À propos du programme pilote de préparation des femmes à l’emploi

Le programme pilote de préparation des femmes à l’emploi (PFE) finance des organisations pour qu’elles testent de nouvelles façons de fournir des aides à la préparation à l’emploi et à la formation pour les femmes confrontées à de multiples obstacles. Le pilote comprendra également une collaboration avec les employeurs afin d’aider à éliminer les obstacles rencontrés par les femmes sur le lieu de travail. Le pilote fait partie du plan du gouvernement du Canada visant à renforcer les aides à la formation pour les personnes les plus durement touchées par la pandémie et a été annoncé dans l’Énoncé économique de l’automne 2020. Le financement total du pilote est de 50 millions de dollars au cours des exercices 2021 à 2022 et 2022 à 2023.

Description du programme

Le programme pilote de (PFE) finance des organisations pour qu’elles testent de nouvelles façons de fournir des aides depréparation à l’emploi et à la formation pour les femmes confrontées à des obstacles à l’emploi. Le pilote permettra également de tester des méthodes visant à aider les employeurs à supprimer les obstacles auxquels les femmes sont confrontées sur le lieu de travail.

La pandémie a eu des répercussions inégales sur les femmes. Alors que les récessions passées ont eu tendance à toucher plus lourdement le secteur des biens, la crise de la COVID-19 a frappé plus durement les secteurs de services, où travaillent davantage de femmes. En outre, les femmes sont celles qui ont eu à porter la plus grande part de la responsabilité des soins pendant la crise. Pour aider les femmes confrontées à de multiples obstacles, le pilote se concentrera sur 4 groupes :

  • les femmes racialisées et/ou autochtones;
  • les femmes handicapées;
  • les femmes de la communauté LGBTQ2; et
  • les femmes qui ne sont plus sur le marché du travail depuis longtemps.

Les projets financés pourraient inclure des aides aux femmes qui suivent une formation en compétences fondamentales et transférables. Voici des exemples de ces aides :

  • la garde d’enfants;
  • le counseling;
  • l’allocation de subsistance;
  • le transport.

Les projets peuvent également inclure des employeurs qui souhaitent rendre leurs lieux de travail plus accessibles aux 4 groupes de femmes énumérés ci-dessus. Les activités pourraient par exemple consister à déterminer les obstacles auxquels les femmes sont confrontées sur le lieu de travail et à les supprimer.
Le gouvernement du Canada s’est engagé à utiliser l’analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) dans l’élaboration de ses programmes et politiques. L’ACS+ tient compte de la façon dont les gens peuvent être touchés différemment par les politiques ou les initiatives gouvernementales. À titre d’exemple, les facteurs pris en compte dans l’ACS+ peuvent inclure :

  • sexe;
  • race;
  • origine ethnique;
  • déficiences mentales ou physiques.

L’utilisation de l’ACS+ pour analyser les résultats du programme pilote nous aidera à fournir une programmation meilleure et plus inclusive à l’avenir. Une meilleure programmation aidera les femmes confrontées à de multiples obstacles à trouver et à conserver de bons emplois alors que le marché du travail commence à se redresser.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :