Rapport du Conseil national des aînés sur la question du faible revenu chez les aînés

Introduction

Le Conseil national des aînés est heureux de voir que le gouvernement fédéral reconnaît l’importance du problème du faible revenu chez les aînés. Les mesures récemment adoptées par ce dernier sont particulièrement encourageantes, notamment l’augmentation du Supplément de revenu garanti (SRG) et de l’exemption au titre du SRG, de même que du crédit en raison de l’âge et du crédit pour revenu de pension. Ces mesures vont sans nul doute aider un grand nombre de personnes âgées à revenu faible ou modeste, mais certaines auront besoin d’un soutien additionnel.

Ce rapport est divisé en trois parties et présente :

  1. un aperçu de la situation financière des aînés, avec une attention particulière sur les aînés à faible revenu;
  2. un résumé de onze tables rondes tenues en 2008, organisé selon cinq thèmes et axé sur les principaux problèmes auxquels se heurtent les aînés à faible revenu, accompagné des mesures suggérées par le Conseil que le gouvernement fédéral pourrait prendre;
  3. un résumé des mesures que le gouvernement fédéral pourrait prendre pour aider les aînés.

Pourquoi le faible revenu chez les aînés constitue une question prioritaire

Les personnes à faible revenu n’ont pas toujours l’argent nécessaire pour se procurer les choses essentielles. Elles n’ont parfois pas les moyens d’acheter des aliments nutritifs. Certaines ont du mal à payer le loyer ou l’hypothèque et les services publics ou encore habitent une maison en mauvais état. Pour bon nombre, avoir accès à certains services nécessaires, à un moyen de transport et aux services de santé et fournitures médicales non assurés pose un problème.

Ce n’est pas tout. Le manque d’argent empêche aussi les gens de participer pleinement à la vie de la collectivité. Les personnes à faible revenu sont plus susceptibles de connaître l’isolement social, la solitude et la dépression. Elles risquent également davantage d’avoir des problèmes de santé et de vivre moins longtemps. En effet, le revenu figure parmi les facteurs les plus déterminants de santé et de mieux-être en général.

Si le taux de faible revenu chez les aînés a diminué considérablement au cours des dernières années, certains ont toujours un revenu inférieur au seuil de faible revenu (SFR) après impôtNote de bas de page 1 de Statistique Canada et un grand nombre ont un revenu fixe et limité, légèrement au-dessus du SFR. Même si le revenu de ces aînés n’est pas « officiellement » faible, une seule dépense importante ou une augmentation du coût de la vie pourrait suffire pour qu’ils le deviennent. Ils font donc face à bon nombre des mêmes difficultés que les personnes à faible revenu.

Avec le vieillissement de la population, la sécurité économique des aînés deviendra encore plus essentielle à la sécurité générale, à la valorisation et à la vie active des aînés au sein de leur collectivité.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :