Les travailleurs âgés les plus à risque de se retirer du marché du travail ou de se retrouver sans emploi : Points de vue des employeurs sur la façon de maintenir en poste et d’attirer les travailleurs âgés

Avant-propos

Le Conseil national des aînés a présenté en 2011 son rapport Consultations sur la participation au marché du travail des aînés et des personnes approchant de l’âge de la retraite et sur les relations intergénérationnelles. La ministre de la Santé et la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences ont demandé au Conseil, par l’intermédiaire de la ministre d’État (Aînés), de prendre appui sur ce rapport pour examiner spécifiquement la question des travailleurs âgés qui risquent de se retirer du marché du travail ou de se retrouver sans emploi.

Les membres du Conseil ont relevé le défi et, en organisant des entrevues et des consultations avec des employeurs, des représentants des conseils sectoriels et d’autres organismes intervenants, ont élaboré un certain nombre de recommandations qu’ils invitent le gouvernement fédéral à prendre en considération. Le Conseil a été confronté à certaines difficultés durant les consultations puisque les employeurs et les représentants d’autres organisations qui ont participé à l’étude ne faisaient pas de distinction entre les travailleurs âgés en général et les travailleurs âgés considérés comme à risque aux fins de l’exercice de consultationFootnote 1 .

On peut clairement déduire de ce rapport, ainsi que du dernier rapport du Conseil mentionné précédemment, que l’une des façons de combler les pénuries, actuelles et prévues, de main‑d’œuvre, sera d’encourager les travailleurs âgés à demeurer plus longtemps sur le marché du travail et les employeurs à tenir compte des besoins des travailleurs âgés dans leurs stratégies d’emploi, y compris des travailleurs âgés à risque. Un grand nombre de travailleurs âgés, dont ceux qui sont à risque, souhaitent et peuvent contribuer de façon positive au marché du travail.

Cependant, durant les consultations, le Conseil a constaté que si les employeurs en général sont conscients des pénuries actuelles et à venir de main-d’œuvre dans la plupart des secteurs de l’économie et comprennent la situation, ils font peu pour encourager la participation des travailleurs âgés comme moyen d’y faire face.

Nous espérons que ce rapport constituera une première étape vers la sensibilisation des employeurs aux avantages possibles du recrutement et du maintien en poste de travailleurs âgés, en particulier de travailleurs âgés qui risquent de se retirer du marché du travail, afin de répondre, du moins en partie, aux pénuries de main-d’œuvre et de compétences.

À cette fin, le Conseil croit qu’en raison de la situation économique et de l’évolution démographique que nous connaissons actuellement, le moment est opportun pour la mise en œuvre par les employeurs de mesures de recrutement et de maintien en poste de travailleurs âgés, en particulier ceux considérés comme à risque.

Ce rapport présente des exemples d’employeurs qui ont élaboré des programmes et des politiques afin de tenir compte des besoins des travailleurs âgés et d’encourager leur participation au marché du travail. Il présente également les points de vue des employeurs sur les avantages de la participation des travailleurs âgés, tant pour les employeurs que pour les employés. Ce sont là des employeurs modèles et leurs expériences devraient être prises en compte dans le cadre des efforts déployés pour sensibiliser les chefs d’entreprise à la valeur des travailleurs âgés au sein de la main-d’œuvre.

Au nom des membres du Conseil, je remercie toutes les organisations qui ont participé aux consultations sur cette question des plus importantes. Ce rapport n’aurait pas été possible sans leurs commentaires judicieux.

Cordialement,

Signature de Jean-Guy Soulière

Jean-Guy Soulière
Président
Conseil national des aînés

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :