Une étude de cas sur l’âgisme pendant la pandémie de COVID-19

De: Forum fédéral, provincial et territorial des ministres responsables des aînés

Sur cette page

Formats substituts

Les formats en gros caractères, braille, MP3 (audio), texte électronique, et DAISY sont disponibles sur demande en commandant en ligne ou en composant le 1 800 O-Canada (1-800-622-6232). Si vous utilisez un téléscripteur (ATS), composez le 1-800-926-9105.

Liste des abréviations

ACR
Association canadienne des retraités
CHSLD
Centres d’hébergement et de soins de longue durée
COVID-19
Maladie à coronavirus de 2019
ECLS
Extracorporeal life support
ESLD
Établissements de soins de longue durée
FADOQ
Fédération de l'âge d'Or du Québec
FPT
Fédéral, provincial et territorial
LGBTQ
Lesbian, gay, bisexual, transgender, and queer (or questioning)
LTC
Long Term Care
PCHs
Personal Care Homes
PPE
Personal protective equipment

Liste de figures

Figure 1: Thèmes et sous-thèmes du discours des médias

Figure 2: Thèmes dans les discours des médias

Figure 3: Sous-thèmes dans le discours des médias

Figure 4: Thèmes et sous-thèmes du discours universitaire

Figure 5: Thèmes du discours universitaire

Figure 6: Sous-thèmes du discours universitaire

Figure 7: Thèmes et sous-thèmes du discours des aînés

Figure 8: Thèmes du discours des aînés

Figure 9: Sous-thèmes du discours des aînés

Figure 10: Thèmes et sous-thèmes des points de presse

Figure 11: Thèmes du discours dans les points de presse

Figure 12: Sous-thèmes du discours dans les points de presse

Figure 13: Thèmes et sous-thèmes des communications ministérielles

Figure 14: Thèmes du discours dans les communications ministérielles

Figure 15: Sous-thèmes du discours dans les communications ministérielles

Liste de tableaux

Tableau 1: Mention de l’âge selon le nombre d’articles des médias

Tableau 2: Description du vieillissement selon le nombre d’articles universitaires

Tableau 3: Mention de l’âge par nombre de points de presse

Tableau 4: Mention de l’âge par nombre de communications ministérielles

Tableau 5: Résumé des principales constatations

Gouvernements participants

* Le Québec contribue au Forum fédéral, provincial et territorial sur les aînés par le partage de son savoir‑faire, d’information et de pratiques exemplaires. Cependant, il n’adhère ni ne participe aux approches FPT dans le dossier des aînés. Le gouvernement du Québec entend s’acquitter pleinement de ses responsabilités à l’égard des aînés dans la province.

Remerciements

Préparé par les Dres M. Lagacé et T. O’Sullivan, et par Pascale Dangoisse, Amélie Doucet, Amanda Mac et Samantha Oostlander, pour le Forum fédéral, provincial et territorial (FPT) des ministres responsables des aînés. Il se peut que les opinions exprimées ici ne s’alignent pas sur la position officielle d’un des gouvernements participants.

Sommaire et recommandations stratégiques

1. Introduction

La pandémie de COVID-19 continue d’avoir un impact énorme sur les aînés au Canada, sur toutes les facettes de leur vie, que ce soit physique, psychologique ou sociale. Les personnes vivant dans des établissements de soins de longue durée ont été particulièrement touchées; en effet, plus de 80 % des décès liés à la COVID-19 durant la première vague de la pandémie sont survenus dans ce type d’établissement (Société royale du Canada, 2020). La pandémie a généré une couverture importante dans les médias, les communications gouvernementales et les recherches universitaires. Le discours public (par exemple, couverture médiatique, communication gouvernementale) a le pouvoir de façonner les représentations sociales, ainsi que de créer des normes et des attentes qui influent sur l’expérience personnelle. Il importe d’examiner comment le discours public découlant de la pandémie de COVID-19 a affecté les personnes âgées. Des recherches effectuées avant la pandémie ont démontré que le discours public à l’égard des aînés contribue directement et sans le vouloir à promouvoir les stéréotypes et les attitudes âgistes.

L’âgisme désigne notre façon de penser (stéréotypes), de percevoir (préjugés) et d’agir (discrimination) à l’égard des autres ou envers nous-mêmes en fonction de l’âge. L’âgisme peut toucher les personnes plus jeunes et plus âgées. Le présent projet met l’accent sur l’âgisme envers les personnes âgées, sous différentes formes, conformément aux explications suivantes :

L’âgisme peut être hostile lorsque, par exemple, une population vieillissante est décrite comme une menace réelle pour l’économie et un fardeau pour le système de santé. Un exemple d’âgisme hostile est le fameux mot-clic #BoomerRemover qui a été diffusé sur les médias sociaux au début de la pandémie.

L’âgisme peut être compatissant. Dans ce type de communication, les aînés sont présentés comme étant des personnes fragiles et vulnérables dont on doit prendre soin, qui ne sont pas capables de prendre des décisions et de s’occuper d’elles-mêmes. Ce type d’âgisme est souvent observé dans le contexte de la prestation de soins. Dans ce contexte, il vise à fournir de l’aide et du soutien, mais il véhicule l’idée que tous les aînés sont vulnérables et ne tient pas compte de la diversité au sein d’un groupe d’âge, ce qui ouvre la voie à des attitudes condescendantes.

L’âgisme peut également être exprimé au moyen de comparaisons intergénérationnelles et intragénérationnelles. L’âgisme intergénérationnel se rapporte à la concurrence ou à la rareté des ressources (par exemple, affirmer que le système de santé est surchargé en raison du vieillissement de la population). L’âgisme intragénérationnel se rapporte à la concurrence ou aux comparaisons entre les aînés eux-mêmes (par exemple, les aînés en bonne santé et en bonne forme peuvent vouloir se dissocier des autres aînés ou ne pas être associés aux autres aînés qui ont des problèmes de santé).

Il convient de souligner que l’âgisme compatissant et intergénérationnel ou intragénérationnel s’exprime souvent inconsciemment, de manière implicite ou dissimulée. Par ailleurs, l’âgisme hostile s’exprime généralement de manière explicite ou ouverte, c’est-à-dire consciemment.

Il est important d’étudier l’âgisme en période de pandémie, afin de recueillir des données concrètes pour mesurer son existence. La pandémie, son impact meurtrier et les politiques et mesures mises en place pour la gérer semblent avoir exacerbé la discrimination envers les personnes âgées. Pour confirmer ce fait, il faut cerner, examiner et mesurer des exemples d’âgisme en vue d’élaborer des politiques et des lois pour lutter contre ce phénomène.

2. Questions de recherche

Le présent rapport examine comment les aînés, de même que le vieillissement en tant que processus, ont été présentés par les médias, les universitaires, les représentants gouvernementaux et les aînés eux-mêmes pendant les première et deuxième vagues de la pandémie de COVID-19. Voici les 2 principales questions qui ont orienté nos recherches : 

  1. comment l’âgisme est-il apparu comme un enjeu pendant la pandémie de COVID-19 dans les médias, la recherche, chez les aînés, les associations d’aînés et les communications des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux (FPT)?
  2. comment les médias, les chercheurs, les aînés, les associations d’aînés et les gouvernements FPT ont-ils contribué ou réagi aux attitudes, aux comportements ou au discours âgistes?

Les sources de données suivantes ont été utilisées pour examiner les 2 questions de recherche :

3. Méthodologie

Dans cette section

3.1 Sélection des documents

Pour répondre aux questions de recherche mentionnées plus haut, une analyse du contenu des documents publics canadiens portant sur la COVID-19 et les aînés qui ont été publiés d’avril à décembre 2020 a été réalisée. Ces documents publics comprenaient des articles d’opinion (rédigés par des journalistes ou des aînés/associations d’aînés), des articles universitaires et des communications gouvernementales (points de presse et communications produites par les ministères fédéraux, provinciaux et territoriaux).

La géographie et le temps ont été utilisés comme critères d’échantillonnage pour les 110 documents inclus dans l’étude, comme il est décrit ci-dessous. Plus précisément, les articles dans les médias, les articles universitaires et les articles rédigés par des aînés provenaient uniquement d’auteurs et de sources canadiens. Les communications gouvernementales comprenaient les 13 provinces et territoires, ainsi que le gouvernement du Canada. Qui plus est, des documents publiés en avril, de la mi-septembre à la mi-octobre et au début de décembre ont été choisis au hasard. Ces intervalles correspondent aux points tournants de la crise sanitaire de la COVID-19 au CanadaNote de bas de page 3.

Les annexes 1 et 2 du présent rapport résument l’approche d’échantillonnage ainsi que les mots clés utilisés pour sélectionner les documents à analyser. 

3.2 Analyse des documents

Après la sélection des documents, une grille de codage a été élaborée autour des catégories suivantes :

La section suivante présente les principales conclusions de l’analyse du contenu selon les 4 types de discours : médias, universitaires, aînés et gouvernement.

4. Résultats

Dans cette section

4.1 Discours dans les médias (n=20)

Les constatations relatives au discours dans les médias sont fondées sur une analyse de 20 articles provenant de 3 sourcesNote de bas de page 4  : The Globe and Mail (n=7); The National Post (n=7); et La Presse (n=6). L’échantillon des communications comprenait des articles en français (n=6) et en anglais (n=14). Les principaux thèmes et sous-thèmes dans les médias, ainsi que les réponses aux principales questions de l’étude pour ce type de données sont présentés ci-dessous.

La figure 1 illustre les principaux thèmes et sous-thèmes du discours dans les médias. Les thèmes principaux sont affichés en bleu et les sous-thèmes en orange.

Figure 1 : Thèmes and sous-thèmes du discours des médias Note de bas de page 5
Diagramme en arborescence des thèmes et sous-thèmes du discours médiatique
Figure 1 – Version textuelle

Les thèmes et sous-thèmes suivants ont émergé du discours des médias :

  • négligence dans les ESLD :
    • nécessité d’améliorer le système de santé;
    • âgisme (implicite);
  • déploiement de la vaccination;
  • politiques et/ou communications gouvernementales :
    • politiciens;
  • changements sociaux, économiques et culturels découlant de la pandémie :
    • défis économiques posés par la pandémie;
  • mise à l’essai;
  • jeux en ligne :
    • comment passer le temps pendant le COVID :
  • service de garde d’enfants :
    • nécessité de compter sur de meilleurs services de garde d’enfants;
  • impacts disproportionnés sur la COVID-19 au sein de la société :
    • inclusion sociale;
  • gravité des répercussions sur les pays en développement.

Principaux thèmes : Médias

Neuf grands thèmes ont été identifiés dans les articles des médias. Le thème le plus récurrent dans les médias était « La négligence en soins de longue durée »; ce thème revient dans 8 articles (sur 20). Les autres thèmes sont présents dans 1 à 3 articles (sur 20) et sont présentés à la figure 2 ci-dessous.

Figure 2 : Thèmes dans les discours des médias
Diagramme circulaire des thèmes des discours des médias en proportion du nombre d'articles
Figure 2 – Version textuelle
Les thèmes des discours des médias Nombre d’articles Proportion d’articles
Négligence dans CHSLD 8 38 %
Distribution du vaccin 3 14 %
Politiques et communications du gouvernement 3 14 %
Changement sociaux, culturels, et économiques liés à la pandémie 2 10 %
Dépistage 1 5 %
Jeux en ligne 1 5 %
Garde d’enfants 1 5 %
Impact social disproportionné 1 5 %
Sévérité de l’impact négatif de la COVID-19 dans les pays étrangers 1 5 %

Sous-thèmes: Médias

Sept sous-thèmes ont été identifiés dans l’analyse des médias. La nécessité d’améliorer le système de santé est un sous-thème qui revient dans 9 (des 20) articles des médias. La figure 3 présente les autres sous-thèmes qui ont été relevés.

Figure 3 : Sous-thèmes dans le discours des médias Note de bas de page 6
Diagramme circulaire des sous-thèmes des discours des médias en proportion du nombre d'articles
Figure 3 – Version textuelle
Les sous-thèmes des discours des médias Nombre d’articles Proportion d’articles
Besoin d’améliorer le système de santé 9 60 %
Comment s’occuper en temps de pandémie 1 7 %
Âgisme (implicite) 1 7 %
Inclusion sociale 1 7 %
Défis économiques liés à la pandémie 1 7 %
Besoin d’améliorer la garde pour enfants 1 7 %
Politiciens 1 7 %

Principaux arguments : Médias

Des analyses ont également permis de cerner les principaux arguments présentés dans les 20 articles des médias. L’un des arguments portait sur la nécessité de mieux prendre soin des aînés. L’une des leçons de la pandémie est que la société ne traite pas les aînés de façon éthique, et qu’il faut investir davantage (cette‑à‑dire ressources, argent, temps, etc.) pour régler ce problème. La plupart des articles portaient sur les personnes âgées vivant dans des établissements de soins de longue durée, et ne tenaient que peu ou pas compte des aînés vivant dans leur maison. Les 3 citations suivantes fournissent des exemples de cet argument :

“It is the elderly who are especially vulnerable. Mortality rates for old people are the highest. That was painfully seen in our long-term care facilities. It is not an "old person's disease," but the old are most susceptible to its full force. The elderly were also more exposed in another sense. During the lockdown, those who caught the virus were kept in isolation. Even their closest family members were kept away from them in their dying days. Those who did not contract the illness were also kept in isolation, for fear of catching it from a family member. Some circumstances were akin to an updated tale from Charles Dickens' pathos-filled pen. I know of one 96 year old who was unable to be visited by his 93-year-old wife. The very worst and most emotional time to be alone was the very time they were forced to be alone.”

(Rex Murphy, National Post, 14 octobre 2020.)

Traduction : « Ce sont les personnes âgées qui sont particulièrement vulnérables. Les taux de mortalité chez les personnes âgées sont les plus élevés. C’était extrêmement évident dans nos établissements de soins de longue durée. Il ne s’agit pas d’une maladie qui s’attaque uniquement aux personnes âgées, mais celles-ci sont les plus susceptibles d’en ressentir pleinement les effets. Les personnes âgées étaient aussi plus exposées dans un autre sens. Pendant le confinement, celles qui ont attrapé le virus ont été maintenues en isolement. Même les membres de leur famille proche ont été tenus à l’écart alors qu’elles étaient en train de mourir. Celles qui n’ont pas contracté la maladie ont aussi été maintenues en isolement, de peur de l’attraper d’un membre de leur famille. Dans certains cas, la situation ressemblait à une version moderne d’un récit sorti de la plume de Charles Dickens. Je connais un homme de 96 ans qui n’a pu recevoir la visite de son épouse de 93 ans. C’était une situation bouleversante et le pire moment pour se retrouver seuls, mais ils ont été forcés de rester chacun de leur côté. »

“Ce manque de préparation, ce manque d'expertise, fait partie de l'équation quand on voit à quel point les CHSLDNote de bas de page 7 – et les résidences pour personnes âgées – ont été des foyers d'éclosion qui s'apparentent à des incendies de forêt .”

(Patrick Lagacé. (10 avril 2020). CHSLD, les brasiers. La Presse+, ACTUALITÉS_4.)

How is it possible, in 2020, in Canada, that elders entrusted to a licensed care home can be treated worse than dogs at the city pound? How is it conceivable that vulnerable seniors – some with dementia and severe mobility issues – could be left to fend for themselves?

(André Picard, Globe and Mail, 1er avril 2020 : Opinion.)

Traduction : « Comment se fait-il qu’en 2020 au Canada, que les aînés confiés à un foyer de soins agréé puissent être traités moins bien que les chiens à la fourrière? Comment se peut-il que les aînés vulnérables – dont certains souffrent de démence et de graves problèmes de mobilité – soient laissés à eux-mêmes? » 

L’âgisme fait-il l’objet de discussions ou de critiques (de façon implicite ou explicite) : Médias

L’analyse des articles des médias a révélé un exemple explicite d’âgisme et 4 exemples implicites. Fait intéressant : le mot « âgisme » n’est pas utilisé et ses répercussions ne font généralement l’objet d’aucune discussion. Toutefois, on reconnaît son impact négatif en termes de mauvaise santé et de négligence envers les personnes âgées; autrement dit, la « cause à effet » n’est pas clairement énoncée. Vous trouverez quelques exemples ci-dessous.

Explicite 

« Il serait donc apprécié de cesser de nous considérer comme des « pestiférés » potentiels alors que nous sommes en pleine forme et en pleine santé! »

(Serge Loriaux. (31 décembre 2020). Changer de « cible ». La Presse+, débats_1, DÉBATS_5.)

Implicite

It may be an exaggeration to say Canada's approach to long-term care consists of warehousing the old and infirm, but we have certainly let standards decline to a point we should be ashamed to acknowledge.”

(NP View: The COVID-19 crisis has exposed Canada’s shameful treatment of its elderly. (17 avril 2020). National Post (en ligne).)

Traduction : « Il est peut-être exagéré de dire que l’approche du Canada en matière de soins de longue durée consiste à entreposer nos aînés et nos infirmes, mais nous avons très certainement abaissé nos normes à un tel point que nous devrions avoir honte de le reconnaître. »

Le document contribue-t-il à l’âgisme, c. à d. reflète-t-il des attitudes âgistes (de manière implicite ou explicite) : Médias

L’analyse des articles des médias a donné lieu à des résultats mitigés à la question de savoir si les médias contribuent à l’âgisme en reflétant des attitudes âgistes. Parmi les 20 articles examinés, onze ne contribuaient pas à l’âgisme, 8 perpétuaient des attitudes âgistes et un n’a pu être classé dans l’une ou l’autre des catégories. La citation suivante est un exemple d’article qui contribue à l’âgisme et qui porte sur les déficits (physiques, psychologiques et sociaux) de toutes les personnes âgées dans les foyers de soins et sur leur vulnérabilité.   

By their very nature, people in care homes aren't able to create the sort of noise required to attract the attention of governments. They are old people, confined to their beds, or dependent on walkers or wheelchairs to get around. They aren't great at social networking, crowdsourcing or virtual campaigning. They are largely dependent on others, either relatives, medical professionals or care staff, for basic needs. Many of them, given the chance, would selflessly insist they don't want to be a bother or a burden.

(NP View: The COVID-19 crisis has exposed Canada’s shameful treatment of its elderly. (17 avril 2020). National Post (en ligne).)

Traduction : « De par leur nature même, les gens qui vivent dans des foyers de soins ne sont pas capables de s’exprimer d’une voix suffisamment forte pour attirer l’attention des gouvernements. Ce sont des personnes âgées, confinées à leur lit ou qui ont besoin de marchettes ou de fauteuils roulants pour se déplacer. Elles ne sont pas très à l’aise avec les réseaux sociaux, les approches participatives ou les campagnes virtuelles. Elles dépendent en grande partie d’autres personnes, soit des parents, des professionnels de la santé ou des membres du personnel soignant, pour satisfaire leurs besoins fondamentaux. Beaucoup d’entre elles, si on leur en donnait l’occasion, affirmeraient sans hésiter qu’elles ne veulent pas être un fardeau pour les autres. »

Fait-on mention d’un âge chronologique (ou d’une tranche d’âge) précis : Médias

Onze des 20 articles examinés ne faisaient pas mention d’une tranche d’âge ou d’un âge chronologique précis en parlant des aînés. Il existe un éventail d’articles dans lesquels l’âge était mentionné, comme en témoigne tableau suivant : la première colonne montre les groupes d’âge représentés dans les médias et la deuxième colonne indique la fréquence des articles qui faisaient référence à ce groupe d’âge.

Tableau 1 : Mention de l’âge selon le nombre d’articles des médias
Mention de l’âge Nombre d’articles
72 1
73 1
 93 ans 1
 96 ans 1
60 ans et plus 1
65 ans et plus 1
80 ans et plus 3

Comment le vieillissement, à titre de processus, est-il décrit ou mentionné (perte; gain; les deux; ni l’un ni l’autre) : Médias

Treize des 20 articles décrivaient le vieillissement comme étant une perte et mentionnaient que les aînés sont la population la plus vulnérable et qui a le plus besoin de soins. Un seul article décrivait le processus de vieillissement comme étant un gain et faisait référence aux aînés comme étant des personnes actives et compétentes. Deux articles décrivaient le vieillissement de manière plus neutre (gain et perte) et faisaient référence aux aînés actifs qui assistent à des concerts, mais aussi aux personnes âgées qui sont « placées pour faire de l’argent ». Enfin, 4 des articles ne décrivaient le processus de vieillissement ni comme un gain ni comme une perte.

Fait-on mention de la contribution des aînés à la société : Médias

Sur les 20 articles de médias analysés, 3 décrivaient en termes vagues les contributions des aînés à la société, en termes de connaissances ou de résilience. Toutefois, l’un des articles était particulièrement positif en mentionnant que les aînés apportent une contribution à la société.

There is no question that Canadians as individuals love and respect those who brought them into the world, raised them and fashioned a society founded in peace, prosperity and mutual respect.

(NP View: The COVID-19 crisis has exposed Canada’s shameful treatment of its elderly. (17 avril 2020). National Post (en ligne).)

Traduction : « Il ne fait aucun doute que les Canadiens, en tant qu’individus, aiment et respectent ceux qui les ont mis au monde, les ont élevés et ont façonné une société axée sur la paix, la prospérité et le respect mutuel. »

Les défis ou les coûts potentiels associés au vieillissement ou aux aînés sont-ils mentionnés : Médias

Sur les 20 articles analysés, 5 mentionnaient l’augmentation du coût économique ou du fardeau d’une société vieillissante sur le système de santé. Voici un extrait d’un article traitant des services de garde d’enfants dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Bien que l’article souligne l’importance de se tourner vers une « économie bienveillante » pour mieux s’occuper des jeunes et des moins jeunes, il traite aussi des coûts associés à une population vieillissante :  

Even without a pandemic, Canada was looking at decades of slow growth, the impact of population aging.”… “As we head into an era of slowth (slow or no growth) owing to population aging, the smallest working-age cohort in 50 years will need all the help it can get”. 

(Pandemic realities offer hope of new approach to child care: Opinion. (Globe and Mail, 2020, 26 septembre).)

Traduction : « Même sans la pandémie, le Canada entrevoyait des décennies de faible croissance découlant du vieillissement de la population. »... « Alors que nous entamons une ère de ralentissement (croissance lente ou nulle) en raison du vieillissement de la population, la plus petite cohorte en âge de travailler en 50 ans aura besoin de toute l’aide possible. »

Comment les aînés se situent-ils par rapport aux autres groupes : Médias

L’analyse des articles des médias portait sur le positionnement des aînés par rapport aux autres groupes d’âge. Sur les 20 articles analysés, 9 ne positionnaient pas les aînés en lien avec d’autres groupes et la question ne s’appliquait pas dans le cas de 7 des articles. Toutefois, 4 articles positionnaient les aînés par rapport aux générations plus jeunes ou faisaient des comparaisons entre elles. Les citations qui suivent sont des exemples tirés d’articles qui positionnent les aînés par rapport aux groupes plus jeunes.

“On est tous d'accord que les effets indirects de la pandémie sur les jeunes sont sérieux. Mais ce n'est pas en exacerbant ses effets directs sur les aînés qu'on les réglera.”

(Philippe Mercure (17 octobre 2020). Les gens vulnérables ne vivent pas dans les nuages. La Presse+, DÉBATS_1, DÉBATS_3.)

“Des grands-parents qui jouent avec leurs petits-enfants, mais aussi des aînés qui jouent en club. Et ce sont loin d'être les personnes les plus polies en ligne! Ils se sentent comme au bistro!”

(Pierre-Marc Durivage (30 avril 2020). Boom des plateformes de jeu virtuel. La Presse (site web).)

However, “we're all in this together” doesn't ring quite true when you take cognizance of this division, this two-tiered impact of COVID. There needs to be something a little beyond words to give that rally cry force.”

(Murphy, R. (14 octobre 2020). The full impact of Covid is not borne by all, National Post.)

Traduction : « Toutefois, l’expression « nous sommes tous dans le même bateau » ne s’applique pas vraiment lorsque vous prenez conscience de cette division, cette incidence à 2 volets de la COVID. Il faut aller au-delà des mots pour amplifier ce cri de ralliement. »

Quel est le rôle des aînés pendant la pandémie (victimes; combattants; ni l’un ni l’autre; les deux) : Médias

La formulation des messages peut influer sur les attitudes âgistes. Par conséquent, l’une des parties de cette analyse des articles des médias consistait à examiner la façon dont les aînés étaient présentés dans divers rôles. Plus précisément, cette analyse visait à déterminer si les aînés :

Dans 4 de ces articles, les aînés n’étaient présentés de ni l’une ni l’autre de ces façons. Toutefois, un article (sur 20) présentait les aînés comme étant des combattants :

« combien de personnes âgées sont très conscientes des mesures sanitaires et sont très capables de les suivre. »

(Serge Loriaux (31 décembre 2020). Changer de « cible ». La Presse+, débats_1, DÉBATS_5.)

Les aînés étaient beaucoup plus souvent présentés comme étant des victimes (15 articles sur 20). Ces articles renforçaient les perceptions selon lesquelles les aînés sont les personnes « les plus vulnérables » et réitéraient que la plupart des décès attribuables à la COVID-19 survenaient chez les personnes âgées.

Catégorisation du domaine (emploi; santé et soins de santé; inclusion sociale; sûreté et sécurité) : Médias

Sans surprise, le domaine qui était le plus représenté dans les articles des médias pendant l’ensemble de la période couverte était la santé et les soins de santé (n=15). L’inclusion sociale était abordée dans (n=3) articles; l’emploi dans (n=1) article; et la sûreté et la sécurité dans (n=1) article.

Les aînés autochtones sont-ils mentionnés? Médias

Un seul article des médias sur la vingtaine examinée faisait mention des Autochtones. Le cas échéant, le terme était utilisé en combinaison avec les mots clés « aînés » et « Covid-19 ». Les citations suivantes proviennent de cet article.

But thorny questions will arise, such as: Who is an essential worker? Public Safety Canada actually has a list, but it's as long as your arm. Grocery store workers? Teachers? Police officers? Truckers? Family caregivers? How do you choose among them? What about people living with homelessness? Indigenous peoples? COVID-19 has hit racialized and low-income populations hardest. How do we ensure that the inequities exposed by the pandemic are not perpetuated in the vaccine rollout?

(Picard, A. (8 décembre 2020). Why we can ignore anti-vaxxers right now: Opinion. The Globe and Mail, A11.)

Traduction : « Mais des questions épineuses vont surgir, comme : Qui est un travailleur essentiel? Sécurité publique Canada a dressé une liste, mais elle est interminable. Les travailleurs des épiceries? Les enseignants? Les policiers? Les camionneurs? Les proches aidants? Comment faire un choix? Qu’en est-il des personnes sans abri? Les Autochtones? La COVID-19 a frappé le plus durement les populations racialisées et à faible revenu. Comment pouvons-nous nous assurer que les inégalités exposées par la pandémie ne seront pas perpétuées dans le déploiement de la vaccination? »

4.2 Le discours universitaire (n=10)

Les constatations relatives aux données universitaires reposent sur une analyse de 10 articles publiés dans des revues à comité de lecture et rédigés par des universitaires canadiens au cours des périodes visées par le présent rapport. Huit articles ont été publiés en anglais et 2 en français. La section qui suit présente les principaux thèmes et sous-thèmes du discours universitaire, ainsi que les réponses aux principales questions de l’étude pour cette source de données.

La figure 4 illustre les principaux thèmes et sous-thèmes du discours universitaire. Les thèmes principaux sont affichés en bleu et les sous-thèmes en orange.

Figure 4 : Thèmes and sous-thèmes du discours universitaire
Diagramme en arborescence des thèmes et sous-thèmes du discours universitaire
Figure 4 – Version textuelle

Les thèmes et sous-thèmes suivants ont émergé du discours universitaire :

  • soins et santé :
    • santé et soins de santé;
    • résilience;
  • média ou médias sociaux et âgisme :
    • différences intergénérationnelles;
    • média;
    • âgisme;
  • priorités de recherche pour les aînés et la COVID-19 :
    • politiques;
  • transition des environnements de travail en personne aux environnements de travail virtuels :
    • stratégies gouvernementales;

Principaux thèmes : Universitaires

À l’instar du discours dans les médias, les chercheurs ont mis l’accent sur le thème des soins et de la santé. Ce thème était présent dans 7 des 10 articles analysés. Les autres thèmes principaux sont présentés à la figure 5.

Figure 5 : Thèmes du discours universitaire
Diagramme en arborescence des thèmes et sous-thèmes du discours universitaire
Figure 5 – Version textuelle
Les thèmes du discours universitaire Nombre d’articles Proportion d’articles
Soins et santé 7 70 %
Médias ou média social et âgisme 1 10 %
Priorités de recherche pour les personnes âgées 1 10 %
Transition du travail en présentiel au travail virtuel 1 10 %

Sous-thèmes : Universitaires

Sept sous-thèmes ont été recensés dans l’analyse des articles universitaires. La santé (physique et mentale) et les soins de santé constituaient le sous-thème le plus répandu. La figure 6 présente d’autres sous-thèmes.Note de bas de page 8

Figure 6 : Sous-thèmes du discours universitaire
Diagramme circulaire des thèmes du discours universitaire en proportion du nombre d'articles
Figure 6 – Version textuelle
Les sous-thèmes du discours universitaire Nombre d’articles Proportion d’articles
Santé et soins de santé 6 50 %
Différences intergénérationnelles 1 8 %
Politique 1 8 %
Médias 1 8 %
Résilience 1 8 %
Âgisme 1 8 %
Stratégies gouvernementales 1 8 %

Principaux arguments : Universitaires

L’analyse des articles universitaires comprenait la détermination des principaux arguments présentés dans les 10 articles. À l’instar du discours des médias, l’un des principaux arguments portait sur la nécessité de faire mieux et d’en faire plus pour les aînés, en termes de financement et de politiques. Toutefois, contrairement aux communications des médias, le discours universitaire était moins axé sur les soins de longue durée et abordait des questions comme la santé mentale de l’ensemble des aînés (y compris ceux qui ne vivent pas dans des établissements de soins de longue durée), leur capacité à faire preuve de résilience et, enfin, l’importance de s’attaquer au problème de l’âgisme.

L’âgisme fait-il l’objet de discussions ou de critiques (de façon implicite ou explicite) : Universitaires

Quatre documents (sur 10) traitaient explicitement de la question de l’âgisme et de la nécessité de s’y attaquer. Dans ces articles, les chercheurs soutiennent que, parmi les enjeux qui ont été amplifiés, la pandémie a révélé la prévalence de l’âgisme dans notre société. Ils soutiennent en outre que l’âgisme est un facteur corrélé du manque de préparation et de prévention en matière de soins prépandémiques pour les aînés, comme l’illustrent les citations suivantes.

"La situation actuelle a fait ressortir la nécessité de repenser le statut et le rôle des personnes âgées dans notre société et celle d’examiner spécifiquement l'impact et l'influence de l'âgisme dans la prise de décision et la prestation des soins."

(Rylett, R. J., Alary, F., Goldberg, J., Rogers, S., & Versteegh, P. (1er décembre 2020). La COVID-19 et les priorités de recherche sur le vieillissement. Canadian Journal on Aging / La Revue Canadienne Du Vieillissement, 39(4), 506 to 512.)

Unfortunately, the wake of COVID-19 has brought a resurgence of hostile messages on social media, even classifying as hate speech, that exhibit ageism against older adults.

(Meisner, B. 24 juin 2020. Journal of Leisure Science.)

Traduction : « Malheureusement, la COVID-19 a provoqué une résurgence de messages hostiles sur les médias sociaux, que l’on pourrait même qualifier de discours haineux, qui font ressortir l’âgisme à l’égard des personnes âgées. »

Le document contribue-t-il à l’âgisme, c. à d. reflète-t-il des attitudes âgistes (de manière implicite ou explicite) : Universitaire

La majorité des articles universitaires ne contribuaient pas aux attitudes âgistes (n=9). Un document qui pourrait être considéré comme perpétuant des attitudes âgistes portait sur l’utilisation de l’âge comme critère (à la suite d’un problème de santé et de fragilité) pour décider à qui prodiguer des soins intensifs dans un contexte de pandémie. Des chercheurs internationaux ont critiqué l’utilisation de l’âge comme principal critère décisionnel pour la prestation de soins intensifs et considèrent cette pratique comme une expression de l’âgisme.

Explicite

The number of patients that can be placed on ECLS is small and should be decided on a case-by-case basis. Definite exclusion criteria include age older than 60 years old.”…

(Valiani, S., Terrett, L., Gebhardt, C., Prokopchuk-Gauk, O., & Isinger, M. Development of a framework for critical care resource allocation for the COVID-19 pandemic in Saskatchewan. 1er septembre 2020, Association médicale canadienne.)

Traduction : « Le nombre de patients qui peuvent être placés en RCE est faible et les décisions devraient être prises au cas par cas. Les critères d’exclusion définis comprennent l’âge pour les patients de plus de 60 ans. »

Fait-on mention d’un âge chronologique (ou d’une tranche d’âge) précis : Universitaires

La majorité des articles universitaires faisaient mention d’un âge ou d’une tranche d’âge chronologique précis, sauf un. La mention de l’âge des aînés variait selon le chercheur, allant de 50 à 90 ans. Il convient de noter que cet écart n’a pas été observé dans les articles des médias.

Comment le vieillissement, à titre de processus, est-il décrit ou mentionné (perte; gain; les deux; ni l’un ni l’autre) : Universitaires

Les articles universitaires présentaient une description plus équilibrée du processus de vieillissement que les articles des médias, comme le montre le tableau suivant :

Tableau 2 : Description du vieillissement selon le nombre d’articles universitaires
Description du vieillissement comme processus Nombre d’articles
Les deux (perte et gain) 7
Gain 1
Perte 1
Ni l’un ni l’autre 1

Dans les cas où la description du processus de vieillissement renvoyait à la fois aux gains et aux pertes, les passages sur les gains semblaient s’appliquer uniquement aux aînés actifs et en santé, tandis que ceux sur les pertes se rapportaient aux personnes vivant dans des établissements de soins de longue durée, comme l’illustrent les exemples ci-dessous.

Les deux

« Nous avons tendance à considérer les personnes âgées comme des personnes vulnérables. Cependant, cette perspective est remise en question lorsque nous tenons compte de leurs points de vue, de leur créativité et de leur résilience, et lorsque nous adoptons une optique plus globale, en fonction de laquelle la santé n’est pas le seul élément à prendre en compte, même en temps de pandémie. »

(Meisner et coll. (12 décembre 2020). La nécessité des approches interdisciplinaires et collaboratives pour évaluer l’impact de la COVID-19 sur les personnes âgées et le vieillissement, déclaration conjointe de l’Association canadienne de gérontologie et de la Revue canadienne du vieillissement.)

Gain

Canadian older adults are highly diverse, and generally healthy, engaged and active…

(Wister, A., & Speechley, M. (9 septembre 2020). COVID-19: Pandemic Risk, Resilience and Possibilities for Aging Research. Revue canadienne du vieillissement.)

Traduction : « Les aînés canadiens sont très diversifiés et généralement en bonne santé, engagés et actifs. » 

Fait-on mention de la contribution des aînés à la société : Universitaires

Sur les 10 articles universitaires analysés, seulement 3 portaient sur les contributions des populations plus âgées, mais de façon vague :

What can we learn – both positive and negative – from societies with large proportions of older persons, such as Italy and Japan?

(Wister, A., & Speechley, M. (9 septembre 2020). COVID-19: Pandemic Risk, Resilience and Possibilities for Aging Research. Canadian Journal on Aging / La Revue Canadienne du Vieillissement.)

Traduction : « Que pouvons-nous apprendre – tant les points positifs que négatifs – des sociétés ayant de grandes proportions de personnes âgées, comme l’Italie et le Japon? »

Fait intéressant, l’un des articles examinés indiquait que les travailleurs âgésNote de bas de page 9 ont vécu plus facilement la transition à un environnement virtuel que les jeunes en raison de leur expérience :

Maybe - older practicians actually had an easier time than younger ones transitioning to online therapy sessions

(Békés, V., Doorn, K.A., Prout, T.A, & Hoffman, L. (26 juin 2020). Stretching the Analytic Frame: Analytic Therapists’ Experiences With Remote Therapy During COVID-19.)

Traduction : « Il se pourrait que les praticiens plus âgés aient eu plus de facilité que les plus jeunes à faire la transition vers des séances de thérapie en ligne. »

La mémoire institutionnelle ou l’expérience au sein d’un effectif est un atout qui peut favoriser la continuité des activités en cas de catastrophe. La capacité de s’adapter ou de faire la transition aisément est un exemple de force qui contribue à la résilience organisationnelle. La citation ci-dessus sur la facilité de faire la transition vers des environnements en ligne est intéressante, car elle contredit l’un des stéréotypes les plus répandus : celui que les travailleurs âgés sont incapables de s’adapter aux nouvelles technologies.

Les défis ou les coûts potentiels associés au vieillissement ou aux aînés sont-ils mentionnés : Universitaires

Six des 10 articles universitaires ne faisaient pas mention des défis ou des coûts potentiels associés au vieillissement ou aux aînés. Les 4 autres articles portaient sur le fardeau que représente une population vieillissante sur le système de soins de santé (physiques et mentaux), tel que mentionné ci-après :

Yet, most of the funding for health care, including for long-term care public facilities, come from the provinces, which are increasingly struggling to finance health care costs in a context of accelerated population aging…

(Béland, D., & Marier, P. (1er juillet 2020). Covid-19 and Long Term Care Policy for Older People in Canada. Journal of Aging & Social Policy.)

Traduction : « Pourtant, la majeure partie du financement des soins de santé, y compris les montants versés aux établissements publics de soins de longue durée, provient des provinces, qui peinent de plus en plus à financer les coûts des soins de santé dans un contexte de vieillissement accéléré de la population… »

Comment les aînés se situent-ils par rapport aux autres groupes : Universitaire

Dans 7 des 10 articles, les chercheurs critiquaient et discutaient de la tendance, dans le discours populaire (surtout sur les médias sociaux), à associer et à comparer les générations plus âgées aux générations plus jeunes. Selon eux, le fait d’associer principalement la COVID-19 à un « problème d’aînés » a pavé la voie et légitimé des attitudes discriminatoires des plus jeunes envers les aînés. Dans la citation suivante, les auteurs critiquent les expressions d’âgisme hostile et intragénérationnel dans le contexte de la pandémie :

Although COVID-19 knows no borders, physical or social, it has clearly become an aging-related disease. On the one hand, gerontologists have already become important contributors to COVID-19 knowledge, practice and research. On the other hand, there is a backlash of younger and working populations, fed by media and political hype, who believe that they are less susceptible, and if they do become infected, the symptoms will be less serious than for older populations. […] Some of these views have been articulated as part of the "ok boomer" movement, which has pitted younger and older generations against each other. Other individuals and groups have expressed the view that the COVID-19 pandemic is largely a “seniors problem” and as such should not shut down the economy and society to the level that has occurred. Some politicians have even gone so far as to suggest that older people ought to consider sacrificing themselves for the health of others, including that of the economy.

(Wister, A., & Speechley, M. (1er septembre 2020). COVID-19: Pandemic Risk, Resilience and Possibilities for Aging Research. Canadian Journal on Aging / La Revue Canadienne Du Vieillissement.)

Traduction : « Bien que la COVID-19 ne soit assujettie à aucune frontière, physique ou sociale, elle est clairement devenue une maladie liée au vieillissement. D’une part, les gérontologues ont déjà apporté une importante contribution sur le plan des connaissances, de la pratique et de la recherche sur la COVID-19. D’autre part, il y a eu une vive réaction de la part des populations plus jeunes et plus actives; alimentées par toute l’information véhiculée par les médias et les politiciens, elles croient être moins vulnérables et sont convaincues que si elles devaient être infectées, leurs symptômes seraient moins graves que chez les personnes plus âgées. […] Certains de ces points de vue ont été exprimés dans le cadre du mouvement « ok boomer », qui opposait les générations plus jeunes aux générations plus âgées. D’autres personnes et groupes sont d’avis que la pandémie de COVID-19 est en grande partie un « problème d’aînés » et qu’à ce titre, nous n’aurions pas dû prendre des mesures aussi drastiques d’interruption de l’économie et de la société. Certains politiciens sont même allés jusqu’à suggérer que les aînés devraient envisager de se sacrifier pour la santé des autres, y compris celle de l’économie. »

Quel est le rôle des aînés pendant la pandémie (victimes; combattants; ni l’un ni l’autre; les deux) : Universitaires

Un peu comme dans les articles de médias analysés, mais dans une moindre mesure, 5 articles universitaires sur 10 présentaient les personnes âgées comme étant des victimes pendant la pandémie, renforçant encore la perception selon laquelle les aînés sont les « plus vulnérables ». Parmi les 5 autres articles universitaires, 3 offraient un point de vue plus équilibré et 2 ne présentaient les aînés ni comme des victimes ni comme des combattants.

Victimes

Nursing homes have become “ground zero” for the coronavirus disease 2019 (COVID-19) epidemic in North America.1 In both the United States and Canada, the first recorded COVID-19 deaths and outbreaks occurred in nursing homes, with case fatality rates in these settings reported to be as high as 33.7%.2 Since that time, more than 25,000 nursing home residents have died of COVID-19 in the United States, whereas more than 80% of all COVID-19 deaths in Canada are among nursing home residents.

(Stall, N. M., Farquharson, C., Fan‐Lun, C., Wiesenfeld, L., Loftus, C. A., Kain, D., Johnstone, J., McCreight, L., Goldman, R. D., & Mahtani, R. (1er juillet 2020). A hospital partnership with a nursing home experiencing a COVID‐19 outbreak: Description of a multiphase emergency response in Toronto, Canada. Journal of the American Geriatrics Society.)

Traduction : « Les centres de soins sont devenus « l’épicentre » de l’épidémie de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) en Amérique du Nord1. Aux États-Unis et au Canada, les premiers décès et éclosions de COVID-19 enregistrés se sont produits dans des centres de soins, les taux de mortalité dans ces milieux pouvant atteindre 33,7 %2. Depuis, plus de 25 000 résidents de centres de soins sont morts de la COVID-19 aux États-Unis, tandis que plus de 80 % de tous les décès attribuables à la COVID-19 au Canada sont survenus chez des résidents de centres de soins. »

The differential mortality risks suggest that this is largely a “gero-pandemic,” which has brought the field of aging into center-stage, in both pathogenic and salutogenic contexts.

(Wister, A., & Speechley, M. (1er septembre 2020). COVID-19: Pandemic Risk, Resilience and Possibilities for Aging Research. Canadian Journal on Aging / La Revue Canadienne Du Vieillissement.)

Traduction : « Les risques de mortalité différentiels indiquent qu’il s’agit en grande partie d’une « géro-pandémie », qui a eu pour effet de mettre la question du vieillissement à l’avant-plan, dans des contextes à la fois pathogène et salutogène. »

Les deux

« La COVID-19 n’est pas une maladie équitable. Bien entendu, les personnes âgées, handicapées et celles souffrant de problèmes de santé sous-jacents sont plus à risque de souffrir de formes plus graves de COVID-19." […] "Nous avons tendance à considérer les personnes âgées comme des personnes vulnérables. Cependant, cette perspective est remise en question lorsque nous tenons compte de leurs points de vue, de leur créativité et de leur résilience, et lorsque nous adoptons une optique plus globale, en fonction de laquelle la santé n’est pas le seul élément à prendre en compte, même en temps de pandémie. »

(Meisner et al. (12 décembre 2020). La nécessité des approches interdisciplinaires et collaboratives pour évaluer l’impact de la COVID-19 sur les personnes âgées et le vieillissement, déclaration conjointe de l’Association canadienne de gérontologie et de la Revue canadienne du vieillissement.)

Catégorisation du domaine (emploi; santé et soins de santé; inclusion sociale; sûreté et sécurité) : Universitaires

Dans les 10 articles universitaires examinés, les domaines les plus représentés durant les périodes visées étaient les soins de santé (n=4) et l’inclusion sociale (n=4), puis de l’emploi (n=1) et la sûreté et la sécurité (n=1).

Les aînés autochtones sont-ils mentionnés : Universitaires

Un seul article sur 10 réclamait de plus amples recherches auprès des aînés autochtones, particulièrement en ce qui concerne leurs besoins et l’évaluation de ces besoins. La citation suivante est tirée de cet article :

« En cette période de crise associée à la COVID-19, il est essentiel que les chercheurs mènent des travaux sur le vieillissement qui tiennent comptent des populations autochtones et des autres populations sous-représentées, des facteurs socio-économiques et culturels, de l’accès équitable aux ressources du système de santé et de l’engagement des patients spécialement lorsque ceci concerne les personnes âgées. »

(Rylett, R. J., Alary, F., Goldberg, J., Rogers, S., & Versteegh, P. (12 décembre 2020). La COVID-19 et les priorités de recherche sur le vieillissement. La Revue canadienne du vieillissement / Canadian Journal on Aging.)

4.3 Discours des aînés (associations d’aînés) (n=20)

Principaux thèmes : Aînés

L’analyse des 20 documents rédigés par des aînés a révélé 2 grands thèmes axés sur l’incidence négative de la pandémie sur les personnes âgées (n=7) et les inconvénients du système de santé – en particulier en ce qui concerne les soins de longue durée (n=4). Il est important de noter que l’incidence de la pandémie a été évaluée pour différents groupes d’aînés (par exemple, les aînés sans enfant, les aînés LGBTQ) et que ces documents fournissent donc une analyse plus diversifiée et hétérogène de cette incidence, ce qui n’était pas le cas des articles des médias et universitaires. D’autres thèmes ont été abordés également, comme l’illustre la figure 8.

La figure 7 illustre les principaux thèmes et sous-thèmes du discours des aînés. Les thèmes principaux sont affichés en bleu et les sous-thèmes en orange.

Figure 7 : Thèmes et sous-thèmes du discours des aînés
Diagramme en arborescence des thèmes et sous-thèmes du discours des aînés
Figure 7 – Version textuelle

Les thèmes et sous-thèmes suivants ont émergé du discours des aînés:

  • impact de la pandémie sur les aînés :
    • nécessité de fournir de l'aide aux aînés;
    • décès ou perte;
  • défis et lacunes du système de santé :
    • appel à l’action des gouvernements;
  • vaccination :
    • vaccination;
  • famille;
  • perceptions des aînés :
    • implication des aînés dans diverses spheres de la société;
  • perceptions du vieillissement;
  • économie;
  • technologie;
  • résilience :
    • nécessité d’élaborer des outils pour les aînés;
    • équité.

Figure 8 : Thèmes du discours des aînés
Diagramme circulaire des thèmes du discours des aînés en proportion du nombre d'articles
Figure 8 – Version textuelle
Les thèmes du discours des aînés Nombre d’articles Proportion d’articles
L’impact de la pandémie sur les personnes âgées 7 35 %
Les défis du système de santé 4 20 %
Vaccin 3 15 %
Famille 1 5 %
Perceptions des personnes âgées 1 5 %
Perceptions du vieillissement 1 5 %
Économie 1 5 %
La technologie 1 5 %
Résilience 1 5 %

Sous-thèmes: Aînés

Sept sous-thèmes ont été cernés dans l’analyse des documents rédigés par des aînés. La nécessité de fournir de l’aide et l’élaboration d’outils pour soutenir les aînés pendant la pandémie étaient les sous-thèmes les plus courantsNote de bas de page 10 . D’autres sous-thèmes sont illustrés à la figure 9 ci-dessous.

Figure 9 : Sous-thèmes du discours des aînés
: Diagramme circulaire des sous-thèmes du discours des aînés en proportion du nombre d'articles
Figure 9 – Version textuelle
Les sous-thèmes du discours des aînés Nombre d’articles Proportion d’articles
La nécessité d’aider les personnes âgées 7 30 %
La nécessité de développer des outils pour les personnes âgées 4 17 %
Équité 3 13 %
Personnes âgées dans divers secteurs de société 3 13 %
Mort ou perte 2 9 %
Appel à l’action du gouvernement 2 9 %
Vaccin 2 9 %

Principaux arguments : Aînés

À l’instar du discours des médias, les principaux arguments soutenus dans les documents rédigés par des aînés ont trait à la vulnérabilité des personnes âgées et à l’appel à l’action des gouvernements et de la société civile (9 articles sur 20). Toutefois, les aînés présentaient un argumentaire plus nuancé en ce sens qu’ils mettaient également l’accent sur la résilience des personnes âgées et donnaient une vision plus positive du processus de vieillissement. En outre, cette façon positive de présenter le vieillissement ciblait les aînés autonomes.

L’âgisme fait-il l’objet de discussions ou de critiques (de façon implicite ou explicite) : Aînés

Huit articles sur 20 rédigés par des aînés ou des associations d’aînés critiquaient l’âgisme comme étant un problème. L’âgisme a souvent fait l’objet de discussions parallèlement à d’autres formes de discrimination, comme le racisme. Lorsque l’âgisme était critiqué, le discours visait principalement les aînés en santé vivant de façon autonome dans leur propre collectivité, et non les aînés résidant dans des établissements de soins de longue durée ou des établissements de soins communautaires semblables.

« Le Réseau FADOQNote de bas de page 11 souhaite sincèrement que 2020 changera à jamais la façon dont on considère les aînés dans la société. J’en appelle à la compassion et au sens du respect des Québécois. Chérissons les aînés. Soyons bienveillants. Mais forçons aussi la main des gouvernements qui négligent d’accorder à de trop nombreux aînés des revenus minimalement décents. »

(Gisèle Tassé-Goodman, Réseau FADOQ, 8 décembre 2020, La Presse.)

« Tout ça pour des vieux blancs malades. Ce monsieur semble ignorer qu'aux États-Unis, une très forte proportion des personnes touchées sont des Noirs, surtout des vieux sans doute, ayant de fortes préconditions découlant essentiellement de la ségrégation raciale, c'est-à-dire du racisme. Et bien sûr, l'âgisme et le mercantilisme sont les pierres d'assise du raisonnement de M. Le Boucher. »

(Simone Landry, professeure retraitée, 23 mai 2020, Le Devoir.)

« La pensée a besoin de petites cases pour classifier les gens. Une fois classés, tout devient plus simple. On est un boomer, un millénial ou autre chose et nous sont associées certaines valeurs, certains défauts typiques de cette catégorie (ou qu'on leur prête sans analyse trop approfondie). »

(Pierre Cliche, 30 mai 2020, Opinion, La Presse.)

Le document contribue-t-il à l’âgisme, c’est-à-dire reflète-t-il des attitudes âgistes (de manière implicite ou explicite) : Aînés

Six des 20 articles utilisaient un langage ou des idées qui pourraient être interprétés comme contribuant à l’âgisme. L’analyse a révélé la présence d’autoâgisme, indiquant que les aînés ont intégré les stéréotypes négatifs existants fondés sur l’âge (par exemple, la non-productivité présumée des personnes âgées).

“Dear editor, When the vaccine for COVID-19 rolls out, it should not start with us old folk.” […] “We old folk are not productive members of society and can shelter at home if concerned.”

(Ian Kimm, 3 décembre 2020, BC Local News.)

Traduction : « Cher rédacteur en chef, Quand la vaccination contre la COVID-19 aura débuté, nous ne devrions pas commencer par nous autres, vieilles personnes. » […] « Nous, les personnes âgées, ne sommes pas des membres productifs de la société et, dans l’inquiétude, nous pouvons nous terrer à la maison. »

Fait-on mention d’un âge chronologique (ou d’une tranche d’âge) précis : Aînés

La mention de l’âge variait grandement d’un article à l’autre, allant de 50 ans et plus à 85 ans et plus. Les catégories d’âge les plus fréquentes étaient 65 ans et plus (n=3) et 70 ans et plus (n=2) :

High-dose flu vaccines are covered for all older adults over 65 years of age, but only through a physician or via public health.

(Association canadienne des retraités, ACR, 2 avril 2020.)

Traduction : « Les vaccins contre la grippe à forte dose sont couverts pour l’ensemble des personnes âgées de plus de 65 ans, mais seulement par l’intermédiaire d’un médecin ou de la santé publique. ».

Fait intéressant, une enquête menée par Age-Well (un réseau canadien sur la technologie et le vieillissant) a révélé que les adultes dans la quatre-vingtaine étaient tout à fait capables d’utiliser les technologies. 

« Olive Bryanton, 83 ans, de Hampshire à l’Île-du-Prince-Édouard, n’imagine pas la vie pendant la pandémie de COVID-19 sans technologie. »

(Age-Well, 29 septembre 2020; l’enquête a également été présentée par l’Association canadienne des retraités (ACR) le 2 avril 2020.)

Comment le vieillissement, à titre de processus, est-il décrit ou mentionné (perte; gain; les deux; ni l’un ni l’autre) : Aînés

Onze des 20 articles rédigés par des aînés ou des associations d’aînés décrivent le vieillissement comme étant une « perte » et font référence aux personnes âgées comme étant la population la plus vulnérable à la COVID-19. Certains de ces articles sont le reflet d’un autoâgisme en vertu duquel les aînés semblent s’identifier aux stéréotypes négatifs fondés sur l’âge et les accepter. D’autre part, 6 articles présentaient une vision plus équilibrée du processus de vieillissement, en le décrivant soit en termes de gains (n=3), soit en termes de pertes et de gains (n=3). Voici des exemples de passages décrivant le vieillissement comme une perte et comme un gain.

Perte

“I will probably have died or become too feeble to take. While I wait for a successful COVID-19 vaccine to be found, I find myself becoming an angry, bitter old lady.”

(Mary Moir, 82 ans, 23 octobre 2020, Brampton News.)

Traduction : « Je serai probablement morte ou trop faible pour me faire vacciner. En attendant qu’un vaccin contre la COVID-19 soit inventé, je me transforme petit à petit en une vieille femme amère et en colère. »

Gain

“Learn to use FaceTime or Skype on your phone or computer so you can watch a show or a movie on one while video chatting on the other, simultaneously.”

(Association canadienne des retraités, ACR, 2 avril 2020.)

Traduction : « Apprenez à utiliser FaceTime ou Skype sur votre téléphone ou votre ordinateur afin de pouvoir regarder une émission ou un film sur un appareil, tout en discutant simultanément en vidéoconférence sur un autre appareil. »

Fait-on mention de la contribution des aînés à la société : Aînés

Sur les 20 documents analysés, 4 étaient rédigés par des aînés qui, manifestement, demandaient aux gouvernements de reconnaître leur contribution ou leur apport à la société. Voici un exemple de citation qui illustre ce point : 

« Je veux bien que l'on fasse de nous des sages ou des bâtisseurs, mais je préférerais qu'on nous considère comme des citoyens actifs, participant encore de plein droit au développement de la société et capables d'assumer leur part du fardeau collectif. »

(Pierre Cliche, 30 mai 2020, La Presse.)

Les défis ou les coûts potentiels associés au vieillissement ou aux aînés sont-ils mentionnés : Aînés

L’analyse a révélé que 4 des 20 articles portaient sur les coûts et les défis que pose le vieillissement de la population, plus précisément sur l’augmentation des coûts économiques et/ou le fardeau d’une société vieillissante sur le système de santé. Les 16 autres articles ne traitaient pas des défis ou des coûts potentiels associés au vieillissement.

Comment les aînés se situent-ils par rapport aux autres groupes : Aînés

Dans ces documents, les aînés parlaient eux-mêmes de la façon dont ils se positionnaient par rapport aux autres groupes d’âge. Huit des 20 articles analysés positionnaient de manière positive les personnes âgées par rapport aux autres groupes et 2 les positionnaient de manière négative. La question ne s’appliquait pas dans le cas des 10 autres articles. Les extraits suivants sont des exemples où les adultes plus âgés étaient comparés de manière positive aux groupes plus jeunes :

« En ce qui concerne les médias sociaux, si populaires auprès des jeunes, ils sont également très utilisés par les personnes âgées. »

(Le Réseau de Centres d’excellence, AGE-WELL, Île-du-Prince-Édouard, 29 septembre 2020.)

Some older adults can manage the stress related to Covid-19 better than younger adults. Their life experience enhances the ability to put difficult times into perspective.

(Alberta Council on Aging, bulletin publié à l’été 2020.)

Traduction : « Certaines personnes âgées sont mieux capables de gérer le stress lié à la Covid-19 que les jeunes adultes. Leur expérience de vie améliore leur capacité de mettre les choses en perspective dans des situations difficiles. »

Quel est le rôle des aînés pendant la pandémie (victimes; combattants; ni l’un ni l’autre; les deux) : Aînés

À l’instar du discours dans les médias, les aînés mettaient souvent l’accent sur leur rôle en tant que victimes (onze articles sur 20). Cinq articles présentaient un point de vue plus équilibré; 2 articles ne présentaient les aînés ni comme des victimes ni comme des combattants. Deux articles présentaient les aînés comme des combattants.

Catégorisation du domaine (emploi; santé et soins de santé; inclusion sociale; sûreté et sécurité) : Aînés

La santé et les soins de santé (n=8) sont les domaines qui étaient le plus souvent abordés dans les 20 articles, suivis des domaines de la sécurité et la sûreté (n=7), de l’équité et l’inclusion (n=4) et de l’emploi (n=1).

Les aînés autochtones sont-ils mentionnés : Aînés

Aucun des 20 articles ne traitait du vieillissement du point de vue des aînés ou des collectivités autochtones.

4.4 Discours dans les communications gouvernementales (n=60) 

Cette section de l’analyse se divise en 2 sections principales : les points de presse et les communications ministérielles. Dans un premier temps, nous examinerons, dans leur intégralité, les constatations relatives aux points de presse; nous nous pencherons ensuite sur les constatations relatives aux communications ministérielles. Les analyses sont fondées sur 60 communications gouvernementales, dont 32 points de presse et 28 communications ministérielles. Toutes les provinces et tous les territoires canadiens, ainsi que le gouvernement fédéral sont représentés dans cette partie de l’ensemble de données.

4.4.1 Points de presse (n=32)

Principaux thèmes : Points de presse

De l’analyse de 32 points de presse sont ressortis 6 thèmes principaux et 9 sous-thèmes. La figure 10 illustre les principaux thèmes et sous-thèmes relatifs aux points de presse. Les thèmes principaux sont affichés en bleu et les sous-thèmes en orange.

Figure 10 : Thèmes et sous-thèmes des points de presse
Diagramme en arborescence des thèmes et sous-thèmes des points de presse
Figure 10 – Version textuelle

Les thèmes et sous-thèmes suivants ont émergé des points de presse :

  • investissements et services pour protéger la population croissante d’aînés vulnérables :
    • progrès réalisés pour accroître les mesures de sécurité et de soutien dans ESLD;
    • investissements dans une population vieillissante;
  • tous ont la responsabilité de protéger les aînés :
    • répercussions négatives sur la santé mentale;
    • solidarité des communautés;
  • la COVID-19 mets en lumière des problèmes chronique dans les ESLD :
    • la situation est précaire;
    • les travailleurs de première ligne sont dépeints en héros;
  • impact psychosocial des restrictions ou plans de santé publique (vaccinations, restrictions, limites sur la socialisation) :
    • impact de la COVID-10 sur les projets de vacances;
  • les aînés sont un groupe à haut risque et doivent être protégés :
    • priorisation dans la stratégie de vaccination;
  • équilibre entre la protection des aînés et le maintien des soutiens sociaux :
    • rester en contact avec les aînés;

Les principaux thèmes sont présentés à la figure 11 ci-dessous. Le thème le plus récurrent, que l’on retrouvait dans 15 points de presse, était la présentation des aînés en tant que groupe à haut risque, devant être protégé et priorisé. Les autres thèmes principaux sont présentés à la figure 11.

Figure 11 : Thèmes du discours dans les points de presse
Diagramme circulaire des thèmes du discours dans les points de presse en proportion du nombre d'articles
Figure 11 – Version textuelle
Communications gouvernementales : Thèmes des points de presse Nombre d’articles Proportion d’articles
Les aînés sont un groupe à haut risque et doivent être protégés et priorisés 15 44 %
La COVID-19 met en lumière des problèmes chroniques dans les ESLD 5 15 %
Trouver un équilibre entre la protection des aînés et le maintien des soutien sociaux 4 12 %
Tous ont la responsabilité de protéger les aînés 4 12 %
Investissements et services visant à protéger la population croissante d’aînés vulnérables 3 9 %
Impact psychosocial des restrictions ou plans de santé publique sur les aînés 3 9 %
Sous-thèmes : Points de presse

Neuf sous-thèmes ont été relevés dans l’analyse des points de presse. Le sous-thème prédominant, que l’on retrouvait dans 16 points de presse (sur 32), était la précarité de la situation dans les établissements de soins de longue durée. Les autres sous-thèmes sont présentés à la figure 12.

Figure 12 : Sous-thèmes du discours dans les points de presse
Diagramme circulaire des sous-thèmes du discours dans les points de presse en proportion du nombre d'articles
Figure 12 – Version textuelle
Communications gouvernementales : Thèmes des points de presse Nombre d’articles Proportion d’articles
La situation dans les CHSLD est fragile 16 41 %
Les travailleurs de première ligne présentés comme des héros 4 10 %
Impacts négatifs sur la santé mentale 4 10 %
Les personnes âgées prioritaires dans la stratégie vaccinale 4 10 %
Solidarité des communautés 3 8 %
Rester en contact avec les personnes âgées 3 8 %
Investissement dans une population vieillissante 3 8 %
Progrès réalisés pour accroître les mesures de sécurité et de soutien dans ESLD 1 3 %
Impacts de la COVID-19 sur les projets de vacances 1 3 %
Principaux arguments : Points de presse

La liste à puces ci-dessous présente les principaux arguments relevés lors de l’analyse des 32 points de presse. Deux arguments se démarquaient des autres, puisqu’ils étaient présents dans la majorité des points de presse. Le premier porte sur la nécessité de protéger et de prioriser les aînés vulnérables. Le deuxième porte sur la nécessité d’adopter une approche prudente pour assurer la sécurité et la qualité de vie dans les établissements de soins de longue durée. Les autres arguments principaux relevés dans les points de presse sont décrits en détail ci-dessous.

  • Nécessité de protéger et de prioriser les aînés vulnérables : 15.
  • Approche prudente pour assurer la sécurité et la qualité de vie (visites, soutien social, mise à l’essai) dans les établissements de soins de longue durée : 9.
  • Nous devons tous suivre les directives de santé publique (cette‑à‑dire réduire les contacts sociaux avec les aînés) et nous adapter aux changements : 3.
  • Nous sommes tous responsables de protéger les aînés vulnérables : 2.
  • Nous devons investir dans le secteur des soins de longue durée et les programmes connexes pour répondre aux besoins des aînés : 2.
  • Les aînés devraient être célébrés pour leur contribution à notre société : 1.
L’âgisme fait-il l’objet de discussions ou de critiques (de façon implicite ou explicite) : Points de presse

L’analyse a révélé que l’âgisme était critiqué implicitement dans 6 des 32 points de presse. Les 2 premières citations ci-dessous sont des exemples de ce type de discussions implicites, selon lesquelles les soins de longue durée ne répondent pas aux normes de base. Les troisième et quatrième citations ci-dessous sont des appels au changement.

Implicite

Are you going to bring back the idea of having a national standard in [LTC] facilities?”… “No Canadian wants to see their loved ones not well-cared for. I don't think […] some of the regions should offer better or worse protection to elders than others and now is the time to have conversations between the federal government and the provinces on establishing norms for long term care across the country so that all Canadians can be reassured we will take care of elders who deserve the very best from all of us.

Traduction : « Allez-vous ramener l’idée d’une norme nationale pour les établissements [de soins de longue durée]? »...« Aucun Canadien ne veut voir ses proches maltraités. Je ne pense pas que […] certaines régions devraient être meilleures ou pires que les autres en matière de protection des aînés; c’est maintenant le moment pour le gouvernement fédéral et les provinces de discuter de l’établissement de normes en matière de soins de longue durée à l’échelle du pays, afin de rassurer l’ensemble des Canadiens et de les convaincre que nous saurons prendre soin de nos aînés, qui méritent ce qu’il y a de mieux. »

We have 2 new healthcare outbreaks as well at the [LTC home] and [LTC home] and 2 which are not over, including at the [LTC home]. We know how challenging that outbreak has been and we want to do everything we can to make sure that never happens again.

Traduction : « Il y a eu 2 nouvelles éclosions au [nom de l’établissement de SLD] et au [nom de l’établissement de SLD], et 2 autres éclosions n’ont pas encore été résolues, notamment au [nom de l’établissement de SLD]. Nous savons à quel point cette épidémie a été difficile et nous voulons tout faire pour que cela ne se reproduise plus jamais. »

25 million dollars to community groups that deliver mental health and addiction recovery services, many of these groups specialize in helping people with unique needs in our society including seniors, homeless families and Indigenous people and others who may be suffering due to the pandemic and the economic crisis.

Traduction : « 25 millions de dollars ont été versés à des groupes communautaires qui offrent des services de réadaptation en santé mentale et en toxicomanie; bon nombre de ces groupes se spécialisent dans l’aide aux personnes ayant des besoins uniques dans notre société, y compris les aînés, les familles sans abri, les Autochtones et d’autres personnes susceptibles de souffrir de la pandémie et de la crise économique. »

We've seen over the past many months far too many terrible tragedies in seniors' residences. We need to do better.

Traduction : « On a vu au cours des derniers mois beaucoup trop de terribles tragédies dans les résidences pour aînés. Nous devons faire mieux. »

Le document contribue-t-il à l’âgisme, c. à d. reflète-t-il des attitudes âgistes (de manière implicite ou explicite) : Points de presse

Dans les points de presse, il y a eu 3 exemples implicites de discours qui contribuent à l’âgisme (ou qui reflètent des attitudes âgistes). Dans le premier exemple, on laisse entendre que si la société ne protège pas les aînés, ceux-ci deviendront un fardeau et nuiront à la capacité du système de prendre soin des autres plus tard. Cela implique que le fait de protéger les aînés aujourd’hui évitera d’imposer un fardeau supplémentaire pour notre système de soins de santé.

Our only protection from COVID-19 is each other and we all share the responsibility of protecting our communities and our fellow [citizens]. The second reason that this approach is not right for [this province] is that death from COVID-19 is not the only severe outcome in [this province] over the past 6 months. One in every 67 people between the ages of 20 and 39 diagnosed with COVID has needed hospital care. That rises to 1 in 18 for those aged 40 to 69 and 1 in 4 for those aged 70 and over. If we let the virus spread freely our health system could be overloaded and caring for other patients which would challenge our ability to provide all the other health services that we need. Babies are still being born, car crashes are still occurring and our health system still must support [citizens] in countless other ways.

Traduction : « Tout ce que nous pouvons faire pour nous protéger contre la COVID-19, c’est de nous protéger les uns les autres; il nous incombe à tous de protéger nos communautés et nos concitoyens. La deuxième raison pour laquelle cette approche ne convient pas à [cette province] est que les décès liés à la COVID-19 ne sont pas la seule conséquence grave dans [cette province] au cours des 6 derniers mois. Une personne sur 67 âgée de 20 à 39 ans ayant reçu un diagnostic de COVID a eu besoin de soins hospitaliers. Ce chiffre passe à 1 sur 18 pour les 40 à 69 ans et à 1 sur 4 pour les 70 ans et plus. Si nous laissons le virus se propager librement, notre système de santé pourrait être surchargé et incapable de prendre soin des autres patients, ce qui nuirait à notre capacité de fournir tous les autres services de santé dont nous avons besoin. Des bébés continuent de naître, des accidents de voiture se produisent et notre système de santé doit encore soutenir [les citoyens] d’innombrables autres façons. »

Dans le deuxième exemple, le discours met l’accent sur la protection des aînés, ce qui implique que ce groupe d’âge est homogène et doit être protégé; il ne tient pas compte du fait que les aînés possèdent des atouts qui font d’eux des personnes résilientes.

“The elderly, particularly those with underlying health conditions, are at grave risk from the COVID-19 virus,” [they] said. “We will maintain our vigilance on their behalf.”

Traduction : « Pour les personnes âgées, en particulier celles qui ont des problèmes de santé sous-jacents, la COVID-19 représente un risque important, précisent-ils. C’est pour eux que nous devons demeurer vigilants. »

Dans le troisième exemple, la personne qui parle établit une distinction entre les personnes « en santé » (qui ne sont donc pas à risque) et les « autres » qui vivent avec des limitations fonctionnelles en raison de problèmes de santé. Il s’agit d’un exemple à la fois d’« exclusion » et de « capacitisme », qui reflète une attitude axée sur les incapacitésNote de bas de page 12 des autres personnes appartenant à une même catégorie d’âge, en fonction de leur capacité fonctionnelle.

When you look at the 216 deaths that we've had up until now, 90% of the people were 70 years of age and over and 9% were between 60 and 69 years of age. That means that 99% of those deaths are people of 60 years of age and over, so that does mean on the one hand that it's reassuring for the younger people, but obviously it also shows us where we have to put our attention, that is we have to put our attention on the older people. I include myself in that because I'm 62 and, however that is good news, that's what I'm being told. Those people who die between 60 and 69 years of age, almost all of those people had chronic illnesses so that means that if you are in good health as I am, between 60 and 69 years of age there's no reason to worry.

Traduction : « Si nous analysons les 216 décès que nous avons enregistrés jusqu’à maintenant, 90 % des personnes décédées avaient 70 ans et plus et 9 % d’entre elles avaient entre 60 et 69 ans. Cela signifie que 99 % des personnes décédées étaient âgées de 60 ans et plus; ces données sont rassurantes pour les personnes plus jeunes, mais nous révèlent bien entendu que nous devons porter notre attention sur les aînés. Je m’inclus là-dedans parce que j’ai 62 ans, mais il y a tout de même de bonnes nouvelles pour moi. Les personnes âgées de 60 et 69 ans qui sont décédées avaient presque toutes des maladies chroniques, ce qui veut dire que si vous êtes en bonne santé comme moi, il n’y a aucune raison de vous inquiéter. »

Fait-on mention d’un âge chronologique (ou d’une tranche d’âge) précis : Points de presse

Parmi les 32 points de presse que nous avons analysés, 11 faisaient référence à des groupes d’âge particuliers. Le tableau suivant indique les groupes d’âge visés.

Tableau 3 : Mention de l’âge par nombre de points de presse
Mention de l’âge Nombre de points de presse
60 ans et plus 5
65 ans et plus 1
Dans les 70 ans 1
70 ans et plus 3
80 ans et plus 1
Comment le vieillissement, à titre de processus, est-il décrit ou mentionné (perte; gain; les deux; ni l’un ni l’autre) : Points de presse

Dans les points de presse analysés, le processus de vieillissement était décrit de différentes façons. La majorité des points de presse (25 sur 32) décrivaient le vieillissement en termes de perte seulement, présentant les aînés comme étant des personnes ayant de nombreux risques de santé et devant être protégées. Six points de presse ne décrivaient le processus de vieillissement ni comme une perte ni comme un gain; un des points de presse décrivait le processus à la fois en termes de pertes et de gains; et il n’y avait aucun point de presse qui abordait le processus de vieillissement uniquement du point de vue des gains. Les 2 exemples ci-dessous montrent comment le vieillissement est principalement présenté en termes de perte.

We're facing an ageing population - a population that has more needs and more requirements and we're really just at the very very beginning of an ageing population which will go on for a number of decades so we are looking at how we can reform long term care

Traduction : « Nous sommes aux prises avec une population vieillissante, dont les besoins et les exigences ne cessent de croître, et nous n’en sommes qu’au début. Le vieillissement de la population se poursuivra pendant plusieurs décennies et nous devons donc trouver des moyens de réformer notre système de soins de longue durée. »

We'll take into consideration also the age of the population, as I said before 99% of the deaths we had already are all people over 60 years old, so of course it's different when you talk about being close to somebody older and somebody younger. So it's all the kind of discussion we hope soon to be able to present a plan of reopening with different sectors

Traduction : « Nous tiendrons également compte de l’âge de la population; comme je l’ai déjà mentionné, 99 % des personnes décédées étaient âgées de plus de 60 ans et, évidemment, les points de vue diffèrent quand il s’agit de nos proches, que ce soient des aînés ou des jeunes. C’est en tenant ce genre de discussion que nous espérons pouvoir bientôt présenter un plan de réouverture auprès de différents secteurs. »

Fait-on mention de la contribution des aînés à la société : Points de presse

À la lumière des 32 points de presse analysés, les aînés étaient surtout présentés sous l’angle du déficit, et leur contribution à la société n’était pas très (n=4) reconnue. Dans les points de presse où l’on mentionnait les contributions des aînés, on faisait surtout référence aux contributions antérieures faites lorsque les aînés en question étaient plus jeunes, comme en témoigne le premier extrait ci-dessous. Les deuxième et troisième extraits sont des exemples de reconnaissance des contributions générales ou actuelles de personnes âgées (qui ne font pas référence au passé). Pour ce qui est des contributions positives des aînés autochtones, elles étaient surtout soulignées dans les points de presse des territoires.

Every Canadian deserves to be safe and that includes the seniors who helped build this country.

Traduction : « Chaque Canadien mérite d’être en sécurité; cela inclut les aînés qui ont contribué à bâtir notre pays. » 

Elders in our communities are such an essential part of our rural and urban communities as well, but also in the bigger facilities that we do have in [this city]. Making sure they are protected and feel safe which is an extremely important part of eldercare.

Traduction : « Les aînés de nos communautés sont des éléments essentiels de nos collectivités rurales et urbaines également, mais aussi des établissements de plus grande envergure que nous avons dans [cette ville]. Nous devons nous assurer qu’ils sont protégés et qu’ils se sentent en sécurité; cela représente un élément extrêmement important des soins aux aînés. »

Older [citizens] are leaders in the province. They are business owners and entrepreneurs, volunteers, mentors, caregivers and have a wealth of knowledge and expertise to share with other generations.” […] “Older [citizens] are the backbone of our communities and make valuable contributions through their work, interests and volunteerism.

Traduction : « Les [citoyens âgés] sont des leaders dans la province. Ils sont des propriétaires d’entreprises et des entrepreneurs, des bénévoles, des mentors et des aidants naturels. Ils possèdent un bagage de connaissances et une expertise à partager avec d’autres générations. » […] « Les [citoyens âgés] sont l’épine dorsale de nos collectivités et apportent de précieuses contributions par leur travail, leurs intérêts et leur bénévolat. »

Les défis ou les coûts potentiels associés au vieillissement ou aux aînés sont-ils mentionnés : Points de presse

Parmi les 32 points de presse analysés, 16 faisaient état des défis ou des coûts potentiels d’une population vieillissante. Les citations ci-dessous représentent des exemples de la façon dont les points de presse faisaient état des coûts monétaires liés au logement, à l’achat d’équipement de protection individuelle et à l’acquisition de ressources pour assumer la responsabilité partagée des soins aux personnes âgées, de même que des dépenses connexes.

COVID-19 is obviously unbelievably harmful, potentially harmful to people living in long-term care, so we have to continue in a methodical and safe way to take the actions required. It's why we invested $165.4 million in our single site proposal to keep people safe, it's why we integrated long-term care home in our PPE supply chains before anyone else did in Canada, why we have dramatically increased infection control and invested $160 million now in attracting more staff to long-term care, all of this will help us over the next year and potentially longer as we deal with these situations.

Traduction : « La COVID-19 représente évidemment un grand danger pour les personnes qui vivent dans des établissements de soins de longue durée. Nous devons donc continuer d’agir de façon méthodique et sécuritaire pour prendre les mesures nécessaires. C’est pour cette raison que nous avons investi 165,4 millions de dollars dans notre proposition de site unique pour assurer la sécurité des personnes; que nous avons intégré les foyers de soins de longue durée à nos chaînes d’approvisionnement en EPI avant tout le monde au Canada; que nous avons considérablement accru nos mesures de lutte contre les infections; et que nous investissons 160 millions de dollars pour attirer plus de personnel dans les établissements de soins de longue durée. Toutes ces mesures nous aideront durant la prochaine année et, potentiellement, à plus long terme à gérer de telles situations. »

We've seen over the past many months far too many terrible tragedies in seniors' residences. We need to do better. Through the safe restart agreement, the federal government has already provided $740 million to help provinces and territories address the immediate needs of vulnerable populations like those in long-term care and this week. Deputy PM Freeland presented the fall economic statement in which we are committing up to $1 billion for a safe, long-term care fund. This fund will help provinces and territories and carry out infection prevention, improve ventilation and hire staff or top-up existing employees' wages. We are ready to keep doing our part of seniors and for all Canadians.

Traduction : « Au cours des derniers mois, nous avons assisté à un nombre beaucoup trop élevé de terribles tragédies dans des résidences pour aînés. Nous devons faire mieux. Dans le cadre de l’entente de relance sécuritaire, le gouvernement fédéral a déjà versé 740 millions de dollars pour aider les provinces et les territoires à répondre aux besoins immédiats des populations vulnérables comme celle qui des bénéficiaires de soins de longue durée. Cette semaine, la vice-première ministre Freeland a présenté l’Énoncé économique de l’automne dans lequel nous nous engageons à verser jusqu’à un milliard de dollars pour un fonds pour la sécurité des soins de longue durée. Ce fonds aidera les provinces et les territoires à prévenir les infections, à améliorer les systèmes de ventilation et à embaucher du personnel ou à majorer les salaires des employés existants. Nous sommes prêts à continuer de faire notre part pour les aînés et l’ensemble des Canadiens. »

Even if we could perfect protections in place for those who live in congregate settings like long-term care while letting the virus spread freely elsewhere, we cannot simply dictate where and how the virus will spread. The more community transmission that we see the greater the risk of it spreading to older and at-risk [citizens]. In [this province], about 30% of those over 80 who have been diagnosed with COVID-19 and who live in long-term care have died. For those over 80 living in the community it is a bit lower but still very high. The lives of people with chronic conditions and our elders are very important.

Traduction : « Même si nous pouvions mettre en place des mesures de protection parfaites pour les personnes qui vivent dans des milieux collectifs comme les établissements de soins de longue durée tout en laissant le virus se propager librement ailleurs, nous ne pouvons tout simplement pas dicter où et comment le virus se propagera. Plus la transmission communautaire augmentera, plus le risque que la maladie se propage aux [citoyens] plus âgés et à risque sera élevé. Dans [cette province], environ 30 % des personnes de plus de 80 ans qui ont reçu un diagnostic de COVID-19 et qui vivaient dans des établissements de soins de longue durée sont décédées. Chez les personnes de plus de 80 ans vivant dans la collectivité, ce pourcentage est un peu plus faible, mais quand même très élevé. La vie des personnes atteintes de maladies chroniques et des aînés est très importante. »

« Donc pour aller voir exactement si la situation est sous contrôle il faut revenir sur la situation dans les CHSLD et les résidences pour aînés de façon générale. D'abord c'est important de se rappeler qu'avant même la crise, depuis des années, on avait des pénuries de personnel dans les résidences pour aînés. On avait, je pense, peut-être le problème le plus important sur un problème de salaires donc on n'arrive pas même si on a affiché beaucoup de postes à combler les postes c'est encore plus difficile dans certaines résidences privées qui payent moins cher mais même dans un secteur public très difficile d'aller attirer tout le personnel. »

Comment les aînés se situent-ils par rapport aux autres groupes : Points de presse

L’analyse portait sur la façon dont les aînés se positionnent par rapport aux autres groupes d’âge. Parmi les 32 points de presse analysés, 22 positionnaient les aînés par rapport aux générations plus jeunes ou faisaient des comparaisons entre ces 2 groupes. Dans ces comparaisons, on présentait les aînés comme étant des « personnes à risque ou vulnérables » et les populations plus jeunes comme ayant une responsabilité envers les personnes âgées; certains sont même allés jusqu’à mettre les aînés dans le même « panier » que les enfants. Les citations qui suivent sont des exemples tirés d’articles qui positionnaient les aînés par rapport aux groupes plus jeunes.

We know that people who are over the age of 80 are more likely to have severe illness or to die from COVID.

Traduction : « Nous savons que les personnes âgées de plus de 80 ans sont plus susceptibles de contracter une maladie grave ou de mourir des suites de la COVID. »

This is just a reflection of high transmission rates in the community. No one intentionally wants to take COVID into these facilities but staff [and] visitors can unintentionally bring it in because you may not be symptomatic for up to 2 days before but you’re still infectious and with all the layers of protection most use and other layers, you may still inadvertently introduce COVID. So we really need to protect our most vulnerable, especially in long-term care facilities, personal care homes but also people living independently who are our parents and grandparents. Be extra cautious if you do need to visit to assist them with something.

Traduction : « Ce n’est qu’un reflet des taux de transmission élevés dans la communauté. Personne ne veut intentionnellement amener la COVID dans ces établissements, mais le personnel [et] les visiteurs peuvent quand même le faire par inadvertance. Une personne qui contracte la COVID peut être asymptomatique pendant 2 jours, mais elle est tout de même contagieuse. Quel que soit le nombre de couches d’équipement de protection que vous utilisez, vous pourriez être un vecteur de la COVID sans le vouloir. Nous devons tout faire pour protéger les personnes les plus vulnérables, surtout dans les établissements de soins de longue durée, les foyers de soins personnels, mais aussi tous ceux et celles qui vivent de façon autonome, comme nos parents et nos grands-parents. Soyez très prudent si vous devez les visiter pour les aider à faire quoi que ce soit. »

If there is a child that is living 1 or 2 in a home and they need help for example or an elderly family member that needs help, what we're asking you to do is to keep that help coming from 1 household.

Traduction : « Par exemple, si un enfant ou une personne âgée a besoin d’aide, assurez-vous que les personnes qui leur viennent en aide proviennent d’un même ménage. » 

Because as soon as you contact someone with COVID-19 and you have it, you want to go home and hurt your children? I don't know anyone who wants to hurt their children or parents or grandparents.

Traduction : « Parce que dès que vous entrez en contact avec une personne atteinte de la COVID-19 et que vous l’avez, vous voulez rentrer à la maison et faire mal à vos enfants? Je ne connais personne qui voudrait faire du mal à ses enfants ou ses parents ou grands-parents. »

Quel est le rôle des aînés pendant la pandémie (victimes; combattants; ni l’un ni l’autre; les 2) : Points de presse

Le discours lors des points de presse présentait principalement les aînés comme victimes de la pandémie (28 points de presse sur 32), plutôt que comme des combattants qui résistaient aux impacts des restrictions ou du virus (n=0). Un des points de presse ne présentait les aînés ni comme ni victimes, ni comme des combattants; les 3 autres points de presse présentaient les aînés comme des victimes et des combattants. Les 3 premières citations ci-dessous illustrent comment les aînés étaient présentés comme des victimes. Dans la dernière citation, on leur attribuait les rôles de victimes et de combattants, luttant contre l’isolement, mais nécessitant l’aide des autres.

What I have heard sometimes suggested for COVID-19 is that because younger people are generally at low risk of experiencing severe outcomes, we should protect older [citizens] but otherwise let the virus spread as quickly and freely as possible so that we can build up a collective immunity to it. This suggestion however, does not take into account the drawbacks of this approach. It is true that COVID-19 is rarely fatal in young people in [this province], the risk of death for a person diagnosed with COVID-19 is about 18% for those over 70, less than half a percent for those between 40 and 69, and vanishingly small for those under the age of 40.

Traduction : « Ce que j’ai entendu à propos de la COVID-19, c’est qu’étant donné que les plus jeunes courent généralement un faible risque de subir de graves conséquences, nous devrions protéger [les citoyens] plus âgés, mais laisser le virus se propager aussi rapidement et librement que possible afin que nous puissions atteindre l’immunité collective. Cette suggestion ne tient toutefois pas compte des inconvénients de cette approche. Il est vrai que la COVID-19 est rarement mortelle chez les jeunes [dans cette province]; le risque de décès pour une personne ayant reçu un diagnostic de COVID-19 est d’environ 18 % chez les personnes âgées de plus de 70 ans, moins d’un demi-pour cent chez les personnes âgées entre 40 et 69 ans et négligeable chez les personnes de moins de 40 ans. »

Our seniors, particularly vulnerable to the consequences of COVID-19.” […] “Protect your parents, grandparents. Put an iron ring around the long-term care.

Traduction : « Nos aînés, qui sont particulièrement vulnérables aux conséquences de la COVID-19. » […] « Protégez vos parents, vos grands-parents. Il faut entourer les établissements de soins de longue durée d’un anneau de fer. »

We want to get at the most vulnerable population and then get at the health workers across [the province] who really are vulnerable just in a different way. And in some cases, those 2 priorities are going to mesh somewhat because for example, when we go with the most vulnerable, and we go into a long term care facility to look after the residents there who have suffered so badly from this horrible, horrible epidemic, we are obviously not just going to do the residents that were there with the vaccination program, we are [going] to have [it] available for the people who work there, the personal care workers, the healthcare workers, and those essential visitors that are required to look after the people in those homes.

Traduction : « Nous voulons sensibiliser la population la plus vulnérable, ainsi que les travailleurs de la santé de l’ensemble de [la province] qui sont eux aussi très vulnérables, mais d’une manière différente. Dans certains cas, ces 2 priorités vont de pair. Par exemple, lorsque nous visons les personnes les plus vulnérables et que nous nous rendons dans un établissement de soins de longue durée pour nous occuper des résidents qui ont tellement souffert de cette horrible épidémie, nous ne nous contenterons pas de traiter uniquement les résidents dans le cadre du programme de vaccination; nous prendrons également en charge les membres du personnel, les préposés aux soins personnels, les travailleurs de la santé et les visiteurs essentiels qui doivent s’occuper des résidents qui habitent dans ces foyers. »

For the personal care homes, designated family caregivers will continue to have access to their loved ones. These are family members or loved ones who are directly involved in the care needs of the residents there. They will be screened and provided with PPE as appropriate which is our current situation, but general visitors and non essential services will now be suspended in the PCHs exceptions will exist for the end of life compassionate reasons and we understand how distressing this will be for many residents and their loved ones. We encourage virtual visits, phone calls and we must empathize that this is essential to protecting our most vulnerable population it's not forever but it's necessary right now in the hospitals.

Traduction : « Pour les foyers de soins personnels, les proches aidants désignés continueront d’avoir accès à leurs proches. Il s’agit de membres de la famille ou de proches qui répondent directement aux besoins en soins des résidents de l’établissement. Ils seront soumis à un test de dépistage et recevront l’équipement de protection individuelle approprié à la situation actuelle; toutefois, les visites générales et les services non essentiels seront suspendus dans les foyers de soins. Des exceptions seront faites dans les cas de fin de vie et nous comprenons à quel point cela sera pénible pour de nombreux résidents et leurs proches. Nous encourageons les visites virtuelles et les appels téléphoniques, et nous insistons sur le fait que ces mesures sont essentielles pour protéger notre population la plus vulnérable; ces mesures sont temporaires, mais nécessaires en ce moment dans les hôpitaux. »

Catégorisation du domaine (emploi; santé et soins de santé; inclusion sociale; sûreté et sécurité) : Points de presse

Dans la présente analyse, les points de presse faisaient référence à 2 des 4 domaines. La santé et les soins de santé étaient mentionnés dans 29 des 32 points de presse. L’inclusion sociale était mentionnée dans 3 des points de presse.

Les aînés autochtones sont-ils mentionnés : Points de presse

Comme nous l’avons déjà mentionné, les points de presse des territoires canadiens faisaient le plus souvent référence aux aînés autochtones et à leurs contributions aux collectivités. Un exemple est fourni ci-dessous.

Elders in our communities are such an essential part of our rural and urban communities as well, but also in the bigger facilities that we do have in [this city]. Making sure they are protected and feel safe which is an extremely important part of eldercare.

Traduction : « Les aînés de nos communautés sont des éléments essentiels de nos collectivités rurales et urbaines également, mais aussi des établissements de plus grande envergure que nous avons dans [cette ville]. Nous devons nous assurer qu’ils sont protégés et qu’ils se sentent en sécurité; cela représente un élément extrêmement important des soins aux aînés. »

Communications ministérielles (n=28)

Principaux thèmes : Communications ministérielles

Les 28 communications ministérielles analysées comprenaient celles produites par des ministères, des organismes et des bureaucraties. Dans cette partie de l’ensemble de données, 8 thèmes principaux et douze sous-thèmes sont ressortis. La figure 13 ci-après illustre les principaux thèmes et sous-thèmes relevés dans les communications ministérielles. Les thèmes principaux sont affichés en bleu et les sous-thèmes en orange.

Figure 13 : Thèmes et sous-thèmes des communications ministérielles
Diagramme en arborescence des thèmes et sous-thèmes des communications ministérielles
Figure 13 – Version textuelle

Les thèmes et sous-thèmes suivants ont émergé des communications ministérielles :

  • nécessité pour le gouvernement d’investir pour appuyer les programmes destinés aux aînés :
    • la situation dans les ESLD est précaire;
    • les travailleurs de première ligne sont dépeints en héros;
  • nécessité pour le gouvernement d’investir pour soutenir les proches aidants d’aînés :
    • les proches aidants jouent un rôle essentiel à l’appui des aînés;
  • les aînés apportent une contribution à notre société :
    • les aînés savent s’adapter;
  • nécessité d’obtenir la rétroaction du Conseil national des aînés pour comprendre les besoin des aînés :
    • importance de représenter la diversité chez les aînés;
  • les bénévoles jouent un rôle essentiel à l’appui des aînés :
    • solidarité des communautés et nous sommes dans le même bateau;
  • les restrictions en matière de santé publique touchent les aînés;
  • les aînés sont un groupe à haut risque et doivent être protégés :
    • les aînés sont vulnérables;
    • protection des aînés contre les mauvais traitements;
    • appuyer une population vieillissante;
    • les aînés représentent une proportion importante de notre population;
  • il faut concilier la protection des aînés et le maintien de la qualité de vie :
    • vieillir chez soi avec des liens sociaux et dans la dignité aidera à prévenir l’admission précoce en ESLD;
    • équilibre entre la distanciation sociale et le soutien social.

Le thème le plus récurrent dans les communications ministérielles était la nécessité pour le gouvernement d’investir pour appuyer les programmes destinés aux aînés. Tous les thèmes principaux sont énumérés à la figure 14.

Figure 14 : Thèmes du discours dans les communications ministérielles
Diagramme circulaire des thèmes du discours dans les communications ministérielles en proportion du nombre d'articles
Figure 14 – Version textuelle
Communications gouvernementales : Thèmes du discours dans les communications ministérielles Nombre d’articles Proportion d’articles
Investissement du gouvernement pour soutenir les personnes âgées 7 29 %
La protection des personnes âgées doit être équilibrée avec le maintien de la qualité de vie 5 21 %
Les personnes âgées sont un groupe à haut risque et doivent être protégées 3 13 %
Investissement du gouvernement pour soutenir les aidants naturels des personnes âgées 2 8 %
Les personnes âgées contribuent à la société 2 8 %
Les bénévoles jouent un rôle important dans les soutien aux personnes âgées 2 8 %
Restrictions de santé publique affectant les personnes âgées 2 8 %
La contribution du Conseil national des aînés est nécessaire pour comprendre les besoins des personnes âgées 1 4 %
Sous-thèmes : Communications ministérielles

Douze sous-thèmes ont été relevés dans l’analyse des communications ministérielles. Le sous-thème prédominant, qui figurait dans 8 des 28 communications ministérielles, était la vulnérabilité des personnes plus âgées. Les autres sous-thèmes sont illustrés à la figure 15.  

Figure 15 : Sous-thèmes du discours dans les communications ministérielles
Diagramme circulaire des sous-thèmes du discours dans les communications ministérielles en proportion du nombre d'articles
Figure 15 – Version textuelle
Communications gouvernementales : Sous-thèmes du discours dans les communications ministérielles Nombre d’articles Proportion d’articles
Les personnes âgées sont vulnérable 8 25 %
Les soignants jouent un rôle essentiel dans le soutien aux personnes âgées 4 13 %
Accompagner une population vieillissante 4 13 %
Vieillir sur place avec des liens sociaux et de la dignité aidera à prévenir l’admission précoce aux soins de longue durée 3 9 %
Les personnes âgées sont adaptables 3 9 %
La situation dans les CHSLD est fragile 3 9 %
Les travailleurs de première ligne présentés comme des héros 2 6 %
Importance de représenter la diversité des personnes âgées 1 3 %
Les personnes âgées représentent une part important de la population 1 3 %
Protection contre la maltraitance des personnes âgées 1 3 %
Équilibre entre la distanciation sociale et soutien social 1 3 %
Solidarité communautaire 1 3 %
Principaux arguments : Communications ministérielles

Plusieurs arguments principaux ont été présentés dans les 28 communications ministérielles. Un argument qui s’est démarqué des autres était la nécessité d’adopter une approche prudente pour assurer la sécurité et la qualité de vie (visites, soutien social, mise à l’essai) dans les établissements de soins de longue durée. Cet argument a été soulevé dans 9 communications ministérielles. Les autres arguments principaux sont :

  • approche prudente pour assurer la sécurité et la qualité de vie (visites, soutien social, mise à l’essai) dans les établissements de soins de longue durée : 9;
  • nécessité de protéger et de prioriser les aînés vulnérables : 5;
  • nécessité d’investir dans le secteur des soins de longue durée et les programmes connexes pour répondre aux besoins des aînés : 5;
  • les proches aidants sont essentiels pendant la pandémie de COVID-19 et ont besoin de plus de soutien : 2;
  • nécessité de créer une société inclusive pour notre population croissante d’aînés des plus diversifiée : 2;
  • nous devons tous suivre les directives de santé publique et nous adapter aux changements : 2;
  • les aînés devraient être célébrés pour leur contribution à notre société : 1;
  • prendre des mesures pour mobiliser les aînés et les intervenants clés afin de soutenir la santé et le bien-être des aînés : 1;
  • importance des bénévoles pour soutenir les personnes âgées : 1;
  • fournir une éducation aux familles/proches aidants sur les affections touchant les aînés (par exemple, la démence) : 1;
  • vieillir chez soi avec des liens sociaux et dans la dignité : 1.
L’âgisme fait-il l’objet de discussions ou de critiques (de façon implicite ou explicite) : Communications ministérielles

L’âgisme était critiqué explicitement dans l’une des 28 communications ministérielles examinées. Le texte portait sur la prévention des abus en temps de pandémie.

“Another area of concern for seniors is protection from elder abuse. We continue to support and fund the efforts of the [territory’s] Seniors’ Society to raise awareness about this issue, deliver community public awareness workshops and lead the Network to Prevent Abuse of Older Adults. We are currently considering the possible need for changes in legislation or programs that will improve protection of seniors from abuse.”

Traduction : « La protection des aînés contre les mauvais traitements constitue une autre source de préoccupation. Nous continuons d’appuyer et de financer les efforts de la Société des aînés [du territoire] pour sensibiliser la population à cette question, d’offrir des ateliers communautaires de sensibilisation du public et de diriger le Réseau pour prévenir la violence envers les aînés. Nous examinons actuellement la nécessité d’apporter des modifications aux lois ou aux programmes afin de mieux protéger les aînés contre les mauvais traitements. »

Le document contribue-t-il à l’âgisme, c. à d. reflète-t-il des attitudes âgistes (de manière implicite ou explicite) : Communications ministérielles

Bien que les communications ministérielles ne reflètent pas explicitement des attitudes âgistes, le fait que l’accent soit mis davantage sur la vulnérabilité des aînés ainsi que sur le vieillissement principalement comme processus de perte laisse entrevoir une prévalence de l’âgisme implicite dans ce discours.

Fait-on mention d’un âge chronologique (ou d’une tranche d’âge) précis : Communications ministérielles

Sur les 28 communications ministérielles examinées, 4 faisaient référence à des groupes d’âge précis. Le tableau suivant indique les groupes d’âge visés.

Tableau 4 : Mention de l’âge par nombre de communications ministérielles
Mention de l’âge Nombre de communications ministérielles
50 ans et plus 1
65 ans et plus 2
70 ans et plus 1
Comment le vieillissement, à titre de processus, est-il décrit ou mentionné (perte; gain; les deux; ni l’un ni l’autre) : Communications ministérielles

Dans les communications ministérielles analysées, le processus de vieillissement était décrit de différentes façons. Plus précisément, sur les 28 documents, 15 présentaient le vieillissement en termes de pertes et mentionnaient que les personnes âgées présentaient de nombreux risques de santé et avaient besoin d’être protégés, tandis que 10 communications ministérielles décrivaient le processus de vieillissement de manière neutre. Deux documents faisaient référence au processus de vieillissement en termes de pertes et de gains. 

Les 2 premières citations ci-dessous sont des exemples dans lesquels le vieillissement est présenté en termes de pertes. La troisième citation est un exemple dans lequel le vieillissement est présenté en termes de gains. La quatrième citation est un exemple dans lequel le vieillissement est présenté en termes de pertes et de gains.

Perte

Seniors are more at risk of developing severe complications from COVID-19 because of their age and underlying medical conditions. For seniors living together in facilities, there is an even greater risk of infection and transmission due to proximity.

Traduction : « Les aînés sont plus à risque de développer des complications graves liées à la COVID-19 en raison de leur âge et de leurs problèmes de santé sous-jacents. Chez les personnes âgées vivant en établissement, le risque d’infection et de transmission du virus est encore plus grand en raison de la proximité. »

Having those strong networks of your longtime friends and family around you has impacts on your health as you age. Having the supports to age-in-place in your home community will improve the quality of life for seniors and may prevent early admission to long-term more-intensive care facilities.

Traduction : « Le fait de compter sur des réseaux solides d’amis de longue date et sur la famille aura une incidence sur votre santé lorsque vous vieillissez. Le fait d’avoir les soutiens nécessaires pour vieillir chez soi améliorera la qualité de vie des aînés et pourrait empêcher l’admission précoce dans des établissements de soins de longue durée plus intensifs. »

Gain

Older [citizens] are leaders in the province. They are business owners and entrepreneurs, volunteers, mentors, caregivers and have a wealth of knowledge and expertise to share with other generations.

Traduction : « Les [citoyens] plus âgés sont des leaders dans la province. Ils sont des propriétaires d’entreprises et des entrepreneurs, des bénévoles, des mentors et des aidants naturels. Ils possèdent un bagage de connaissances et une expertise à partager avec d’autres générations. »

Pertes et gains

The aging population continues to make major contributions to society through volunteer work, transmitting their experience and knowledge, helping their families and participating in the workforce.”[…] “Public health measures also exacerbate challenges with isolation, leaving seniors and vulnerable adults isolated and at a greater risk of abuse or neglect.

Traduction : « La population d’aînés continue de contribuer de façon importante à la société en faisant du bénévolat, en transmettant son expérience et ses connaissances, en aidant leur famille et en participant au marché du travail. » […] « Les mesures de santé publique exacerbent également les défis liés à l’isolement, ce qui laisse les aînés et les adultes vulnérables isolés et exposés à un plus grand risque de mauvais traitements ou de négligence. »

Fait-on mention de la contribution des aînés à la société : Communications ministérielles

Des 28 communications ministérielles analysées, 10 reconnaissaient la contribution des aînés à la société. Par exemple, certaines traitaient de l’importance de redonner aux personnes âgées en signe de reconnaissance pour la sagesse dont ils ont fait preuve tout au long de leur vie. Les citations ci-dessous illustrent quelques exemples.

Mr. Speaker, seniors are the bedrock of our lives. They have been there for us since the day we were born. They have given so much to us. Their knowledge, their guidance and their love. As such, we needed to take the time and use the necessary resources to ensure that these units were built to the best standard available. It is important that we give back to the ones that have given us so much.

Traduction : « Monsieur le Président, les aînés sont le fondement même de notre vie. Ils sont là pour nous depuis le jour de notre naissance. Ils nous ont tout donné. Leurs connaissances, leurs conseils et leur amour. Par conséquent, nous devions prendre le temps et utiliser les ressources nécessaires pour nous assurer que ces unités ont été construites selon les meilleures normes disponibles. Il est important de redonner à ceux qui nous ont tout donné. »

The aging population continues to make major contributions to society through volunteer work, transmitting their experience and knowledge, helping their families and participating in the workforce.

Traduction : « La population d’aînés continue de contribuer de façon importante à la société en faisant du bénévolat, en transmettant son expérience et ses connaissances, en aidant leur famille et en participant au marché du travail. »

Work has also begun on a program that will provide more opportunities for Indigenous residents of long-term care homes to participate in programming that honours and celebrates First Nations history, culture and traditional practices.

Traduction : « Nous avons également commencé à élaborer un programme qui offrira aux résidents autochtones des foyers de soins de longue durée davantage d’occasions de participer à des programmes qui honorent et célèbrent l’histoire, la culture et les pratiques traditionnelles des Premières Nations. »

Elders counselling will be working a modified schedule with volunteer/casual Elders on a case-by-case basis. Approvals will take into consideration the risk of exposure to the Elder or facility and will be in the secure visiting area.

Traduction : « Les services de counseling des aînés fonctionneront selon un horaire modifié, avec des aînés bénévoles/occasionnels au cas par cas. Les approbations tiendront compte du risque d’exposition de l’aîné ou de l’établissement, et les rencontres se dérouleront dans l’aire de visite sécurisée. »

Les défis ou les coûts potentiels associés au vieillissement ou aux aînés sont-ils mentionnés : Communications ministérielles

Des 28 communications ministérielles examinées, 11 faisaient état des défis ou des coûts potentiels d’une population vieillissante, principalement en ce qui concerne les ressources humaines, les proches aidants et la nécessité de ces dépenses. En voici quelques exemples :

We are here to help these incredible caregivers making sacrifices every day with emotional support, access to tools and resources, and to assist them to navigate our complex health system.

Traduction : « Nous sommes là pour aider ces proches aidants extraordinaires qui font des sacrifices chaque jour en leur offrant un soutien émotionnel et un accès à des outils et des ressources, et pour les aider à naviguer dans notre système de santé complexe. »

Currently, close to $90,000 in grant funding has been provided to 50+ clubs and seniors’ organizations throughout the province. Through this application-based program, seniors’ groups may apply for funding of up to $2,000 each to organize and promote activities and programs that support social inclusion, healthy aging, mental wellness, and overall well-being.

Traduction : « À l’heure actuelle, près de 90 000 $ en subventions ont été versés à plus de 50 clubs et organismes pour aînés à travers la province. Dans le cadre de ce programme sur demande, les groupes d’aînés peuvent présenter une demande de financement pouvant atteindre 2 000 $ chacun pour organiser et promouvoir des activités et des programmes qui favorisent l’inclusion sociale, le vieillissement en santé, la santé mentale et le bien-être général. »

[Our province’s] senior population will almost double within 20 years, which will put increased pressure on the province’s long-term care system…Improvements to the long-term care system must be considered to meet the needs of our aging population.

Traduction : « La population âgée de [notre province] doublera presque d’ici 20 ans, ce qui exercera une pression accrue sur le système de soins de longue durée de la province […] Des améliorations au système de soins de longue durée doivent être apportées pour répondre aux besoins de notre population vieillissante. »  

Comment les aînés se situent-ils par rapport aux autres groupes : Communications ministérielles

Sur les 28 communications ministérielles analysées, 4 positionnaient les aînés par rapport aux générations plus jeunes ou faisaient des comparaisons entre ces 2 groupes. Dans ces comparaisons, on présentait les aînés comme étant des personnes devant être protégées. Les citations suivantes sont des exemples qui positionnent les aînés par rapport aux groupes plus jeunes.

All Canadians have a role to play in helping to protect seniors and medically vulnerable people, who are at greatest risk of severe health complications from COVID-19.

Traduction : « Tous les Canadiens ont un rôle à jouer pour aider à protéger les aînés et les personnes vulnérables, qui sont les plus susceptibles de subir de graves complications médicales liées à COVID-19. »

[Our] most vulnerable families, seniors and youth will receive additional support for food, shelter, basic necessities and staying connected during the province’s response to the COVID-19 pandemic.

Traduction : « [Nos] familles, aînés et jeunes les plus vulnérables recevront un soutien supplémentaire pour se nourrir, se loger, acheter des articles de base et rester en contact pendant la réponse de la province à la pandémie de COVID-19. »  

Quel est le rôle des aînés pendant la pandémie (victimes; combattants; ni l’un ni l’autre; les deux) : Communications ministérielles

Le discours dans les communications ministérielles présentait principalement les aînés comme étant des victimes (n=17), plus que des combattants (n=1). Sept communications ministérielles ne présentaient les aînés ni comme ni victimes, ni comme des combattants; les 3 autres présentaient les aînés comme des victimes et des combattants. Voici quelques exemples de la façon dont ces différents rôles étaient présentés.

Victimes

Seniors and persons with a weakened immune system or underlying medical conditions are at a higher risk of developing complications from COVID-19. The Provincial Government is asking that seniors, persons with disabilities that may affect their immunity, and organizations serving both seniors and persons with disabilities consider ways to support social distancing.

Traduction : « Les aînés et les personnes dont le système immunitaire est affaibli ou ayant des problèmes médicaux sous-jacents sont plus à risque de développer des complications de la COVID-19. Le gouvernement provincial demande aux aînés, aux personnes ayant des troubles immunitaires et aux organismes offrant des services aux aînés et aux personnes ayant des incapacités d’envisager des moyens de promouvoir la distanciation sociale. »

Combattants et victimes

From delivering box lunches and treat baskets, to organizing socially distance hiking and bowling, to sending flowers and greeting cards, seniors’ groups have been finding creative ways to help keep seniors connected in spite of challenges related to COVID-19.

Traduction : « Qu’il s’agisse de livrer des boîtes-repas et des paniers de denrées, d’organiser des randonnées ou des parties de quilles en respectant la distanciation sociale, d’envoyer des fleurs et des cartes de souhaits, les groupes d’aînés ont trouvé des façons créatives de rester en contact malgré les difficultés liées à la COVID-19. »

Older adults continue to show their strength, especially in difficult times and their ability to adapt and lead.

Traduction : « Les aînés continuent de montrer leur force, en particulier dans les moments difficiles, et leur capacité de s’adapter et de diriger. »

Combattants

Elders counselling will be working a modified schedule with volunteer/casual Elders on a case-by-case basis. Approvals will take into consideration the risk of exposure to the Elder or facility and will be in the secure visiting area.

Traduction : « Les services de counseling des aînés fonctionneront selon un horaire modifié, avec des aînés bénévoles/occasionnels au cas par cas. Les approbations tiendront compte du risque d’exposition de l’aîné ou de l’établissement, et les rencontres se dérouleront dans l’aire de visite sécurisée. »  

Catégorisation du domaine (emploi; santé et soins de santé; inclusion sociale; sûreté et sécurité) : Communications ministérielles

Dans les communications ministérielles, il était fait mention des 4 catégories de domaines : emploi (n=2); santé et soins de santé (n=16); inclusion sociale (n=9); et sûreté et sécurité (n=1).

Fait-on mention des aînés autochtones : Communications ministérielles

Les données portant spécifiquement sur les populations autochtones étaient limitées. Toutefois, à l’instar des points de presse, les communications ministérielles des territoires faisaient plusieurs renvois aux rôles importants que jouent les aînés et à la nécessité de respecter leurs contributions. Voici quelques exemples de ce type de discours :

Work has also begun on a program that will provide more opportunities for Indigenous residents of long-term care homes to participate in programming that honours and celebrates First Nations history, culture and traditional practices.

Traduction : « Nous avons également commencé à élaborer un programme qui offrira aux résidents autochtones des foyers de soins de longue durée davantage d’occasions de participer à des programmes qui honorent et célèbrent l’histoire, la culture et les pratiques traditionnelles des Premières Nations. »

Elders counselling will be working a modified schedule with volunteers/casual Elders on a case-by-case basis. Approvals will take into consideration the risk of exposure to the Elder or facility and will be in the secure visiting area.

Traduction : « Les services de counseling des aînés fonctionneront selon un horaire modifié, avec des aînés bénévoles/occasionnels au cas par cas. Les approbations tiendront compte du risque d’exposition de l’aîné ou de l’établissement, et les rencontres se dérouleront dans l’aire de visite sécurisée. »  

5. Sommaire des constatations

Dans cette section

Au moyen d’un échantillon de 110 publications issues de 4 types de discours (médias, recherche universitaire, aînés et communications gouvernementales), la présente étude de cas portait sur l’émergence de l’âgisme au Canada pendant la pandémie de COVID-19. Bien que le petit échantillon sur lequel s’appuie l’étude ne permette pas de généraliser les résultats, ni d’établir des comparaisons entre les provinces et territoires, les résultats peuvent être validés (ou triangulés) entre les différentes sources de données.

5.1 Principales constatations relatives aux 4 types de discours (voir le tableau 5)

  • La question de l’âgisme était soulevée en tant que problème dans les 4 types de discours, de l’une de 2 façons : il y avait les discours qui contribuent à l’âgisme et ceux qui critiquent l’âgisme.
  • Des thèmes et des arguments similaires ont été présentés dans toutes les sources de données concernant la négligence dans les établissements de soins de longue durée et les valeurs des soins et de la protection des aînés pendant la pandémie.
  • Les aînés étaient surtout perçus comme étant des « victimes » durant la pandémie (de 50 à 88 % du contenu dans les 4 types de discours).
  • Le processus de vieillissement était décrit comme étant un processus de « perte » dans plus de la moitié du contenu des 4 types de discours (soit dans 54 à 78 % de l’ensemble des documents).
  • En général, les contributions des aînés à la société étaient rarement reconnues; de 13 à 36 % des documents pour les 4 types de discours soulignaient les contributions des aînés en tant que travailleurs, bénévoles et proches aidants.
  • Dans les 4 types de discours, on mettait davantage l’accent sur les coûts et les défis que sur les contributions des aînés.
  • Les communications qui faisaient référence aux aînés autochtones étaient quelques exemples de contenus dans lesquels les contributions des aînés étaient reconnues.
  • Peu de documents donnaient une voix aux aînés, cette‑à‑dire qu’ils s’exprimaient en leur nom, mais pas avec eux. Par exemple, les médias présentaient rarement des extraits d’entrevues avec des aînés. 
  • Bien que les 4 domaines de l’emploi, de la santé et des soins de santé, de l’inclusion sociale et de la sûreté et la sécurité aient été relevés dans toutes les sources de données, le domaine le plus récurrent était la santé et les soins de santé.

5.2 Similitudes et différences entre les discours

  • Les universitaires critiquaient l’âgisme et reconnaissaient l’impact négatif de l’âgisme sur la santé mentale, l’isolement social et l’accès aux soins, ainsi que son incidence sur d’autres formes de discrimination (par exemple, le sexisme et le racisme).
  • Les aînés (et les associations d’aînés) critiquaient eux aussi l’âgisme et reconnaissaient son impact négatif; toutefois, ce type de discours était surtout axé sur les aînés en bonne santé qui vivent de façon autonome dans leur propre maison/collectivité, et non sur les personnes âgées qui vivent dans des établissements de soins de longue durée.
  • Les communications ministérielles et les aînés eux-mêmes étaient les moins susceptibles d’associer le vieillissement à une perte (54 % et 55 % respectivement).
  • Les universitaires et les aînés sont passés d’un discours axé sur le « besoin de prendre soin de... » vers un discours axé sur le « besoin d’en faire plus pour... » la population âgée en appelant les gouvernements et la société civile à agir. Autrement dit, ces 2 groupes ne se contentaient pas de critiquer l’âgisme; ils exigeaient qu’on trouve des solutions pour y mettre fin.
  • Les universitaires soulignaient l’importance de mener de plus amples recherches auprès des aînés autochtones.
  • Les points de presse et les communications ministérielles des territoires faisaient mention des aînés autochtones de façon positive.

Note: Ce tableau a été modifié pour des raisons d’accessibilité.

Tableau 5 : Résumé des principales constatations
Source de données Médias Universitaires Aînés Points de presse Communications ministérielles
Thème principal Négligence en dans les ESLD Soins et santé Impact négatif de la pandémie sur les aînés Les aînés sont un groupe à haut risque et doivent être protégés Nécessité pour le gouvernement d’investir pour appuyer les programmes destinés aux aînés
Principal argument Nécessité de prodiguer de meilleurs soins aux aînés Nécessité de faire mieux et d’en faire plus pour les aînés Vulnérabilité et appel à l’action Nécessité de protéger et de prioriser les aînés vulnérables Nécessité d’assurer la sécurité et la qualité de vie dans les ESLD
Âgisme implicite/explicite 1 exemple explicite d’âgisme; 4 exemples implicites 4 abordent explicitement l’âgisme 8 critiquent l’âgisme existant; 6 exemples explicites d’autoâgisme 6 exemples implicites d’âgisme 1 critique explicite de l’âgisme
Contribue à l’âgisme, critique l’âgisme ou les deux Contribue Critique Les deux Contribue Critique
Processus de vieillissement 65% perte 70% perte 55% perte 78% perte 54% perte
Contributions des aînés Reconnues dans 15 % des cas Reconnues dans 30 % des cas Reconnues dans 20 % des cas Reconnues dans 13 % des cas Reconnues dans 36 % des cas
Défis ou coûts 25% coûts 40% coûts ou défis 20% coûts ou fardeau 50% coûts 39% défis
Rôle durant la pandémie 75% victimes 50% victimes 55% victimes 88% victimes 61% victimes
Principaux domaines* 4 domaines 4 domaines 4 domaines 2 domaines : santé et soins de santé; inclusion sociale 4 domaines

* Les 4 domaines étaient abordés, mais le domaine le plus récurrent pour chaque source de données était la santé et les soins de santé.

6. Recommandations stratégiques

Les recommandations stratégiques suivantes sont fondées sur les conclusions de la présente étude de cas portant sur 110 documents (articles de médias, articles universitaires, articles rédigés par des aînés ou des associations d’aînés et communications gouvernementales).

7. Limites

Cette étude de cas n’est pas sans limites. Premièrement, le présent rapport repose sur un échantillon de 110 documents. Un plus grand échantillon d’articles dans les médias, d’articles universitaires, d’articles rédigés par des aînés ou des associations d’aînés et de communications gouvernementales serait nécessaire pour valider davantage les constatations. Deuxièmement, avec un si petit échantillon, nous n’avons pas pu examiner l’évolution du discours au fil du temps. Troisièmement, compte tenu du fait que les principaux mots clés utilisés pour cette étude étaient « COVID-19 » et « pandémie », nous nous attendions à ce que le discours porte sur les soins de longue durée. Toutefois, les constatations laissent croire que l’on accorde une trop grande importance à la protection des aînés et que, trop souvent, les aînés ne sont pas en mesure de se faire entendre. Enfin, étant donné que le présent rapport met en évidence des exemples de discours discriminatoires fondés sur l’âge, des recommandations stratégiques générales ont été formulées plutôt que des recommandations visant des gouvernements provinciaux et territoriaux en particulier. Compte tenu de ces limites, la présente étude de cas a révélé la prévalence de l’âgisme dans le discours canadien pendant la pandémie de COVID-19 et fournit des suggestions clés pour aider à remédier à la situation.

Annexe 1: Sélection des documents

Les documents ont été choisis en fonction de 3 points dans le temps, durant les périodes de confinement et de relance. Les 3 points dans le temps ont été abordés (dans la mesure du possible) : Avril, mi-septembre à mi-octobre, début décembre.

A. Articles de presse ou éditoriaux, commentaires, lettres d’opinion (20)

B. Articles universitaires (10)

Note: Les articles universitaires portaient principalement sur la situation au Canada (n=6), mais comprenaient aussi des publications internationales (n=4).

C. Aînés ou associations d’aînés (20) ou publiés dans la presse écrite canadienne

D. Communications gouvernementales (60)

Annexe 2: Mots clés utilisés pour la recherche

Notre analyse portait sur des documents produits dans un contexte canadien (cette‑à‑dire par des universitaires canadiens, des associations d’aînés, des gouvernements (provinciaux, territoriaux ou fédéraux)).

Annexe 3: Liste de documents

Médias (n=20)

Universitaires (n = 10)

Aînés (n=20)

Communications gouvernementales

Communications ministérielles (n=28)

Points de presse (n=32)

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :