Le 28 avril – Jour de deuil national

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

Le 18 avril 2017 – Hamilton (Ontario) – Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST)

Le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST) nous rappelle que le 28 avril, Jour de deuil national, n’est pas seulement un jour pour rendre hommage aux personnes qui sont décédées ou qui ont été blessées par suite d’une tragédie en milieu de travail, mais que c’est aussi un jour pour renouveler notre engagement envers l’amélioration de la santé et de la sécurité en milieu de travail et la prévention des blessures, des maladies et des décès.

Le 28 avril, les drapeaux de la Colline du Parlement et des immeubles fédéraux sont mis en berne pour rendre hommage aux personnes qui ont perdu la vie, qui ont été blessées ou qui sont devenues invalides en raison d’un accident de travail, ou qui souffrent d’une maladie professionnelle. Les employeurs et les travailleurs commémorent le Jour de deuil de différentes façons. Ils participent à des cérémonies, allument des bougies, déposent des couronnes ou portent une épinglette commémorative, un ruban ou un brassard noir, et observent un moment de silence à 11 h.

D’autres renseignements sur le Jour national de deuil, y compris des ressources gratuites pour faciliter la promotion en milieu de travail de cette importante journée, se trouvent sur le site Web du CCHST.

Citations

« Lorsqu’on nous annonce le décès d’un travailleur au travail ou la mort d’un travailleur des suites d’un cancer lié au travail, on nous rappelle également que derrière chaque statistique, se trouve une personne, avec une famille et des collègues de travail, qui appartient à une communauté. Les souffrances associées à chaque tragédie liée au travail dépassent le simple travailleur et nous touchent tous. Et c’est exactement pour cette raison qu’à l’occasion du Jour de deuil national nous tournons notre attention vers la création de milieux de travail sains et sécuritaires et la prévention d’autres tragédies. Parce qu’une seule tragédie est une tragédie de trop. » [Traduction]

Gareth Jones, président et chef de la direction du Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST)

Faits en bref

  • En 2015, 852 décès en milieu de travail ont été rapportés au Canada, y compris les décès de quatre jeunes travailleurs âgés de quinze à dix-neuf ans, et de onze travailleurs âgés de vingt à vingt-quatre ans. 

  • En plus de ces décès, 232 629 demandes ont été acceptées pour des heures de travail perdues en raison d’un accident de travail ou d’une maladie professionnelle, y compris 8 155 demandes de jeunes travailleurs qui étaient âgés de quinze à dix-neuf ans, et ces statistiques indiquent uniquement les accidents déclarés et acceptés par les commissions des accidents du travail, mais on peut affirmer sans se tromper que le nombre total de travailleurs touchés est plus élevé. 

  • Sources des statistiques : Association des commissions des accidents du travail du Canada (ACATC)

  • En 1991, huit ans après l’adoption du Jour de deuil par le Congrès du travail du Canada, le Parlement du Canada a promulgué la Loi sur le jour de compassion pour les travailleurs qui énonce que le 28 avril est un jour de deuil officiel. 

  • Le Jour de deuil est maintenant commémoré dans environ 100 pays partout dans le monde et est reconnu comme le jour de compassion pour les travailleurs et le jour international de compassion pour les travailleurs par l’Organisation internationale du Travail (OIT) et la Confédération syndicale internationale (CSI).

Personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements (médias seulement), communiquez avec :

Jennifer Howse
Agente des communications
Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST)
905-572-2981, poste 4241   
media@cchst.ca
www.cchst.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :