Déclaration du conseiller spécial du Premier ministre sur les enjeux liés à la communauté LGBTQ2 à l’occasion de la Journée du souvenir transgenres

Déclaration

Ottawa, le 20 novembre 2018 – Le conseiller spécial du premier ministre sur les enjeux liés à la communauté LGBTQ2, M. Randy Boissonnault, a fait aujourd’hui la déclaration suivante à l’occasion de la Journée du souvenir transgenres :

« La Journée du souvenir transgenres est l’occasion de faire le deuil des vies perdues à cause de la violence systémique. En ce jour, nous prenons le temps de réfléchir à l’abus, à la haine et à discrimination dont ont été victimes et dont sont encore victimes les personnes transgenres au Canada et à travers le monde.

« Il est important de reconnaître les nombreuses formes que peuvent prendre le harcèlement et la violence physique dont sont victimes les personnes transgenres, souvent quotidiennement, tout simplement parce qu’elles existent et osent défier les normes et les expressions de genre établies.

« Le gouvernement du Canada demeure résolu à faire en sorte que toutes les personnes soient traitées de façon égale. Nous avons assuré la protection des personnes non binaires dans le Code criminel et la Loi canadienne sur les droits de la personne. Nous avons pris des mesures pour ajouter des options non binaires sur les formulaires de demande. Nous avons défendu les communautés marginalisées à l’échelle mondiale et leur avons apporté un soutien.

« Malgré les protections législatives offertes à l’échelle du Canada, les personnes transgenres demeurent vulnérables à la discrimination dans de nombreuses sphères de leur vie – à l’école, au travail, lors de la recherche d’un logement et quand elles ont recours aux services de santé. Ces différentes formes de discrimination limitent leur capacité de mener une vie saine et de participer pleinement au sein de leur communauté.

« L’ampleur de cette oppression a des effets dévastateurs. En tant que pays, nous devons rendre hommage aux vies incroyables des nombreuses personnes transgenres que nous avons perdues. Des vies vécues avec conviction et dans l’honnêteté.

« Nous devons aussi reconnaître que, face à cette oppression, les personnes transgenres donnent à notre pays le meilleur d’elles-mêmes tous les jours. Elles sont des employés talentueux, des amis irremplaçables, des enfants bienveillants, de chers frères et sœurs, des partenaires et des parents. Ils nous sont précieux, et nous devons nous le rappeler quand nous sommes confrontés à la haine.

« Aujourd’hui, à l’échelle du Canada, des veillées seront organisées. Des bougies seront allumées. Il y aura des pleurs, des chansons, des histoires et des moments de silence.

« Il y aura aussi de l’espoir. L’espoir qu’un jour les personnes transgenres seront mieux comprises et que leurs droits seront pleinement respectés.

« Il y a encore des gens qui résistent à l’idée d’une société véritablement inclusive et égale. Il y a encore des gens qui sont motivés par la haine. Ces gens sont non seulement du mauvais côté de l’histoire, mais aussi de l’humanité. »

Personnes-ressources

Pour obtenir de plus amples renseignements (médias seulement), veuillez communiquer avec :

Relations avec les médias
Bureau du Conseil privé
613-957-5420


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :