIn : Topaza Yu

Anciens membres

La 4e cohorte – de juillet 2019 à décembre 2021

Jamuna Bothé

Jamuna Bothé

Grande défenseure du bilinguisme, Jamuna Bothé a représenté sa communauté au sein de plusieurs organismes jeunesse, dont la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick. Elle a également fait du bénévolat dans un refuge de Munich, en Allemagne, qui accueille de jeunes réfugiés. Elle a terminé ses études à l’école L’Odyssée de Moncton, au Nouveau-Brunswick, et elle entreprendra un baccalauréat en sciences à l’Université McGill, à Montréal, cet automne. Elle croit qu’il est important de sensibiliser les gens à l’état actuel de l’environnement et à l’adoption de pratiques durables pour bâtir un avenir plus propre au Canada.

Contactez Jamuna : jamuna.bothe@cjpm-pmyc.ca

Alfred Burgesson

Alfred Burgesson

Quand il était jeune, Alfred Burgesson a déménagé avec sa famille du Ghana jusqu’en Nouvelle-Écosse afin d’accéder à une meilleure qualité de vie. Alfred est un leader actif au sein de la communauté de Halifax et il est passionné des sports, de l’engagement et de l’emploi. Diplômé de la Halifax Grammar School, il y occupe maintenant un poste d’entraîneur de basketball auprès des élèves de l’école. Afin d’aider les jeunes à se trouver un bon emploi, Alfred a fondé l’entreprise d’intérêt communautaire HFX Collective, Inc. Récemment, il a également codirigé un groupe de 30 jeunes dans le cadre d’un laboratoire d’innovation sociale intitulé Future City Builders, où ils se sont concentrés sur les problèmes de logement. Alfred siège au conseil d’administration du Community Sector Council of Nova Scotia et de la bibliothèque publique de Halifax, et il s’implique au sein des organisations locales Develop Nova Scotia et Engage Nova Scotia afin de créer des lieux inclusifs et d’améliorer la qualité de vie de tous les Néo-Écossais.

Contactez Alfred : alfred.burgesson@cjpm-pmyc.ca

Sarah Fancy

Sarah Fancy

Sarah Fancy est passionnée des régions rurales de la Nouvelle-Écosse. Fière de sa communauté, elle est une bénévole dévouée chez 4-H Canada et d’un programme d’équitation thérapeutique local. Sarah termine une maîtrise ès sciences en agriculture à la Dalhousie University, tout en faisant un stage dans un laboratoire de microbiologie du sol. Lauréate de la bourse de la Arthur Irving Academy en sciences environnementales et de la médaille de la Acadia University en sciences environnementales, Sarah partage ses connaissances scientifiques et défend les enjeux environnementaux et l’agriculture. Elle croit qu’en misant sur les technologies vertes, nous pouvons bâtir un pays où l’économie et l’environnement vont de pair.

Contactez Sarah : sarah.hines@cjpm-pmyc.ca

Erin Knight

Erin Knight

Erin Knight est née et a grandi dans un petit village du Manitoba, et elle est passionnée du Canada rural. Lauréate d’une bourse Loran et fondatrice de la Rural to Urban Student Association, Erin ne ménage aucun effort pour faciliter la transition des élèves d’écoles secondaires rurales vers des établissements postsecondaires en milieu urbain. Récemment diplômée du programme d’études en développement de la University of Calgary, Erin détient également un certificat d’études en durabilité. Elle est déterminée à résoudre des problèmes touchant le Canada rural sur les plans social, environnemental et économique, notamment les écarts en matière de ressources numériques. Conférencière d’expérience, Erin a organisé et animé de nombreuses conférences sur des sujets comme la santé et le développement international.

Contactez Erin : erin.knight@cjpm-pmyc.ca

Conor McIsaac

Conor McIsaac

Conor termine ses études à l’école secondaire Waterford Valley de St. John’s, à Terre-Neuve-et-Labrador. Il est très actif au sein de son école et siège comme président du conseil étudiant. Il fait du bénévolat auprès de la Vera Perlin Society, un organisme à but non lucratif local au service des personnes ayant une déficience développementale. Conor travaille à appuyer la santé mentale chez les étudiants ainsi que l’autonomisation et l’inclusion des jeunes. Il travaille comme animateur du programme Au-delà de la souffrance, qui vise à mobiliser tous les intervenants scolaires en vue de prévenir l’intimidation et d’accroître l’empathie et le respect.

Contactez Conor : conor.mcisaac@cjpm-pmyc.ca

Nancy Mitchell

Nancy Mitchell

Nancy Mitchell est originaire de Toronto, en Ontario. Elle détient une maîtrise en sciences politiques de l’Université de Toronto, avec une spécialisation collaborative en études des femmes et des genres. Les affaires mondiales, l’égalité des genres, les droits de la personne, l’équité, la diversité et l’inclusion sont des domaines qui la passionnent. Sur le plan professionnel, Nancy a appuyé divers portefeuilles et programmes d’ONU Femmes à titre de consultante; notamment l’autonomisation économique et l’entrepreneuriat des femmes, la diversité et l’inclusion dans les médias, la fin de la violence à l’égard des femmes et autres. Membre active de sa communauté, Nancy a siégé au conseil consultatif des jeunes de REES Community. Elle a également fait du bénévolat auprès de l’organisation Femmes et villes international, où elle a sensibilisé les gens à l’importance des interrelations entre l’égalité des genres et le développement urbain. Nancy puise dans ses connaissances et son expérience lorsqu’elle se penche sur les obstacles auxquels les communautés marginalisées sont confrontées. Elle croit que les membres d’une communauté ont la responsabilité de s’entraider pour que tous aient une chance égale d’avoir une bonne qualité de vie. 

Contactez Nancy : nancy.mitchell@cjpm-pmyc.ca

Brooks Roche

Brooks Roche

Originaire de l’Île-du-Prince-Édouard, Brooks détient un baccalauréat en design de l’environnement de la Dalhousie University, et il fait actuellement une maîtrise en administration des affaires spécialisée en leadership mondial à la University of Prince Edward Island. Membre actif du Conseil pour l’avenir des jeunes de l’Île-du-Prince-Édouard, il milite en faveur de la santé physique et mentale, du développement durable des communautés et de milieux accessibles et inclusifs. Brooks est également un ambassadeur et un mentor pour les jeunes à la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile et il fait souvent du bénévolat dans le cadre d’initiatives de santé. Son travail lui a permis de sensibiliser des gens au diabète de type 1 et d’aider à recueillir des fonds pour des services de soins intensifs destinés à des enfants nés prématurément et pour des recherches sur une grande variété de maladies auto-immunes. Athlète médaillé sur la scène nationale, Brooks a travaillé auprès de Curling Canada, de SportPEI et d’associations régionales afin de développer les infrastructures sportives et de promouvoir un mode de vie sain.

Contactez Brooks : brooks.roche@cjpm-pmyc.ca

Sila Rogan

Sila Rogan

Sila est née à Iqaluit et a grandi en partie à Winnipeg. Elle est lauréate d’une bourse Loran et elle étudie la génétique et la physiologie à la University of British Columbia. Elle est une ardente défenseure des soins de santé de haute qualité et de l’accessibilité, en particulier dans les communautés rurales et autochtones, et elle renforce sa communauté grâce à son amour pour la science. Dans le cadre du Silent Genomes Project, elle a aidé à accroître l’accès aux technologies génétiques dans les communautés autochtones. Pour ce faire, elle a contribué à du contenu favorisant le consentement éclairé des participants autochtones et de véritables partenariats avec eux. Elle a aussi travaillé auprès de Grands Défis Canada pour concevoir une plateforme d’innovation en soins de santé aidant des innovateurs autochtones à transformer la santé de leur communauté. Sila a également occupé le poste de directrice des relations communautaires au sein du Club de la Croix-Rouge de la University of British Columbia et elle a travaillé en collaboration avec la Croix-Rouge canadienne pour améliorer la santé de la communauté de Vancouver.

Contactez Sila : sila.rogan@cjpm-pmyc.ca

La 3e cohorte – de juin 2018 à septembre 2020

Zander Affleck

Zander Affleck

Zander Affleck est originaire de Yellowknife, aux Territoires du Nord-Ouest. Il est un fier habitant du Nord et a passé beaucoup de temps à explorer et à faire découvrir les grands espaces en tant que guide et instructeur de canot. Zander s’est fait un devoir d’en apprendre sur l’histoire et les séquelles du régime des pensionnats indiens et est un allié des peuples autochtones. Il a étudié la biologie à l’Université Queen’s, a obtenu une maîtrise en médecine de l’exercice et des sports à l’Université de Glasgow et étudie actuellement la médecine. Zander prévoit de continuer à faire de la recherche et de fournir des soins de santé dans le Nord. Le camping, la course à pied, la photographie et le vélo de route sont quelques-unes de ses passions.

Habon Ali

Habon Ali

Habon Ali s’implique dès son plus jeune âge dans sa collectivité de Toronto, en Ontario. Elle est notamment membre active du réseau de promotion de la santé chez les jeunes mis sur pied par le Bureau de santé publique de Toronto. Habon a également travaillé avec Habitat pour l’humanité, pour lutter contre l’itinérance, et elle est membre d’un club de justice sociale qui cherche à aider les groupes marginalisés au Canada et à l’étranger. Elle étudie actuellement à l’Université de Toronto, en biologie et en sciences de l’environnement. Elle a récemment dirigé une campagne visant à sensibiliser ses pairs aux effets nocifs du narghilé, et elle a joué un rôle clé dans la promotion de mesures de prévention en matière de santé auprès du conseil municipal de Toronto. Habon a également travaillé dans le cadre de l’événement Relais pour la vie, pour recueillir des milliers de dollars pour le compte de la Société canadienne du cancer. Sa vision du Canada en est une qui est axée sur la jeunesse et qui est inclusive pour tous.

Jack Campbell

Jack Campbell

Jack Campbell est originaire de Vancouver, en Colombie-Britannique. Il carbure à l’entrepreneuriat, une passion qu’il partage avec ses pairs. Il adore également innover et aider son prochain, ce qui l’a amené à créer une application indiquant comment traiter une surdose de fentanyl. Jack est un fervent bénévole : il a notamment aidé à accueillir des réfugiés syriens au Canada, a aidé à recueillir plus de 15 000 $ pour la recherche sur le cancer du cerveau, et a fondé le club d’affaires de son école secondaire. Il croit aux petits gestes de bonté, conversant quelque temps avec des gens qui vivent des moments difficiles ou préparant des sandwichs pour ceux qui en ont besoin. Pour Jack, le Canada doit être une plaque tournante de l’innovation mondiale pour les générations futures.

Ashley Cummings

Ashley Cummings

Ashley Komangaapik Rose Cummings s’intéresse à la déstigmatisation de la maladie mentale et cherche également à aider les jeunes à recevoir le soutien et les ressources dont ils peuvent avoir besoin. À cette fin, elle a travaillé avec des jeunes des quatre coins du Nord avec l’organisme North in Focus, qui est géré par des jeunes et offre des services pour les jeunes. L’équipe de North in Focus a fait une présentation dans le cadre de l’Assemblée du Cercle arctique en 2017 et a reçu, en 2018, le Prix Inspiration Arctique dans la catégorie jeunesse, d’une valeur de 20 000 $, pour la création d’une trousse d’outils sur la santé mentale qui sera utilisée partout au Nunavut. Ashley croit fermement au slogan « Rien ne se fera pour nous sans nous » et elle préconise une plus grande participation des jeunes aux divers processus décisionnels. Elle a animé des ateliers au Pénitencier de Dorchester, où elle a travaillé directement avec des détenus inuits et innus, pour les aider à renouer avec leur héritage. Elle est également une ancienne participante de l’expédition menée dans l’Arctique en 2015 par la Fondation Students on Ice. Ashley étudie actuellement à l’Université Bishop’s, à Sherbrooke, au Québec. Quand elle n’est pas aux études, Ashley passe son temps entre le Yukon et le Nunavut.

Elijah Dietrich

Elijah Deitrich

Elijah Dietrich est originaire de Winnipeg (Manitoba) et étudie actuellement en tant que boursier de la TD à l’Université Western. M. Dietrich a fondé le comité d’action environnementale de son école secondaire et a effectué de nombreux voyages de recherche pour étudier les changements climatiques à Churchill, au Manitoba et dans la mer Arctique. Il a cofondé le programme North Forge Startup Youth, qui permet aux élèves du secondaire de réaliser leur potentiel entrepreneurial, et a organisé une conférence réunissant des cadres, des entrepreneurs et des chefs de file de l’industrie de la technologie du Canada. M. Dietrich croit que les jeunes sont dans une position idéale pour atténuer les changements climatiques et leurs effets dévastateurs grâce à l’entrepreneuriat technologique et cherche ardemment à faire participer les jeunes dans ces domaines. Il a été l’un des coprésidents du conseil étudiant de son école secondaire, a aidé à coordonner le don de plus de 15 000 $ à des organismes de bienfaisance locaux en tant que membre du Comité sur les jeunes et la philanthropie, et s’est entraîné avec le Club d’aviron de Winnipeg. Il est enthousiaste et déterminé à continuer de promouvoir la gérance de l’environnement et l’entrepreneuriat technologique en tant que membre du Conseil jeunesse du premier ministre.

Tagalik Eccles

Tagalik Eccles

Tagalik Eccles est originaire de Rankin Inlet (Kangiqtiniq), au Nunavut. Elle est présentement aux études au Programme de droit du Nunavut à Iqaluit, au Nunavut. Elle est passionnée par la santé mentale, l’éducation et la jeunesse. Pour aider les jeunes et les éduquer aux autosoins, Tagalik a travaillé pour les Services de counseling et de soutien de la région Kivalliq. Bénévole novatrice, elle a organisé des collectes de vêtements d’hiver dans sa communauté afin de venir en aide aux personnes dans le besoin. Elle est fière de sa communauté et inspire constamment l’engagement civique. Elle a récemment mené une campagne visant à nettoyer les espaces publics, qui a attiré l’attention de CBC/Radio-Canada. Entreprenante, Tagalik a lancé sa propre entreprise de sushi avec sa sœur. Elle a travaillé comme coordonnatrice des loisirs à Rankin Inlet au cours des quatre derniers étés. La vision de Tagalik pour le Canada : un Canada sans pénurie alimentaire, où le fossé entre le Nord et le Sud s’est comblé.

Sagar Grewal

Sagar Grewal

Sagar Grewar est né et a grandi à Calgary, en Alberta; il y fait maintenant ses études de premier cycle en biomécanique à l’Université de Calgary (UofC). Il représente ses camarades étudiants à titre de président de l’association étudiante et membre du conseil des gouverneurs de l’UofC. Auparavant, alors qu’il était représentant de la Faculté de kinésiologie, Sagar a plaidé avec succès en faveur d’un soutien gratuit à l’éducation et a recueilli près d’un million de dollars pour créer de nouvelles aires d’étude pour les étudiants et des vestiaires à accès facile, afin de favoriser l’inclusion sur le campus. Sa passion pour la sensibilisation à la santé mentale l’a amené à recevoir des subventions pour améliorer l’accessibilité des ressources et à contribuer à bâtir une communauté universitaire résiliente. Fervent partisan d’une saine pratique des sports, Sagar travaille au centre de recherche sur la prévention des blessures sportives de l’UofC, dans le cadre d’études ayant reçu l’appui du Comité international olympique (CIO) et de la National Basketball Association (NBA), afin d’aider les jeunes à rester actifs et en santé.

Pier-Maude Lanteigne

Pier-Maude Lanteigne

Pier-Maude vient d’une région rurale du Nouveau-Brunswick. Fièrement francophone et d’origine acadienne, Pier-Maude s’identifie comme étant de genre fluide et membre de la communauté LGBTAB+. Pier-Maude a occupé la vice-présidence du conseil jeunesse provincial francophone de la Nouvelle-Écosse. Sa passion? Donner aux personnes de communautés marginalisées une chance de se faire entendre dans les processus décisionnels. Par exemple, Pier-Maude a dirigé un groupe de jeunes femmes dans le cadre d’un parlement jeunesse en aidant à établir les conditions pour permettre à ces jeunes femmes de se sentir en sécurité et en confiance de communiquer leurs points de vue et de participer activement, malgré la stigmatisation et l’absence de modèles féminins en politique. Pier-Maude a aussi fait partie d’un groupe d’étudiant qui a élaboré divers outils pour créer des espaces plus sécuritaires et inclusifs dans les écoles et d’autres institutions publiques. Cette initiative a suscité un tel intérêt qu’elle s’est propagée dans tout le Nouveau-Brunswick. Les affiches et les vidéos du groupe servent à sensibiliser des gens à la diversité et à l’inclusivité des sexes et se trouvent dans des écoles, des hôpitaux et d’autres endroits publics.

François Lépine-Cossette

François Lépine-Cossette

François Lépine-Cossette dirige par l’inclusion. Il croit que c’est en écoutant que l’on comprend. François a initié la Marche Kawaii, par laquelle plus de 5 000 jeunes ont participé à l’événement sur la durée de 80 jours du Nouveau-Brunswick à Ottawa. Il a siégé en tant que conseiller national à la jeunesse de l’Association des Scouts du Canada et en tant que porte-parole jeunesse pour son homologue anglophone. En tant que conseiller, lui et sa collègue Isabelle travaillent à l’inclusion des jeunes au sein des instances décisionnelles. Présentement étudiant au UWC Atlantic College, François partage fièrement sa perspective canadienne avec des étudiants de plus de 90 nationalités pour le développement d’un monde plus pacifique et durable. Son dernier projet, Mets Ta Couleur, utilise les médiums artistiques afin de développer une plateforme de partage entre jeunes des Premières Nations et les jeunes non autochtones. Ce qui le passionne, c’est de permettre à des jeunes d’utiliser leur plein potentiel afin de contribuer au développement d’un monde meilleur.

Kathryn McIntosh

Kathryn McIntosh

La mission de Kathryn McIntosh dans la vie est de concevoir des communautés plus saines et d’aider les gens. Elle se passionne pour la purification de l’eau potable et la réduction des pratiques inefficaces du système de soins de santé. Kathryn a travaillé à aider à mettre fin à l’itinérance chez les jeunes, en faisant des pressions sur le gouvernement de la Nouvelle-Écosse pour obtenir la permission de créer un centre de soutien aux jeunes itinérants à Cole Harbour en Nouvelle-Écosse. Elle a dirigé de nombreuses initiatives au sein de sa collectivité, notamment des sessions de peinture, des cours de yoga, et elle a organisé une collecte de vêtements d’hiver pour aider les jeunes. En plus de son travail bénévole, Kathryn a réalisé de courts métrages pour sensibiliser davantage les gens aux questions importantes comme la violence conjugale et la santé mentale. Kathryn est une ardente défenseure de la science et croit que la collaboration est la clé pour améliorer la santé au sein de nos collectivités.

La 2e cohorte – de janvier 2017 à janvier 2019

Rayene Bouzitoun 

Rayene Bouzitoun

Rayene Bouzitoun est actuellement étudiante de première année en droit à l’Université d’Ottawa. Avant de déménager à Ottawa, Rayene a étudié au Collège de Maisonneuve à Montréal (Québec), où elle est aussi membre active et de longue date du Forum jeunesse de Saint-Michel. Elle se passionne pour la lutte contre le racisme et la radicalisation menant à la violence et pour l’équité entre les sexes. En tant que leader dans sa collectivité, elle a prononcé des discours sur la dépendance et la toxicomanie auprès des jeunes, et elle a aidé à tisser des liens entre les jeunes et le monde politique au moyen d’événements auxquels participaient des politiciens locaux.

Simone Cavanaugh

Simone Cavanaugh

Née à Toronto, en Ontario, et ayant grandi en partie à Montréal, au Québec, Simone Cavanaugh est boursière Loran et lauréate du prix « 20 ados avec brio ». Elle a récemment obtenu son diplôme en droit à l’Université McGill, où elle s’est spécialisée en droits de la personne et en développement à l’échelle internationale, et où elle a été commissaire à l’équité. Elle est une militante des droits de la personne qui se passionne pour les questions touchant les femmes et les enfants, surtout lorsqu’elles se recoupent avec des questions d’invalidité et d’accessibilité. En tant que conférencière motivatrice, elle a donné une conférence TEDx sur la façon de surmonter les défis et de donner à chaque enfant les moyens de réaliser son plein potentiel. Elle souhaite travailler à améliorer l’accès à l’éducation et à l’emploi pour les jeunes Canadiens handicapés. Elle croit que tout le monde compte et peut être un agent du changement au Canada. En 2018, Simone est devenue la plus jeune lauréate du prix humanitaire Laurie Normand-Starr. Elle poursuit encore aujourd’hui son travail, menant des projets au pays et à l’étranger.

Molly French

Molly French

Molly French est étudiante en génie à l’Université de l’Alberta. Résidente de Sherwood Park, en Alberta, elle est fière de servir sa communauté. Pendant ses études secondaires, Molly a été ambassadrice de Science Expo, sénatrice étudiante et administratrice étudiante de son district scolaire. Elle a également siégé, en tant que trésorière, au conseil des jeunes du comté de Strathcona. Molly est passionnée par les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (STIM). Elle partage cette passion dans le cadre de différents projets, tels que du bénévolat dans un laboratoire de robotique, du tutorat par les pairs et des ateliers sur les STIM offerts à des jeunes de l’Alberta et des Territoires du Nord-Ouest. Molly est également membre de l’équipe de mécanique AlbertaSat à l’Université de l’Alberta, où elle aidera à mettre en orbite un satellite pour la surveillance des feux de forêt. Elle souhaite particulièrement contribuer à accroître la diplomation des femmes dans les programmes postsecondaires de STIM.

Lauren Kennedy

Lauren Kennedy

Lauren Kennedy est conseillère pédagogique et mère de deux enfants; elle vit à Paris, en Ontario. Meneuse charismatique, elle possède de l’expérience et de la formation dans les domaines de la facilitation, du mentorat et de la justice réparatrice pour les jeunes. Déterminée à lutter contre l’intimidation et la santé mentale, elle a cofondé Titans for Titans, un groupe de lutte contre l’intimidation dans son école secondaire; elle a continué de soutenir le groupe après l’obtention de son diplôme. Pour sa contribution à une école sécuritaire et inclusive, Lauren a reçu le Prix de la première ministre pour les écoles accueillantes; elle est impatiente d’apporter les mêmes changements dans les collectivités partout au Canada.

Dana Kenny

Dana Kenny

Dana Kenny est originaire de Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard, où il a obtenu un baccalauréat ès arts en langues modernes à l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard. Il a siégé au conseil d’administration d’Habitat pour l’humanité (Î.-P.-É.) à titre de directeur de l’engagement des jeunes, de même qu’au conseil d’administration de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard à titre de président de l’association étudiante. Dana a vécu à l’étranger, en Espagne et en France, où il a étudié et travaillé. Il croit en une approche au niveau des citoyens ordinaires et a à cœur l’accroissement de l’engagement démocratique, la promotion et la célébration de la Francophonie, ainsi que l’amélioration du soutien aux victimes d’agression sexuelle par l’élaboration de politiques et par l’éducation.

François-Olivier Picard

Francois-Olivier Picard

François-Olivier Picard est originaire de la ville de Québec où il termine actuellement une maîtrise aux Hautes Études Internationales de l’Université Laval. Comme activités parascolaires, il fut fortement impliqué comme leader sur son campus. Il est vétéran de l’équipe de débat de FSA Ulaval et ancien vice-président des Affaires externes pour l’Association étudiante. Il a siégé à la fois à la délégation de la Ligue des États arabes de l’Université Laval ainsi qu’au Bureau international. Il a récemment mis sur pied une entreprise avec laquelle il offre des tours guidés de la ville de Québec à la course. Ce jeune est actuellement à la réalisation de son stage de fin de maîtrise au sein de l’unité de développement des affaires d’Hydro-Québec International. En tant que membre du Conseil, François-Olivier souhaite encourager la participation des jeunes Canadiens à la vie politique, surtout la présence des jeunes au sein des instances décisionnelles.

Neha Rahman

Neha Rahman

Neha Rahman étudie à l’université McGill dans le but d’obtenir un baccalauréat ès arts avec spécialisation double en histoire et en études classiques. Elle a grandi à Toronto et son expérience en tant qu’immigrante au Canada et femme de couleur lui ont donné la volonté de s’impliquer dans sa collectivité et de jouer des rôles de leadership dès son plus jeune âge. Elle a toujours été attirée par l’activisme et la mobilisation pour la théorie féminine sur l’intersectionnalité et de lutte contre le racisme. Au secondaire, elle a fondé un club féministe et avec des élèves, a organisé une collecte de fonds pour des refuges pour femmes et pour accroître la sensibilisation aux problèmes des femmes ayant vécu des expériences différentes. Elle se passionne également pour la lutte contre les changements climatiques et lorsqu’elle est à McGill, elle continue de travailler au sein de cercles qui dénoncent l’oppression et défendent la population marginalisée.

Gabe Senecal

Gabe Senecal

Compétitif par nature, Gabe s’assure d’apporter sa contribution aux équipes dont il fait partie, et ce tout en ayant du plaisir. Il a grandi sur une ferme près de Melfort, en Saskatchewan, a étudié à l’Université de la Saskatchewan à Saskatoon et a travaillé deux ans à Vancouver avant d’emménager à Ottawa en août 2018 afin de commencer une maîtrise en administration et en politiques publiques à l’Université Carleton. Que ce soit sur les collines de Vancouver ou dans les hivers de la Saskatchewan, Gabe était un cycliste déterminé (bien qu’il admette qu’il aurait été plus facile de pédaler sur les collines de la Saskatchewan et dans les hivers de Vancouver); il se déplace d’ailleurs toujours à vélo. Gabe est fasciné par la capacité des politiques publiques à améliorer la société et il s’intéresse particulièrement aux politiques municipales comme le zonage. Ses activités préférées sont la lecture, la randonnée, le camping et les jeux de société.

Sara Wheale

Sara Wheale

Sara Wheale demeure près de Breton en Alberta où elle travaille comme opératrice de machinerie lourde. En 2017, Sara a été élue pour siéger au conseil du comté de Brazeau. Ses racines sont dans le domaine de l’agriculture et elle a créé et dirigé une organisation ayant pour but d’accroître la sensibilisation aux problèmes agricoles. Grâce à son expérience professionnelle dans l’industrie pétrolière et gazière, elle s’est découvert une passion pour la défense des questions connexes. Selon elle, l’acheminement de l’huile vers les eaux sujettes aux marées est une priorité économique pour le Canada.

Justin Charles Wong

Justin Wong

Justin Charles Wong est un Canadien de quatrième génération qui vit à Vancouver Ouest en Colombie-Britannique et qui croit à la diversité et à la persévérance. Il estime qu’apporter notre aide aux autres devrait venir naturellement. Il est passionné pour le chant, les échecs, un mordu de l’activité physique et un développeur de produits mobiles et Web, et vient tout juste d’obtenir son diplôme en génie informatique de la Faculté des sciences appliquées de la UBC. Justin conçoit et développe des sites Web en plus de fournir un soutien technique personnalisé à ses clients. Justin a également été cofondateur d’une équipe de développement d’applications de son école secondaire et a conçu une application qui a été bien accueillie par plus d’un millier d’utilisateurs et par le surintendant des écoles de Vancouver Ouest. Il se passionne pour la santé mentale positive des jeunes, l’accès au transport et à l’éducation, ainsi que les stratégies visant à réduire et à prévenir l’intimidation.

Riley Yesno

Riley Yesno

Riley Yesno est une femme anishinaabe qui vit à Toronto en Ontario, où elle étudie à l’université. Elle est très engagée dans la collectivité, intervenante auprès des jeunes, conférencière et féministe. Riley a été une représentante de la commission scolaire au niveau provincial, une agente de liaison entre les jeunes et un collectif d’art dirigé par des Autochtones, et a passé les deux dernières années à travailler, entre autres avec la Nation nishnawbe-aski et l’Institut sur la gouvernance, à régler les problèmes dans les collectivités autochtones. En tant que femme appartenant à une Première Nation qui a habité sur une réserve, l’équité pour les Autochtones au Canada est le domaine qui la passionne plus.

La 1re cohorte – de septembre 2016 à mars 2018

Sara Abdessamie

Sara Abdessamie

Sara Abdessamie, lauréate d’une bourse Loran, en est à sa 3e année d’études en sciences médicales à l’Université de Dalhousie. Originaire de Fredericton, au Nouveau-Brunswick, elle défend fortement le bilinguisme, l’inclusion, l’accessibilité et les droits des jeunes. Elle a notamment travaillé avec des organismes tels que Vrais Copains qui vient en aide aux adolescents handicapés. Elle a aussi travaillé avec le Bureau de la condition des personnes handicapées pour aider à mettre en œuvre la première loi nationale sur l'accessibilité au Canada. Elle était conférencière lors de We Day Canada et de la tournée Walrus Talks afin de promouvoir l'inclusion et la participation des jeunes.

Mustafa Ahmed

Mustafa Ahmed

Mustafa Ahmed est né et a grandi dans le plus grand complexe de logements sociaux au Canada, Regent Park, à Toronto, en Ontario. Il a œuvré pour changer les choses dans sa collectivité en créant des programmes axés sur la participation des jeunes dans les arts et la littérature. Il est aussi très impliqué dans l’appui aux immigrants du Canada afin qu’ils se sentent chez eux dans leur nouveau pays.

Hani Al Moulia

Hani Al Moulia

Hani Al Moulia demeure à Toronto, en Ontario, où il est inscrit en deuxième année de génie informatique à l’Université Ryerson. Fort de son expérience en tant que personne malvoyante, il a adopté la photographie, et son style artistique et son talent ont été reconnus dans ce domaine. Avant d’arriver au Canada en tant que réfugié syrien, Hani venait en aide à d’autres réfugiés alors qu’il vivait dans des camps au Liban et travaillait pour l’UNICEF. À son arrivée au Canada, Hani s’est installé avec sa famille à Regina, en Saskatchewan, où il s’est impliqué dans sa communauté pour aider d’autres nouveaux arrivants à s’adapter à leur nouvel environnement. Hani est passionné des secteurs de l’emploi et l’immigration. Il aimerait trouver des moyens d’aider un plus grand nombre de Canadiens handicapés à obtenir des chances égales de travailler ou d’étudier. Hani contribue actuellement à l’élaboration de la première politique jeunesse du Canada en mobilisant les jeunes de Toronto et en les encourageant à participer.

Alex Bouchard

Alex Bouchard

Alex Bouchard est originaire de Haines Junction, au Yukon. C’est en tant que fière francophone qu’elle s’est engagée auprès de la Fédération de la jeunesse canadienne-française. Elle a également fondé le club Parcs Canada de l’Université de la Colombie-Britannique pendant ses études et a incité les jeunes à profiter du plein air et à mener une vie active.

Joseph Darcel

Joseph Darcel

Le style de leadership de Joseph est axé sur l’autonomisation. Étudiant en médecine à l’Université du Manitoba, Joseph s’est penché, ici comme à l’étranger, sur les problèmes auxquels se heurte actuellement la société. En mobilisant des groupes communautaires, des parlements jeunesse et des organismes gouvernementaux, Joseph met tout en œuvre pour participer au dialogue qui oriente l’avenir du Canada. Chez lui, à Winnipeg, Joseph est un leader et un collaborateur au sein de sa communauté, un conférencier TEDx et un mentor à l’Office des services à l’enfant et à la famille de Winnipeg. En tant que membre des Forces armées canadiennes, il est maintenant instructeur du programme des cadets dont il faisait partie pendant son adolescence. Fort de ses années d’expérience en tant qu’étudiant au Programme d’échange Rotary et membre du ΔKE Fraternity, Joseph adopte une approche multilatérale pour résoudre les problèmes. Dans ses temps libres, Joseph adore effectuer des vols en tant que pilote privé et aime courir.

Gregory Francis

Gregory Francis

Gregory Francis est résident de la Première Nation Kingsclear au Nouveau-Brunswick. Il représente un modèle de comportement positif auprès des jeunes de sa collectivité. Il a travaillé comme tuteur pour des étudiants de Premières Nations dans sa collectivité et a servi de facilitateur de la mobilisation des jeunes de Premières Nations.

Sylvia Pascua-Matte

Sylvia Pascua Matte

Issue de la collectivité éloignée de Fort Simpson, dans les Territoires du Nord-Ouest, Sylvia Pascua-Matte a travaillé à l’offre d’activités pour les jeunes et les enfants. Elle a fait du bénévolat pour la Fort Simpson Historical Society, au sein de laquelle elle a offert des activités aux gens de tous les âges. Elle a aussi dirigé des campagnes de financement. Sylvia se passionne pour l’éducation et l’emploi des jeunes qui vivent dans le Nord canadien.

Rachel Smale

Rachel Smale

Rachel Smale réside à Pond Inlet, au Nunavut. Elle a travaillé comme mentor auprès des enfants et des jeunes de sa collectivité. Elle a mis au point un programme parascolaire d’activités sportives à l’intention des enfants du primaire et souhaite trouver d’autres activités qui contribuent à leur bonheur au sein de la collectivité. Tout récemment, Rachel a obtenu son diplôme du secondaire et terminé première de classe; elle a reçu le prix du Gouverneur général pour ses réalisations.

Donovan Taplin

Donovan Taplin

Donovan a œuvré pendant quatre ans (2013-2017) comme le plus jeune élu à l’administration municipale de Terre-Neuve-et-Labrador dans sa ville natale de Wabana, sur l’île Bell. En même temps, il a occupé des rôles consultatifs auprès du 12e premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador (2014-2015) et du 23e premier ministre du Canada (2016-2018). Donovan a été ambassadeur auprès du Conseil atlantique pour la coopération internationale et délégué des Jeunes Diplomates du Canada au sommet Y7 à Tokyo, au Japon. Il a également mis à profit ses compétences en narration lors d’événements pour Jack.org, RÉSULTATS Canada, Students on Ice, TEDx et Choices for Youth. Il détient un baccalauréat en arts et en communications de l’Université Memorial et une maîtrise en communications professionnelles de l’Université Ryerson. Donovan a déployé des efforts pour renforcer les capacités des personnes 2SLGBTQI+, notamment celles qui habitent dans les régions rurales et éloignées du Canada et celles qui ont des problèmes de santé mentale, et pour améliorer leur sécurité et leur visibilité.

Aaron Taylor

Aaron Taylor

Aaron Taylor vient de Debert, une région rurale de la Nouvelle-Écosse. Il a récemment terminé une maîtrise en études européennes, russes et eurasiennes à l’Université Carleton. Passionné par le service à sa nation, il est un fonctionnaire fédéral et un officier de la Première réserve des Forces canadiennes. Aaron parle sept langues et croit fermement que la force des liens interpersonnels en tant que réseaux peut favoriser le changement inclusif.

Macgregor Tebbutt

Macgregor Tebbutt

Macgregor « Mac » Tebbutt est originaire de Penticton, en Colombie-Britannique. Cela fait maintenant 11 ans qu’il est membre actif du Club des 4H, au sein duquel il a occupé de nombreux postes de direction, a assumé les fonctions de chef subalterne (pendant deux ans), a été jeune ambassadeur du Club des 4H en Colombie-Britannique (pendant deux ans) et a conçu et mis en œuvre une liste de vérification de sécurité pour les membres du Club équestre des 4H. Mac a parcouru la Colombie-Britannique afin de promouvoir la sécurité agricole et la sécurité à la ferme. Il a dressé des plans de leçon annuels, a organisé des cliniques et des camps communautaires annuels, a donné des cours d’art oratoire et a lancé un nouveau Club des 4H pour les jeunes des milieux ruraux du sud de la Colombie-Britannique. Mac participe à des épreuves de rodéo de compétition. Il est étudiant en troisième année en génie, au campus Okanagan de l’Université de la Colombie-Britannique.

Élyse Tremblay-Longchamps

Élyse Tremblay-Longchamps

Élyse Tremblay-Longchamps est originaire de la ville de Montréal, dans la province du Québec. Elle a travaillé comme bénévole au Comité régional d’éducation pour le développement international de Lanaudière, où elle a eu la chance de côtoyer des gens de sa région et d’ailleurs dans des projets de francisation, d’activités d’intégration et de parrainage de familles arrivantes. Elle est vice-présidente de la Fédération étudiante collégiale du Québec et souhaite continuer de participer au développement d’une société guidée par ses valeurs et ses principes.

Nmesomachukwu Umenwofor-Nweze

Nmesomachukwu Umenwofor-Nweze

Originaire du Nigeria, Nmesoma Nweze a grandi à Iqaluit, au Nunavut, où elle a découvert et développé une passion pour la santé mentale holistique, la gérance environnementale et la réconciliation interculturelle. Elle participe à la planification d’activités axées sur les arts et la vie active pour les jeunes de sa communauté et elle offre gratuitement des séances d’informations sur le bien-être. De plus, elle fait souvent du bénévolat. En 2007, elle a obtenu un diplôme du Collège Pearson, qui fait partie du réseau United World Colleges, de Victoria, en Colombie-Britannique, où elle a appris à regarder ses passions sous un angle international. Nmesoma a été sélectionnée pour le prix Schulich Leadership Award dans les STIM en 2017. Actuellement, elle étudie la psychologie et la neuroscience à l’Université de Toronto. Elle espère poursuivre ses études en psychologie clinique afin de faire une différence dans sa communauté grâce à la pratique et la recherche.

Ashley Whiteman

Ashley Whiteman

Ashley Whiteman est originaire d'Edmonton, en Alberta. Ses passions en matière d’activisme comprenaient la participation des jeunes, les droits des Autochtones du Canada et la défense de la santé mentale. Ashley veille à ce que la voix des jeunes soit entendue dans le cadre des processus décisionnels. Elle organise des événements communautaires auxquels elle participe par la suite, ainsi qu’à des comités et à des consultations dans les écoles et elle collabore avec des groupes de jeunes et des organisations afin de cerner les questions importantes pour les jeunes dans sa province en Alberta et ailleurs au Canada ou qui ont une incidence sur eux. L'objectif d'Ashley n'est pas seulement de discuter avec les jeunes et d’établir un cadre pour qu’ils se fassent entendre, mais aussi de les aider et les encourager à trouver leur passion et à s’engager activement en tant que citoyen. Elle consulte des organismes à but non lucratif sur la façon de mettre sur pied leur propre conseil des jeunes. Ashley est mentor bénévole auprès des Grands Frères Grandes Sœurs du Canada et elle siège en tant que conseillère à leur Conseil consultatif national de la jeunesse. Ashley se rend également dans un hôpital du quartier une fois par semaine pour parler avec des patients. Elle a également travaillé avec la Commission de vérité et de réconciliation en tant que conseillère étudiante et panéliste pour aider à réduire la stigmatisation et à améliorer la qualité de vie de la collectivité autochtone. Ashley est finaliste pour le prix Queen’s Young Leaders de 2018.

Chris Zhou

Chris Zhou

Originaire de Chine, Chris a grandi à Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard et il est déterminé à accroître le rôle du Canada dans le monde. En tant que membre d’Équipe Canada Junior et des Jeunes Diplomates du Canada, Chris a atteint d’excellents résultats lors de missions commerciales internationales, de sommets et de négociations. Il a même contribué au succès de ces événements. De plus, il est un fervent défenseur de l’éducation internationale. Par l’intermédiaire du Groupe de travail sur la politique en matière d’éducation, Chris a dirigé plusieurs initiatives de défense des droits qui ont contribué à l’investissement historique de 3,8 milliards de dollars à Charlevoix pour l’éducation des filles dans les pays en crise. Chris est toujours heureux d’avoir l’occasion de nouer des liens avec des jeunes de partout au pays.

Détails de la page

Date de modification :