Que se passe-t-il en matière de genre et de technologie dans la fonction publique?

Portrait de Jillian LeBlanc
Jillian LeBlanc, Secrétariat du Conseil du Trésor

Jillian LeBlanc, Secrétariat du Conseil du Trésor

Si je vous demandais maintenant de nommer une femme travaillant dans le domaine de la technologie, pourriez-vous le faire ? Si vous ne pouvez pas, vous n'êtes malheureusement pas la seule.

J'aime bien une bonne célébration, surtout une célébration féministe car aujourd'hui est la Journée internationale des femmes et des filles dans les sciences, mais une fois que nous avons fini de célébrer, nous devons sérieusement retrousser nos manches et nous mettre collectivement au travail. Selon Girls Who Code (en anglais seulement), "1 Canadien sur 2 (52 %) ne peut nommer une seule femme scientifique ou ingénieur" et "70 % des adultes canadiens affirment n'avoir eu aucun modèle féminin dans le domaine des STIM pendant leur enfance". Nous devons faire quelque chose pour changer cela.

Il y a quelques mois, j'ai commencé à occuper le poste d'analyste principal, Genre et technologie, avec pour mandat d'accroître le nombre de femmes et de personnes de divers genres occupant des postes technologiques au sein dans la fonction publique. Il existe toujours un écart entre les sexes dans l'ensemble du secteur technologique auquel le gouvernement n'est pas imperméable. En 2019, la fonction publique ne compte que 25 % de femmes travaillant dans le domaine de l'informatique.

Vous lisez peut-être ceci et vous vous demandez pourquoi c'est si important. Qui se soucie de savoir qui fait ce travail ? Ou même que la technologie ne soit pas biaisée ? Cependant, ce n'est pas le cas. Des recherches (en anglais seulement) ont montré que les entreprises dont le conseil d'administration compte des femmes sont plus performantes (en anglais seulement), que les start-up dont les fondateurs sont des femmes peuvent gagner plus d'argent (en anglais seulement), et que plus la diversité au sein d'une équipe augmente, plus leur intelligence collective (en anglais seulement) augmente. Il y a eu de nombreux cas où la technologie a été biaisée contre les femmes (en anglais seulement) et les personnes de couleur (en anglais seulement). La fonction publique reconnaît l'impact potentiel que la technologie et les algorithmes peuvent avoir et a créé l'outil d'évaluation de l'impact algorithmique pour aider à atténuer ces problèmes au Canada et à l'échelle internationale. Et bien que la fonction principale dans la fonction publique ne soit pas de faire de l'argent, nous sommes dans l'affaire de fournir des services de haute qualité à tous les Canadiens.

Et afin de nous assurer que nous servons réellement tous les Canadiens, nous devons veiller à ce que la diversité du Canada soit reflétée dans la conception, la mise en œuvre et la fourniture de ces services. C'est là l'objectif de Au-delà de 2020.

Maintenant que je vous ai exposé le problème, que faisons-nous, en tant que Secrétariat du Conseil du Trésor (SCT), pour le résoudre ? Nous nous sommes engagés à examiner cette question de différentes manières. Nous comprenons que ce n'est pas un problème qui peut être résolu du jour au lendemain, mais qui nécessite une vision stratégique à long terme. Toutefois, nous sommes également conscients que nous devons agir maintenant pour éviter de stagner. Sur le long terme, nous pensons qu'il faut adopter une approche Analyse Comparative Entre Les Sexes + (accent mis sur le plus) dans ce domaine, nous travaillons avec Services Partagés Canada pour leur WinTech : Conversations communautaires qui sont ouvertes à tous les sexes pour offrir un espace de discussion confidentiel et sûr. Écouter les voix des personnes qui travaillent actuellement est crucial pour développer notre stratégie à long terme.

Pour des options immédiates de soutien, saviez-vous que vous pouvez ?

Vous avez de grandes idées que je n'ai pas mentionnées ? Génial, faites-le moi savoir.

Si vous pensez que rien de tout cela ne s'applique à vous, mais que vous vous demandez comment je peux encore vous aider ? Il existe des moyens pour vous de soutenir la cause en tant qu'allié. Nous avons vraiment besoin de votre aide et de votre soutien pour mettre fin au fossé technologique entre les sexes. Vous pouvez partager toutes ces ressources avec les personnes de votre réseau et votre champion Au-delà de 2020, ou vous pouvez prendre le #panelpledge et aider à assurer la représentation d'une diversité de perspectives.

Bien que des questions de genre comme celles-ci puissent sembler accablantes et que nous ne puissions rien faire pour aider, je vous promets que ce n'est pas le cas. En élevant publiquement les femmes, en comprenant et en combattant vos propres préjugés et en créant des mécanismes de soutien structurel sur votre lieu de travail, vous contribuerez réellement à résoudre ce problème persistant, au bénéfice du gouvernement, des Canadiens et de la prochaine génération de technologues divers.

Mais pour aujourd'hui, prenez une grande respiration, prenez une collation, jouez à mon jeu préféré de Pouvez-vous nommer une femme dans la technologie avec vos amis et votre famille et célébrez les femmes exceptionnelles du passé, du présent et de l'avenir dans le domaine de la technologie qui ont contribué à façonner notre monde.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :